Mode et look homme : comment bien s'habiller

Repasser une chemise like a boss

Fini le moyen-âge, maintenant, un mec doit savoir bien repasser ses chemises. Enfin il paraît. Heureusement, c'est plus facile qu'avant.

C’est la rentrée ! Il va falloir abandonner tenues de plage et t-shirts pour retrouver les plus classiques pantalons – chemises… Et ça, vous savez ce que ça veut dire ? Il va falloir ressortir le fer à repasser du placard !

Alors… vous, je sais pas, mais moi, s’il y a bien un truc que j’évite le plus possible, c’est d’avoir à repasser mes chemises.  Je veux dire, entre :

  • sortir tout le bordel la table à repasser, le fer, dans lequel il faut mettre de l’eau, mais attention, pas n’importe laquelle)…
  • le cordon du fer qui est trop court, et qui t’oblige à te coller au mur …
  • et puis j’ai toujours peur de me brûler,
  • ou de me faire tomber le fer sur les pieds,
  • de cramer ma chemise préférée…

… on a vite fait de ne pas se sentir en super confiance vis-à-vis du concept de repassage. Et puis, il faut bien l’avouer : repasser c’est chiant : c’est pas facile, ça donne chaud, on peut pas regarder Game of Thrones en même temps, bref, c’est du temps de perdu.

La hantise du repassage, ce mal qui ronge notre société.

Pour ceux qui ont une copine ou qui vivent chez maman, on peut toujours esquiver, mais parfois, pas le choix, il faut prendre son courage à deux mains, devenir un homme et faire les choses soi-même : croiser le fer avec la table à repasser !

Alors pour la rentrée, c’est décidé : fini de subir le repassage, on reprend les choses en mains. Voici un article pour repasser ses chemises sans prise de tête, like a boss.

OK, Personne n’aime repasser : c’est long, répétitif et pas très intéressant. Mais on peut se faciliter la tâche.

Les gestes qui sauvent

Pour bien repasser vos chemises sans se prendre la tête, y’a pas de secret : il suffit de s’y prendre correctement.

En gros, pour faire simple :

  • Poser la chemise bien à plat sur la table et lisser les plis à la main
  • Faire d’abord l’encolure, le dos, les manches, puis l’avant, sans oublier le col
  • … et recommencer.
  • Et plus il y a de pression vapeur, plus c’est facile.

Le mieux, c’est de regarder des vidéos comme celle-ci sur YouTube, elles expliquent très bien comment bien repasser une chemise :

Ca reste pénible (il faut repositionner sans arrêt la chemise, c’est très répétitif), mais avec l’habitude et l’expérience, on arrive à repasser une chemise en moins de deux minutes.

Tout est dans le matos

Je l’ignorais jusqu’à très récemment, mais il existe plusieurs types d’appareils pour repasser. Certains sont très basiques, mais d’autres sont presque des appareils de professionnels.

La table à repasser

J’ai un contact chez Philips, à qui j’ai parlé de cet article, et qui a proposé de m’envoyer l’une de leurs nouvelles tables à repasser pour que je la teste. Il s’agit de la table à repasser « Easy8 », avec système d’épaulettes rétractables.

La table à repasser Easy8 avec ses épaulettes conçues pour faciliter le repassage des chemises. Dieu bénisse le mec qui a pensé à ça.

Qu’a-t-elle de si spécial ? Et bien ses épaulettes, justement : elles permettent de positionner parfaitement les chemises, et de pouvoir les repasser d’un coup, sans avoir à les repositionner sans arrêt. Ça tombe bien, c’est précisément ça qui me faisait péter un câble.

Ajoutons à cela un revêtement spécial qui permet au fer de glisser beaucoup plus facilement et d’autres fonctionnalités astucieuses, et c’est au total près de 8 innovations que les ingénieurs de chez Philips ont inventés pour faciliter la vie des traumatisés du repassage.

Verdict : la table de repassage Easy8 est plus grosse qu’une table traditionnelle, mais grâce à ses épaulettes rétractables et à ses autres fonctionnalités que je ne développerai pas ici, elle se révèle clairement plus pratique que les autres pour repasser les chemises. Adoptée.

Le défroisseur

C’est la version « repassage » du nettoyeur vapeur : le principe est de faire passer la buse injectant la vapeur sous pression sur le tissu, et comme par magie (à en croire les vidéos de démonstration), le tissu est défroissé. N’ayant pas encore eu l’occasion de tester, je ne sais pas trop si ça tient ses promesses, mais une chose est sûre, sur les vidéos, ça semble bien marcher.

La centrale vapeur

On connait tous le traditionnel fer à repasser de maman, pratique et peu encombrant, mais pas super efficace (il prend pas mal de temps et de vapeur pour lisser les plis) … mais depuis quelques temps la mode est aux centrales-vapeur : un peu plus grosses, elles produisent de la vapeur sous pression qui permet de repasser en un clin d’œil. En gros, vous mettez deux fois moins de temps qu’avec un fer à repasser classique.

Toujours pour me faciliter la vie, mon pote s’est débrouillé pour m’envoyer leur dernière centrale vapeur, la PerfectCare Silence.

La centrale vapeur Philips PerfectCare Silence

Qu’a-t-elle de plus qu’un fer classique ? Un peut tout, mais principalement, l’intelligence : tout est fait pour gommer les défauts des fers à repasser classiques.

  • Une pression de vapeur qui approche celle qu’on retrouve dans les pressings, et que les fers à repasser ne savent pas reproduire (et quand on sait que l’essentiel pour bien repasser, c’est la vapeur …)
  • Un système intelligent pour gérer la température, pour éviter de brûler les tissus, même les plus fragiles : bon, je ne m’amuserais pas à laisser le fer sur mes chemises, mais c’est rassurant de se dire que des ingénieurs ont bossé là-dessus…
  • … et tout un tas d’innovations pour rendre le repassage moins chiant… et plus facile.

Ca, c’est que dis le marketing. Mais dans la réalité ?

D’après mes tests, le repassage n’est toujours pas un moment passionnant.

Mais clairement, avec une centrale vapeur qui envoie beaucoup de pression, le fer glisse plus facilement, le tissu est lissé du premier coup, le fer est plus maniable, bref, on se fait moins chier.

Je ne dirais pas que je suis devenu accro au repassage, mais avoir du matériel à la pointe de la technologie apporte un véritable confort, qui manquait jusqu’à présent.

Les modèles que j’ai testé sont du haut de gamme, et ne sont pas forcément pour toutes les bourses, mais pour les petits budgets, il en existe un peu à tous les prix. Dans tous les cas, privilégiez une table large et avec épaulettes comme la Easy8, c’est plus facile pour repasser les chemises, et les centrales vapeurs à forte pression, ça facilite énormément les choses.

Moralité : le jour où vous pouvez vous permettre de prendre quelqu’un pour repasser à votre place, faites-le !

Mais en attendant, j’ai balancé mon vieux fer à repasser et j’ai adopté la centrale vapeur et la table à repasser à épaulettes. Je m’en sers le moins possible, mais quand je dois repasser, je suis bien content de les avoir sous la main.

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • MO

    « maman ou copine qui repasse » ah, le charme suranné des stéréotypes du XXe siècle. Passons. Je voulais ajouter que si la chemise est étendue correctement (bien tirer sur les manches, bien défroisser en étendant et étaler un max) c’est 50% du travail en moins lors du repassage. Et des matières (pas les plus agréables) froissent plus que d’autres.

  • Merci pour l’ajout (et pour le passage qui te chiffonne (!) j’espère qu’il ne t’a pas échappé que c’est du second degré !

  • BlackThunder

    Pas mal, et très utile (et pratique), mais FK, t’aurais pas quelques actions chez Philips par hasard ? :p
    Sinon, pour le principe des épaulettes, c’est tout con mais super malin. J’y penserais, merci !

  • Aha, pas d’actions, mais j’ai gardé le matos… il est là, dans le placard (mais j’ose pas m’en approcher, j’ai encore un peu peur)

  • Iskandar

    J’ai bien ris! Lol !

    Plus sérieusement, le repassage N’EST PAS si chiant que ça. Si nécessaire, ouvre ta table devant la télé, une série ou un film sur l’ordi et fait le repassage de la semaine, ça te fera office de moment de décompression assez sympa. Tu ouvres bien les fenêtres de la pièce si nécessaire, si tu en fais
    en hiver, tu peux arrêter le chauffage, pour le câble trop court, si ça t’arrive, tu joins à ta table une rallonge. Faire tomber la fer, c’est dur, surtout avec une table large, te brûler, ça m’est jamais arrivé (du moins, pas une vrai brûlure, pas comme avec la poêle à frire, et même pas de quoi me donner une cloque; et même ces cas-là, ça m’est pratiquement jamais arrivé), alors que je repasse depuis mes 12 ans (c’est comme pour faire tomber le fer), et pour faciliter les chemises (j’avoue, souvent, une chemise, c’est casse-bonbon à repasser, tu passes le fer ça reste froissé comme avant…), utilise des produits d’aide au repassage (tu trouves ça facile en grande surface). Voit le repassage comme cirer ses chaussures.

    Voilà, une autre vision sur le repassage :D !