Conseils Relations & Vie de Couple

Rupture amoureuse : les bons motifs de rupture, et comment bien rompre

La rupture est un moment auquel on aura tous droit un jour où l'autre, et qui demande bon sens, courage et sang-froid. Petits conseils pour rompre pour les bonnes raisons, et de la bonne façon - pour éviter tout massacre inutile.

Les ruptures sont des épisodes douloureux qu’on connaîtra quasiment tous, une ou plusieurs fois dans notre vie.

Mais même si ce genre d’évènement n’est jamais agréable, il est possible de les traverser en minimisant les dégâts – à condition de garder quelques petites notions en tête, et de ne pas faire n’importe quoi, pour les mauvaises raisons.

Une , ça fait mal, et c’est normal

Une rupture sans rancœur, c’est comme une guerre propre : ça n’existe pas.

Quand les sentiments existent, ou ont existé, il est presque impossible de ne pas se laisser dépasser par l’émotion. N’est pas James Bond qui veut.

La culpabilité de celui qui rompt est inévitable. Incluse dans le package. Et votre future-ex est tentée de transformer sa tristesse en colère et de vouloir vous faire autant de mal qu’elle en éprouve en ce moment même.

Ne vous laissez ni atteindre, ni attendrir. Pleurs, reproches, culpabilisation, voire menace au suicide font parfois partie du kit du plaqué.

Il est impératif de ne pas prendre ces états en compte et de signer, malgré tout, la fin de l’histoire.

Le choix de la rupture est mûrement réfléchi. Les raisons invoquées sont valables. Par conséquent cette douleur à laquelle vous êtes confronté est NÉCESSAIRE. D’autant plus qu’elle est passagère.

La douleur finit toujours par s’estomper

Souvenez-vous de votre premier chagrin d’amour. Elle s’appelait Julie, ou Nathalie, peu importe.

Le jour où elle vous a annoncé qu’elle vous quittait, vous vous êtes enfermé dans votre chambre pleine de posters pour pleurer toutes les larmes de votre corps sur du Radiohead.

Entre deux sanglots, vous vous êtes juré, le poing levé, que plus jamais nous ne tomberiez amoureux. Vous étiez également convaincu d’avoir laissé filer la femme de votre vie.

Or nous sommes dix ans plus tard et Julie/Nathalie n’est plus qu’un souvenir (embarrassant) de baisers mouillés dans les couloirs de votre lycée.

La morale de l’histoire est que, aussi bouleversés que vous soyez, vous surmonterez tous deux cette étape délicate de votre vie.

A condition d’avoir rompu pour une réelle raison…

Les différents motifs de rupture

Il existe plusieurs catégories – ou raisons – de rupture, et ça change pas mal de choses.

Rupture pour faute

Nous possédons tous une limite au manque de respect. Le curseur est situé plus ou moins loin selon les personnalités. Et le vôtre, c’est le mensonge. Question de principe. La confiance et la transparence sont vos premières exigences en amour.

Or vous venez de découvrir que votre chérie vous cachait depuis trois mois qu’elle avait été licenciée. Vous vous sentez dépassé : Comment pouvez-vous partager votre pot de Nutella avec une personne capable de vous regarder droit dans les yeux pour vous raconter une journée de travail qu’elle n’a pas vécu ? Vous êtes incapable de passer outre. Vous rompez. Normal.

Pourquoi cette rupture est-elle nécessaire : parce que gros carton rouge sur le manque de respect ou les gros mensonges qui ont un impact sur votre vie commune. Et que si vous pardonnez cette incartade, vous envoyez un signal clair « Ce que tu fais n’est pas suffisant pour me perdre, tu peux par conséquent continuer… »

Rupture pour incompatibilité de caractère

Vous êtes ambitieux, pragmatique et rigoureux. Elle votre exact opposé. Romantique, rêveuse, nonchalante et un brin flemmarde. Vous n’avez pas la même vision de la vie, pas le même rapport à l’argent, pas le même degré d’exigence envers vos choix de vie, pas le même sens des priorités.

Pourquoi cette rupture est nécessaire : tout d’abord parce que votre petite amie et vous prenez des chemins opposés dans la vie.

Ensuite, vous devrez votre vie transiger sur vos convictions pour vous accorder avec celle de votre partenaire, et que ça va vous épuiser et vous rendre malheureux (si ce n’est pas, carrément frustré). Vous allez dépenser une énergie folle à renier une partie de votre personnalité pour elle alors que vous pourriez rencontrer une femme avec laquelle vous êtes sur la même longueur d’ondes…

Rupture pour « point de non retour »

Au fil du temps, l’autre est associé dans notre esprit à tous les moments passés ensembles et à tous les sentiments par lesquels il ou elle nous a fait passer.

Le point de non-retour est ce moment où l’autre est uniquement synonyme de stress, de tristesse, de colère, de mépris, de responsabilité, ou d’ennui.

Appelé aussi « Rupture pour lassitude ». J’ai découvert récemment qu’elle pouvait être évitée, à condition de cultiver ensemble le plaisir et de garder perpétuellement un œil à la bonne santé de son couple.

Pourquoi cette rupture est-elle nécessaire ? Parce que passer sa vie avec quelqu’un qui nous agace/nous angoisse/ ne nous stimule pas n’est pas une perspective agréable (et que ce n’est tout simplement pas possible pour votre amour propre et santé mentale).

Les rupture que l’on risque de regretter

Reste que parfois, on rompt pour les mauvaises raisons.

La rupture « Je suis jeune, je n’ai pas assez vécu »

A ne pas confondre avec « Je ne suis pas fait pour le couple ». Votre chérie et vous, c’est l’amour comme on en voit rarement. Déjà cinq ans que vous faites lit et télé commune. Elle est votre acolyte depuis l’année du bac, et la troisième femme au monde (maman comprise) à vous avoir vu tout nu.

Seulement voilà, vous avez beau l’aimer, la perspective de vous engager pour de bon sans avoir cumulé les conquêtes vous laisse un goût amer.

Vous avez encore envie de jouer. Vous n’avez pas encore envie de vous ranger.

Vous auriez aimé vivre de folles aventures avec vos potes, ne devoir de comptes à personne. Le frisson de rentrer de soirée avec une femme dont vous ne connaissez pas le nom, la liberté de vous laissez séduire par cette nuée de filles que vous croisez chaque jour au travail, en soirée, ou dans la rue…

Vous tenez votre copine pour responsable de cette frustration et décidez de vous en séparer, bien décidé à ne pas laisser passer votre jeunesse (ce qu’il en reste).

Pourquoi vous allez vous en mordre les doigts : parce que vous venez de plaquer un menu complet avec entrée-plat-dessert au profit d’un hypothétique paquet de chips.

Vous savez à quoi ressemble une histoire d’amour harmonieuse, passée la folie des premiers frissons de votre nouvelle vie de célibataire,  les aventures que vous croiserez  vous paraîtront sans saveur. Sans profondeur, sans confiance, sans cette sensation de « famille » que vous aviez avec votre ex…

Bien sûr, si votre relation vous ennuie et que vous ne vous y retrouvez plus, c’est tout autre chose, on est d’accord, cf plus haut.

La rupture « fuite »

Vous avez horreur du conflit. Et pour vous le couple doit exclusivement être une source de plaisir.

Mais les disputes, les efforts et autres mises au point font partie intégrante de la vie à deux. Et l’idée même de devoir passer par des instants d’inconfort dans votre relation vous pousse à partir. Je ne suis pas train de parler de ces couples qui tirent tous les jours leurs quotas de larmes. Mais bel et bien d’une fuite systématique des conflits.

Pourquoi vous allez vous en mordre les doigt: Parce que vous vous demanderez « ce qui ne va pas chez vous » quand vous verrez vos potes aligner les années avec leurs compagnes et partager quelque chose de fort qui vous échappe et dont vous avez envie. Les bienfaits d’une relation à long terme, la force qu’on en tire, l’amour qui nous traverse, les bons moments que l’on fabrique, valent largement quelques « confrontations » de temps en temps.

Parce qu’une relation adulte est basée sur la communication et que la prise de bec est aussi, de temps en temps, la façon adéquate de communiquer.

Les engueulades dans un couple heureux, c’est comme une épilation à la cire : ça fait mal sur le moment mais le résultat est souvent globalement positif. Et puis, on est pas obligé de faire voler les assiettes.

*  *  *  *

Vous avez décidé de quitter votre copine. Entreprise délicate qui ne se fait pas sans un minimum de tact…

Les regles d’une rupture classe

Règle #1 : Pas d’attaque personnelle

Contentez-vous d’énoncer les faits et les répercussion que cela a eu sur le couple. Même si les raisons de cette rupture vous mettent en colère. Et évitez le plus possible d’être trop accusateur : les torts sont sans doute partagés, et vous n’avez pas envie de lui ouvrir une plaie béante au cœur et à l’amour propre.

  • « T’avais qu’à pas me tromper, sale pute ! » → « Tu m’a trompé, je ne te fais par conséquent plus confiance et je ne conçois pas une relation où l’on se fait du mal et où se trahit la confiance l’un de l’autre »
  • « En même temps, tu t’es laissée aller.. » → « Le couple et le désir s’entretiennent et l’erreur a été de ne plus faire attention… »
  • « Je t’ai jamais vraiment aimé » => ça, même si c’est vrai, gardez le pour vous, car ce genre de phrases peut réellement détruire l’autre, pour de longues années.

Règle #2 : On annonce sa décision de vive voix.

On ne fait pas le mort, on ne largue pas par SMS, ni par mail, ni par « situation amoureuse » sur Facebook.

Pour deux raisons, principalement :

  • C’est lâche, petit et irrespectueux. Votre amour propre en prendra un coup, et le sien aussi. Et rien n’est plus dangereux qu’une femme plaqué par SMS au bout de trois ans de relation. Elle est triste ET en colère, soit le cocktail explosif qui va vous exploser à la figure quand elle vous aura retrouvé. Et puis le monde est petit…
  • Épargnez vous un malaise quand vous la recroiserez. Rompre de vive voix, comme un adulte, vous permettra d’être en paix avec vous même, et de partir sur une note finale triste, mais propre. C’est souvent la peur de faire mal à l’autre qui pousse à la lâcheté mais croyez-moi, une rupture sans préavis est traumatisante et ébranle sérieusement notre vision du sexe opposé et notre foi en l’amour.

Le mieux (le moins pire ?), le fameux « Il faudra qu’on parle » par téléphone, suivi de l’annonce en face à face.

Dans un lieu privé si possible. A moins que vous n’ayez envie d’une superbe crise d’hystérie dans un café où vous n’oserez plus jamais mettre les pieds…

Règle #3 : Pas de « dernière coup pour la route »

C’est égoïste, super cruel et ça n’aide pas l’autre à assimiler la nouvelle. Et même si c’est elle qui demande, soyez fort pour deux si l’autre n’y parvient pas.

Règle #4 : On ne ment pas sur ses motifs…

… Mais on soigne son discours pour faire preuve de tact si nécessaire (encore une fois, le but n’est pas de blesser l’autre)

  • « T’es un mauvais coup » → « Au lit, ça marche pas, on est pas compatibles »
  • « J’ai rencontré une autre femme avec qui je te trompe depuis un mois » →  « Je pense que nous serions plus heureux avec d’autres personnes »
  • « Je ne te supporte plus » → « On a changé, on est devenus trop différents/ Nous n’avons pas les mêmes envies/ Les mêmes priorités/ le même rapport à l’argent/ Aux potes… » (heu non, le dernier exemple, évitez, pour cette seule fois-ci je vous autorise à mentir…)

TL;DR

La rupture est une décision difficile à prendre, à la fois angoissante et douloureuse.

Mais elle est un mal nécessaire pour éviter de perdre son temps dans un couple stérile et qui ne vous épanouit pas (ou plus). Même si sur le moment ça pique, la douleur d’une rupture n’est rien face aux dégâts faits par une relation boulet qu’on supporte au quotidien.

De plus, une rupture faite avec respect et responsabilité permet aux deux éléments du couple de comprendre leurs erreurs et d’avancer avec sérénité vers de nouvelles aventures, en laissant un minimum de cicatrices.

Parce que derrière chaque couple qui s’arrête, se cache une leçon de vie qui, si elle est bien faite, permet aux deux de grandir et d’aller de l’avant.

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.