Hot !!

Sexe anal et sodomie

Tout ce qu'il faut savoir sur le sexe anal, et pour bien en profiter dans de bonnes conditions


partages
  • Par
  • Le
  • 24 comm.
  • 210 partages
  • vu 476 217 fois

03b975e77875998ba1e2f9085d0c1b2e.wix_mp_1024

Pratique sexuelle longtemps tabou, la sodomie intéresse de plus en plus de couples, et soulève bon nombre de questions. Mais beaucoup d’informations fausses continuent de circuler sur la sodomie.

Faisons le point sur le sujet du sexe anal et de la sodomie.

La sodomie est la pénétration de l’anus puis du rectum du ou de la partenaire, généralement avec le pénis, bien qu’un sex-toy puisse le remplacer. En utilisant un gode-ceinture, une femme peut sodomiser son ou sa partenaire et ainsi, inverser les rôles.

Plaisir et sexe anal

La zone de l’anus et des premiers centimètres du rectum est très riche en terminaisons nerveuses (bien plus que le vagin !), sa stimulation peut donc être source de plaisir intense pour le receveur. De plus, lorsque le receveur est un homme, la stimulation de la prostate peut conduire à puissant orgasme selon les témoignages.

Sensation inhabituelle pour les receveurs débutants, il faut parfois quelques temps avant que la gêne ne soit remplacée par le plaisir : le receveur, quel que soit son sexe, doit s’habituer à la sensation et se rassurer. Quant au donneur, l’anus étant plus serré que les autres orifices, la pénétration lui procure un plaisir certain.

267!Sodomie, cunni, préliminaires, zones érogènes... C'est le nombre de techniques et astuces que cette ancienne escort de luxe explique dans son guide, sur comment faire jouir une femme. Un guide ... bouillant , entièrement dédié aux hommes qui veulent apprendre à donner plus de plaisir à leurs partenaires, et à devenir de très TRES bons coups.


Idées reçues sur la sodomie

Beaucoup d’idées reçues sur la sodomie, voici ce qu’il faut savoir, et ne pas croire.

Idée reçue n°1 : la sodomie fait mal

Contrairement à l’idée très répandue, la sodomie n’est pas et ne doit pas être douloureuse.

En fait, avec une bonne communication, de la confiance, de la douceur, beaucoup de lubrifiant, et lorsqu’elle est bien préparée, la sodomie ne fait pas mal, et procure beaucoup de plaisir aux deux partenaires.

Si douleur il y’a, c’est que vous vous y prenez mal, trop vite ou que vous n’avez pas assez préparé la sodomie avec les préliminaires.

Idée reçue n°2 : la sodomie est sale

Avec un minimum de préparation, la sodomie n’est pas sale ! Le rectum est vidé après un passage aux toilettes, et une hygiène normale / un régime alimentaire équilibré assure toute la propreté souhaitée.

Bref, vous pouvez dissiper vos craintes à ce sujet. Ceci dit, ça ne vous dispense pas des gestes d’hygiènes élémentaires (douche, bain, …). Le lavement n’est pas du tout obligatoire.

Idée reçue n°3 : la sodomie provoque l’incontinence anale

Cette légende urbaine a la vie dure : elle est pourtant aussi stupide que l’affirmation selon laquelle la masturbation rendrait sourd. L’anus n’est pas comme un t-shirt qu’on agrandit en tirant dessus : il est ouvert et fermé par des muscles.

Or, si l’on peut temporairement relaxer des muscles en les travaillant, ils reprennent toujours leur tonus initial (croyez-vous que le fait d’utiliser votre bras use ses muscles ?).

En fait, le sexe anal aurait plutôt pour effet de tonifier les muscles sphincters et ainsi, de renforcer la santé musculaire de toute cette zone.

Idée reçue n°4 : la sodomie, c’est un truc de pervers / de salope / d’homos

Peu de gens en parlent dans la mesure où cette pratique est encore tabou et décriée par les bien-pensants, mais dans les faits, beaucoup de gens explorent le plaisir anal, femmes ET hommes, à la fois en tant que donneurs que receveurs.

Votre voisine a probablement déjà essayé (et probablement aime-t-elle ça).

Question d’ouverture d’esprit, et d’audace sexuelle !

Pour une bonne sodomie

Outre le plaisir strictement physique, s’ajoute la dimension psychologique : le sentiment de transgresser un tabou, de s’adonner au plaisir interdit, celui de s’assouvir à une pratique « avilissante », d’explorer ses instincts les plus primaux, mais aussi le plaisir lié à l’idée de s’offrir, de soumettre ou de se soumettre l’autre.

FOCUS Sodomie, cunni, préliminaires, zones érogènes... Une pro du sexe explique les 267 techniques les plus efficaces pour faire jouir une femme. Plus d'infos ici.

Sexe anal et sécurité

Les parois du rectum étant très fragiles, il y’a fréquemment des microcoupures lors des rapports anaux, qui rendent très dangereux les rapports non protégés en favorisant la transmission de MST : de même que pour tout type de rapport sexuel, vous DEVEZ vous protéger si votre partenaire et vous n’êtes pas testés négatifs aux MST (Sida et autres maladies).

Si votre partenaire est votre copine ou votre mec, vous ne pouvez vous en passer que si vous êtes testés et fidèles tous les deux. Si votre partenaire est un partenaire sexuel occasionnel, protégez-vous : ne risquez pas votre vie pour un orgasme.

Les règles (non négociables) sont :

  • Utilisez des préservatifs pour la sodomie (jamais plus d’un à la fois, sinon ils craquent et se percent)
  • Pas d’annulingus (ou alors, utilisez un préservatif buccal)
  • Evitez les doigts (si vous avez des micro-coupures, vous pouvez transmettre ou être infecté) ou portez des gants en latex, et ayez les ongles courts et limés

Lubrifiez !

Contrairement au vagin, l’anus et le rectum ne sécrètent pas de lubrification naturelle. La salive est insuffisante comme lubrifiant et la pénétration risque donc d’être difficile, douloureuse et d’endommager les parois très fragiles du rectum.

Il est donc nécessaire d’employer un lubrifiant (ou « gel intime ») en quantités généreuses, et d’en réappliquer si le rapport doit se prolonger.

Préférer les lubrifiants à base d’eau ou, encore mieux, à base de silicone. Ne jamais utiliser de lubrifiants à base d’huile ou de gras tels que la vaseline, qui endommage le latex des préservatifs et expose les partenaires à une infection par des MST.

Préparez la sodomie avec de longs préliminaires

L’anus était « verrouillé » par de puissants muscles, les sphincters, il faut prendre du temps pour exciter et détendre votre partenaire, et ainsi préparer ces muscles pour faciliter la pénétration, sans quoi ce sera douloureux pour les deux.

Utilisez vos doigts, votre langue et / ou des sex-toys (godes, plugs) et beaucoup de lubrifiant pour préparer le cul de votre partenaire (respectez les règles de sécurité évoquées plus haut).

Allez-y doucement, ne forcez pas, et soyez attentif à ses réactions : en matière de sexe anal, c’est le receveur qui dirige. N’oubliez jamais que « partenaire stressé = anus fermé ».

La sodomie « à sec », sans lubrification ni préparation visible n’est qu’un mythe véhiculé par les films porno : ne vous y trompez pas, les actrices sont « préparées » avant la scène, c’est juste que 90% des préliminaires sont coupés au montage.

Hygiène et sodomie.

Beaucoup sont freinés par le rôle premier du rectum, et la crainte que le rapport soit sale ou désagréable (restes de matières fécales, odeurs, bactéries, …).

En fait, comme on l’a évoqué plus haut, chez une personne normalement constituée, les matières fécales sont stockées dans le gros intestin et ne font que transiter par le rectum, si bien qu’après un tour aux toilettes, il ne reste rien « à l’intérieur ».

Les gestes élémentaires d’hygiène et éventuellement, une douche avant le rapport sexuel assurent la plus parfaite des propretés. Par mesure de précautions (et parce que cela peut procurer des sensations troublantes), certains aiment pratiquer un lavement avant de débuter une sodomie.

Le lavement consiste à rincer son rectum à l’eau tiède. Néanmoins cette pratique peut fragiliser le rectum et l’irriter, et elle n’est, précisons-le, pas du tout indispensable.

En revanche, il faut prendre garde à ne pas pratiquer des pénétrations autres qu’anales après la sodomie : vous risqueriez de contaminer le vagin ou la bouche de votre partenaire avec des bactéries de sa flore intestinale.

Il est donc très recommandé d’utiliser un préservatif pour la sodomie, et d’en changer si le rapport sexuel doit se prolonger après la pénétration anale.

NOTE : Pour ceux qui veulent aller plus loin, il existe un très bon guide sur le Cunni. Ecrit par une femme, elle explique les principales techniques pour faire de très bons cunnis. Cliquez ici pour plus d'infos.

Pour conclure

Espérons que cet article vous ait rendu plus familier du sujet, qu’il ait pu répondre aux éventuelles questions que vous pouviez vous poser, et qu’il ait pu dissiper les craintes et idées reçues que vous pouviez avoir.

Nous n’avons cependant qu’effleuré le sujet du sexe anal, et nous sommes limités à survoler les points importants.

Finissons cet article d’introduction sur une citation, celle de la célèbre journaliste américaine (et jolie jeune femme) Tristan Taormino, en préface de son livre :

« La première fois que quelqu’un m’a mis un doigt dans le cul, j’ai failli défaillir. [...] J’ai tellement joui de cette sensation nouvelle que je fus dès lors impatiente de la renouveler. La première fois que j’ai à mon tour, mis mon doigt dans l’anus d’une autre, l’expérience s’est révélée aussi riche : j’ai ressentie toute la confiance de ma partenaire, s’abandonnant, me dévoilant ses vulnérabilités les plus intimes. [...] L’érotisme anal avait de plus en plus de place dans ma vie sexuelle et elle devint terriblement exaltante. Mes rapports sexuels furent particulièrement torrides, mes partenaires très audacieux et mes orgasmes de plus en plus explosifs. Les sensations physiques que je ressentais étaient parmi les meilleures que j’aie jamais vécues. Je confierai également qu’au-delà des « gratifications » corporelles, le sentiment de transgresser un tabou m’excitait à fond. Je savais que même les plus cochonnes de mes amies ne faisaient pas cela ; ou si elles le faisaient, elles n’en parlaient jamais [...] »

Le livre de Tristan Taormino, Tout savoir sur le plaisir anal, est de loin le plus complet et le plus agréable à lire de tous les livres jamais écrits sur le sujet.

Pour finir, pour ceux et celles qui pourraient vouloir aller plus loin, j’ai publié un autre article expliquant comment faire une sodomie dans de bonnes conditions : tiré de mon expérience et de celle de mes copines, il est garanti 100% utile, °% intox.

Nul doute que vous le trouverez utile et éclairant si jamais vous souhaitez approfondir votre expérience dans ce domaine.

Bisous, Elisa

Par Elisa

Elisa, 24 ans, est une fille qui sait ce qu'elle aime et ce qu'elle veut. Épicurienne, libre et farouche indépendante, elle entend bien profiter à 150% de la vie. Avec son caractère bien trempé et son sens naturel de la séduction, elle conseille les hommes sur ce qu'aiment les femmes, notamment sous la couette, en se basant sur son expérience et celle de ses amies... Ses articles sont mis en ligne par l'éditeur de FTS.

Vous avez aimé cet article ?

Nous essayons de publier des articles de ce genre chaque semaine.

ou cliquez ici pour recevoir nos prochains articles par mail

Ne loupez pas non plus
  • Pingback: Sexe : Comment faire une sodomie

  • Nina

    Oui comme je le dis dans mon commentaire suite à l’autre article, il s’agit là des meilleurs conseils qu’i m’ait été donné de lire sur internet concernant la sodomie et les jeux du sexe anal.

    Etant moi-même amatrice, je confirme à 100%. la lecture de cet article m’a d’ailleurs fait sourire, parce que j’avais les mêmes idées reçues sur la sodomie que celles citées dans cet article – avant de laisser parler ma curiosité et de découvrir à quel point ça peut être bon.

    Quant au livre, je l’ai acheté, et là encore, l’artcle ne ment pas, il s’agit d’un incontournable, il surclasse de loin tous les autres bouquins sur le sujet.

    Bisous les filles.
    Nina

  • kimson

    bonjour / bonsoir
    j’ai un petit probleme :)
    je suis un mec et jai 16 ans ; je voudrais savoir si en doigtant ma partenaire par le vagin
    qui est toujourd vierge risquerait davoir des consequence sur sa virginité :)

    merci

  • http://www.pokerholdem.fr FK

    Kimson oui, si tu insères tes doigts trop profond trop fort, ça peut rompre son hymen (le voile de peau tout fin qui fait qu’elle est « techniquement » vierge).
    Donc mollo avec les doigts que tu lui mets, vaut mieux rester en surface ;)

  • tich

    Tout d’abort (excuser les fautes d’orthographes) je tiens à dire que ce site informe bien sur le rapport anal non protégé (micro coupures…)mais je tiens à souligner quand même (ayant une formation médicale) que la sodomie peu effectivement provoquer des incontinances. Tout dépent de comment l’acte est pratiqué:
    Un sexe trop large (et trop brutal)peu provoquer des lésions musculaire qui ne se feront pas ressentir lorqu’on est jeune, mais qui en pratique régulière peu fragiliser le plancher pelvien(ensemble musculaire assurant la « stabilité » urinaire et fécale)et à terme favoriser les prolapsus (descente d’organe). le plancher pelvien étant plus fragile chez la femme. Mais comme cité précédement, le sphinctère anal ne se tonifie pas au fur et à mesure de la pratique (il nécéssite une rééduction particulière) et mesieurs qd vous regarder des films pornos avec des sexe de 20-25 cm ds un anus, et dsl pour les détailles mais,que la partenaire écatre alégrement celui-ci le tonus n’est plus présent. Il faut donc pratiquer cet acte avec réflexion (et oui!) et en communication avec sa partenaire (suivant les désirs de chacun bien sur).
    Evidement cette pratique n’est pas dangeureuse (à outrance)pour la santé mais elle est à faire avec plaisir et intelligence. Que chacun y prenne son plaisir

  • Youcef

    ca fait lontemp que je cherche a penetrer ma femme par deriere mais elle me laisse pas car elle lui fait trop mal. donnez moi un conseil

  • Pingback: Comment faire un cunnilingus - Amour & Couple

  • romain01220

    coucou a tous et avant tout, merci pour tout ces précieux conseils…

    depuis quelques temps j’ai une forte envie de sodomiser ma femme mais, ayant eu de mauvaises expériences auparavant avec ses ex, l’idée de la sodomie l’effraie un peu et a peur d’avoir a nouveau mal, de plus elle est allergique aux lubrifiants, c’est pour cela que je vous pose la question: connaissez vous autre produit qu’un « liquide a base de lubrifiant » ??

    Merci beaucoup d’avance de me répondre et bonne journée a vous :-)

  • demanet

    bonjour je n ai jamais osee le faire apres ces nombreuses expliquations je voudrai bien mais mon compagnon et moi utilison des preservatifs car nous nous connaison depuis peu et j ai peur qu il refuse car trop de manipulations au niveaux du maniment des preservatif

  • braham

    quelles sont les bonnes position pour une bonne sodomie ?
    merci

  • Curieuse

    Bonjour,
    Grande amatrice de la sodomie… votre article est juste !
    Je me pose une question, j’aime quand mon partenaire jouis dans mon anus… C’est après que ça se gate, désolée d’être crue, mais après le rapport, il y a un mélange sperme/air assez désagréable qui reste. Généralement j’essaie d’évacuer aux toilettes, mais tout cela n’est pas bien discret.
    Alors avez-vous des astuces, des techniques, ou des expériences similaires ? J’aimerai savoir si cela est normal…

  • Nico

    Hello, ça c’est une question posée aux autres femmes ;)
    Sinon, tu peux toujours demander à ton partenaire d’utiliser un préservatif pour la sodomie, ça règlera au moins un désagrément sur les deux que tu évoques ;)

  • Khaled

    j’ai pratiqué que la sodomie avec ma copine (tjr vierge du vagin) et j’ai jamais utilisé de lubrifiant
    ma salive avec la sienne fesé tres bien l’affaire (elle m’en donnait un peu dans ma bouche ce qui provoque une forte sécrétion de la mienne donc suffisamment pour bien lubrifier)

  • Tony

    Bonjour à tous, je voudrai simplement dire que ce site est très bien fait et que tout ce qui a été dit au sujet de la sodomie et du sexe anal est très juste! Pratiquant moi même la sodomie passive et le sexe anal, je trouve cette pratique geniale au niveau sensations!!. Par respect et par principe, je fais pratiquement toujours un lavement avec un pommeau de douche à l’eau tiede/un peu chaud (MAIS attention pas trop chaud non plus car cela peut faire mal au ventre sur le coup). ET Je vous en prie, mettez la religion de côté, . Dieu ne vous punira pas pour cela!!! ;-) non…. quand même…Et du moment que les partenaires sont consentants, il n’y a pas de problème. Je tiens aussi à vous dire que la sodomie est FINALEMENT la meilleure solution pour avoir des rapports sexuels sans que la femme risque de tomber enceinte…..ça devrait faire réfléchir plus d’un! ….car la contraception appliquée par les femmes (pullule, stérilet, abstinence, etc) c’est quand même plus lourd que la contraception appliquée par l’homme (préso)…ET je répète, pour les femmes, la sodomie ne fait pas mal, Il suffit de s’entrainer avant, moi je l’ai fais avec des godes de plus en plus gros (avec un gel spécial pour godes, bien évidemment) pendant un certain temps pour m’adapter et ça a très bien fonctionné. Un détail très important: Pour ceux qui aiment le doigtage, les mecs: faites attention à bien vous limer les ongles avant l’acte sexuel (pareil pour les femmes qui désirent doigter l’anus du mec). Moi même je ne supporte pas les ongles mal coupés! car cela provoque des microcoupures qui peuvent faire mal par la suite. Concernant le gel, je le préfère en silicone. Mais attention le silicone n’est pas adapté pour les godes. Il est adapté pour les rapports non protégés et protégés avec des préservatifs, mais pas avec les godes. C’est pourquoi j’ai précisé plus haut avec un gel special pr les godes (gel creme Elbowgrease). Voilà.

  • fantasia721

    Au départ ma femme était réticente à la sodomie. A force de douceur et de patience, maintenant c’est elle qui réclame la pénétration anale. Il fait être patient et très délicat, l’article décrit parfaitement la sodomie, c’est la femme qui dirige, surtout les premières pénétrations.

    Nous utilisons un lubrifiant base d’eau (bioglide anal), nous n’utilisons pas de préservatifs, c’est d’ailleurs bien meilleur sans. Ma femme adore quand j’éjacule dans son anus, même si cela pourrait présenter quelques inconvénients, à savoir, le sperme qui s écoule par l’anus à la moindre position à croupie ou au moindre petit pet durant les heures qui suivent le coït anal, mais elle au contraire elle aime ça, elle me dit que ça lui rappel notre moment d’amour quand quelques heures plus tard un petit peu de moi vient lui tremper la raie.

    La sodomie procure chez les 2 partenaires des sensations très intenses, c’est très différents du rapport classique. A force de la pratiquer le plaisir est de + en + intense tant pour moi que pour ma femme. Bref je conseille à tous d’essayer en étant patient, une sodomie réussie, ça se gagne, ça ne réussit pas forcément les premières fois. Les femmes sont souvent réticentes car ça remue les tripes et inconsciemment elles le savent, ça peut remuer le passé, ça remue les émotions, mais au final … ça libère, ça révèle . Ce n’est pas pour rien que l’église catholique a toujours diabolisé cela, car on ne veut pas que vous soyez libre, on veut vous garder esclave et coupable. Pratiquer la sodomie est un bon moyen parmi d’autres de faire sauter tous ces verrous inconscients qui vous empêchent d’être vous même et de vous libérer. N’oublions pas qu’en Inde ce n’est pas tabou…

  • emy

    Bonjour à tous,

    Dans le paragraphe « Plaisir et sexe anal » il est précisé : « La zone de l’anus et des premiers centimètres du rectum est très riche en terminaisons nerveuses (bien plus que le vagin !) ».

    JE TROUVE TOTALEMENT STUPIDE DE FAIRE LA COMPARAISON AVEC LE VAGIN
    Déjà parce que le plaisir pendant la copulation a lieu avec le clitoris externe ET interne (que certain appelle point G mais qui n’est pas un point puisque long de plusieurs centimètres),
    Et parce que compte tenu de la fonction du vagin pendant l’accouchement, il y a plutôt intérêt d’avoir beaucoup moins de terminaisons nerveuses dans le vagin que d’ans l’anus.

  • Orongo

    Salut fantasia721 !
    J’aime beaucoup ton témoignage. Je suis un homme, 33 ans, et homosexuel. Ce que dit ta femme au sujet d’avoir ta semence en elle, je le partage complètement. Ca peut paraître crade, dit crûment comme ça, mais c’est une sensation extraordinaire.

  • bbl

    moi, je ne pense pas que c est stupide car la femme doit recevoir du plaisir de son mari c est tout a fait nornal

  • Vieuxroutier

    Vous remerci pour tous ces bon conseil, aimerais juste savoir quelle longueur de penis ou god peut on introduire dans l’anus sansdanger. je vois souvent sur les videos gays des homos avec sexe énormes s’enfoncer totalement dans l’anus de son partenaire. je me suis déja fait sodomiser,mais cela n’était pas toujous très agréable

  • Jerome

    Salut, y’a pas de « longueur max », ça dépend juste de ce que l’autre est capable de supporter sans inconfort ou sans douleur.

  • Eva

    J’ai cherché plusieurs réponses sur le net, et je n’ai rien trouvé… J’appréhende la sodomie mais avec mon copain, on a envie de tester. J’ai d’ailleurs lu vos articles qui m’ont rassuré sur le sujet. Mais je me pose la question de « l’après ». Une fois qu’il se sera « vidé » en moi… est ce que ça ressortira de suite ou… ça peut paraître bête, mais c’est ce qui « m’inquiète » le plus au final.

  • Maya

    Salut j’ai 23 ans et j’ai toujours eu peur d’être sodomisé mais grâce à ses conseils je pense qu’il est temps d’y aller sans crainte et sans attendre!! Merci :)

  • danzing

    Bonjour/bonsoir,

    D’abord je vous
    informe pour assouvir votre curiosité que je passais par votre forum affin de
    collectionner des matières informatiques pour ma recherche sur la sexualité du
    point de vue de l’occident, et j’ai dévié de mon but dès que j’ai vu ce qui
    était dedans (votre forum). J’ai lu presque attentivement tout l’article « sexe anal et sodomie »,
    et j’avoue que j’ai mal au cœur désormais et c’est pour cette raison que je
    suis entrain d’écrire cette lettre.

    J’ai une objection
    à propos de la 3ème idée reçu ; l’auteur a dit « L’anus
    n’est pas comme un t-shirt qu’on agrandit en tirant dessus : il est ouvert et
    fermé par des muscles ». Sachons que les muscles sous l’effet de l’étirement
    constant et régulier auront tendance à gagner de la flexibilité et de l’élasticité
    ce qui les rend souples et c’est exactement la même chose que fait la pénétration
    aux muscles anaux et rectaux ce qui provoque l’instabilité fécal ou l’incontinence
    en un mot, et je pense qu’un dénommé ˮtichˮ a déjà expliqué ça plus en détail. En plus
    l’écrivain en rédigeant cet article a du se concentrer sur le plaisir qu’apporte
    le sexe en oubliant ou peut être en ignorant son rôle principal qui est la
    fécondation qui assure la survie et la prospérité de la race humaine ce qui
    donne une mauvaise idée vis-à-vis le sexe, mais d’un autre coté il ne faut
    jamais négliger le plaisir car il demande de l’entretient et de l’attention :
    un homme ne peut jamais s’unir correctement avec une femme sans lui plaire et
    sans lui faire de plaisir et vice versa et c’est ça ce qui ma plut dans votre forum
    ˮl’attentionˮ. c’est la même pensé
    adopté par le christianisme, l’islam et la plus part des doctrines mondiales et
    historique et ce que j’ai lu n’est que le reflet des doctrines libérales des
    philosophies athées qui lutaient autrefois pour la révolution française et pour
    la sécularisation de l’état et ce sont aussi les pensées de sigmund freud qui
    disait que toute l’humanité est atteinte du complexe d’œdipe et qu’il faut s’en
    libérer en se livrant aux actes sexuels les plus tabous comme les relations
    consanguins et la sodomie. Je vous informe que ce que je suis entrain d’écrier
    sur le courant athée n’est qu’une réponse au commentaire de Mr fantasia721 et non pas une attaque parce qu’il a dit en s’exprimant
    «Ce n’est pas pour rien que l’église catholique a toujours diabolisé
    cela, car on ne veut pas que vous soyez libre, on veut vous garder esclave et
    coupable ».
    Mon chère avec tout le respect que je vous dois ce qui vous garde comme
    esclaves se sont vos fantasmes les plus sombres car l’église n’a aucun pouvoir
    depuis la révolution française et ce qui vous garde coupable ce sont vos péchés
    sans que vous rendiez compte.

  • bérénice

    Excellent article cependant, je tiens à souligner une
    contre-vérité concernant « l’idée reçue 3 » : effectivement une
    sodomie ou même un fist ne provoquent pas l’incontinence anale lorsqu’ils sont bien réalisés, c’est-à-dire dans le respect de la physiologie du « receveur ».
    Il est également vrai que les sphincters sont des muscles mais, comme tous les muscles ils sont susceptibles de subir une déchirure ! C’est ce qui peut se produire lorsqu’ils sont sollicités trop brutalement et/ou trop vite. Les déchirures de la fibre musculaire anale sont douloureuses, longues à guérir (la zone est sollicitée quasi quotidiennement par la défécation !) et il est fréquent d’observer une perte de tonus sur la partie lésée du sphincter interne…entraînant parfois une incontinence précoce, pas toujours réversible malgré la rééducation.

    Je pense utile de préciser aussi que, d’une personne à l’autre
    la dilatation maximale de l’anus n’atteindra pas le même diamètre… quelle que soit la bonne volonté de chacun !

    Mis à part cela, je salue l’excellence de votre article, nul doute qu’il en aidera plus d’un, ou d’une, à franchir le pas pour découvrir de nouvelles sensations et libérer un peu plus leur sexualité !

Toutes nos rubriques : cliquez pour naviguer et voir nos articles