Conseils séduction

Soyez énergique

Dans les relations humaines, aussi bien sociales qu’amoureuses, l’énergie est essentielle. Qu’entend-on par énergie ? Disons, votre vivacité d’esprit, votre enthousiasme, etc. Sans tomber dans le cliché de la pile électrique, les gens vifs et énergiques sont bien plus enthousiasmants que les mous. Cet article est le premier d’une série qui visera à rappeler aux […]

Dans les relations humaines, aussi bien sociales qu’amoureuses, l’énergie est essentielle. Qu’entend-on par énergie ? Disons, votre vivacité d’esprit, votre enthousiasme, etc. Sans tomber dans le cliché de la pile électrique, les gens vifs et énergiques sont bien plus enthousiasmants que les mous.

Cet article est le premier d’une série qui visera à rappeler aux débutants ainsi qu’à tous ceux qui ont besoin de progresser l’importance de points cruciaux et trop rarement évoqués. Les images évoquées ont pour but de se faire comprendre et d’être agréables à lire, et c’est volontairement que je n’utilise pas de jargon technique.

Néanmoins, par dessous, pour ceux qui aiment mettre les mains dans la mécanique, se trouve la très sérieuse sociologie des groupes, telle qu’elle a été créée par les américains et popularisée en Europe par les Français. Avec l’evopsy, elle constitue la source scientifique sur laquelle se base la vulgarisation de la plupart des PUAs américains. Quitte à utiliser les sciences humaines, allez puiser directement à la source du sujet.

Les sciences humaines au chevet du séducteur

Le pouvoir se niche partout

Parmi les 10 idées clefs de la sociologie des groupes, celle-ci figure en bonne position, et, comme toutes les idées puissantes, elle est beaucoup plus profonde que sa simplicité ne le laisse paraître :

Toute relation entre individus est une relation de pouvoir

Pendant mes études, où je m’étais fixé le défi d’arracher la blanche Elise aux griffes de son copain, je l’avais dans l’instant transformée en « toute relation entre deux individus est une relation de pouvoir, y compris les relations de séduction », mais c’était une erreur. La vérité, c’est que toute relation est une relation de pouvoir, à fortiori les relations de séduction, surtout elles, bien plus que toutes les autres. Dès lors, pour l’appliquer à votre avantage, prenez en compte les règles du pouvoir lors de toutes vos interactions, à commencer par la première d’entre elles :

Pour avoir le pouvoir, ayez les ressources

Une des grilles de lecture le plus importantes pour lire une situation sociale est la suivante :

Entre A et B, lequel possède les ressources que l’autre désire le plus ?

Quand vous saurez répondre à cette question devant toutes les situations de la vie, vous aurez intégré à votre avantage la notion de pouvoir, et toutes vos interactions en seront améliorées, de vos openers à vos augmentations de fin d’année, en passant par vos dates. En attendant, pour comprendre ce qu’est une ressource simplement et en moins de 30 secondes chrono, visualisez la scène suivante.

Imaginez que l’avion qui vous emmenait en vacances s’écrase en plein désert. Un groupe de passager survit et vous en faites partie. Coup de chance, avant le départ votre maman avait glissé en douce un thermos d’eau fraîche dans votre sac cabine. Imaginons enfin qu’aucune autre maman n’y ait pensé, les autres passagers en sont donc démunis, la soute de l’avion étant évidemment maintenant un tas de confettis brûlantes. Et maintenant, qui a le pouvoir ?

Tant que vous pourrez conserver la maîtrise d’une ressource
– qui manque aux autres
– et qu’il n’ont pas d’autres moyens de trouver que de s’adresser à vous
(ici, l’eau), c’est vous le roi du monde, indépendamment de votre physique, de votre statut social, de vos wings (restés à Paris), et du tour de seins de vos exs. En gros : tant que vous avez ce qui manque aux autres, fût-ce de la simple et bête eau, c’est vous qui baisez, et qui vous voulez. La question à vous poser en allant sarger est donc :

qu’apportez-vous à la cible, et qui, dans la situation précise où vous la rencontrez, lui manque ?

Réponse basique : la thune. D’où le motto de Mystery : DHV . Le problème de l’argent, c’est que, même si vous en avez vraiment, vous n’êtes pas le seul de la soirée. Votre ressource est donc tout à fait mobilisable (vous pouvez fanfaronner sur vos vacances à Val-Thorens et au Mexique) mais moyennement pertinente. Il existe pourtant une autre ressource, gratuite, et dont les gens, dans ce genre de contexte, manquent cruellement. Et c’est l’énergie.

De l’importance du niveau d’énergie

Quand je me remémore mes dragues réussies, elles avaient toutes, sans exceptions, un point commun. Je n’étais pas fatigué, et j’avais plus d’énergie que les cibles. Toujours.

Elles s’ennuient

Visualisez le parcours d’un set de nanas qui sortent en boîte. Les heures qui précèdent, c’est excitant. Elles s’invitent à manger chez l’une ou chez l’autre le samedi soir, elles comparent les boulots et les salaires de leurs copains respectifs, elles racontent comment ils font l’amour – en embellissant un peu -, elles mangent des surgelés Picard en regardant des dvd de Desperate House Wives et en se demandant pourquoi le jardinier à des poils sur les bras et pas sur le torse. Jusque là, c’est le bonheur. Après, elles sortent l’Austin Mini (sur un groupe de 4 filles, il y en a toujours une qui a une Austin Mini) et se fourrent à quatre à l’intérieur en essayant de ne pas filer leurs collants. Les garçons les regardent et les laissent passer aux carrefours, elles n’attendent que quelques secondes devant la porte d’entrée avant que le videur ne leur fasse signe, et là, le portable collé à l’oreille pour écouter leur répondeur, elles entrent, le décolleté bien en avant. C’est leur heure de gloire, les regards se braquent sur elles et elles se nourrissent de l’envie qu’elles y lisent pour se booster l’égo qu’elles ont perdu toute la semaine face à leur patron. C’est le pic d’énergie de leur soirée. Et à partir de là, ça commence à décroître…

Avant de faire le chaud, faites le show

Ca décroît tout d’abord parce qu’en soirée, la plupart du temps, il faut déployer des efforts surhumains pour parler – la musique est trop forte -. Au bout de 20 à 30 minutes à siroter un Sex on the Beach, elles deviennent en général presque silencieuses, or le silence est le plus gros aspirateur à énergie. La grande majorité des filles s’ennuient en soirée. Alors elles vont dancer de temps en temps pour recharger un peu les piles. A cet instant précis, ce qui leur ferait le plus plaisir, la ressource la plus pertinente, la plus grosse valeur que vous pourriez leur apporter, c’est de leur donner ce qui leur manque le plus : de l’énergie (c’est plus que du simple fun, il ne s’agit pas simplement d’être caustique). Vous aurez le temps plus tard de DHV sur votre boulot, votre social proof avec le DJ, ou votre connaissance des lieux touristiques de Paris. Pour l’instant, démontrez simplement que vous avez de l’énergie à communiquer. Quels sont les spectacles les plus appréciés par les femmes en ce moment ? « Lord of the Dance ». Qu’est-ce qu’elles en disent en sortant (entendu au JT il y a quelques jours) :

Ca donne la pêche et ça met de bonne humeur

Autrement dit : « j’ai fait le plein d’énergie ce soir-là, ce n’est pas si souvent. Je me sens bien ». Les meilleurs séducteurs que j’ai rencontrés ont tous un niveau d’énergie élevé. Tous ont, lorsqu’ils vont sur le field, un niveau d’énergie très supérieur à la moyenne. Les meilleurs élèves d’un cours de théâtre sont ceux qui montrent sur scène le plus d’énergie (canalisée). Avec de l’énergie, vous faites oublier les mots de l’opener, et comme vous le dira n’importe quel séducteur , vous pouvez dès lors dire quasi n’importe quoi et obtenir un sourire immédiat en retour. Le modjo est une DHE, dans un temps limité, pendant lequel vous voulez faire partager à l’extérieur le plaisir que vous avez à l’intérieur, et qui vous fait pinger à 360° autour de vous et ouvrir les sets les plus cadenassés.

Démontrez, maintenant

  • Apprenez à mesurer votre niveau d’énergie. Pour peu que vous maîtrisiez un minimum votre instrument (votre technique), c’est votre niveau d’énergie qui sera le meilleur indicateur de votre réussite
  • Rechargez les batteries. J’ai vu des bons players du site en état de fatigue (notamment en relooking), ils étaient devenus complètement normaux. Avant une sarge, rentrez vous reposer chez vous. Une simple pause en terrasse ne suffit pas, l’organisme ne se repose complètement que lorsqu’il est en sécurité, donc en terrain parfaitement connu et maîtrisé, donc chez soi
  • Prenez soin de votre corps. Nous en discutions avec FrenchKiss il y a longtemps, il avait le modjo en sortant de chez un (bon) osthéopathe, parce que celui-ci avait débloqué des contractures. Prenez garde aux tensions qu’on ne soigne pas, faute de temps, ou faute de thérapeute. Elles absorbent une partie de votre énergie
  • Abordez toujours avec un niveau d’énergie supérieur à celui du set que vous visez (d’où la difficulté d’aborder un set qui danse)
  • Soutenez votre voix, coûte que coûte. Parlez légèrement plus fort et plus distinctement que votre cible. Plus tard, vous aurez le temps de subtiliser votre game, imposez vous cette contrainte pour commencer
  • Soulignez vos paroles de gestes. Dans Body Langage, il n’y pas que Body, il y a aussi et surtout Langage. Plus la musique est forte, plus vous devrez donner une dimension « larger than life » à ce que vous dites. Cela vous paraîtra peut-être un peu artificiel au début, mais apprenez jusqu’où aller trop loin, vous aurez toujours le temps / le loisir de calmer le jeu
  • Tenez vous droit. Il est strictement impossible de démontrer de l’énergie avec une colonne vertébrale en S. 50% de ceux que je relooke arrivent en se tenant mal, voûtés, fatigués
  • Menez la conversation avec poigne, n’ayez pas peur le couper la parole (une fois ou deux, pas plus) pour décrire une scène qui exemplifie ou contredit
  • Lorsque vous prenez la parole, soyez vocalement immédiatement « au dessus » de la cible (plus sonore, plus explosif) afin que celle-ci s’interrompe immédiatement. Ne parlez pas « sur elle » en attendant qu’elle s’arrête. Regardez Fabrice Luchini en interview, enregistrez-le et observez comment il faut (la forme, pas le fond, si vous vous en fichez)
  • Si vous n’aimez pas les cours de théâtre, prenez des cours de chant. Chanter booste l’énergie.
  • Le niveau d’énergie d’un groupe se finira toujours par se caler sur celui du plus mou -> attention au choix du wing
  • Evitez les endroits à faible niveau d’énergie. Limitez au maximum le métro tard le soir, les rues désertes et sombres, etc
  • Evitez les silences au maximum. Si vous n’avez personne à opener sous la main, socialisez avec un set mixte, voire avec un mec. Vous aurez peut-être une conversation étonnamment agréable, et sa cousine s’avèrera peut-être une HB9,5
  • Ne restez pas sans rien faire (même siroter un cocktail au bar, c’est ne rien faire). L’énergie baisse quand on ne s’en sert pas. Soyez la bûche, et le bûcher.
  • DHE plus que le reste de votre groupe de wings, et vous serez spontanément reconnu comme le leader. Et inutile de rappeler l’effet sur les filles du leader de tribu.
  • L’énergie est contagieuse, l’énergie est sexy, l’énergie est gratuite.

 

Sur le même sujet