Conseils séduction

Comprendre le pouvoir des barmans, DJ, …

Qu'est-ce qui explique la fascination de certaines femmes pour certains hommes... et comment peut-on utiliser ce principe pour faciliter ses rencontres ?

Vous avez déjà remarqué le pouvoir de fascination qu’exercent certaines catégories d’hommes sur les femmes en général ? 

Si oui, vous avez forcément dû vous poser la question : bon sang mais que trouvent-elles à ces mecs ?

Ok, celles qui courent après les DJ et les barmen ne sont peut être pas toutes très matures, intelligentes et profondes, et l’alcool doit jouer un grand rôle là dedans… Mais on retrouve aussi la même chose dans des milieux plus « huppés »…

Alors quoi, qu’est-ce qui explique l’irrésistible pouvoir d’attraction de certaines catégories de mecs sur les femmes ?

Dans cet article, nous allons réfléchir aux raisons pour lesquelles certaines filles sont attirées par certains hommes en particulier.

Que leur trouvent-elles, pour quelle raison sont elles ainsi AUTANT attirées… et ce que ça peut nous apprendre sur les rencontres et la séduction.

Transgression, social proof et statut élevé

Déjà, si on reprend l’exemple des DJ et des barmen, ils ont tous un point commun.

Ils symbolisent un truc très fort et super fascinant chez beaucoup de gens : la fête, le plaisir, les excès en tout genre et un certain idéal de liberté, de transgression et d’insouciance.

Ils sont ceux qui permettent de jouir en toute insouciance : ils permettent de s’évader, de se sentir bien et de ne plus penser à son boulot de merde.

Ils incarnent l’hédonisme, le plaisir primal, l’interdit et tout ce qu’il représente de positif, d’excitant et de fascinant.

=> Ces mecs sont la lumière brûlante autour de laquelle se pressent les papillons chaque nuit.

Et leur « statut » est élevé.

Dans CETTE soirée, dans CE petit monde, ce sont eux les « rois ». Ils sont visibles. Ils connaissent tout le monde, et tout le monde les connait. Ils sont importants, désirés et jalousés.

Et tout ce social-proof les rend extrêmement recherchés aux yeux des gens qui fréquentent le même milieu : tout le monde voudrait être avec eux… pour devenir comme eux.

Car leur statut est contagieux : être dans leur cercle très fermé, traîner avec eux, faire partie de leur monde vous rend cool à votre tour.

Et c’est exactement ça qui attire ces filles chez ces mecs.

Dans l’inconscient de ces filles, ils ont le pouvoir d’en faire des reines d’un soir…

Fascination égale attraction

J’ai pris l’exemple des DJ et des barmens… mais en fait, on retrouve ce phénomène de fascination / attraction dans beaucoup d’autres contextes.

En fait, la fascination et l’attraction qu’on peut éprouver pour quelqu’un vient de deux mécanismes psychologique profondément ancré en nous:

  • notre besoin de reconnaissance : « j’ai un besoin désespéré d’être reconnu, apprécié, admiré, parce que ça m’aide à me sentir bien et important »
  • le désir mimétique : « je suis attiré par ceux que les autres admirent parce que je veux devenir EUX, pour avoir ce qu’ils ont : l’admiration des autres »

Tout à l’heure, je parlais du papillon qui veut s’approcher de la lumière.

Sauf que là, le papillon ne s’approche pas JUSTE pour se réchauffer les ailes : il veut aussi DEVENIR la lumière, pour devenir lui aussi l’objet de désir des autres papillons.

Finalement, on est pas loin du bovarysme : ces filles veulent se transcender et devenir quelqu’un de meilleur dans les bras de quelqu’un qui les inspire et les fascine.

Ok, mais quel rapport avec les rencontres et la séduction ?

Ce qu’il faut tirer de tout ça (c’est évidemment pas qu’il faut être DJ pour plaire)… mais que c’est l’image que nous projetons de nous même avec une personne qui nous fascine et nous attire.

Nous sommes attirés inconsciemment par certaines personnes parce que nous avons l’impression qu’elles peuvent nous aider

  • à devenir ce que nous aimerions être (une personne « super cool »)
  • et à avoir ce que nous voudrions avoir (la reconnaissance et l’admiration de notre petit monde perso)

Et concrètement, dans la vie de tous les jours ?

  • Si vous êtes un mec, cette fille vous attire probablement parce qu’elle vous renvoie une image positive et flatteuse de vous… et que vous voulez ça pour votre bien être, et pour atteindre le niveau de reconnaissance et d’admiration que vous cherchez inconsciemment.
  • Si vous êtes une fille, ce mec vous attire probablement parce qu’avec lui, vous pensez que vous ressembleriez *encore un peu plus* à la femme que vous voudriez être

Ok, et en quoi ça peut m’aider ?

Si une fille vous intéresse, et que vous voulez l’intéresser à votre tour, l’image qu’elle se fait de vous doit aller dans le sens de sa recherche profonde à elle (le « genre » de mec qu’elle cherche pour valoriser sa propre image).

Quand vous rencontrez une fille qui vous plait et que vous voulez mettre un maximum de chances de votre côté, essayez de vous demander :

  • Qui elle est, qu’est-ce qu’elle aime, qu’est-ce qu’elle admire ?
  • Quelles sont ses envies et désirs profonds ? Quelles sont ses craintes et ce qui lui ferait le plus honte ?
  • Comment se voit-elle ? Comment voudrait-elle être perçue ? Quel trait de caractère, quel style de vie elle voudrait-elle mettre en valeur chez elle pour devenir encore plus cool et s’accomplir encore plus en tant que personne et en tant que femme ?
  • Du coup, quels critères va-t-elle rechercher chez vous ? A quoi ressemble son « mec idéal » (celui qui l’aide à ressembler à celle qu’elle voudrait être) ?
  • Que pouvez-vous faire pour que l’image qu’elle se fait de vous ressemble à son mec idéal ? Est-ce que c’est compatible avec votre personnalité ?

Et si vous ne plaisez pas autant que vous le voudriez à une fille ?

Si vous ne lui plaisez pas, c’est qu’elle ne se projette pas avec vous, parce que l’image qu’elle a de vous ne lui semble pas compatible avec ce qu’elle recherche.

Dans ce cas, il ne tient qu’à vous de remonter dans son intérêt en faisant en sorte d’améliorer votre image à ses yeux.

Alors, vous en pensez quoi ?

Êtes vous d’accord avec le fond de cet article ?

  • Les gars, que pensez-vous de tout ça ? Est-ce que ça vous fait penser à des trucs que vous avez vécu ou observés ? Est-ce que ça explique des difficultés (ou des succès) que vous avez eu ? Est-ce que cet article vous permet de comprendre des situations qui vous échappaient jusqu’à présent ?
  • Les filles, ça m’intéresserait de savoir ce que vous en pensez, et notamment, que vous expliquiez ce que représente à vos yeux le mec avec qui vous sortez (ou avec qui vous voulez sortir) : qu’est-ce qu’il symbolise pour vous, qu’est-ce qu’il représente pour vous, et qu’est-ce qu’il apporte à l’image que vous avez de vous-même ?

A vos claviers, on continue dans les commentaires !

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Aristophane

    Bonjour à toi, FrenchKiss!

    Article vraiment intéressant. J’aime bien le ton ironique que tu emploies!

    Pour ma part, moi qui exerce la profession d’infirmier, j’ai constaté, assez régulièrement, un intérêt de la gente féminine à mon égard!

    Il semblerait que ces demoiselles fantasment sur les infirmiers!

    Parfois en posant des questions:  » vous êtes célibataire? »
     » ( à une amie hospitalisée, par ex.) Tu en as de la chance d’avoir une infirmier aussi sympathique! »

    Parfois par des regards appuyés! J’ai même eu des demoiselles qui venaient me donner leur numéro de téléphone… ;-)

    C’était parfois très chaud: trois charmantes demoiselles blacks venant rendre visite à leur amie! Toutes très joueuses, conversation sexuée, regards langoureux! Moi, rouge pivoine, essayant de faire mon travail et de rester professionnel! Tu imagines?;-)

    J’adore le côté ambigüe de ce genre de situations, en tout cas: faire semblant de ne pas être affecté, tout en faisant passer beaucoup de choses par le regard!

    Aristophane

  • Dreiev

    OK donc, ce que semble dire cet article, c’est qu’il faut devenir DJ pour serrer des meufs . . .
    Ce que cet article oublie de signaler, c’est que seuls des gens assez limités intellectuellement accordent de la valeur aux DJ, footballeurs, stars de cinéma . . .

  • Salut Dreiev, lol non la conclusion de l’article ce n’est pas « devenez DJ ou footballeur ».

    Ici, l’exemple du DJ c’est juste pour illustrer un truc qu’on retrouve partout : certains mecs fascinent (et c’est pas le cas UNIQUEMENT chez les gens intellectuellement limités ou immatures).

    Par exemple (au hasard), les avocats peuvent eux aussi beaucoup attirer certaines femmes qui leur trouvent un truc particulier.

    Ce que veut dire cet article, c’est que ces mecs attirent les femmes qu’ils attirent, parce que l’image qu’elles projettent d’elles-mêmes avec eux va dans le sens de ce qu’elles voudraient être.

    Mais ça, c’est juste UNE raison parmi beaucoup d’autres, il y a certainement plein d’autres raisons qui font qu’une fille peut être attirée par un homme.

  • Salut ! Ouais on parle souvent des infirmières (et des infirmiers), et c’est intéressant de ce demander pourquoi ce statut échauffe autant les esprits chez pas mal de gens… on parle souvent de la fascination érotique pour le morbide… mais il doit aussi y avoir le côté « interdit » de « pas se faire chopper dans les couloirs », ce genre de chose…

  • Speedy smile

    Article super interressant…Je suis profondement d’accord avec ton analyse, elle me semble correspondre à ce que j’ai vécu tant dans mon coté que du coté de mes copines….
    Consciament ou inconsciament, je pense que l’on fait tous et toutes cette analyse…
    Je pense même que l’on tombe souvent amoureux d’une image projetée de sa vie et que c’est souvent là que se cachent les Oneitis….

  • Salut ! Je suis d’accord avec toi à 150%. Super intéressant le développement sur les one-itis : je pense en effet que si on peut flasher aussi fort pour une fille qu’on ne connait pas véritablement, c’est juste parce que l’idée qu’on se fait d’elle … et de soi avec elle nous renvoie l’image parfaite qu’on aimerait avoir de nous-même.

    Du coup la fille dans ce cas là n’est qu’un simple « moyen » de rehausser l’image et l’amour qu’on a de soi

  • Aristophane

    Ou peut-être la connaissance intuitive d’une certaine  » souplesse » des moeurs des IDE, ayant besoin de se changer les idées, pour se détacher des aspects difficiles de leur profession…
    Je le vois bien à mon niveau… ;-)

  • Sin

    Vrai tout ça. Je pense que dans beaucoup de couples les gens aiment avant tout l’image d’eux-mêmes que l’autre leur renvoie… Parce-qu’ils sont incapables de devenir meilleur par eux-mêmes.
    Sinon j’ai appliqué le questionnaire à une de mes targets, amusant de voir la marche à suivre pour la séduire qui apparaît toute seule !

  • Dams973

    J’ai lu un article sur les métiers qui attirent les femmes (men’s health). Justement il parle du métier d’infirmier/docteur.

    Ils expliquent qu’inconsciemment (encré dans les gênes depuis le commencement) la femme recherche un homme capable de lui fournir une descendance mais aussi de les protéger.
    Donc lorsqu’une femme voit un infirmier ou un docteur, inconsciemment elle voit en lui un homme le plus apte à assurer la survie de ses futurs enfants d’où une attirance pour lui…

  • C’est toute l’ambiguité des relations humaines : on cherche tous à se mettre en valeur pour être accepté et apprécié par l’autre… mais à quel moment ça cesse d’être naturel, ça, ça dépend des situations, et seul toi peut le dire.

    Au final, il y a quand même une marge entre se mettre en valeur et travestir sa personnalité pour faire croire des choses à l’autre (ce qu’il vaut évidemment mieux éviter de faire).

  • Bane

    La majorité d’entre nous qui ne sont pas « des hommes qui attirent les femmes » font l’erreur permanente de vouloir développer une image que la fille du moment qu’ils ciblent, recherche.

  • Dams973

    Non en fait j’ai craqué c’est pas dans Men’s health qu’ils disent ça.
    Dans Men’s Health ils parlent du métier de docteur (mais je pense que c’est un peu pareil pour infirmiers) en disant qu’il renvoie l’image de l’homme ayant le pouvoir de donner la vie et aussi qu’il connait tout du corps humain donc tout les endroits qui pourraient donner du plaisir aux filles…

  • Truelife

    Je pense que c’est en effet une partie importante du mécanisme d’attraction et de séduction. Cela explique bien pourquoi certaines personnes fascinent autant les autres.
    Cependant j’ai bien plus de mal à être d’accord avec la partie « et en quoi ça peut m’aider ? ». Je ne pense pas que l’on doive s’accorder aux désirs profonds de quelqu’un pour s’accomplir. Je pense qu’il faut plutôt chercher à s’accorder à ses propres désirs profonds et, ensuite, naturellement, on plaira à celles qui nous ressemblent puisque à travers nous elles auront ce qu’elles veulent (briller).

    Cela rejoint d’ailleurs la thèse de Marianne Williamson sur la nature humaine.

  • malsain

    L’idée dévelopée dans l’article a du sens, mais la partie ou l’on doit deviner puis incarner ce que la fille souhaite renvoyer me parait assez casse-gueule. C’est plutôt prise de tête et assez compliqué à mon avis.

  • Salut ! Tu as raison, j’ai essayé de le dire mais ça ressort peut être pas assez dans l’article.

    Essayer de comprendre après quoi court la fille est important… mais il faut aussi se demander si on est prêt à faire les efforts qui s’imposent… et même, si on a envie de les faire.

    Il y a certaines filles qui cherchent un mec que je ne serai jamais et avec qui ça pourra pas marcher, parce que ça me demanderait trop d’efforts, ou que ça reviendrait à travestir ma personnalité, et que je ne veux pas ça.

    Comme toujours, il y a un juste milieu que chacun doit trouver entre « faire des efforts pour paraître sous son meilleur jour et améliorer la communication » et « travestir sa personnalité et essayer de devenir quelqu’un d’autre ».

    ** Et tu as raison : ça serait casse gueule : ça ne marcherait pas. En séduction, c’est l’authenticité qui marche le mieux sur le long terme, on ne peut pas mentir très longtemps sur qui on est.

  • Je suis d’accord avec toi !

  • Sébastiann

    Article intéressant qui touche à quelque chose de fondamental qui moi m’intéresse beaucoup : la matrice de l’action dite spontanée.

    C’est vrai que chez certains, leur capacité à galvaniser leur entourage est instinctive, grâce à ce caractère naturellement extraverti et entraînant qu’ils ne calculent ni ne travaillent particulièrement. Leur volonté de puissance naturelle se déploie, attirant les autres comme un aimant. Et quelque part, ceux qui observent ce phénomène avec curiosité mais sans être électrisés se demande bien quelle peut être la racine de ce magnétisme si envoûtant. Cela-dit, il faut avoir connu quelque cas du genre pour se rendre compte que derrière la façade, la réalité est beaucoup moins reluisante, et que ce type de caractère parasite en privé autant qu’il « donne » en public, ce qui est intéressant à analyser, beaucoup moins finalement à cottoyer.Sinon, pour ceux qui ne sont pas de ce bord – ce qui n’empêche pas d’avoir une grosse personnalité, mais d’un autre type – je pense que courir après ce genre d’idéal fait parti de ces lumières aveuglantes titillant notre avidité de domination, qui font oublier des évidences comme le fait qu’exciter la masse fait rarement bander un esprit élitiste, ou aussi que c’est plus drôle à voir qu’à faire. C’est surtout une question de structuration psychologique je pense, au delà de tout travail personnel. Certains allume une foule en boîte de nuit, d’autre dans un tribunal, un autre encore dans un stade etc …
    Pour la 2e partie, sur le rôle de la projection suscité par l’objet de son désir et l’intention racine finalement toujours égocentrique, on y revient toujours quand on fait de la psychologie honnête sur les relations inter-individuelles : les forces se déploient entre égocentrisme et éxocentrisme, j’agis pour moi et j’agis pour l’autre, mais la pilier initial et final qui tient tout ça étant finalement toujours égo-centré, autrement dit dirigé par soi et pour soi. Ce qui fait intrinsèquement de l’autre un moyen, il faut le reconnaître.
    Ce n’est ni bien ni mal, c’est comme ça. A chacun de voir jusqu’où il veut pousser sa conscience du phénomène, le déni ayant aussi son rôle pour garder sa conscience légère et éviter d’ouvrir certaines boîtes de pandore.
    ps : j’ai été dj plusieurs années et la réalité de terrain est très différente de celle décrite : certes, être aux platines attire la curiosité, le désir et la fascination d’une partie du public, sauf que la sauvagerie néo-libérale adossé à la politique des boîtes de nuit déjà très rapine est passé par là. Depuis environ 5 ans, on ne veut plus que du Guetta, du Gaga, être bercé par la soupe mondiale qui est la seule à nous faire vibrer. Le dj n’est plus qu’un human jukebox au service des jeunes filles musicalement incultes, qui doit se soumettre à l’impératif de résultat. Seul reste quelques rares soirées de puristes ou de standing, ou alors faut aller en Chine pour facilement les impressionner avec les tubes d’il y a 10 ans (véridique !). Ce n’est pas pour casser le mythe mais c’est quand même une réalité, le monde du deejaying perdu de sa superbe …Et pour les filles, à moins de faire semblant de mixer (ça arrive plus souvent qu’on ne le croit lol), en général c’est après qu’on se détend à leur côté …

  • Sébastiann

    Tient ça me rappelle une anecdote quand je mixais régulièrement dans un bar.

    Un soir, à un moment où l’ambiance battait son plein, une fille quasi en transe vient de me congratuler et me gueule :  » putain trop bien ce son, j’adoore, wouaaa !  »
    Deux semaines plus tard, même bar, même son, même meuf, elle vient me voir aux platines en jacquetant :  » putain, trop nul ce son, met autre chose, on se fait chier là « .

  • Merci pour ton commentaire super intéressant, tu repasses quand tu veux :)

  • C’est surtout une démarche qui me paraît très saine : se poser des questions sur la personnalité de l’autre, ses attentes, et se demander si c’est compatible avec ses envies à soi

  • @mélieforyou

    En effet article très intéressant sur la notion de l’attirance primaire ou primale si j’ose dire.
    Personnellement pour y avoir beaucoup réfléchi: je me suis rendue compte que les hommes qui m’ont attiré, physiquement ou intellectuellement ont plus ou moins tous les mêmes critères, que j’ai inscrit dans mon moi profond depuis l’enfance: le parfum de mon père ( j’aime les hommes portant des parfums forts!), la mèche rebelle avec le look intello du grand frère de ma meilleure amie , et de qui j’étais amoureuse entre 4 et 8 ans…. bref ce sont mes petites madeleines de proust.

    Ensuite coté social proof, en effet on a tous un idéal de ce qu’on aimerait être ou de ce qu’on veut devenir: un peu comme la belle femme valorisera socialement l’homme au bras duquel elle est, ca marche aussi dans l’autre sens…
    Je pense qu’il y a une question d’ego sous jacent , la personne en face doit flatter l’égo « ouah cette personne là que j’envie, me veut moi! c’est que je dois être pas si mal que ça! »). Il peut aussi donner une position sociale ou un statut qui me plait ou que j’envie et c’est sans doute ca inconsciemment qui peut m’attirer. ( suis souvent sortie avec des supérieurs). Après la culture, l’humour, les caractères communs ont une place extremement importante, mais ce n’est pas exclusif je dirai.

  • Plein de choses intéressantes dans ton commentaire, merci !
    En effet je pense que inconsciemment, on cherche à satisfaire son égo / besoin de reconnaissance… mais aussi, à retrouver certaines « madeleines » perdues.

    Je sais pas si on peut généraliser là dessus, mais j’ai l’impression que certains (au moins dans mon entourage) cherchent (sans le réaliser) à reconstruire à l’age adulte l’univers qui était le leur pendant leur enfance… et donc, à s’entourer de gens qui leur rappellent certains détails de leur jeunesse… un peu ce que tu dis, donc.

  • amelieforyou

    c’est pas faux. En tout cas pour ceux qui ont eu une enfance heureuse et qu’ils ne fuient pas de facto!

  • flormann

    Ce que tu oublies de signaler, c’est que seuls des gens assez limités intellectuellement pensent que c’est que seuls des gens assez limités intellectuellement accordent de la valeur aux DJ, footballeurs, stars de cinéma.
    Sérieusement c’est quoi ce raisonnement à deux balles? Expliques moi en quoi ces métiers seraient réservés à des gens débiles sans profondeur car selon toi, seuls des meufs pas futfut seraient intéressées ? Bref, vu le ton et contenu de ton article, j’en déduis que tu ne dois pas pêcho souvent et que tu déverses ta frustration sur ces métiers dont le statut social permet de lever un max de filles, sans grands efforts. Et dire qu’il suffit juste d’être en paix avec soi-même, faire un boulot utile qui te plais réellement et en être épanoui, bref être un HOMME pour séduire, car avant de chercher une fille intéressante, profonde et intelligente il faut d’abord se demander si on l’est nous même. En tout cas j’espère sincèrement que tu y as remédier ( ton commentaire date d’un an ), Bonne continuation.

  • JeannSèli

    Louis La Brocante t pas sérieux là..

  • JeannSèli

    sinon si j’attérris sur ta page c pas par hasard c qu’actuellement j’aime bien quelqu’un qui mixe mais à travers les conversations que j’ai pues avoir avec lui, il m’a semblé très pris, plutôt inaccessible et convoité je pense, car pour couronner le tout il est très beau.
    Aurais tu par hasard un petit conseil à me donner, malgré le très peu d’espoir qu’il s’arrête sur mon joli minois au delà d’une seule et unique soirée?

    Séli.

  • Salut ! C’est difficile de fixer l’attention de quelqu’un qui « papillonne » sur soi; il faut que tu trouves un moyen que son attention se focalise sur toi, le temps qu’il réalise que tu sors du lot / qu’il t’apprécie. Pas évident s’il est très sollicité / entouré. Essaie de passer plus de temps avec lui, ou dans son entourage proche, et essaie de voir si tu peux pas commencer à mettre en place un petit jeu de flirt avec lui, en mode « on se taquine / on se cherche », c’est toujours très efficace.

  • JeannSèli

    Bonjour,
    Merci bcp d’avoir répondu, je voulais rebondir sur ce que tu disais le fait d’attirer son attention et de sortir du lot c tte la difficulté car il y a une forte compétition,
    et mon égo refuse ce combat de poules face à ce coq aussi plaisant soit-il. Je pense que je vais prendre mon mal en patience sans être passive bien sûr mais juste voir venir.
    Merci encore et bonne continuation :)