Main au cul, comment réagir ?

Note : 1

le 24.04.2019 par Jalapeno

10 réponses / Dernière par Gafano le 04.06.2021, 21h24

Si vous voulez refaire le monde, c'est ici.
Règles du forum
Pas de politique sur FTS svp, ce n'est pas l'endroit. Pas non plus de sujets religieux ou à forte dimension idéologique / polémique (le féminisme et ses excès, la sexualité des - de 15 ans, le mariage pour tous; ...) et tout autre sujet chaud et glissant dont on sait qu'il attirera les trolls et partira forcément en sucette au bout de 2 pages. => on n'est pas là pour refaire le monde, ni pour s'embrouiller les uns les autres : laissons les saloperies à l'extérieur, et tâchons de préserver le havre de paix et de relative intelligence qu'est FTS. Voir la liste des sujets interdits pour plus d'infos et d'explications sur les raisons de ces interdits.
Répondre
Tout à l'heure j'étais en train de discuter avec une pote dans la rue et un petit enfoiré de 14-15 ans lui a mis une main aux fesses. Le temps que ma pote se remette de sa surprise et me le dise (je ne l'avais pas vu), le gosse s'était barré. Il était déjà assez loin, en train de nous narguer avec sa bande de potes. Je me suis contenté de lui gueuler dessus en lui demandant de venir s'excuser, ce dont il n'avait évidemment rien à battre :mrgreen:

J'ai hésité à lui courir après pour lui dire... je sais pas quoi en fait. Ça aurait été violent et pas constructif au final, surtout avec un gosse un peu à la ramasse.

C'est typiquement le genre de comportement qui m'énerve, me dépasse, mais que je n'ai pas envie de laisser passer. Des suggestions pédagogiques à part une bonne paire de claques ?

Et bien je dirais, attraper le petit et le forcer à écouter;
Sans cri, sans violence, parce que finalement si tu essayes de faire passer un message et que ton interlocuteur a peur, il ne passera pas.

Avoir un discours censé, réfléchis et constructif. Sans doute que ce bout de gamin n'a juste pas conscience de la portée de son geste et qu'un petit rafraichissement de la mémoire en ce qui concerne les bonnes manières et le respect d'autrui s'impose.

Jalapeno a écrit :Avoir un discours censé, réfléchis et constructif. Sans doute que ce bout de gamin n'a juste pas conscience de la portée de son geste et qu'un petit rafraichissement de la mémoire en ce qui concerne les bonnes manières et le respect d'autrui s'impose.
Oui, on est d'accord, mais concrètement que lui dire ?
Je lui dirais bien un truc du genre "qu'est-ce que tu ressentirais si un mec faisait ça à ta mère ou ta sœur ?" mais bon, pas persuadé que ça ait de l'effet.

Je pense que je l'étoufferai avec mes fesses sans déconner ?

Déjà s'il fait ça je pars du principe qu'il est aveugle et qu'il n'est donc pas exclu qu'il soit sourd également. èé
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] mdr !! le 24.04.19, 21h23 par Safrania95

Perso dans ces cas là, j'ai zéro bienveillance. Apres c'est plus facile quand tu l'as sous la main le petit branleur.

J'embrouille direct. Pas toujours avec violence, mais méchamment.

Apres là, c'est frustrant, il est avec ses potes, dans son univers, il s'en branle de ta life. Y'a plus qu'à laisser pisser.

Je sais qu'il faut que le forum reste bienveillant et ouvert, qu'il faut prôner la paix et tout. Le contrôle, la maîtrise.
Selon mon expérience strictement personnelle et que je recommande pas nécessairement ( y'a assez de pincettes là ? ) c'est à minima quelques claques éducatives si c'est une amie à moi et que le malotru est un gosse. Si il s'agit de ma copine, il a meilleur temps d'apprendre à se torcher de la main gauche.

Après, t'as bien fait de pas courir, ils se seraient foutus de toi, c'est ce qu'ils voulaient. Et si t'as envies de faire passer l'envie de recommencer à un petit merdeux, " la prochaine fois je te pète le bras " sera mieux compris qu'une tentative d'éducation...

Jalapeno a écrit :
Jalapeno a écrit :
Oui, on est d'accord, mais concrètement que lui dire ?
Je lui dirais bien un truc du genre "qu'est-ce que tu ressentirais si un mec faisait ça à ta mère ou ta sœur ?" mais bon, pas persuadé que ça ait de l'effet.
Et bien je lui dirais : tu aimerais que je te touche la bite moi ?
Sans doute essayer de lui faire comprendre en quoi son attitude me dérange.
"la liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres".

Yo Jalapeno !
Jalapeno a écrit :
Jalapeno a écrit :Avoir un discours censé, réfléchis et constructif. Sans doute que ce bout de gamin n'a juste pas conscience de la portée de son geste et qu'un petit rafraichissement de la mémoire en ce qui concerne les bonnes manières et le respect d'autrui s'impose.
Oui, on est d'accord, mais concrètement que lui dire ?
Je lui dirais bien un truc du genre "qu'est-ce que tu ressentirais si un mec faisait ça à ta mère ou ta sœur ?" mais bon, pas persuadé que ça ait de l'effet.
Pour être passé par cette phase de bêtise humaine quand j'étais pré-ado il n'y a qu'une seule chose à faire : passer un savon. Parce que concrètement tu ne peux rien faire d'autre. Ce qu'il a fait n'est pas un crime donc tu ne vas pas le sanctionner. À cette âge-là on ne se rend effectivement pas compte de ce que l'on fait et de la portée de nos actes comme l'a intelligemment dit Stacy_21.

Tu es quelqu'un qu'il ne reverra jamais donc tu n'as pas la possibilité que ses actes aient des conséquences. Si ça avait été un gosse dans un lycée qui met une main au cul à une meuf tu peux faire en sorte que l'acte ait des conséquences (en allant voir le directeur par exemple ou conseil de discipline ou que sais-je). Mais là tu peux rien faire.

Ton seul champ d'action c'est le savon.

Le truc c'est que passer un savon une fois ça n'a aucune portée mais au bout de 25 savons tu commences à percuter. D'où la nécessité de passer un savon. Et concrètement le seul moyen de bien faire passer un message à des gosses c'est la répétition : répéter autant qu'il le faut pour que ça rentre. Comme avec les gosses très très jeunes.

Et pour le contenu du savon je pense que de dire tout simplement que c'est un manque de respect, une atteinte à l'intégrité de la personne, et tout ce qui va avec !

À 15 ans ou même à 13 on sait parfaitement que ce qu'on fait est mal. Et si on sait que c'est mal on sait aussi que c'est parce que ça peut avoir des conséquences sur l'autre.
Donc savon brut.
Après suivant où on est fait faire attention, ça m'est déjà arrivé plus jeune de me faire provoquer par des "petits frères", de les engueuler et de me faire défoncer par les grands frères qui attendaient que ça.

Bonsoir,

Alors moi j'ai essayé deux choses, soit lui dire si c'était sa soeur, nièce , cousine etc..
Et là en général , ils n'aiment pas et se fâchent tout rouge ( lolll) .

où alors leur dire , tourne toi je vais te mettre la main au cul et tu verras l'effet......
En général , ça ne passe pas non plus .

Y a des fois, où les choses constructifs ne fonctionnent pas malheureusement.
Rien ne vaut l'imperfection pour être perfection . Car la perfection est faite d'imperfections.

Pour moi le plus important ce n'est pas d'être sûr que le message soit passé.

(Parce que ça peut vite décourager de se dire qu'une leçon de morale a plus fait rire qu'elle n'a servi à faire réfléchir.)

=> Le plus important selon moi c'est quel soit le succès du message, de pratiquer la tolérance zéro.

Si un gosse est capable de mettre une main à une femme dans la rue, le fait qu'un homme lui dise que ce n'est pas correct (un message bref et court de vive voix pour être assez clair et impactant) ça peut suffire pour le rappeler à l'ordre.

Il pourra rire devant ses amis, mais tu auras fait ton travail d'ami.

-------------------------------------------------------------------

Ça me fait penser à l'histoire d'une prof qui avait appris qu'elle gagnait la moitié du salaire de son collègue masculin à diplôme et expérience pro identique. Quand son collègue l'a appris, il a posé un ultimatum à son manager.

Tout le monde n'aurait pas eu le cran de mettre en péril son emploi mais ça a permis à sa collègue d'être payée autant que lui.

Cette histoire montre que si ce n'est pas un problème de message, c'est un problème de récepteur.

En théorie de la communication, ça porte le nom de deuxième théorème de Shannon.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 05.06.21, 11h36 par Onmyoji

Répondre