[Article] Cultiver le cœur du Dao

Note : 4

le 22.10.2019 par Nonchalance

0 réponses / Dernière par Nonchalance le 22.10.2019, 03h50

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Bon je vais vous parler un peu de philosophie. Mais pas de philosophie chiante et pas pratique que personne ne comprend et que personne n'applique. Je vais vous parler d'une philosophie que vous pouvez pratiquer tous les jours et qui peut vous apporter énormément. J'ai trouvé ces principes philosophiques dans des œuvres de fiction de fantasy chinoise de plus ou moins bonne qualité mais c'est quelque chose qui revient constamment dans ces bouquins. D'abord, définissons quelques termes.

Le Dao

Le Dao, ça vient de la Chine et de la religion taoïste ou daoïste. D'ailleurs, on retrouve la racine tao ou dao dans l’appellation religieuse. Je vous laisserai faire les recherches sur ce qu'est la religion taoïste, m'est avis qu'il y a beaucoup de conneries dedans mais ce n'est pas ce qui nous intéresse. Ce qui nous intéresse, c'est la sagesse et le savoir qu'on peut y trouver. Donc, le dao c'est quoi? C'est traduit par la voie, le chemin en français. Mais le dao c'est plus que ça. Le dao c'est le tout. Et tout, c'est le dao. Dans chaque acte, dans chaque chose il y a le dao. Le dao c'est Dieu, c'est l'univers, c'est l'existence, c'est la matrice. Le dao est.

Cœur

Le cœur ne correspond pas à l'organe qui vous maintient en vie mais à votre nature face au dao. Est ce que vous êtes soumis, est ce que vous êtes un leader, est ce que vous êtes entier, est ce que vous êtes brisé, est ce que vous êtes dans le vrai ou au contraire dans la fausseté... Le cœur, c'est votre nature face au dao, retenez le bien.

Cultiver

Comme lorsque vous voulez faire pousser une plante, vous la cultivez. Vous la plantez, puis la nourissez, en prenez soin jusqu'à ce que vous obteniez le résultat que vous attendiez de la plante. Parfois, vous obtenez moins que vous espériez, parfois plus, parfois autre chose d'inattendu... mais dans tous les cas, vous déployez un effort constant pour cultiver la plante, sinon elle s'affaiblit, elle s'étouffe ou elle meurt. C'est la même chose pour le cœur. Il faut le cultiver. Mais encore faut-il savoir quelle est la nature de votre cœur ou du moins, tenter de le découvrir...

Compréhension et lucidité

Ce dont vous avez besoin lorsque vous cultivez une plante, c'est d'une terre fertile avec des nutriments, de l'eau et du soleil. Ce dont vous avez besoin pour cultiver votre cœur ou plutôt la nature de votre cœur, c'est de compréhension et de lucidité.

La compréhension, c'est quand par exemple une femme vous dit qu'elle vous aime. Vous pouvez le comprendre de plusieurs façons et d'une certaine manière, chacun le comprend un peu à sa façon. Vous pouvez comprendre qu'elle vous aime sur le moment. Ou qu'elle vous aime pour la vie. Ou qu'elle vous aime vous et uniquement vous. Ou qu'elle vous aime vous et des autres.
La lucidité c'est de savoir faire le tri par rapport à toutes ces compréhensions. Si vous ne pouvez comprendre qu'une seule facette d'un "Je t'aime", cela veut dire que votre compréhension est faible et par conséquent, votre lucidité est faible ou non existante. Par contre, si vous pouvez comprendre plusieurs facettes de je t'aime, plus vous comprenez de facettes et plus votre compréhension est élevée. Mais que faire d'une pareille compréhension? Rester dans l'indécision quand à la nature du "je t'aime"? Non, c'est votre lucidité qui va vous dire comment comprendre ce je t'aime. Est-ce qu'il faut le comprendre sous une seule facette? Sous plusieurs facettes? Qui êtes vous par rapport à elle et qu'êtes vous pour elle? Qui est cette femme qui vous dit qu'elle vous aime? Votre lucidité vous permettra alors de décider comment interpréter ce je t'aime par rapport à ce que vous savez déjà.

C'était un exemple de ce qu'est la compréhension et la lucidité et comment elle s'utilise. La compréhension et la lucidité vous permette aussi de découvrir qui vous êtes, quelle est la nature de votre cœur et comment rester vrai à votre nature.

Rester vrai à sa nature

Disons que vous soyez une personne morale (pas la personne morale dans le droit hein). Puis un jour vous décidez qu'il y en a marre, que la vie est trop difficile quand on est une personne morale et qu'il faut que vous deveniez un opportuniste. À partir de maintenant, vous irez où le vent tourne. Eh bien vous ne restez pas vrai à votre nature et cela va vous poser de très graves problèmes dans votre parcours. À part si vous n'avez jamais été une personne morale mais que vous l'étiez par défaut jusqu'au jour où vous avez découvert qu'on pouvait faire autrement.

Un exemple plus frappant peut être c'est si vous n'êtes pas hétéro-normé mais que vous vous mentez à vous même pour rester dans le moule social et ne pas être stigmatisé. Plus vous avancez dans le temps, et plus il vous sera difficile de maintenir la façade, cela vous créera des ennuis avec vos proches et vous souffrirez de cette situation. Alors que si vous étiez rester vrai à votre nature, vous auriez souffert au début pour mieux renaître plus tard en vous acceptant tel que vous êtes.

Les démons du cœur

Chaque fois que vous trahissez la nature de votre cœur, chaque fois que vous vous soumettez à un obstacle que vous auriez pu surmonter, chaque fois que vous faites quelque chose contre votre intérêt pour plaire ou pour satisfaire les désirs des autres, vous créez dans votre cœur un démon. Et plus il y a de démons dans votre coeur, moins vous aurez la possibilité de rester connecter à la nature de votre coeur, moins vous pourrez faire d'avancées dans votre vie. Vos démons vous hanteront et vous ne pourrez vous en débarasser qu'en vous y confrontant.

Percée, avancée, progrès dans le chemin

Chaque obstacle que vous surmontez renforce votre cœur et vous rapproche de la nature de votre cœur. Ces accumulations quotidiennes sont le seul moyen de vous faire avancer dans votre recherche de vous même jusqu'à atteindre de nouveaux stages de votre vie. Vous avez d'abord un cœur que vous renforcez jusqu'à ce qu'il donne naissance à une entité unie avec votre nature, c'est à dire que tout ce que vous faites en accord avec votre nature profonde. C'est le deuxième stage et le troisième stage s'appelle être un avec le dao. À ce stage, tout ce que vous dites et faites inspire les autres à se comprendre eux même, à comprendre leur dao. C'est un stage légendaire, contrairement au second stage qui est parfaitement réalisable dans nos vies de tous les jours.

Obstacle majeur

À un moment donné, vous allez tomber dans votre vie, peut être une fois, sans doute plusieurs fois sur un obstacle majeur, une tâche qui vous semble insurmontable. Vous devez accomplir cette tâche quoi qu'il arrive sinon, vous n'arriverez pas à avancer dans votre vie. Cela requiert souvent de prendre des risques, de se lancer dans le vide et d'avoir assez confiance en la culture de son cœur et en la nature de son cœur pour tenter le tout pour le tout et se relever et tenter de nouveau en cas d'échec.

Les ressources

Nous ne sommes pas tous égaux dans la vie. Une des plus grandes erreurs que j'ai fait dans ma vie était de croire que nous avions l'égalité des chances et ce n'est pas du tout vrai. Si j'avais su la vérité, j'aurais choisi d'autres chemins pour affronter la vie et je serais peut être pas autant dans la merde. Mais ce qui est fait et fait et c'est une leçon très importante que j'ai apprise.
Si vous avez été traumatisé, violenté, mal éduqué, n'avez pas eu accès à la culture dominante dans votre quotidien, ne savez pas utiliser les codes de la culture dominante, que vous faites parti d'une minorité - même intégrée - que vous êtes un marginal, un être différent de la norme établie et ça se voit... Votre point de départ n'est pas du tout le même. Et il faut tout refaire étape par étape jusqu'à ce que vous rattrapiez votre retard. Que vous appreniez à vous pardonner et à mettre des noms et à chercher des remèdes à ce que vous avez subi.
Et ça, c'est ce qu'on appelle communément les ressources d'un être.


Savoir choisir ses batailles

Il faut connaître ses limites. Si vous voulez rester vrai à votre nature alors que cela mets en danger vos ressources, ce n'est pas un problème, vous pouvez toujours les récupérer si vous êtes bien préparés. Mais si cela met en danger votre vie ou votre santé physique et mentale, à quoi ça sert? Dans l'exemple que j'ai donné sur rester vrai à la nature de son cœur, imaginez que vous soyez gay en Arabie Saoudite et que vous décidiez de l'annoncer à tout le monde. Dans ce cas là vous serez emprisonné ou tué: cela ne vous aura pas fait avancer dans la recherche de votre nature profonde bien que vous soyez rester vrai à celle-ci. Il vaut mieux choisir dans ce cas là un obstacle plus petit à surmonter, par exemple, trouver un moyen de quitter le pays. Parfois l'obstacle est juste trop grand.


Comment utiliser ce savoir dans la vie de tous les jours?

Ça y est vous vous êtes enfin décidé, vous allez draguer cette meuf que vous avez croisé dans la rue. Seulement voilà, il y a une immense terreur qui vous fige là où vous êtes, vous essayez de marcher mais vous avez l'impression que vous allez vous évanouir et lorsque vous penser au moment où vous allez lui parler, votre ventre se noue violemment, vous avez la nausée et votre esprit se vide complètement.

Situation 1: Vous restez figé sur place. Vous n'osez pas. Une fissure apparaît dans votre cœur et laisse entrer un démon qui obstrue votre nature profonde. Ce n'est pas la première fois que ça vous arrive, vous rappelez toutes les fois où ça vous est arrivé et vous êtes dégoûté envers vous même. Vous décidez d'arrêter, ça n'en vaut plus la peine. De toute façon, vous n'y arriverez jamais.

Et si vous vous étiez rendu compte que vous n'étiez pas prêt? Que cet obstacle était trop gros pour le vous de maintenant? Peut être aurait-il fallu commencer par s'habituer à parler avec des femmes, à leur faire la conversation. Ou encore travailler sur ce traumatisme qui vous suit depuis l'enfance qui vous dit que vous n'êtes pas assez bien, que vous n'y arriverez jamais et que vous êtes voués à l'échec. Et si vous étiez aller voir un psy pour travailler sur vos phobies pour commencer? Ce n'est pas trop tard!

Situation 2: Vous balbutiez et réussissez à parler à la meuf. Elle vous remballe sèchement, vous traite d'importun et vous fait savoir que vous avez de petits attributs. Une fissure se crée dans votre cœur et laisse entrer un démon qui obstrue votre nature profonde. Vous vous rappelez toutes les fois où les femmes vous ont ignoré, où vous avez galéré, travaillé sur vous même pour enfin avoir le courage de faire quelque chose qu'elle dénigre dès la première tentative. Vous avez la haine des femmes et décidez de ne plus avoir affaire à elles ou bien de les dénigrer dès que vous en avez la possibilité. Mais ce n'est plus vous qui parlez, c'est votre haine.

Et si vous aviez travailler aussi sur votre propre valeur. À vous aimer vous et à avoir de l'empathie pour l'autre. Pas pour pardonner dans cette situation, cette femme est en tort de vous traiter de la sorte, mais pour comprendre d'où vient ses paroles violentes qui vous ont blessé et comprendre qu'elle ne s'adresse pas particulièrement à vous mais à tous les types relous qui l'ont abordé et l'ont fait chier, peut être même violentée ou violée et qu'elle ne fait plus, ne veut plus faire la différence entre un harceleur et une approche de drague respectueuse. Vous avez tenté, ça n'a pas marché, vous vous êtes même fait insulter mais vous avez assez conscience de votre valeur pour ne pas le prendre personnellement et à ne pas rendre cela personnel non plus.

Situation 3: Vous réussissez à lui parler normalement mais elle n'est pas intéressée parce qu'elle ne vous trouve pas à son goût. Vous êtes dégoûté et vous vous remettez en question sur vous même, sur votre valeur et sur l'intérêt de faire ce que vous faites. Vous abordez d'autres femmes et à chaque fois, vous vous prenez un râteau. Vous ne valez rien, vous êtes moins que rien, personne ne veut de vous. C'est votre démon du cœur qui vous parle, il est déjà entré et il est bien implanté !

Qu'est ce que vous dégagez lorsque vous abordez ces femmes. Si objectivement ce n'est pas un problème physique, qu'est ce que ça peut être? Êtes vous bizarre? Est ce que vous renvoyez une sensation de mal être ou de danger? Si vous analysez toutes vos interactions sous plusieurs angles et que vous vous efforcez de comprendre et de rester lucide, peut être que vous vous rendrez compte de ce qui ne va pas. Pourquoi aborder autant de femmes en premier lieu? Est-ce pour me rassurer? Ou parce que je suis vraiment intéressé par elles? Est-ce que je reste vrai à la nature de mon cœur lorsque j'aborde 10 meufs qui ne me plaisent pas forcément pour tester mon pouvoir de séduction? Ou est-ce que je le serai rester si j'avais abordé cette seule meuf qui m'a remballé?

Conclusion

Je pense que cette philosophie a sa place sur fts et résume assez bien que l'on cherche à promouvoir sur ce site. Rester fidèle à soi même, tester ses limites et surmonter les obstacles pour se découvrir et être la meilleure version de soi même. Je suis loin sur ce chemin et les démons dans mon cœur sont nombreux et difficiles à combattre. Mais tant que je garde ma compréhension et ma lucidité, je peux petit à petit nourrir mon cœur, découvrir la nature de mon cœur et y rester vrai.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 22.10.19, 09h57 par Jalapeno
  • [+1] Intéressant le 22.10.19, 12h10 par Pachbel
  • [+1] Intéressant le 22.10.19, 18h33 par Fauve noir
  • [+1] Intéressant le 03.05.20, 17h54 par Frs9519

Répondre