Ressentir l'amour (famille, relation longue...) ou pas

Note : 0

le 09.04.2020 par Esope

2 réponses / Dernière par Esope le 15.04.2020, 14h45

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Salut,

J'aimerai savoir comment vous ressentez l'amour. Je ne parle pas de l'amour qui suit une rencontre (tomber amoureux) mais celui dans les relations de longue durée, ou avec votre famille/amis.

Pour background:
on est dans une phase de grosses turbulences avec ma copine (on est ensemble depuis 2 ans et demi et on se pose des questions sur la suite malgré nos sentiments). Et en parlant sentiments, ma copine m'a demandé de décrire mon sentiment amoureux pour elle. Pour moi, l'amour c'est quelque chose d'indirect: je sais que j'aime mais je ne le sens pas (quand je tombe amoureux il y a une claire dépendance émotionnelle envers l'autre, c'est fort et intense, après sa devient moins évident). Je sais que j'aime toujours ma copine car j'ai du désir, de la tendresse et énormément d'empathie pour elle, parce que sa présence m'apaise.
L'amour que je ressens pour ma famille/amis est lui aussi très indirect: je sais que j'aime mes parents et frères et soeurs, mais je n'ai pas de fort sentiments lorsque je les vois ou leur parle.

Ma copine a été choquée de ma réponse. Pour elle c'est un sentiment toujours présent, intense et immanquable, pour moi comme pour sa famille. Et du coup ma réponse créé encore plus de problèmes car depuis ma copine se sent mal aimée.

Du coup, j'aimerai avoir un aperçu de comment vous ressentez l'amour (ou pas). Donc à vos claviers et merci d'avance pour vos réponses.

Esope a écrit :
09.04.20
Salut,

J'aimerai savoir comment vous ressentez l'amour. Je ne parle pas de l'amour qui suit une rencontre (tomber amoureux) mais celui dans les relations de longue durée, ou avec votre famille/amis.

Pour background:
on est dans une phase de grosses turbulences avec ma copine (on est ensemble depuis 2 ans et demi et on se pose des questions sur la suite malgré nos sentiments). Et en parlant sentiments, ma copine m'a demandé de décrire mon sentiment amoureux pour elle. Pour moi, l'amour c'est quelque chose d'indirect: je sais que j'aime mais je ne le sens pas (quand je tombe amoureux il y a une claire dépendance émotionnelle envers l'autre, c'est fort et intense, après sa devient moins évident). Je sais que j'aime toujours ma copine car j'ai du désir, de la tendresse et énormément d'empathie pour elle, parce que sa présence m'apaise.
L'amour que je ressens pour ma famille/amis est lui aussi très indirect: je sais que j'aime mes parents et frères et soeurs, mais je n'ai pas de fort sentiments lorsque je les vois ou leur parle.

Ma copine a été choquée de ma réponse. Pour elle c'est un sentiment toujours présent, intense et immanquable, pour moi comme pour sa famille. Et du coup ma réponse créé encore plus de problèmes car depuis ma copine se sent mal aimée.

Du coup, j'aimerai avoir un aperçu de comment vous ressentez l'amour (ou pas). Donc à vos claviers et merci d'avance pour vos réponses.

Sans jugement, ta formulation était un peu maladroite car pouvant prêter à confusion :mrgreen:

Comment ça va depuis avec ta copine ? Comment vis-tu les choses aujourd'hui ?

Pour moi, j'ai l'impression que tu as créé un malentendu entre deux éléments : intensité et sécurité d'une relation.

Quant tu écris
(quand je tombe amoureux il y a une claire dépendance émotionnelle envers l'autre, c'est fort et intense, après sa devient moins évident). Je sais que j'aime toujours ma copine car j'ai du désir, de la tendresse et énormément d'empathie pour elle, parce que sa présence m'apaise.
L'amour que je ressens pour ma famille/amis est lui aussi très indirect: je sais que j'aime mes parents et frères et soeurs, mais je n'ai pas de fort sentiments lorsque je les vois ou leur parle.
j'ai l'impression que tu confonds "avoir de forts sentiments pour quelqu'un" et "être bouleversé en présence de quelqu'un".

Ce n'est pas du tout pareil.
On peut éprouver, les années, l'habitude et la connaissance de l'autre aidant, un amour qui peut paraître "tranquille" mais n'en est pas moins extrêmement fort (il suffirait de voir quelle serait notre réaction si l'un des proches pour lesquels on éprouve ce type d'amour, conjoint mais aussi famille ou vieux amis, était menacé, par exemple... je vais te fais penser à quelque chose d'un peu extrême mais imagine que ta copine soit en danger de mort, trouverais-tu toujours dans cette perspective que ton sentiment est "indirect" ou "pas fort" ?).
Un amour débutant (encore dans l'idéalisation et l'incertitude) et même une relation toxique (fondée sur l'incapacité des deux personnes à être autosuffisantes l'une sans l'autre) peuvent comme tu le dis donner des impression de dépendance, d'intensité, il peut y avoir des tendances fusionnelles également.
Dans les débuts d'une relation surtout, quand le lien à l'autre est encore instable, on peut se retrouver bouleversé au moindre froid, éloignement (parce qu'on ne sait pas ce que ça va devenir) alors que dans le cas d'un couple solide, cette insécurité est beaucoup moins présente (on sait que l'autre ne va pas prendre sa valise pour des broutilles parce qu'il y a un historique de confiance et de lien en commun etc.)
De ce que tu décris du lien à ta copine tu sembles bien avec elle (je suppose que tu ne viendrais pas demander un coup de main ici sinon). Si tu ne ressens pas ce que tu appelles "intensité", n'est-ce pas justement parce qu'elle te sécurise, qu'elle t'apaise, que tu sais qu'elle est "là" et que tu as confiance en votre lien ?
Et cette dépendance émotionnelle que tu décris, est-elle le signe que l'amour est fort ou est-elle seulement le signe qu'on passe par des dents de scie (nirvana quand on est avec l'autre, anxiété en cas d'éloignement) inhérents au fait de ne pas avoir encore consolidé une relation ?

@Alniyat: Merci pour ta réponse!

Je ne cherche pas spécialement d'aide pour ma relation mais plus à savoir comment les autres ressentent l'amour, histoire d'éventuellement en parler à ma copine avec quelques témoignages en main. Les quelques amis à qui j'en ai parlé sont plus ou moins comme moi mais je me demande si il n'y a pas un aspect culturel (mes amis et moi, on est très très rationnel; ma copine est au contraire très émotionnelle et très familiale)
Alniyat a écrit :
12.04.20
j'ai l'impression que tu confonds "avoir de forts sentiments pour quelqu'un" et "être bouleversé en présence de quelqu'un".
Ce n'est pas du tout pareil.On peut éprouver, les années, l'habitude et la connaissance de l'autre aidant, un amour qui peut paraître "tranquille" mais n'en est pas moins extrêmement fort
Je pense que ma copine fait cette confusion mais c'est sa manière de ressentir les choses. De mon côté, je suis tout à fait d'accord avec toi. Je suis bouleversé au début d'une relation, puis cela s'apaise. Pour moi les sentiments deviennent moins sensibles mais sont toujours là.
Du coup, ma copine pense que je suis un peu malade psychologiquement car je ne ressens pas mon attachement aussi fortement qu'elle.


------
Par rapport à ma relation et à cette question:
Alniyat a écrit :
12.04.20
Un amour débutant (encore dans l'idéalisation et l'incertitude) et même une relation toxique (fondée sur l'incapacité des deux personnes à être autosuffisantes l'une sans l'autre) peuvent comme tu le dis donner des impression de dépendance, d'intensité, il peut y avoir des tendances fusionnelles également.
Notre relation était très fusionnelle la première année et est devenue assez asymétrique avec le temps, du fait des gros sacrifices que j'ai fait pour être avec elle. Ma copine est toujours très dépendante émotionnellement de moi, alors que je suis redevenu plus indépendant tout en restant très attaché à elle.

Répondre