Être bourrin et manquer de tact

Note : 0

le 29.04.2021 par Dylan456

10 réponses / Dernière par Shadow2 le 09.06.2021, 20h07

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Je suis quelqu’un qui a une tendance à être bourrin

C’est une tendance naturelle chez moi, c’est ma « pente naturelle »

Ça veut pas dire que je me soumets à ma tendance, je m’exerce jour après jour pour avoir davantage de tact, et ça porte ses fruits

Mais dans certains moments je retombe dans mes travers, et là c’est le drame

Concrètement ça donne quoi: Je demande quelque chose à quelqu’un, un service par exemple, si la personne refuse clairement je dis « ok » et je vais voir ailleurs

Mais si la personne dit « je sais pas » ou « je vais voir » ou « je te tiens au courant » là ça peut commencer à m’agacer, surtout si je sens que la personne n’ose pas me dire simplement « non »

Donc du coup j’attends un peu et puis je réitère ma demande, jusqu’à obtenir une réponse claire, et je suis prêt à pousser la personne dans ses retranchements pour qu’elle me donne une réponse

Mais ça, ce manque de tact, ça dépend des moments

C’est surtout quand je suis de mauvaise humeur
(D’autant que je suis quelqu’un d’assez sanguin et si je mets la pression à des gens c’est surtout parce que je me mets une énorme pression à moi-même)

Sinon je peux être aussi très cool, mais j’ai toujours cette tendance à la rigidité

Et je pense que ça a un impact négatif sur ma vie sociale

J’ai une vie sociale qui me convient assez, mais qui pourrait être beaucoup mieux

J’ai des interactions qui manquent de fluidité et je voudrais changer ça

Des conseils?

Merci :D

J'ai ce souci-là aussi, et quand je vois que quelqu'un tourne autour du pot, je lui dis "tu sais que tu as le droit de me dire non, ça ne va pas me vexer", puis ils se détendent.

Il vaut mieux avoir du caractère qu'être un paillasson. La limite se situe là où tu commences à être un gros connard, dans l'idéal tant que t'assumes, t'es bon.

Et ton problème d'agrandissement social n'est pas un problème d'humeur. Je connais plein de cons insupportables et qui parlent très mal qui ont beaucoup d'amis et qui sont influents dans leur cercle social. C'est plus une affaire de "délires", de "feeling" ou la fameuse "vibe". En gros ça consiste à être sur la même longueur d'onde que les autres et à cultiver le sentiment d'appartenance au groupe.

Poordonkey a écrit :
30.04.21
J'ai ce souci-là aussi, et quand je vois que quelqu'un tourne autour du pot, je lui dis "tu sais que tu as le droit de me dire non, ça ne va pas me vexer", puis ils se détendent.
C’est marrant, dans ces situations je dis pratiquement la même chose que toi, presque mot pour mot
(Enfin, quand je ne suis pas dans une sale humeur)

C’est un genre de désamorçage, et curieusement des fois ça peut carrément donner envie à la personne d’accéder à ta requête, alors qu’avant ça elle était pas très partante

Nonchalance a écrit :
30.04.21
Il vaut mieux avoir du caractère qu'être un paillasson. La limite se situe là où tu commences à être un gros connard, dans l'idéal tant que t'assumes, t'es bon.

Et ton problème d'agrandissement social n'est pas un problème d'humeur. Je connais plein de cons insupportables et qui parlent très mal qui ont beaucoup d'amis et qui sont influents dans leur cercle social. C'est plus une affaire de "délires", de "feeling" ou la fameuse "vibe". En gros ça consiste à être sur la même longueur d'onde que les autres et à cultiver le sentiment d'appartenance au groupe.
Effectivement, mais dans mon cas la mauvaise humeur se traduit par une mauvaise vibe, donc dans ces moments-là je fais aucun effort d’empathie et je veux même pas être en complicité avec les gens tant que mon problème (qui m’a mis dans ma mauvaise humeur) n’est pas réglé

C’est comme si je « boudais », y’a presque un aspect infantile/puéril

(De base je suis un grand susceptible colérique et excessif, qui s’est intéressé de plus en plus au stoïcisme et à la religion, ce qui fait que cet aspect bourrin a tendance à bien s’atténuer même si, comme je l’ai dis, il refait surface à certains moments, avec certains déclencheurs)

Salut !

J'étais et je suis comme toi (mais en moins prononcé qu'avant).

En fait, il faut que tu t'adaptes à ton interlocuteur. Certaines personnes vont pas mal le prendre si t'es direct, d'autres le prendront mal et préfèrent qu'on dise les choses avec du tact.

Mais je pense que tu devrais rester direct dans ce que tu dis.

Tu sais pourquoi ?

Parce que les personnes qui resteront amies avec toi aimeront ce trait de caractère. Il faut pas changer pour les autres, mais bien pour soi. Ne changes pas pour plaire aux autres. Si la personne t'apprécie pas pour ça, c'est que de toute façon, elle t'aurait pas apprécié comme tu es. Donc ça aurait été une relation toxique.

Ensuite, si tu veux changer pour toi-même, tu peux facilement reformuler les choses, ou trouver des moyens de dire les choses avec plus de tact. Par exemple, si on te demande un service, tu peux dire que tu ne peux pas parce que tu as quelque chose à faire.

Pour reprendre ton exemple, parfois, quand une personne te dit "je sais pas" c'est qu'elle a envie parce qu'elle t'apprécie, mais de l'autre côté, peut-être qu'elle peut pas ou qu'elle a des trucs à faire.

Un truc que tu peux faire dans ces cas-là, c'est comprendre pourquoi la personne te dit ça.

Mais pars toujours du principe que les gens font ce qu'ils peuvent et qu'ils font ce qu'ils pensent être le mieux pour eux.
Et peut-être qu'ils ont peur de te blesser aussi.

On est dans une société où les gens sont très habitués au tact, à la diplomatie, à faire durer les choses (malheureusement).

.

Shadow2 a écrit :
01.05.21
Salut !

J'étais et je suis comme toi (mais en moins prononcé qu'avant).

En fait, il faut que tu t'adaptes à ton interlocuteur. Certaines personnes vont pas mal le prendre si t'es direct, d'autres le prendront mal et préfèrent qu'on dise les choses avec du tact.

Mais je pense que tu devrais rester direct dans ce que tu dis.

Tu sais pourquoi ?

Parce que les personnes qui resteront amies avec toi aimeront ce trait de caractère. Il faut pas changer pour les autres, mais bien pour soi. Ne changes pas pour plaire aux autres. Si la personne t'apprécie pas pour ça, c'est que de toute façon, elle t'aurait pas apprécié comme tu es. Donc ça aurait été une relation toxique.

Ensuite, si tu veux changer pour toi-même, tu peux facilement reformuler les choses, ou trouver des moyens de dire les choses avec plus de tact. Par exemple, si on te demande un service, tu peux dire que tu ne peux pas parce que tu as quelque chose à faire.

Pour reprendre ton exemple, parfois, quand une personne te dit "je sais pas" c'est qu'elle a envie parce qu'elle t'apprécie, mais de l'autre côté, peut-être qu'elle peut pas ou qu'elle a des trucs à faire.

Un truc que tu peux faire dans ces cas-là, c'est comprendre pourquoi la personne te dit ça.

Mais pars toujours du principe que les gens font ce qu'ils peuvent et qu'ils font ce qu'ils pensent être le mieux pour eux.
Et peut-être qu'ils ont peur de te blesser aussi.

On est dans une société où les gens sont très habitués au tact, à la diplomatie, à faire durer les choses (malheureusement).

« Si la personne t'apprécie pas pour ça, c'est que de toute façon, elle t'aurait pas apprécié comme tu es. »

Je ne sais pas vraiment « comment je suis », je sais simplement que je suis pas le même que y’a un an et que si tout se passe bien je serai pas le même dans un an
Le « Moi » il est pas immobile et immuable

« Un truc que tu peux faire dans ces cas-là, c'est comprendre pourquoi la personne te dit ça. »

En général c’est souvent pour les mêmes raisons, à savoir que la personne a un manque de motivation pour t’aider toi, et a davantage de motivation pour faire autre chose, ou simplement pour ne rien faire de spécial
Ça peut aussi être simplement que la personne ne t’apprécie pas vraiment mais qu’elle n’ose pas te le dire

« Mais pars toujours du principe que les gens font ce qu'ils peuvent et qu'ils font ce qu'ils pensent être le mieux pour eux. »

Effectivement tu as bien raison, j’en suis bien conscient et je pars toujours de ce principe-là

« Et peut-être qu'ils ont peur de te blesser aussi. »

Je crois qu’ils ont plutôt peur pour eux que pour moi



C’est quoi que tu appelles une « relation toxique » ?

Lut !
Je ne sais pas vraiment « comment je suis », je sais simplement que je suis pas le même que y’a un an et que si tout se passe bien je serai pas le même dans un an
Le « Moi » il est pas immobile et immuable
Certes. Tu vas encore changer et évoluer, mais globalement, planques pas qui t'es pour plaire. Y a pas mal de personnes qui aiment les personnes franches, faut juste les trouver.
En général c’est souvent pour les mêmes raisons, à savoir que la personne a un manque de motivation pour t’aider toi, et a davantage de motivation pour faire autre chose, ou simplement pour ne rien faire de spécial
Ça peut aussi être simplement que la personne ne t’apprécie pas vraiment mais qu’elle n’ose pas te le dire
On est dans une société où les gens disent pas trop les choses par peur de blesser. C'est comme ça que la plupart des gens ont été éduqués. Au pire, aides-toi toi-même (et le ciel t'aidera).
Après oui, autant le dire franchement, mais les personnes ont peur d'être rejetées et de blesser.

Je crois qu’ils ont plutôt peur pour eux que pour moi
Ca c'est normal ^^

Une relation toxique, sinon, c'est une relation déséquilibrée, où l'autre va t'insulter, te dénigrer, te manipuler...

Mais restes franc, et tu trouveras bien des personnes sympas à fréquenter (genre moi) :mrgreen: .
Et puis au pire, la plupart des personnes sont un peu bisounours.

Voilà voilà pour ma réponse.

Shadow2 a écrit :
15.05.21
Lut !
Je ne sais pas vraiment « comment je suis », je sais simplement que je suis pas le même que y’a un an et que si tout se passe bien je serai pas le même dans un an
Le « Moi » il est pas immobile et immuable
Certes. Tu vas encore changer et évoluer, mais globalement, planques pas qui t'es pour plaire. Y a pas mal de personnes qui aiment les personnes franches, faut juste les trouver.
En général c’est souvent pour les mêmes raisons, à savoir que la personne a un manque de motivation pour t’aider toi, et a davantage de motivation pour faire autre chose, ou simplement pour ne rien faire de spécial
Ça peut aussi être simplement que la personne ne t’apprécie pas vraiment mais qu’elle n’ose pas te le dire
On est dans une société où les gens disent pas trop les choses par peur de blesser. C'est comme ça que la plupart des gens ont été éduqués. Au pire, aides-toi toi-même (et le ciel t'aidera).
Après oui, autant le dire franchement, mais les personnes ont peur d'être rejetées et de blesser.

Je crois qu’ils ont plutôt peur pour eux que pour moi
Ca c'est normal ^^

Une relation toxique, sinon, c'est une relation déséquilibrée, où l'autre va t'insulter, te dénigrer, te manipuler...

Mais restes franc, et tu trouveras bien des personnes sympas à fréquenter (genre moi) :mrgreen: .
Et puis au pire, la plupart des personnes sont un peu bisounours.

Voilà voilà pour ma réponse.
« Certes. Tu vas encore changer et évoluer, mais globalement, planques pas qui t'es pour plaire. »

Ah non je suis pas d’accord, je planquerai volontiers qui je suis si y’a une nécessité impérieuse
« Être comme on est » c’est pas l’horizon indépassable de l’humain, y’a des choses qui sont au-dessus en terme d’importance, donc qui méritent éventuellement qu’on sacrifie une partie de son habitus temporairement pour y parvenir


« Une relation toxique, sinon, c'est une relation déséquilibrée, où l'autre va t'insulter, te dénigrer, te manipuler... »

En quoi le fait de manquer de tact limite-t-il les relations toxiques? Mis à part en limitant les relations elles-mêmes?


« Mais restes franc »

Merci

« et tu trouveras bien des personnes sympas à fréquenter »

Ah mais y’en a déjà c’est pas le problème :lol:

« tu trouveras bien des personnes sympas à fréquenter (genre moi) :mrgreen: . »

Ah ben c’était pas prévu ça tombe pas plus mal tiens :mrgreen: :mrgreen:


« Et puis au pire, la plupart des personnes sont un peu bisounours. »

Je dirais même que sans le savoir ils sont lourds, comme disait Céline :roll: (pas la chanteuse)

Ah non je suis pas d’accord, je planquerai volontiers qui je suis si y’a une nécessité impérieuse
« Être comme on est » c’est pas l’horizon indépassable de l’humain, y’a des choses qui sont au-dessus en terme d’importance, donc qui méritent éventuellement qu’on sacrifie une partie de son habitus temporairement pour y parvenir
Je dirais qu'il faut planquer tout ce qui est bizarre et qui passe pas en société. Mais tu peux montrer ta franchise, c'est surtout ça que je voulais dire.
De toute façon, on peut pas planquer indéfiniment qui on est.
En quoi le fait de manquer de tact limite-t-il les relations toxiques? Mis à part en limitant les relations elles-mêmes?
Tout simplement parce que les personnes toxiques manquent souvent de confiance en elles. Et qu'une personne qui a confiance en elle prendra plutôt bien la franchise. Du coup, si la personne reste, c'est qu'elle supporte ta franchise et donc qu'elle a confiance en elle. Donc potentiellement, elle est pas toxique.
Ah mais y’en a déjà c’est pas le problème :lol:
Comment t'as fait ? Expliquez-moi un truc, tous : vous faites comment pour avoir des amis et des vrais liens avec les gens ?
Ah ben c’était pas prévu ça tombe pas plus mal tiens  
Why not. Mais bon, en ce moment je sais pas si j'ai envie d'avoir des relations, que ça soit amical ou autre.
Je dirais même que sans le savoir ils sont lourds, comme disait Céline  (pas la chanteuse)
Je savais même pas qu'il y avait une chanteuse du nom de Céline. Sinon t'as l'air d'avoir des bonnes refs littéraires, vu que tu cites du Céline.
Et "l'homme est un loup pour l'homme" 😉 !

Répondre