Fille timide

Note : 13

le 19.09.2020 par Boris

21 réponses / Dernière par Saori le 28.12.2020, 14h06

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Bonjour,

Je me présente, jeune homme de 28 ans résidant à Paris avec plusieurs relations avec des femmes à son actif, un bon relationnel et de la tchat (enfin je pense). J'ai eu une longue relation amoureuse qui a pris fin il y a plusieurs années et depuis j'ai enchainé plusieurs relations avec des femmes (des petits coups toujours très sympathiques) mais rien de bien sérieux même si je suis devenu ami avec un certain nombre d'entre elles. Au niveau des amis, je ne suis pas super sociable, même si je fais des soirées entre potes de temps en temps, et j'ai ma bande de potes que j'update régulièrement sur mes rencontres.

Quelques mois plus tôt, je fais la connaissance d'une nana de façon plus ou moins improbable sur internet, et nous faisons plus ample connaissance par message privés puis par téléphone.

Honnêtement, j'avais déjà échangé avec des nanas pas très stables sur le net, pour passer le temps; Parfois, ça m'a permis de peaufiner mes "méthodes" et approches des nanas pour me donner confiance et mieux comprendre leurs attentes et être plus opérationnel sur le terrain mais j'ai jamais eu un tel coup de coeur pour une nana.

Il faut savoir que cette nana est tout ce qu'il y a de plus pur sur terre. Je n'ai jamais vu ça. Elle est canon, intelligente, elle a de l'humour et même si elle cache son jeu d'amante insatiable, je devine derrière son masque de fille de bonne famille qu'elle est une réelle tigresse au lit. Le problème c'est que cette fille est super timide, à la limite où on ne sait plus trop si c'est de la méfiance ou de la paranoïa. Je pense pas qu'elle prenne conscience de sa valeur en temps que personne, ni de son pouvoir de séduction réel (elle m'a raconté qu'elle se faisait souvent aborder dans la rue, et ses photos ont confirmé son récit). D'un côté, elle en a rien à foutre de vérifier si elle plait aux autres et si elle plait aux hommes, de l'autre, après avoir plus ou moins réussi à créer de la complicité avec elle et cru l'avoir amenée à s'ouvrir avec moi jusqu'à partager une certaine amitié, elle s'est braquée du jour au lendemain. Du coup, je ne sais plus comment m'y prendre avec elle.

Je suis peut-être dans un délire de projection, et même si j'ai une certaine expérience des femmes, je reconnais volontiers ne pas être à l'abri du one-itis tendance AFC du coup, vous comprenez mon état actuel qui se résume en une phrase toute simple : je ne sais plus très bien comment m'y prendre avec elle en fait. D'un côté elle me répond toujours rapidement en message, et se montre assez réceptive à mes blagues mais de l'autre, elle essaye tout le temps de mettre de la distance entre nous dès qu'elle sent que y a de l'intimité entre nous. La dernière fois je lui ai avoué cartes sur tables que j'avais de l'attirance parce qu'elle avait super mal pris ma tentative de sexualisation, mais elle est finalement revenue vers moi parce que je l'intéressais mais seulement sur le plan amical. Je lui ai proposé de rester amis et d'attendre plusieurs mois si ça la rassure (je suis pas un prédateur non plus lol, et je pense que cette fille en vaut vraiment le coup) mais j'ai peur de perdre patience si un jour je me rends compte que malgré mes tentatives il se passe toujours rien.

Toutes mes amies sont des femmes avec lesquelles j'ai déjà couché. J'aime séduire et j'aime danser sur ce pied avec les femmes que je rencontre parce que je trouve que ça facilite les relations, met en confiance et surtout permet de ne pas se prendre trop au sérieux. Et je suis prêt à mettre tout ça de côté si pour lui montrer qu'elle peut me faire confiance, je dois mettre en mode off mon côté séducteur, mais j'aimerais vraiment comprendre ce qui se passe dans sa tête. Chaque fois j'ai tendu des perches, je lui ai laissé l'occasion de revenir en lui laissant de l'espace, je la relance pas toujours pour qu'elle soit aussi active dans la relation et j'ai l'impression que le courant se passe bien.

J'ai juste tellement peur de mal m'y prendre. Surtout depuis qu'elle me dit qu'elle a peur de moi. Comment je dois le prendre alors que je passe déjà mon temps à prendre des pincettes ?

Aha un grand classique :)

Elle donne l'impression de jouer à séduire, sans réellement vouloir prendre de risques. Pour elle t'es un moyen de se rassurer et de s'inventer un personnage.

Ces filles sont jolies mais c'est des pièges, elles sont émotionnellement endommagées et pas du tout dans une recherche compatible avec la tienne.

Elle te fait perdre ton temps, elle te donnera rien.

T'as de l'expérience, tu dois connaître ce genre de situations, c'est juste que t'es sous son charme et que tu as du coup un peu la tête dans le cul ;)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En plein dans le mille le 20.12.20, 11h55 par Citadin
  • [+1] Très intéressant le 28.12.20, 20h35 par Allandrightnow

FK a écrit :
19.09.20
Aha un grand classique :)

Elle donne l'impression de jouer à séduire, sans réellement vouloir prendre de risques. Pour elle t'es un moyen de se rassurer et de s'inventer un personnage.

Ces filles sont jolies mais c'est des pièges, elles sont émotionnellement endommagées et pas du tout dans une recherche compatible avec la tienne.

Elle te fait perdre ton temps, elle te donnera rien.

T'as de l'expérience, tu dois connaître ce genre de situations, c'est juste que t'es sous son charme et que tu as du coup un peu la tête dans le cul ;)
Merci pour ta réponse FK, je reviens donner quelques nouvelles.

On devait se voir avec le confinement mais ça ne s'est pas fait à cause des restrictions. J'avoue qu'à un moment donné je savais plus sur quel pied danser. Après plusieurs semaines d'échanges, je n'ai pas compris les raisons de sa peur puisque je lui ai toujours dit que si elle avait des doutes ou des craintes, plutôt que de les garder pour elle, je préférais qu'elle m'en parle pour qu'on voit ensemble l'origine du problème ou qu'on ralentisse au besoin, parce que je voulais prendre tout mon temps avec elle.

Sauf qu'à un moment à force de chercher à la rassurer et de lui proposer des solutions toutes faites, j'ai commencé à me demander si je n'étais pas tombé sur une nana qui se cherchait et qui ne savait pas réellement ce qu'elle voulait. Au final, elle m'a bloqué de partout. Comme quoi.

Boris a écrit :
19.12.20
FK a écrit :
19.09.20
Aha un grand classique :)

Elle donne l'impression de jouer à séduire, sans réellement vouloir prendre de risques. Pour elle t'es un moyen de se rassurer et de s'inventer un personnage.

Ces filles sont jolies mais c'est des pièges, elles sont émotionnellement endommagées et pas du tout dans une recherche compatible avec la tienne.

Elle te fait perdre ton temps, elle te donnera rien.

T'as de l'expérience, tu dois connaître ce genre de situations, c'est juste que t'es sous son charme et que tu as du coup un peu la tête dans le cul ;)
Merci pour ta réponse FK, je reviens donner quelques nouvelles.

On devait se voir avec le confinement mais ça ne s'est pas fait à cause des restrictions. J'avoue qu'à un moment donné je savais plus sur quel pied danser. Après plusieurs semaines d'échanges, je n'ai pas compris les raisons de sa peur puisque je lui ai toujours dit que si elle avait des doutes ou des craintes, plutôt que de les garder pour elle, je préférais qu'elle m'en parle pour qu'on voit ensemble l'origine du problème ou qu'on ralentisse au besoin, parce que je voulais prendre tout mon temps avec elle.

Sauf qu'à un moment à force de chercher à la rassurer et de lui proposer des solutions toutes faites, j'ai commencé à me demander si je n'étais pas tombé sur une nana qui se cherchait et qui ne savait pas réellement ce qu'elle voulait. Au final, elle m'a bloqué de partout. Comme quoi, j'aurai dû m'en méfier.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Facepalm le 20.12.20, 02h51 par Saori

La dernière fois je lui ai avoué cartes sur tables que j'avais de l'attirance parce qu'elle avait super mal pris ma tentative de sexualisation, mais elle est finalement revenue vers moi parce que je l'intéressais mais seulement sur le plan amical.
C'est pourtant clair : cette fille ne veut pas d'une relation avec toi dépassant le cadre amical.

je lui ai toujours dit que si elle avait des doutes ou des craintes, plutôt que de les garder pour elle, je préférais qu'elle m'en parle pour qu'on voit ensemble l'origine du problème ou qu'on ralentisse au besoin, parce que je voulais prendre tout mon temps avec elle.
Tu ne l'écoutes pas et tu réponds "je veux que tu me dises comment te mettre dans mon lit".
Comment ne pas prendre peur face à quelqu'un qui n'écoute pas et se montre aussi insistant ?

Elle t'a "bloqué de partout" parce qu'elle a fini par te trouver lourd.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 20.12.20, 06h58 par Onmyoji

La dernière fois je lui ai avoué cartes sur tables que j'avais de l'attirance parce qu'elle avait super mal pris ma tentative de sexualisation, mais elle est finalement revenue vers moi parce que je l'intéressais mais seulement sur le plan amical.
Oui j'avais zappé cette partie. C'est pourtant clair, tout était là dedans.

Vous comprenez mon état actuel qui se résume en une phrase toute simple : je ne sais plus très bien comment m'y prendre avec elle en fait. D'un côté elle me répond toujours rapidement en message, et se montre assez réceptive à mes blagues mais de l'autre, elle essaye tout le temps de mettre de la distance entre nous dès qu'elle sent que y a de l'intimité entre nous.
Une femme qui met de la distance quand il y a de l'intimité c'est jamais par timidité. Si elle est timide elle est contente d'arriver là "malgré elle".
La dernière fois je lui ai avoué cartes sur tables que j'avais de l'attirance parce qu'elle avait super mal pris ma tentative de sexualisation, mais elle est finalement revenue vers moi parce que je l'intéressais mais seulement sur le plan amical.
Ça c'était game over. En plus si tu ne te caches pas de tes conquêtes et de ta manière de procéder (une erreur qu'on fait parce qu'on trouve ça normal d'être ouvert et de montrer qu'on a une approche cool avec les femmes), pour les femmes qui ne sont pas attirées c'est un double warning. C'est le moment où en gros elles se disent "ça y est il passe à l'attaque avec moi". Donc c'est pas malin, si tu fais ça, c'est vraiment selon ton public (et même la fille qui y est sensible, plus tard elle en deviendra jalouse de tes autres amies, donc en vrai, même si ça peut servir parce que ça te valide, ça a tellement de mauvais côtés qu'il vaut mieux être plus fin et montrer son ouverture et son charme par d'autres moyens
Je lui ai proposé de rester amis et d'attendre plusieurs mois si ça la rassure (je suis pas un prédateur non plus lol, et je pense que cette fille en vaut vraiment le coup) mais j'ai peur de perdre patience si un jour je me rends compte que malgré mes tentatives il se passe toujours rien.
Le problème c'est de vouloir faire des tentatives malgré son refus. Dans ce cas c'est du fake quand tu dis "on reste amis". Forcément elle a perdu patience. Faut savoir accepter le refus, on ne peut pas séduire tout le monde et c'est même pas souhaitable.

Par ailleurs le côté "elle cache bien son jeu"; en vérité oui c'est probablement du délire de projection parce que tu en sais rien et si elle veut pas de relation avec toi elle ne te donnera probablement aucun signe de ça (à moins d'être une pauvre allumeuse...).
Et pour sa pureté, son inconscience de sa valeur et son absence d'envie de vérifier son pouvoir de séduction, tu es dans l'illusion totale. Une très grande majorité des nanas, même celles qui n'ont intrinsèquement aucune valeur, savent qu'elles peuvent exercer un pouvoir sur les hommes juste par le fait qu'ils les matent, veulent leur cul et seraient prêts à se plier en quatre pour avoir droit à une conversation avec elles. Donc si elle est canon, tu as raison elle n'a plus besoin de vérifier, si elle a ton âge, depuis qu'elle est formée elle a des hommes de tous âges (vraiment xd) qui lui ont fait des avances.
Et pour sa pureté, elle peut avoir une éthique et être une bonne personne, mais croire qu'une personne est immaculée, sans vouloir être cynique (perdu, mais c'est malgré moi), c'est être d'une naïveté immense. N'oublie jamais que tout le monde a une part sombre. Il vaut mieux se tromper et la prendre en compte pour rien que croire à un ange et de retrouver bien déçu. Parce que suivant les moments et les situations, ton ange se transformera en succube, et je parle pas d'expériences sexuelles sympas.

À mon avis tu t'es trompé parce qu'elle est différente des nanas que tu rencontres d'habitude, sans doute plus jolie, plus fine, plus intelligente et classe, mais même si la surface est différente, les humains ont entre eux plus de points communs que de différences.
Bon courage pour la suite
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 20.12.20, 11h56 par Citadin
  • [+1] Bien vu le 20.12.20, 12h51 par Boris
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

En plus si tu ne te caches pas de tes conquêtes et de ta manière de procéder (une erreur qu'on fait parce qu'on trouve ça normal d'être ouvert et de montrer qu'on a une approche cool avec les femmes), pour les femmes qui ne sont pas attirées c'est un double warning. C'est le moment où en gros elles se disent "ça y est il passe à l'attaque avec moi".
Attirance ou pas, les tentatives de séduction par la sexualisation sont un gros red flag pour moi.
Et cela n'a rien à voir avec une possible timidité de mon côté.

L'erreur n'est pas tant dans le fait de se montrer ouvertement sexué que dans la croyance même qu'il faut verbaliser son côté sexué pour séduire les femmes.
Dès la rencontre et à moins d'avoir un physique ambigu, une femme sait déjà qu'elle a un homme en face d'elle. Inutile de mettre l'accent sur une différence évidente qui n'a d'importance que pour celui qui y trouve un intérêt.

Dans la plupart des cas, si la femme ne rentre pas dans le jeu de la sexualisation, l'homme ne s'intéresse plus à elle (ou fait mine de) parce qu'il veut lui faire comprendre "je veux pas être ton ami, je veux ton cul".
Et cette manière de faire en dit long sur le peu de valeur accordée au début de lien qui venait de se créer.
Je passe sur les possibles conséquences sur les femmes un peu fragiles qui se remettront en question au point de se forcer à coucher en espérant que l'homme ouvre ensuite les yeux sur l'ensemble de leurs qualités humaines.

Je pense que la "pureté" dont Boris parlait vient avant tout de son côté "rien à foutre de plaire ou non".
Il aurait eu tout à gagner en restant simple plutôt que d'appliquer des stratagèmes pour augmenter sa valeur.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] C'est pas faux le 20.12.20, 12h49 par Citadin
  • [+1] Merci ! :) le 20.12.20, 12h51 par Boris
  • [0] C'est pas si simple le 20.12.20, 14h35 par The_PoP

Pas grand chose à rajouter, l’essentiel a été dit.

On croit souvent se comprendre parce qu’on emploie les mêmes mots (ici « l’amitié ») mais ces notions sont si vastes que chacun peut y mettre un peu ce qu’il veut.

Dans un star wars, Palpatine appelle Dark Vador « mon ami » tandis que celui-ci l’appelle « mon maître » ...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 28.12.20, 20h39 par Allandrightnow

Juste pour expliquer ma notation du propos de Saori.

J’ai pris du recul par rapport à ton post car je trouve la généralisation faite sur les hommes, les femmes et la sexualisation très grossière. Elle me semble plus le fruit d’une expérience personnelle qu’autre chose.

Pour le reste sinon je partage globalement ton avis : Boris, elle t’avait tout dit et n’étais pas intéressée par plus de ta part.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Je rejoins Saori sur la vertu de l'Économie et de la subtilité.

Less is more comme disait l'autre

Mais attention tout de même à poser la bonne intention sexuelle, à cadrer pour ne pas se retrouver friendzoné.
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

J’ai pris du recul par rapport à ton post car je trouve la généralisation faite sur les hommes, les femmes et la sexualisation très grossière. Elle me semble plus le fruit d’une expérience personnelle qu’autre chose.
Je réagissais surtout à l'intervention de Onmyoji pour dire qu'il était possible qu'une femme soit attirée initialement jusqu'à ce que l'homme se mette à sexualiser. C'est le cas en particulier pour moi et je l'ai bien précisé.

Effectivement ce que je raconte ensuite est très très grossier et tu as raison de le souligner (raccourci entre sexualisation et incitation à la coucherie, opposition amitié/sexe etc).
Je n'ai pas voulu développer car ce n'est pas le sujet ici, et comme l'a rappelé Citadin juste après, tout dépend de ce qu'on met derrière chacun de ces termes.

Aucun souci pour la notation, je ne suis pas là pour récolter des points.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Bien vu le 21.12.20, 06h46 par The_PoP

Pas de soucis pour moi. Tes précisions, remarques et avis sont les bienvenus.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Moi c’est cette partie-là du post de Saori qui m’a interpellé :
Saori a écrit :
20.12.20
Dans la plupart des cas, si la femme ne rentre pas dans le jeu de la sexualisation, l'homme ne s'intéresse plus à elle (ou fait mine de) parce qu'il veut lui faire comprendre "je veux pas être ton ami, je veux ton cul".
Et cette manière de faire en dit long sur le peu de valeur accordée au début de lien qui venait de se créer.

Paradoxal que deux personnes initialement attirées en viennent à se sentir mutuellement rejetées. Après, j’aurais plutôt tendance à penser que ce sont plutôt les filles fragiles qui ne passent pas à l’acte, tétanisées par la peur. Même si la sexualisation doit effectivement être dosée.

Mais ça ne semble pas être le cas présenté par Boris. Il n’y a même pas eu de rencontre IRL si j’ai bien compris. Et on n’a pas de détails sur la sexualisation qu’il a faite.

Donc je pense que l’interprétation de FK est la bonne.

@citadin : cela fait partie du contenu qui m’à interpelé. Ça a depuis été expliqué et nuancé.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ok le 21.12.20, 18h48 par Citadin
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Pour tout dire, je trouve aussi l'idée de ne pas sexualiser nuisible, parce que même si les femmes savent bien identifier les hommes (encore qu'il ne faille pas confondre expression de genre et identité de genre;)), et se disent sans doute (parce que c'est bon pour leur ego) que les mecs en général ont envie de les séduire, la pratique vérifie bien trop souvent que la sexualisation est souvent la différence entre faire partie des meubles ou être considéré comme un mec potentiel.

Après il ne s'agit pas d'être ouvertement sexuel mais de montrer qu'on veut danser/ jouer avec elle en particulier, ou au moins qu'on la voit comme une femme et pas comme une statue à vénérer.

Ce dont je parlais était le cas où l'homme aurait "annoncé la couleur" concernant ses amitiés qui n'en seraient pas vraiment, pour ensuite procéder en sexualisant pas finement, montrant à la femme que c'était "son tour".
Ça ne vend pas du rêve vu comme ça, et si la plupart des femmes peuvent être attirées inconsciemment par la validation des autres, paradoxalement avoir l'impression d'être la n-ième "choisie", c'est plutôt un tue-l'amour.

Pour ce qui est de poursuivre ou pas suite à un rejet, effectivement, ça peut indiquer que l'intention n'était que sexuelle (et dans ce cas c'est sans doute mieux de ne pas poursuivre dans une fausse amitié avec espoir de réussir à mettre la fille dans son lit, que ce soit pour le gars qui risque l'obsession que pour la fille qui pourrait se retrouver trompée), ou que le mec veut se protéger d'une situation inconfortable s'il a des sentiments, ou des éventuelles profiteuses qui parfois entretiennent une cour de mecs en leur donnant de l'espoir pour avoir leurs attentions.
Il n'y a que peu de cas où finalement un amoureux éconduit va pouvoir sincèrement entamer une amitié avec la fille, c'est donc probablement souvent mieux qu'il prenne ses distances, au moins temporairement.

Mais évidemment, ce serait mieux si tout le monde pouvait faire comme si de rien n'était, et ne pas être affecté par des avances ou des rejets. Ça nécessite sans doute un certain niveau de confiance en soi et de maturité.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Je n'ai peut-être pas été assez claire mais je parlais de sexualisation verbale sachant que c’était ce qui avait rebuté la fille dans l’histoire de Boris.
Par sexualisation verbale dans un contexte de séduction, j’entends l’action de donner un caractère sexuel à son discours dans le but de faire naître le désir chez l’autre, désir en l’occurrence sexuel (par opposition au "désir amical" qui ne serait qu’asexuel mais je reviendrai là-dessus).

Lorsque je dis qu’une femme sait distinguer un homme, je ne parle pas d’identité de genre (ressenti de son propre genre) mais bien de sexe biologique déduit à partir des attributs physiques. Si on exclut les rares cas de physique ambigu, le genre d’un homme s’exprime déjà naturellement.
Ce que je voulais dire dans mon post, c'est qu’un homme est déjà sexué par essence et qu’il n'est pas nécessaire de faire passer le message "Moi homme + toi femme = relation sexuelle possible" pour attirer l'attention d'une femme.
Car il ne faut pas se leurrer, une femme un minimum intéressée par une relation hétéro considère tout homme comme un partenaire potentiel à partir du moment où il remplit ses critères de base (âge, apparence générale, par exemple).

Croire que c’est en sexualisant votre discours (subtilement ou pas, là n’est pas la question) que vous éviterez de "faire partie des meubles", sous prétexte que l’expérience, la coolitude et l’ouverture seraient attrayantes aux yeux des femmes, c’est faire grand cas de votre valeur perçue. Voulez-vous être désirés pour votre image présumée socialement validée ou pour votre valeur intrinsèque réelle ? Il existe tellement d’autres méthodes pour susciter le désir, et plus valorisantes qui plus est, que le choix de celle-ci en particulier vous dessert, du moins si vous cherchez une connexion plus profonde qu’un plan cul.

La non réceptivité d’une femme à votre intention sexuelle ne signifie pas nécessairement rejet de votre personne, elle peut juste vouloir dire qu'il faut changer votre manière de procéder. Et il ne faut pas assimiler systématiquement friendzone et deadzone.
Une femme qui cherche une relation sérieuse ou un plan cul amélioré désire souvent trouver un amant (proximité physique) mais aussi un ami (bienveillance, confiance). Pour certaines, la capacité à être un ami sincère primera sur la capacité à être un excellent amant. Auquel cas, ce sera effectivement dead si vous vous obstinez à faire monter la température avant d’être véritablement à son écoute.
Par ailleurs, une femme qui vous a friendzoné peut très bien finir par vous sauter dessus plus tard pour des raisons qui lui sont propres (disponibilité affective ou autre) et/ou parce que vous avez amélioré entre temps votre valeur intrinsèque (changement d’état d’esprit, musculation etc).

Je ne portais pas de jugement sur le caractère bon ou mauvais de l'éventuelle prise de distance du soupirant, je déplorais juste les malentendus possibles qui sont d'autant plus regrettables lorsque les personnes s'entendent bien initialement.

Ce que tu décris est très personnel. La grande majorité des femmes fonctionne sans grande surprise moins subtilement, comme la majorité des humains. Et fonctionne à partir de biais, de catégorisations, etc.
Et on ne compte pas ici les gars qui auraient eu normalement tout pour séduire mais qui n'étaient pas assez assertifs pour se détacher de la masse et paraître avoir un potentiel de "mecs", quand bien même ils auraient eu un physique et autres critères acceptables pour les nanas.
Aussi la valeur intrinsèque c'est beau mais on ne la voit pas, si on veut la montrer il faut l'extérioriser.
Ce que tu formules c'est mignon et plein de bons sentiments, mais c'est à peine plus utile qu'une fille qui dit à un ami perdu que les filles cherchent un gars "intelligent, gentil et drôle" ou qui lui dit qu'il a "tout pour lui" mais qui le toucherait pas avec un bâton parce qu'il n'est pas sexy.
La réalité, c'est qu'on voit dans les faits divers des mecs qui sont des repris de justice, violeurs multirécidivistes qui enchaînent les relations (alors même que leur statut est connu), et qu'on sait aussi que dans la réalité un tas de gentils garçons / d'ingénieurs pas forcément familiers avec les femmes mais pas creux pour autant, tout en étant intelligents, gentils, drôles, sont sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute de l'amour en PLS.
BIZARREMENT? Ou parce que le stéréotype diffusé par les femmes n'a rien à voir avec leur recherche vraie; et qu'elles (se) mentent pour préserver leur image, ou parce que la description manque d'une grosse part d'autres choses moins acceptables.
Parce qu'elles veulent souvent dire "gentil avec moi (mais assez couillu pour s'imposer avec tout le monde et me tenir tête quand je déconne, parce que je sais que je peux faire de la merde), intelligent (pas de manière livresque, mais qui sait accomplir des choses -y compris si du vice est nécessaire-), drôle (mais si tu les fais seulement rire, tu seras juste leur bouffon personnel)".
Et encore une fois sexualiser ça veut pas dire "rouler des mécaniques et s'inventer un personnage". Ça veut dire pas renier sa masculinité, s'octroyer le droit naturel d'être nous- mêmes et qu'on essaie à l'heure actuelle de nous enlever à grands coups de culpabilisation féministe merdique, et c'est ainsi que des hommes parfaitement bien deviennent des lavettes, pendant que les gros boeufs restent des gros boeufs parce qu'eux ne sont pas équipés pour se remettre en question et pour une fois ils sont sélectionnés favorablement et à raison par la nature et l'intelligence qui veut qu'on ne doit pas s'abandonner pour les autres.

Quant à la friendzone qui ne serait pas une zone morte, regarde sur les sites de rencontres le nombre de femmes annonçant vouloir une relation sérieuse qui disent qu'elles ne resteraient pas avec un mec qui elles n'étaient pas satisfaites au lit. Alors tu me diras qu'il y a un biais de population, ou qu'il y a certainement des nuances non explorées par la question, sauf que les populations sur les sdr sont assez représentatives des populations dans les grandes villes (où se concentrent les populations), et que le fait de ne pas laisser d'espace à une réponse intermédiaire montre dans l'absolu ce qui prime (pas que je leur reproche ça je ferais pareil. Mais dire que la sincérité prime sur la capacité à être un bon amant, c'est un conte de fées. J'en veux pour preuve aussi le nombre de nanas prêtes à se partager le mec populaire plutôt que le mec de seconde zone gentil...).
Quant aux changements dont tu parles, l'état d'esprit c'est vague mais c'est pas souvent quand on devient plus effacé et pussillanime qu'on séduit plus, et pour la musculation c'est de la même eau, c'est pas l'intelligence qui ressort encore une fois.

Et dire ça, c'est pas pour faire mon aigri, je m'en fous, j'en veux pas aux femmes, il y a des tonnes de raisons à ça. Mais ici on est sur un site de qualité où on essaie de réfléchir au delà de ces stéréotypes mille fois battus en brèche, et si ton avis féminin peut être d'un certain apport, sur certains sujets, tu as aussi à apprendre de nous.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 26.12.20, 23h36 par Focus
  • [+2] Instructif le 28.12.20, 20h45 par Allandrightnow
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Donner à voir, toujours. Pas simplement induire.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] En effet le 27.12.20, 16h27 par Onmyoji
"Franchis d'un pied ferme la limite de l'ombre, droit comme pour une parade, et souris, même, si tu y parviens"

- Celui qui veut le butin doit avoir une volonté ferme-

Je n'interviens pas sur ce topic pour expliquer comment séduire la grande majorité des femmes. Je donne mon point de vue par rapport à l’histoire de Boris qui pour moi soulève des questions intéressantes (?).
J’ai du mal à formuler correctement mes idées et si j’ai donné l’impression de m’ériger en donneuse de leçons, c’est bien malgré moi.
Après, si seules les généralisations sont considérées comme étant utiles sur ce forum, il faut me le dire tout de suite parce que si c'est le cas je n’ai vraiment rien compris et n’ai rien à faire ici.

Quand je parle de valeur intrinsèque, je veux dire indépendante d’une validation extérieure à soi-même. En gros, le mec choisit sur quel point travailler et s'il le fait c'est pour lui-même (plus facile à dire qu'à faire je sais). L’exemple de la musculation n’était pas judicieux, j’aurais dû dire "prendre soin de sa santé physique". Le changement d’état d’esprit, c’était pour la santé psychique. Mais tout ça, c'est propre à chacun.

Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas extérioriser sa valeur, ce serait complètement stupide. Et encore une fois mes interventions concernaient la sexualisation verbale. Je ne dis pas qu’il faut la bannir, et encore moins bannir la sexualisation de manière générale.
Après avoir lu un certain nombre de mecs sur les forums qui demandent comment sexualiser parce que ça ne leur semble pas naturel, j’avais juste envie de rappeler qu’il n’y a pas à se forcer et que de toutes façons il est possible que ça n’ait pas l’effet escompté.

Pour ce qui est des taulards enchaînant les relations, j’ai juste envie de dire qui se ressemble s’assemble. Et si le mec intelligent préfère la quantité à la qualité, alors effectivement il a tout intérêt à ratisser large en se conformant à ce que la majorité féminine attendrait de lui si ça le rend heureux.
C’est drôle que tu évoques les ingénieurs car j’ai moi-même été en relation avec de gentils ingénieurs, je m'entends généralement très bien avec eux peut-être parce que j'ai été bercée aux contes Disney.

Je me doutais que le topic allait à un moment partir en cacahuète sur le thème du féminisme que j’avoue ne pas comprendre moi-même. Je suis complètement d'accord avec le droit naturel d'être soi-même pour les hommes comme pour les femmes, et au final je crois qu'on ne fait que dire à peu près la même chose sans se comprendre :lol:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Ça va aller le 27.12.20, 11h42 par Citadin

Répondre