Peur de présenter mon partenaire amoureux à mes parents

Note : 10

le 13.12.2020 par Octavia

7 réponses / Dernière par Shadow2 le 18.03.2021, 18h07

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonjour à tous et à toutes,

C'est la première fois que je poste sur FTS, et j'aimerais vous demander votre aide sur mon partenaire depuis un peu moins d'un an.

J'ai 22 ans et je vis encore chez mes parents.

Globalement tout me plaît chez mon nouveau partenaire. Mentalement et physiquement, j'ai l'impression d'être aux anges. Il me plaît d'autant plus que je le trouve terriblement sexy avec ses tatouages, son indépendance d'esprit et son côté séducteur.

Le problème c'est qu'ayant reçu une éducation très stricte, j'ai peur de la réaction de mes parents lorsque viendra le jour où je me sentirai prête à le présenter à ma famille. C'était déjà un peu compliqué d'aller contre mon éducation stricte en sortant avec un homme tatoué sur la main (c'est impossible de cacher ses tatouages sans porter de gants) qui ne fait strictement rien pour rentrer dans le moule mais s'il y a une chose que j'ai apprise de mon dernier échec amoureux c'est qu'en amour c'était peine perdue de vouloir plaire à tout prix à mes parents, sur mes choix amoureux.

Le problème c'est que j'ai passé toute ma vie à vouloir faire plaisir à papa et à maman. J'ai fait la même école de commerce que papa. J'ai bossé dans le même secteur que papa pour suivre ses traces, et le dernier petit copain que je lui ai présenté je l'ai choisi (consciemment ou non) pour lui faire plaisir. Aujourd'hui je me sens vraiment heureuse avec cet homme qui est mon compagnon depuis bientôt un an. On arrive vraiment à se projeter ensemble mais dès qu'il s'agit de parler de ma famille, j'angoisse et nous en avons déjà parlé tous les deux mais j'ai du mal à contrôler mon angoisse à ce sujet.

Je me sens tellement bien avec cet homme que pour la première fois de ma vie que j'ai l'impression que j'ai réussi à prendre mon envol et à me détacher de l'avis de papa et de maman. Avec le précédent partenaire que j'ai eu, j'avais tellement l'impression d'avoir choisi mon partenaire en fonction des critères de mes parents que j'ai fini par le quitter parce que je ne me sentais tout simplement pas heureuse avec lui.

D'un côté j'adore mes parents et on s'entend vraiment bien. La preuve je vis encore chez eux alors que je suis déjà diplômée et gagne mon propre salaire. De l'autre, j'ai l'impression que pour réellement couper le cordon, il faut que je leur présente mon copain et que je leur dise qu'en fait, je ne suis pas intéressée par leurs plans et refuse catégoriquement leur projections sur ma vie amoureuse.

C'est d'autant plus important pour moi d'officialiser ma relation avec mon copain que je ne veux pas cacher le bonheur que je vis avec lui. Mais dans le même temps, j'ai peur que ma famille lui lance des piques. J'ai envie qu'il sache que j'assume pleinement notre relation mais j'ai aussi envie de le protéger.

Qu'en pensez-vous ? Comment puis-je le protéger et officialiser ma relation dans le même temps ? Y a-t-il une manière de minimiser les tensions ?

" j'adore mes parents et on s'entend vraiment bien. La preuve je vis encore chez eux alors que je suis déjà diplômée et gagne mon propre salaire. J'ai l'impression que pour réellement couper le cordon, il faut que je leur présente mon copain "

Je pense que pour réellement couper le cordon, il faudrait avant tout envisager de ne plus habiter chez eux.
C'est une étape naturelle, saine, qui peut même être vue comme un préalable au fait de faire respecter tes choix de partenaires.
A mon avis rien ne presse dans le fait de leur parler de ton compagnon, si ce n'est d'avancer sur le chemin de ta différenciation, de ton autonomie. Et plutôt que d'aller au devant de l'inévitable clash (et de le subir H24 puisque tu vis chez eux), autant commencer par construire ta vie hors du cocon, ce qui régulera déjà une bonne part de leur droit de regard sur ta vie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Pertinent le 15.12.20, 21h08 par FK
  • [+1] Bien vu le 17.12.20, 21h35 par Allandrightnow

En te lisant j'ai l'impression que tu as envie d'utiliser ta relation pour couper le cordon avec tes parents.
Je pense que ton indépendance doit aussi (et peut-être d'abord) passer par d'autre aspects de ta vie : avoir ton propre logement, ton autonomie financière, etc. Tu seras ensuite beaucoup plus sereine pour assumer tes choix, non ?

Edit : pareil que voucny :wink:

Bonjour Octavia,

Au début de ton message, j'ai souri: quels parents pourraient refuser le copain de leur fille pour des tatouages?
Ensuite, avec le côté éducation, parents... ca m'a ramené à ma propre expérience.

------------------ 3615 MyLife
J'ai eu deux relations avec des femmes qui étaient très très proches de leur famille, au point de faire tous leurs choix de vie pour plaire ou rester au plus proche de la famille. Elles n'avaient jamais coupé le cordon et dans les deux cas la relation n'a pas survécu les conflits familles/projets de couple.
En particulier ma première relation correspond assez bien à ce que tu décris. Une famille riche, une fille unique très proche de ses parents ("c'est mes meilleurs amis") qui avait fait les mêmes études que son père et devait reprendre son job, la quête du gendre idéal (bien éduqué avec de bonnes études, un bon job et un bon salaire, intelligent, pas inculte ou vulgaire....).
Bien évidemment, ni ses exs ni moi n'étions à la hauteur des exigences de ses parents (a priori elle avait sa check-list et je passais tous les critères... mais les parents ont décidé que non. Pas assez riche et je vivais trop loin?). Elle avait toujours fini par suivre ses parents lorsqu'ils lui ont demandé d'arrêter une relation... donc notre relation est partie en carafe suite à la rencontre de ses parents

Tout ça pour dire que même si tu crois connaître tes parents, tant que tu les laisses décider pour toi, tu ne seras jamais sûr de tes copains.
--------------------

Donc je pense que tu n'as pas de problème de couple mais de relation avec tes parents. Ton couple fais juste ressortir leurs exigences. Oui il y a des parents qui veulent contrôler leurs enfants dans les moindre détails. Et c'est malsain. Mais c'est ta vie! Tu sais déjà ce que tu dois faire:

1) Vis ta vie! tu dois t'émanciper: et pas seulement faire tes choix au niveau sentimental mais professionnel aussi... sinon tu vas faire une crise dans 10 ans et tout foutre en l'air). Déménager n'est pas une mauvaise idée!

2) réfléchir et éventuellement adapter ta relation avec tes parents. Es tu prête à mettre un peu de distance avec ta famille pour quelqu'un d'autre? pour d'autres projets?

3) tu dois dire à tes parents que tu ressens une pression dans ta vie à cause de leurs exigences, et que cela te stresse et que tu aimerais qu'ils acceptent que tu puisses faire ta vie comme tu le souhaites et avec qui tu le souhaites. Éventuellement tu dois leur dire que si ils ne sont pas d'accords, tu partiras de la maison/coupera les ponts pour vivre ta vie et tes rêves (si tu te sens capable)

Ce que tu peux faire:
- tu peux commencer à parler de ton copain à tes parents, en ne cachant pas les aspects qu'ils jugeraient négatifs. Le but est qu'il s'habitue à l'idée et que tu puisses désamorcer le truc
- Tu as des frères et soeurs qui pourraient pré-valider ton copain et se mettre de ton côté si jamais les parents râlent? Sinon parles-en à de la famille (oncle/tante/cousin) ou à des amis de la famille qui connaissent bien tes parents

le risque :
-des conflits dans ta famille et/ou dans ton couple: oui c'est toujours un risque et spécifiquement si tes parents ne sont pas ouverts d'esprit. Dans ce cas là, tu devras choisir comment gérer cela... mais on en n'est pas encore là
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien vu le 16.12.20, 06h14 par Onmyoji

Esope a écrit :
15.12.20
3) tu dois dire à tes parents que tu ressens une pression dans ta vie à cause de leurs exigences, et que cela te stresse et que tu aimerais qu'ils acceptent que tu puisses faire ta vie comme tu le souhaites et avec qui tu le souhaites. Éventuellement tu dois leur dire que si ils ne sont pas d'accords, tu partiras de la maison/coupera les ponts pour vivre ta vie et tes rêves (si tu te sens capable)
Pas d'accord avec cette partie là du message. Partir de la maison c'est quelque chose de tout à fait normal, et naturel. Ça n'a rien à voir avec couper les ponts et ça ne doit pas être utilisé comme une menace.
Ses parents n'ont sur elle que l'emprise qu'elle veut bien leur donner (pour l'instant en tout cas). C'est en acceptant, elle, de se détacher un peu d'eux, qu'ils accepteront, eux, qu'elle se détache un peu, et qu'ils ne la respecteront que davantage dans sa singularité et son autonomie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 16.12.20, 05h51 par Onmyoji
  • [+1] 100% d'accord le 16.12.20, 07h40 par The_PoP
  • [+1] C'est pas faux le 16.12.20, 20h52 par Esope

Ce n'est pas parce que quelqu'un veut quelque chose que son avis et ses désirs sont respectés. Son éducation va sans doute avec certain niveau de contrainte invisible qui se révélera dès qu'elle voudra faire un mouvement qui ne va pas dans la bonne direction.
Rien que ses études, son job et sa dernière relation sont assez révélateurs de cela, à moins qu'elle se mette toute seule une pression et des chaînes parce qu'elle serait psychologiquement trop "fille à papa".

Cela dit:
- que pensent tes parents du fait que tu restes chez eux malgré ton job?
- que pensaient tes parents, séparément, de ton ex?
- qu'est ce qui te fait croire que ton mec va pas passer? Les tatouages ne sont un risque que s'ils sont vieille France, ou s'ils pensent que c'est un truc de pseudo rebelle (parce qu'aujourd'hui c'est tellement généralisé que bon, ça ne dénote pas grand chose en termes d'esprit et de personnalité).
Si son "indépendance d'esprit" fait que c'est un mec qui veut pas faire d'efforts pour avoir un job etc, ça peut être plus compliqué (mais je dois dire que si tes parents avaient des doutes ils n'auraient pas vraiment tort).

Plus que l'impression de vouloir utiliser ta relation pour couper le cordon, j'ai l'impression que tu surcompenses, le fait d'avoir une mauvaise relation avec le précédent n'est peut-être en rien dû au fait de t'être conformée aux désirs perçus ou réels de tes parents, peut-être que ça n'a pas marché alors qu'un mec similaire aurait pu bien fonctionner avec toi. Là tu donnes l'impression d'être partie totalement à l'opposé parce que tu as pris conscience du fait que tu t'es toujours conformée à ce que voulait tes parents, ou ce que tu croyais qu'ils voulaient, et
et d'être obnubilée par ce mec, qui serait ta pseudo rébellion, et c'est peut-être ça plus que le fait qu'il soit différent de leurs attentes qui pourrait bloquer tes parents parce qu'on aime jamais voir quelqu'un qu'on aime perdre son libre arbitre, ou devenir différent d'un coup en relation avec quelqu'un (alors que c'est juste toi en réalité qui commence à te sentir à l'étroit dans cet univers).
Donc tu devrais essayer de faire la part objective de ce que tu aimes chez lui (enlève les trucs valises comme "il est sexy", "il est indépendant d'esprit" parce que ça c'est toi qui projette), pour te situer et voir si ton sentiment n'émerge pas d'autre chose.

Après, si tu es bien et ne semble ni soumise, ni sur de mauvais rails, même si ton mec est vraiment différent, à moins que tes parents soient vraiment dans une logique de "classe", ils préféreront sans doute te voir heureuse si le mec est bon pour toi et que bien que différent (on sait toujours pas en quoi); il soit sain d'esprit.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 16.12.20, 20h54 par Esope
  • [+2] Tout va bien le 17.12.20, 21h37 par Allandrightnow
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Bonjour à tous,

Merci pour toutes vos réponses.
voucny a écrit :
13.12.20
A mon avis rien ne presse dans le fait de leur parler de ton compagnon, si ce n'est d'avancer sur le chemin de ta différenciation, de ton autonomie. Et plutôt que d'aller au devant de l'inévitable clash (et de le subir H24 puisque tu vis chez eux), autant commencer par construire ta vie hors du cocon, ce qui régulera déjà une bonne part de leur droit de regard sur ta vie.
@Voucny et @Jalapeno, j'ai pensé à quitter le foyer familial et c'est dans mes projets. Aujourd'hui, si je reste chez mes parents parce que j'ai un projet d'expatriation pour une durée de 2/3 ans qui est prévu l'an prochain. Du coup, le problème pourrait se régler avec mon départ, sauf que du coup, ça m'incite à présenter mon copain car nous envisageons de partir ensemble (ou qu'il me rejoigne) si les conditions pour le faire sont réunies.

@Esope, je suis très proche de mes parents en effet. Après je ne pense pas être une fille à papa dans la mesure où j'ai quand-même financé mes propres études en école de commerce en travaillant l'été, justement pour refuser que mes parents paient mes études à ma place. Enfin, je ne cherche ni à trouver le gendre ni à être la fille idéale de papa ou maman.
3) tu dois dire à tes parents que tu ressens une pression dans ta vie à cause de leurs exigences, et que cela te stresse et que tu aimerais qu'ils acceptent que tu puisses faire ta vie comme tu le souhaites et avec qui tu le souhaites. Éventuellement tu dois leur dire que si ils ne sont pas d'accords, tu partiras de la maison/coupera les ponts pour vivre ta vie et tes rêves (si tu te sens capable)
Sur ce point je pense que c'est un peu extrême de couper les ponts. Bien sûr que l'avis de mes parents est super important pour moi. Mais, je suis d'accord avec le fait que leur poser un ultimatum n'est pas non plus une solution.

Mon but, en voulant officialiser ma relation avec lui, c'est vraiment de lui faire comprendre par mes actes que même si leur avis compte pour moi, je ne suis pas prête de l'abandonner du jour au lendemain. Je suis prête à mettre cette distance avec eux, si c'est pour lui laisser une place dans ma vie.

@Onmyoji, mon copain est moins diplômé que moi. Il n'a pas fait d'études supérieures et n'a pas de projets de carrière. Mais, c'est pas un problème pour moi dans la mesure où :
- Je ne recherche pas un homme carriériste ou triplement diplômé pour écouler des jours heureux avec moi.
- J'ai moi-même mes propres projets et mes propres ambitions. Ça marche plutôt bien pour moi, et c'est pour ça que je voudrais partir pour faire décoller ma carrière.
- Ce qui me plaît chez lui c'est justement qu'il voit le monde différemment des gens que je vois tous les jours au boulot. J'aime sa manière de vivre intensément. Je ne sais pas si je fais une crise de rébellion mais il me donne l'impression de rompre avec la monotonie. Les choses paraissent tellement plus intéressantes avec lui.

En soi, les tatouages on est d'accord c'est pas ça qui serait rédhibitoire du point de vue de mes parents. Mais tu as soulevé un point bloquant qui est assez juste, notamment le fait qu'il n'ait pas de job stable et c'est sans doute ce qui m'inquiète le plus. Je ne parle pas de ne pas être cadre dans une grosse boîte mais le fait qu'il n'ait pas un job déclaré, et plus encore, à la limite de ce qui est légal. J'ai demandé l'avis d'une amie et elle n'ait pas vraiment convaincue non plus. Donc, c'est un vrai problème.

Déjà, le fait d'avoir des tatouages sur la main ça montre qu'il n'a pas envie de rentrer dans le moule parce que pour s'insérer dans le monde du travail, généralement on évite de se faire un tatouage sur une zone visible du corps, qui ne peut pas être cachée. Alors, si au niveau du job, ils ont des raisons objectives de s'inquiéter, c'est plus difficile de les contredire. Toujours est-il qu'on en a déjà parlé tous les deux et j'espère vraiment que ça restera temporaire. Je me donne à fond dans tout ce que j'entreprends et le minimum pour moi c'est que mon partenaire s'investisse autant que moi dans son propre avenir.

Pour le reste, je ne pense pas avoir surcompensé du fait de mon ex. Je ne pense pas que j'ai choisi mon partenaire actuel pour prendre le chemin opposé. D'un autre côté je pense que si je ne l'avais pas rencontré par un ami commun, je ne serai jamais sortie avec mon copain actuel. Nous avons beaucoup de différences qui même si elles me plaisent aujourd'hui m'auraient bloquées dans d'autres circonstances. En attendant, ça fait plus d'un an qu'on est ensemble et je ne regrette pas de m'être mise avec lui.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 18.12.20, 00h32 par Onmyoji

Salut !

Alors, vu que ce sujet est pas très récent (mais pas assez vieux pour pas y répondre) : est-ce que tu as réussi à présenter ton chéri à tes parents ?

Si oui : est-ce que ça s'est bien passé ? (j'espère que oui).

Si non :

Je dirais que t'as rien à perdre. Au pire, s'ils n'acceptent pas trop, tu peux en discuter avec eux. Leur expliquer que tu l'aimes, qu'il est bien pour toi, que tu es heureuse avec lui, etc.

Répondre