Besoin d'y voir plus clair

Note : 13

le 23.03.2021 par seplop1

24 réponses / Dernière par Onmyoji le 20.04.2021, 01h53

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
seplop1 a écrit :
02.04.21
The_PoP a écrit :
01.04.21
Les rendez vous chez le psy c’est pas du Doliprane hein. Et tes problèmes de gestion des émotions c’est pas un mal de tête hein.

Ça va pas régler tes problèmes en un clin d’œil. Ça va prendre du temps. Et si tu te mets dans ces états là régulièrement, c’est pas 3 jours plus calmes qui signifieront que tu auras réglé ça non plus.
Et donc je suis supposé me mettre en boule en attendant que ça passe ? Je saisis pas trop le sens de ton message.

Comme je le disais ça ne s'est jamais manifesté de façon aussi violente, et non ce n'est pas aussi régulier que ça en réalité.
Désolé si mon message n'était pas clair. Je tenais simplement à te dire, que tu n'aurais probablement pas du revenir sur ta décision d'aller voir un psy. Sans insulte aucune, parfois on a simplement besoin d'une aide extérieure pour y voir plus clair, et cela me semblerait bénéfique pour toi sur la durée. Au delà de tes troubles plus ou moins passagers.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Bonjour, bonjour,

J'ai finalement honoré mon RDV avec une psychologue, et j'espère pouvoir continuer.

Force est de constater que je n'ai pas envie d'être en la présence de ma copine, j'espérais que l'anxiété en sa présence disparaisse au fur et à mesure mais ce n'est pas le cas. J'ai fini par lui dire et on a mutuellement convenu de faire une pause dans notre relation.
Je pense qu'in fine ça ne changera rien et que je finirai tout de même par la quitter, mais je ne voulais pas la faire trop souffrir en lui disant directement.

Cela dit, elle a bien ressenti que je ne voulais pas être en sa présence et aujourd'hui elle en a pleuré.
Je m'en veux de la faire souffrir alors qu'elle ne le mérite pas, donc je vais me prendre un Airbnb rapidement pour faire cette pause.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 19.04.21, 23h08 par Onmyoji

Est il envisageable que tu aies fait ces "crises d'angoisses" afin d'être sur de communiquer que quelque chose n'allait pas pour toi, et d'être sur qu'elle l'entende.
Ce qui expliquerait qu'en prenant de la distance, ça apaise tes crises, puisque l'effet est le même et le remplace.

Ce qui est étrange c'est que ça se déclenche 2 ou 3 jours après qu'elle ai décidé d'arrêter les contraceptions pour revenir aux capotes. (Tu penses que ce n'est pas lié mais tu le mentionnes, donc à mon avis c'est un hasard.)
Que signifie pour toi cet arrêt de la contraception pour les capotes?
Je te demande parce qu'intuitivement et symboliquement, quand j'ai lu qu'elle arrêtait les contraceptions ça me semblait plutôt être un assouplissement inconscient de cette idée de "je veux pas d'enfants", et pourtant ça n'a pas l'air d'être ainsi que tu l'as compris.

Hello,

Non je confirme que ce n'est pas ça, je pense que c'est plutôt lié au fait qu'elle ne veuille pas avoir d'enfant.
Elle m'a rappelé ce soir que mon anxiété est arrivé peu après qu'on en ait reparlé...

Après quel que soit la cause, je me vois mal continuer avec elle. On en a reparlé ce soir et notre pause commencera dimanche, en espérant que je trouve un logement qui me convienne.
Le problème est qu'elle espère que je reviendrai une fois que cette pause sera fini, et elle m'a même posé la question de ce que je conclurais si jamais je me sentais mieux sans elle.
Je suis resté évasif, et n'ai pas osé lui dire qu'il y avait des chances de rupture, je lui ai juste dit que je verrai comment je me sens dans un mois.

Tu fais bien de ne pas trop aller vite en besogne. Même si là tu es mal, tu pourrais vite te rendre compte que malgré vos désaccords de fond et le fait que ça n'aille nulle part, tu n'es pas encore prêt à la quitter.
Car ton malaise reflète plus ta contradiction interne vis-à-vis d'elle que du ressentiment ou une envie de couper. Beaucoup de gars quittent la fleur au fusil puis finissent malheureux et regrettent.
Ce que tu fais est bien pour toi, mais fais le bien, prends le temps de te convaincre, de voir ce que tu ne peux accomplir avec elle et pas juste la détente que ça t'apportera de ne plus être en sa présence parce que ça, ça ne sera que passager
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Répondre