Quitter ma famille pour mon couple ?

Note : 13

le 04.04.2021 par Neydn

12 réponses / Dernière par Shadow2 le 01.05.2021, 19h55

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonjour à tous,

Je viens sur ce forum pour vous exposer un problème que j'ai dans mon couple actuellement. J'aurais besoin d'avoir des points de vue extérieurs, des conseils de personnes plus expérimentées que moi, et pourquoi pas des retours d'expériences si certains d'entre vous ont vécu ce genre de situation.

D'abord, un petit peu de contexte :

Je suis avec ma copine depuis 1 ans et demi, je l'aime, et elle m'aime. Et point qui doit avoir son importance, c'est ma première relation sérieuse, et je n'ai pas beaucoup d'expérience dans la séduction, ni d'expérience sexuelle. (3 ou 4 filles) Cependant le problème ne se situe pas la. Nous ne vivons pas ensemble, mais nous avons passé les deux premiers confinement dans mon appartement ensemble.

Il y a 2 jours, ma copine m'a larguée, alors que nous faisions un break depuis une semaine. L'explication était alors : "Je t'aime, mais la relation ne me convient plus". J'ai été sous le choc, et assez triste, mais ca m'a permis cependant de faire un point sur ma vie. J'ai pu remarquer des choses, et entamer des changements (En gros, depuis le 1er confinement qui m'a pas mal mis a terre, je n'ai fait que subir, sans réussir a me relever et reprendre l'action. Depuis le jour de la séparation, j'ai repris du poil de la bête, et je mets en place pas mal de choses.)

Hier soir, alors que je venais de lui envoyer un SMS pour lui rendre ces affaires, elle m'a appelé en pleur, et donc je suis finalement allé chez elle, pour que l'on discute. La conversation a tourné autour de la séparation, et du fait qu'elle la vivait très mal. J'ai fini par comprendre plusieurs choses :
- Depuis le 1er confinement, elle m'a vu me désagréger petit a petit, sans reprendre le dessus, ce qui est assez tue-l'amour.
- Elle ressent le besoin de bouger d'environnement et professionnellement. (En gros elle veux déménager assez loin, en France toujours)

Pendant la soirée, nous nous sommes remis ensemble, au moins temporairement, le temps de voir si nous pouvions résoudre ces problèmes.

Comme je suis en plein dans un nouveau cycle, j'ai pu affirmer assez rapidement que le 1er point serait corrigé, avec mon regain de caractère de ces derniers jours. (C'est maintenant mon boulot de pérenniser ça)

Le vrai problème arrive sur le second point, le déménagement. Je ne veux absolument pas lui empêcher de déménager et de faire ce qu'elle veut, mais je ne veux pas rompre non plus. La solution la plus logique serait que je la suive dans son déménagement, sachant que je peux retrouver un travail facilement.

Quel est le problème me direz vous ? (Je tourne autour du pot, je sais) En fait, j'ai une relation assez fusionnelle avec mes parents, et j'ai beaucoup de mal à ne pas les voir régulièrement (Je vis a 1h en train de chez eux actuellement, et j'y retourne 2 fois par mois)

L'éloignement que me propose ma copine, ferais que je ne les verrais plus que rarement, et avec beaucoup plus de complication. (En gros je passe de 150 km de distance, a entre 500 et 1000 selon la destination finale)

Ma famille, comme mon couple, étant très importante pour moi, je ne sais que faire, et je ne vois même pas ce qui pourrait me faire me décider.

- Est ce que vous pensez que si je pars avec ma copine, je pourrais m'habituer a moins voir mes parents ?

- Et si non, est-ce que retrouver l'amour est possible ? (Sachant que je partage vraiment quelque chose de cool avec elle, au niveau sentiments, passions communes, caractère, sexuellement …)

Je suis vraiment à la recherche de conseil, donc n'hésitez pas !
Merci d'avance pour toute l'aide que vous pourrez m'apporter !

Salut, quel âge as-tu ?

Salut,
J'ai 26 ans !

Hello,

Au delà de la juxtaposition de deux personnalités qui se trouvent agréablement côte à côte, un couple va au bout d'un moment se réaliser dans sa capacité à gérer des situations à deux. Ce n'est pas facile au début, mais le but est d'arriver, à chaque obstacle/besoin inassouvi de l'un ou de l'autre/etc, à trouver un chemin commun.

Pour cela, la Communication Non violente (CNV) me semble être assez porteuse, en ce qu'elle différencie les sentiments, opinions, et les stratégies mises en place afin d'y répondre. Instinctivement on ne différencie pas. On va agir en couple comme l'on agit seul : On voit un problème, on établit une stratégie. Alors que pour être réellement en couple et créer un chemin épanouissant pour deux, à mon avis, on doit être attentif aux problèmes de chacun mais construire une stratégie commune.

Exemple :
Tu t'es ramolli pendant le confinement, ce qui a du faire naître chez elle un sentiment d'insatisfaction. Sa réaction => Décider d'une stratégie => Break, séparation, pleurs. Là ça a marché parce que tu as pu te rendre compte du problème, mais n'aurait il pas été plus intéressant qu'elle te parle de son sentiment, que tu répondes par le tien, et que vous trouviez une voie qui vous épanouisse tout deux?

De même, elle n'est pas satisfaite actuellement dans sa vie et veut autre chose. Ca c'est le sentiment.
Stratégie correctrice => Bouger d'environnement et changer de boulot.

Sauf qu'encore une fois, tu n'es pas dans l'équation de la prise de décision. Alors qu'il y a fort à parier que si elle t'exprime le vrai sentiment qu'elle ressent, les réels besoins qu'elle sent dans son corps, et non la stratégie qu'elle a mis en place pour y répondre, vous pourriez trouver une autre stratégie qui lui permette d'y répondre, sans que tu n'aies besoin de quitter ta famille.

Si ce que j'explique sommairement te parle, je te conseille le livre "Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall Rosenberg. Ca me semble être un super projet de couple d'apprendre à distinguer sentiment/opinion/besoin/stratégie, non seulement parce que c'est essentiel pour sortir d'une relation de couple du compromis qui floue toujours l'un où l'autre, mais aussi parce que c'est utilisable dans tout les autres secteurs de vos vies personnelles et que ça peut créer un chouette lien de raconter à l'autre, le soir, ce qu'on a réussi à appliquer, comment cela s'est passé, etc.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 04.04.21, 22h03 par Alex_B
  • [+1] Wow le 05.04.21, 17h39 par Esope
  • [+1] Bonne idée ! le 28.05.21, 09h43 par Hephaistos

Mauvaise idée selon moi de bouger si tu es attaché à tes parents et que votre relation est saine.

En tous cas, pas pour une nana avec qui tu es dans une phase hyper instable de la relation.
Tu n’en as pas l’habitude mais après les « je romps » la phase, « je sais pas, je suis perdue, tu me manques, non mais en fait viens on réessaye » sont juste hyper classiques.

Et beaucoup trop instables pour décider les choses.

Tu peux peut être tester votre nouveau couple en disant « ok moi je me reprends en main (et ça en couple ou célibataire t’as pas vraiment le choix, il faut le faire) mais la phase « viens on part loin d’ici » on se donne 6 mois pour voir où en est notre couple à ce moment là. Je ne l’exclût pas, mais je ne partirai pas sur un coup de tête.


Dernier point important : bouger géographiquement ne résous souvent rien sur les problèmes que tu avais avant. Cela peut simplement donner un peu de fraîcheur et de nouveauté mais les changements doivent venir de soi. C’est souvent plus une stratégie de fuite en avant classique qu’un vrai projet bâti. Je ne dis absolument pas qu’il ne faut pas bouger hein, une fois qu’on sait quel problème on a et qu’elle est l’influence de l’environnement géographique sur ce problème la. Parce que sinon tu bouges pour rien et 6 mois après la période de grâce une part de tes problèmes revient.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ca va mieux en le disant le 05.04.21, 11h03 par Onmyoji
  • [+1] Il y'a du vrai... le 05.04.21, 17h40 par Esope
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Bonjour.
Plusieurs problèmes à distinguer:
-Ton couple qui est déjà mort mais tu ne le sais pas encore (ta future ex s'est lancée trop tôt mais est torturée car elle n'a pas assez produit de ressentiment contre toi, fort à parier que si tu réessaies soit elle te rende la vie impossible jusqu'à se casser, soit elle garde tout sans rien dire jusqu'à se casser et tu seras surpris, comme elle l'a fait la première fois parce que tu as perdu son estime en devenant une loque.)
C'est aussi normal de vouloir aussi changer pour voir autre chose quand on est jeunes.

-Le fait que tu te sois laissé tomber. Tu es passé par une dépression transitoire sans doute, faut te méfier et ne pas hésiter à consulter (les médicaments pour ça ne rendent pas accro aujourd'hui, et ils n'abrutissent pas, ils remettent juste les choses à leur place pour que tu fonctionnes bien.)
Donc si tu as des sautes d'humeur, des instabilités, des coups de mou sans raison go médecin.

-Ta relation à tes parents. À tes parents ou à ta mère?
Tu sais tu peux avoir une très bonne relation avec eux sans les voir en personne fréquemment. Tu vas beaucoup limiter tes possibilités, ton temps et ton argent si tu dois être à portée de train ou d'un trajet court en voiture. Normalement c'est l'âge où tu prends tes ailes.
Alors oui, there's no place like home et l'herbe est toujours plus verte ailleurs, mais c'est important d'en faire l'expérience soi-même, et de découvrir au passage des endroits que tu peux aimer parce qu'ils te touchent toi et pas seulement parce qu'ils sont pratiques pour vivre proches de tes parents. À ton âge certains font des tours du monde. Tu peux en lire plusieurs dans les journaux ici.
C'est aussi une étape normale de couper le cordon. T'es un homme maintenant, un être à part entière. Tu peux aimer tes parents mais normalement tu ne devrais pas te poser la question entre ta vie personnelle et ta relation à eux.
Bon ici, le point positif c'est que cela t'évitera de sacrifier tes bases pour une relation vouée à mourir mais encore une fois normalement ta relation à tes parents ne devrait pas être une part de l'équation. Ils ne t'aimeront pas moins si tu t'en vas.
À moins qu'eux te fassent sentir qu'ils ne veulent pas que tu partes mais là soit c'est par rapport à ta relation, soit parce qu'ils ont du mal à se séparer de toi, mais dans ce cas ce n'est pas sain.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] C'est pas faux le 05.04.21, 17h41 par Esope
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

D’accord avec Onmyoji et The Pop.

Il est conseillé de sortir de sa zone de confort afin de progresser. Mais là, tu envisages carrément de suivre ta copine dans une autre région alors que vous n’étiez même plus ensemble il y a à peine quelques jours.

Je suppose que tu vis des jours chargés sur le plan émotionnel en ce moment. De son côté, elle veut tout quitter : copain, job, appart, région. Les choses ne semblent claires ni dans ta tête ni dans la sienne. Cette idée de déménagement ressemble plus à du désespoir qu’à une décision mûrement réfléchie. Il s’agit plus de préserver ta zone de confort que de chercher à en sortir.

Idem pour tes parents. Ils tiennent une place dans ta vie qui peut sembler trop importante à 26 ans.

Donc, même si c’est difficile, je dirais qu’il faut laisser partir ta copine si c’est vraiment ce qu’elle souhaite. Te détacher un peu de tes parents et te centrer sur toi (sport, travail, loisirs etc.).

Une personne (trop) dépendante des autres n’est pas attirante pour les gens équilibrés et bien intentionnés.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 05.04.21, 11h03 par Onmyoji
  • [+1] Absolument le 05.04.21, 17h42 par Esope

D'accord avec toutes les réponses précédentes.

Déménager ne se fait pas sur un coup de tête: tu devras sans doute changer de job, t'éloigner de tes amis et aussi de tes parents, te reconstruire, t'acclimater et te resocialiser dans ta future région.
C'est un projet, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas le faire (on peut trouver de bonnes et de mauvaises choses en déménagent: devenir plus indépendant ou plus vulnérable, rencontrer des personnes géniales ou ne pas arriver à nouer de liens, apprécier ou s'attrister d'un nouveau paysage/climat...), mais tout lâcher sans autre projet que suivre ta copine qui veut rompre, c'est un sacré pari.

Ta copine t'a présenté 2 points qui explique qu'elle veuille rompre (ton moral qui a baissé depuis e confinement et ses projets de vie qui impliquent un déménagement). Ce sont des raisons légitimes mais qui peuvent se discuter avant la rupture (son envie de déménagement n'est pas nouvelle et pareil pour ton moral). En avez vous déjà parler avant la rupture? Si non, soit vous n'avez pas appris à communiquer sur les sujets sensibles, soit c'est peut-être juste les raisons officielles mais elle a peut-être d'autres raisons.

Si cela résulte juste d'une mauvaise communication, il va falloir pas mal creuser pour mettre tout à plat.

Un autre point, c'est que de ce qu'elle dit, u ne lui as pas plu lorsque vous avez vécu ensemble (est ce juste dû au confinement et à ton moral en baisse ou est-ce dû à autre chose)

Un risque: déménager présente un risque pour toi, mais pour elle aussi. Rester avec toi lui donnera une sécurité et un confort émotionnel pour déménager "sans risque". Mais une fois bien installée sur place, elle se rendra peut-être compte que votre relation ne l'intéresse plus.
Donc si tu souhaites la suivre, fais le car tu as aussi un projet autre que le couple qui peut se réaliser à travers ce déménagement. Sinon, si tu ne veux pas rompre, la relation à distance évite que tu plaques tout pour elle sans certitude sur votre avenir.

Et concernant les distances et les relations de couple ou familiale: 500 ou 1000km, dans les deux cas ça peut signifier ne plus se voir ou juste se voir moins régulièrement. de Strasbourg à Bordeaux ou de Lille à Marseille, ça fait 1000km mais ça se fait bien (TGV direct, bon faut compter 5-6 heures et sûrement une 100d'€ donc c'est pas pour toutes les semaines)... Sinon il y a l'avion.
500km selon les régions concernées, ça peut être la porte d'à côté (Paris-Strasbourg: 2h en TGV)

Pour ce qui est de ton rapport à ta famille et à tes parents. Je pense que la famille (quand elle n'est pas toxique) est une ressource morale très utile, c'est un support et une aide précieuse dans tout un tas de situation. La distance ne réduira pas l'amour que tes parents te porteront, mais vous vous verrez sans doute moins.

Je m'insurge contre la réponse qui dit que votre relation est déjà morte.

Une vraie relation long terme ne surfe pas tranquillement et pour toute la vie sur une première impulsion, mais doit régulièrement être interrogé et interroger les deux personnes qui y prennent part.

Vous êtes selon moi face à une vraie étape du couple. Après la phase où on se découvre, où on est en joie de trouver un partenaire, on en vient souvent naturellement à se relâcher et à ne plus alimenter la relation, ni notre vie. C'est ce qui t'est arrivé. Alors un des deux se rend compte que non, ça ne pourra être ainsi pendant encore 50ans. C'est ce qui lui est arrivée.

A vous d'ajuster, de redéfinir un cap, de redéfinir pourquoi vous êtes ensemble, ce que vous voulez, ce qui est pour vous une jolie vie, et ce à quoi vous dites oui.
Mais avant de répondre collectivement à ces questions, il faut que chacun y réponde personnellement.
A ce que tu dis, ça semble évident que ta copine ne sait pas ce qu'elle veut. Elle a su tirer la sonnette d'alarme sur ce qu'elle ne veut pas, c'est déjà bien, mais comme dirait thiefaine "Ils sont comme des joueurs courant décapités".
Et toi, sais tu ce que tu veux? Quels besoins tu as, quel futur tu veux dessiner, quels rêves te font vibrer?
Personne ne vit correctement en éludant ces questions.

Puis une fois que chacun d'entre vous est au clair avec ce qu'il veut, vous pouvez discuter, pour échanger et trouver un chemin qui vous enthousiasme à tous les deux. Quand on sait où on veut aller, qu'on sait que l'autre aussi le sait, et qu'on fera nos chemins côte à côte, alors plus rien n'est impossible.

Bonjour à tous,

D'abord, je vous remercie pour vos messages, ils sont tous très intéressant, et vont me permettre d'avancer dans ma réflexion. Je vais essayer de tous vous répondre à travers ce message.

Tout d'abord, quelques points de contextes en plus :

- Si déménagement il y a, ce ne serait pas avant septembre, j'ai donc quelques mois pour tirer les choses au clair avec moi-même, et pour le couple.
- Ma copine souffre actuellement d'une dépression sévère (soignée avec médicaments + thérapie), qui altere beaucoup sa façon de voir le monde, ces choix, ses gouts ...
- Je suis moi-même un habitué des depressions lègeres, que je commence à savoir gérer, et je suis suivi en thérapie également. (Pas de médicaments actuellement pour moi)
- Au niveau des villes, je suis sur Lille actuellement, et les villes envisagées seraient Rennes, Montpellier, ou Toulouse.


Ensuite, il y a beaucoup de points à aborder, mais voici ceux que j'ai pu lister :


Le couple qui serait fini :

Franchement concernant ce sujet, je n'ai pas assez d'expérience pour juger. Ce que je sais cependant, c'est que je ne veux pas abandonner la partie sans me battre. Alors, peut-être que mon couple se terminera d'ici une semaine, 1 mois, ou 1 ans, mais au moins j'aurais vécu l'expérience a fond, tenté ce qu'il y avait à tenter, et je partirais sans regret. Je reste conscient que mon couple est fragile en ce moment, et que la rupture est possible.


La conversation que je dois avoir :

Je pense effectivement que je dois avoir une grosse conversation avec ma partenaire, sur nos envies, nos futurs, et la raison de son envie de départ. Le principal problème étant que ni elle ni moi ne savons vraiment ce que nous voulons je pense. Elle, elle a sa vision perturbée par la dépression dont elle souffre, et moi j'ai toujours été incertain sur ces questions, et rien ne m'aide sur le sujet (Ni FTS, ni les introspections, ni la thérapie). Souvent j'avance donc à l'instinct, selon ce qui me fait envie sur le moment. Mais je crois que ces réponses commencent à devenir indispensables, pour éviter la fuite en avant évoquée par The_Pop, sans que je ne sache vraiment comment les trouver.

Les raisons de la rupture :

Je suis convaincu que les raisons évoquées par ma copine sont les vraies, et qu'elle ne ment pas. Je pense simplement qu'elle est perdue, et ne sais pas comment se sortir de son mal-être. Cette rupture devait-etre un moyen pour elle de me faire comprendre la chose, car je pense qu'elle n'a pas su me l'exprimer (Ou que je n'ai pas su l'entendre avant la rupture). Ensuite, peut-être qu'elle se ment à elle-même, mais là je ne peux rien y faire, et si c'est le cas, rupture il y aura, mais au moins j'aurais fait ce que je pouvais.

Ma gestion des émotions :

Comme l'a dit Citadin, les derniers jours ont été chargés en émotion, et ce premier message était clairement posté sous le coup de celles-ci. Ca commence à redescendre, et c'est maintenant que je vais pouvoir réfléchir, prendre des décisions et agir.

Ma relation avec mes parents :

La question de ma relation avec ma mère soulevée par Onmyoji m'a beaucoup travaillée. Je me suis rendu compte qu'effectivement, c'était principalement pour ma mère que je craignais de partir. Elle est très (trop) couvante et très (trop) protectrice. Déménager a une centaine de kilomètres était une première étape dans la rupture du cordon, mais je pense qu'il faudrait que j'aille plus loin. C'est une relation aimante que j'ai avec ma famille, mais ça ne me semble pas sain, il faut que je me détache.

Ma zone de confort :

Pour aller avec mon coup de mou, j'ai aussi perdu le réflexe de sortir et d'étendre ma zone de confort. C'est clairement un manque dans ma vie, et quel que soit les autres sujets, je vais reprendre mon travail là dessus. Le but étant de ne plus avoir cette réticence (que j'avais perdu et reprise) à faire des choses nouvelles. Je vais réfléchir à comment faire ça dans le contexte sanitaire actuel.

Reconstruire une vie ailleurs :

Beaucoup d'entre vous ont interrogé mes plans dans le cas où je devais partir. Ca m'a fait réaliser que si j'envisageais de partir, c'est parce que plus grand chose ne me retiens là ou je suis. Au niveau travail, j'ai la chance d'être dans un milieu ou si je démissionne, je retrouverais un autre boulot facilement dans une autre ville. Au niveau social, mon cercle social c'est dilapidé un peu avant la pandémie, et je devais justement prendre le temps d'en reconstruire un, ce qui a été mis en stand-by par la situation depuis. Quelle que soit la ville où je serais mon cercle social devra être refait. La seule vraie chose qui me retient encore, c'est ma famille, et le fait que j'aime beaucoup Lille.



Lire tous ces messages m'a permis de me rendre compte de beaucoup de choses, et de réfléchir à ce que je pouvais faire pour améliorer les choses. Voici donc ma To-Do List des choses à faire, à plus ou moins long terme :

- Avoir une grosse discussion avec ma copine pour clarifier les choses.
- Définir mes envies, et mes besoins.
- Couper le cordon avec ma famille, en restant en bon terme.
- Réfléchir à si je veux vraiment garder mon couple, ou si ce sont mes peurs qui parlent.
- Reprendre ma vie en main (Sport, Alimentation, Vie sociale, Projets ....)
- Si je prends la décision de déménager : définir un plan concret.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 09.04.21, 07h14 par Onmyoji
  • [+1] Bien le 09.04.21, 22h00 par Esope
  • [+2] Like a boss ! le 10.04.21, 11h58 par Citadin

Merci pour ton intéressant retour, ce n'est pas si souvent. Tu as l'air de savoir où tu vas, bon courage pour mettre tout ça en œuvre et n'hésite pas à revenir nous en dire plus.
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

Oui, je pense aussi que tu as l'air assez réaliste et réfléchi.
C'est très bien! Prend le contrôle de ta vie, et si tu sens que déménager pourrait t'amener quelque chose, tu as un plan B.

Sinon, j'ai vécu une situation un peu similaire à la tienne. Mon ex était un peu instable psychologiquement. Elle a voulu qu'on déménage dans sa région d'origine, j'ai quitté mon boulot pour la suivre... Bon ben sa dépression a empiré très rapidement et notre relation est devenue très compliquée. On s'est séparé 1 an et demi après le déménagement. Je ne regrette pas de l'avoir suivie, mais à l'avenir je ne suivrai plus quelqu'un comme ça.

Hey !

Tu dis que tu as fait un break avec ta copine parce que la relation ne lui convenait plus. Mais est-ce que toi, la relation te convient toujours ?

Et ouais, toutes les idées que tu évoques sont pas mauvaises.

Discutes-en avec ta copine, et essaies de te projeter dans le futur avec elle. Tu te vois à 40 ans avec elle ?
Ca te permettra de voir si tu veux rompre ou pas avec elle.

Répondre