Premiers amours... et apprentissage social

Note : 3

le 20.04.2021 par Discoverer

30 réponses / Dernière par Dragon le 25.04.2021, 18h54

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
C'est dans l'épreuve que l'Homme se distingue du faible. Pas en évitant systématiquement les coups.
Après faut savoir choisir ses combats et réserver son énergie à ce qui vaut le coup, mais à ton stade ton énergie tu sais pas quoi en faire à part te sublimer via la prépa, (et c'est une bonne chose, beaucoup de gens parce qu'ils se consacraient pas à la poursuite de l'amour ont fait de grandes choses, d'autres l'ont fait pour l'exacte inverse raison, mais dans les deux cas il faut se donner une raison impérieuse d'avancer et des buts supérieurs à soi pour avancer), et le combat tu sais pas ce que c'est.

Concernant ta manière de la haïr ça fait du bien mais c'est moche à lire, si les femmes ont majoritairement des défauts dans leur manière de gérer la socialisation, avec un manque de franchise et un excès de lâcheté habillé sous des qualités comme la gentillesse et la tolérance (paie ta tolérance quand tu vois leur aptitude à tolérer la contradiction à leurs avis sans fondements et l'hystérie qui en résulte), les hommes sont majoritairement des bourrins binaires qui ne s'intéressent aux choses que quand ils rentrent dedans et se font mal, ou quand ils cherchent à rentrer dedans et n'arrivent pas à se faire du bien.
Tu ne t'étais jamais intéressé aux relations sociales et l'amour avant elle, tu n'as pas d'amis, ce que tu racontes montre que tu as une attitude dérangeante qui fait se distancier les gens normaux.
Tu ne sais pas ce que tu racontes, littéralement, car tu n'as pas la connaissance de l'impact de tes attitudes et comportements sur les gens.
Dans ces conditions quelles femmes pourraient te considérer autrement au mieux que comme un déversoir à pathos et un moyen d'avoir de l'attention. Ce n'est même pas calculé de leur part, c'est que tu ne peux occuper aucune autre fonction sociale. Tu te places toi même dans cette position et ce n'est pas aux autres de t'en bouger, à supposer s'ils aient une idée de la manière de procéder.

Et je dis que c'est moche parce que tu rejettes la faute sur elle et parce que tu nies tes fautes, et en plus tu te comportes comme un médiocre en faisant comme les pires racailles: une seconde la nana est la femme de ta vie et tu l'aimeras toujours, l'autre sans qu'elle ait fait plus qu'exprimer son refus ou ne pas te remarquer, tu la traites de pute et tu lui souhaites le pire.
Ça a pour seul mérite de te mettre en perspective la réalité de tes sentiments, mais dis toi que si elle a la futilité de son âge, l'inexpérience qui fait qu'elle ne l'a pas vu venir, et aussi l'incapacité commune à gérer les gens inadaptés ou fous (et elle n'est pas dans ta tête pour voir que tu es l'un plutôt que l'autre, donc c'est effrayant, oui, parce qu'un mec qui te déclare sa flamme et t'écrit des déclarations de douze pieds de long alors que vous n'avez rien partagé de spécial pour quelqu'un de normal, c'est louche au dernier degré).

Tu vas devoir progresser dans tes valeurs, pas seulement dans tes aptitudes.
Confronte toi à tes peurs, ravale ta honte, admets que c'est ta faute intégrale ici, et comporte toi proprement. Rester ami n'est pas souhaitable mais éviter toute interaction c'est stupide et c'est se conforter dans ton côté asocial. Si tu en as besoin, fais le, ne fais pas de remarque, écoute et observe les autres plutôt que de te vanter, ne parle que quand tu as un truc intéressant pour les autres (et pas parce que tu trouves ça cool, vu que ta notion du cool est probablement foireuse), qui leur apporte de la valeur (donc intéresse toi à leurs centres d'intérêt), agis en étant un homme (donc assume, tu es presque adulte, sois honnête et honorable, et prends les choses en main quand c'est nécessaire plutôt que d'attendre que ce soit tout cuit).
Là tu n'es qu'un enfant geignard, déverser sa bile sur un forum ce n'est pas agir, ici tu trouveras des clés pour progresser mais tu ne vas pas juste évoluer en lisant des conseils et trouvant de l'inspiration. Faudra te bouger le cul, si tu ne veux pas être juste dans le déni.
Donc là, fais ce que tu as envie, mais ne sois pas revanchard. Tu as joué et tu as perdu (tu ne connais pas les règles mais c'est de ta faute, fallait pas t'engager dans la partie sans le faire, c'est comme ces gens qui lisent pas les notices, dont une fausse manip et pète un truc de manière hors garantie...), don't hate the player, hate the game.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Oui le 17.06.21, 22h49 par Discoverer
"Les gens déplorent les effets dont ils chérissent les causes"

1/ Citadin: Je vais essayer de faire un peu comme tu as dit pour aujourd'hui. (Et ma jambe va mieux, c'est surtout un excellent prétexte même si je ne vais pas en rajouter.)

2/ Onmyoji: Tu as raison, que dire de plus ? Enfin, c'est plus représentatif de mon état d'hier juste après la discussion, je me suis bien calmé depuis. Ce n'était pas très malin de poster à ce moment là non plus, mais je préfère extérioriser que de me renfermer sur moi même (et recevoir un ou deux bon conseils sur la maîtrise de soi au passage, c'était pas prévu mais c'est comme ça qu'on avance). Et je ne l'ai jamais traitée de pute. Je me visais moi même en fait. Je me suis traité de tout ce que tu veux, mais je m'en voulais bien plus à moi que je ne lui en voulais à elle. J'ai passé des années à m'en vouloir et à considérer les autres gens comme un mur infranchissable de haine et de mépris autour de moi. Je ne peux pas changer du jour au lendemain, même si je m'en fais l'illusion. Et me rappeler tout ça au travers de cette fille est vraiment triste, même si ironiquement j'ai eu l'impression de m'en être sorti grâce à mes sentiments pour elle (ce qui, honnêtement, n'est pas toute la vérité. Il y a bien plus de nuances que ce que je me suis laissé penser).

Je sais très bien que c'est ma faute, je voulais juste m'éloigner d'elle sans le regretter. Si je pense qu'elle a mal agi, ou plutôt qu'elle n'a pas agi comme je pense que je l'aurais fait à sa place, alors ça veut dire qu'elle est suffisamment différente de moi pour que je ne la trouve pas meilleure qu'une autre. Je voulais sortir de mon OI, c'était une priorité absolue. Parce que j'étais en train de rechuter. Il n'y a vraiment rien de bon dans ma relation avec cette fille. C'est juste tous mes défauts (que tu as très bien listés), toutes les erreurs de mon passé et de cette période qui ressortent. Donc je veux avancer, et partir sur de nouvelles bases avec des gens différents.

Enfin, s'il faut que je me confronte à toutes ces choses à travers elle pour progresser, je vais le faire. J'en ai l'occasion cette après midi. Mais ce sera pas un bon moment à passer. Au moment ou j'écris ce message, je ne la hais pas, et je ne la regrette pas non plus. Mais chaque fois que je pense à elle, je vois mes défauts et mes erreurs qui s'écrivent en lettres rouges. Au moins ils sont clairement visibles, donc plus faciles à affronter. En théorie.

Onmyoji s’est exprimé avec véhémence, mais je suis d’accord avec lui sur le fond.

Va affronter tes peurs cet après-midi. Tu seras toujours vivant ce soir et tu auras progressé.

Tiens-nous au courant.

J'ai fait exprès de partir dans la théorie pure sans te donner de conseil précisément parce ce qu'il faut faire, s'oppose souvent à ce qu'on est capable de faire dans un temps T.

Tu me sembles avoir besoin de montrer que tu t'en veux, que tu te trouves rétrospectivement stupide. Ca prouverait en quelque sorte ta lucidité et ton intelligence actuelle. Ce n'est qu'une ruse de l'orgueil.
Tu n'es pas plus intelligent qu'hier, tu as juste de nouvelles informations, (et tu es peut-être un tout petit peu plus expérimenté. Mais crois moi, pas beaucoup plus. :lol: )

La vraie force est très liée avec le fait d'accepter d'être vulnérable. D'être faillible. Un homme qui se montre vulnérable montre qu'il a suffisamment confiance en lui pour accepter l'idée :
- qu'il a fait n'importe quoi.
- qu'il fait peut-être encore n'importe quoi maintenant, et sen rendra compte plus tard.
- d'avoir eu pour quelqu'un des sentiments trop forts de façon trop rapide
- d'avoir eu des sentiments pour quelqu'un qui n'avait pas tant d'intérêt pour nous.

S'avouer tout ceci fait mal. Mais cest justement parceque l'homme est fort quil peut encaisser cettedouleur. Un homme faible a tellement peur de la douleur de tels aveux qu'il préfèrera tout faire pour ne pas se l'avouer. Il croit que ça le détruirait de pouvoir prendre des coups comme ça.

Tu me sembles sur la bonne voie puisque tu avoues ici sans ambages que tu n'as jamais eu d'amis. Cest ça quil faut faire, parce que ta valeur est plus grande que celle d'un jeune de 17ans qui na jamais eu damis". Si tu es assez confiant pour le dire, ça montre que tu es assez confiant pour le démontrer sereinement par ton attitude.

Pour moi, l'attitude la plus noble avec cette fille, c'est de coller le plus possible avec ton idée primordiale : ne pas retomber en OI : tu restes poli parceque tu ne veux pas la détester, mais tu gardes tes distances parce que tu n'as pas envie de te refaire charmer. Tu t'es fait charmer une fois et tu en as souffert, ce nest pas grave mais tu préfères éviter de recommencer.

Alors, par où commencer ?

Avec les autres personnes, ça s'est plutôt bien passé. J'étais assez calme et détendu, j'ai parlé avec les gens qui étaient là et on a bien rigolé. J'ai encore été un peu maladroit comme toujours mais je m'en suis plutôt bien tiré. Donc c'est bien. Je suis assez content à ce niveau là, et en temps normal j'aurais été très heureux de ma journée.

Avec elle, c'était très étrange. J'avais l'impression que rien ne s'est passé. Sa façon d'agir n'a pas bougé d'un pouce, même avec la plus grande des attentions. Aucune référence à ce qui s'est passé, mais vraiment... rien du tout. Elle ne s'est pas du tout éloignée, ni rapprochée de moi (bon là ça aurait été étonnant). J'ai vraiment l'impression qu'elle n'a rien ressenti, et qu'elle pense que je n'ai rien ressenti non plus. Elle a réellement lu ma lettre ? J'ai du mal à y croire. (Enfin tant mieux, je ne suis pas très fier de ce truc.) Elle m'a juste parlé et fait des blagues exactement comme avant... J'ai été un peu distant, mais c'était très difficile. C'était vraiment comme si je ne lui avais rien dit, comme si il n'y avait rien eu, et ça m'a surpris. Du coup, je ne sais pas trop quoi penser...

Je ressens un énorme vide intérieur. C'est comme si il ne s'était jamais rien passé, mais que je sortais d'un sommeil de trois semaines et que j'étais encore un peu embrumé. Suis-je tombé dans le coma avant de lui avouer mes sentiments, et tout ceci n'était-ce qu'un rêve ?

J'ai ressenti des choses tellement fortes, tout ça pour qu'absolument rien ne change ? Cela n'est pas plus mal, bien au contraire, et cela aurait pu être pire, mais je n'arrive pas à m'empêcher d'être déçu quelque part. C'est idiot, je sais. Mais j'aurais voulu qu'il se passe quelque chose. Même qu'elle s'éloigne de moi, je ne sais pas, mais quelque chose ! Il ne s'est rien passé ? C'était juste un rêve ? Mes sentiments les plus profonds et mes actes les plus douloureux n'ont-ils vraiment eu aucun impact sur quoi que ce soit ? Enfin, c'est débile tout ça. Mais je suis encore un peu frustré que tout ce temps et toutes ces choses n'aient même pas effleuré son esprit, même en négatif s'il le fallait... elle me paraît vraiment insensible. Mais bon, ça ne change rien et c'est un peu puéril. Je ne dois plus me préoccuper de ce genre de choses.

Au moins, je pense que mon OI est vraiment finie, parce que j'ai enfin réussi à voir ses défauts d'une part, et que mes sentiments n'ont pas non plus été très fort d'autre part. Cela m'a aussi beaucoup surpris. Quand je l'ai vue, je n'ai presque rien ressenti. Je m'en suis même presque voulu d'être aussi insensible après toutes ces souffrances. Je suis toujours attirée par elle, mais beaucoup moins que je ne le craignais. Comme par une fille très bien, mais pas si exceptionnelle. Mais je suis certain de ne pas la détester (mon coup de gueule de l'autre jour n'avait aucun sens, même si on le savait déjà), et pour l'instant j'ai vraiment l'impression de ne plus l'aimer déraisonnablement. Donc, cela reste à confirmer par la suite, mais j'ai l'impression que le pire est passé et que maintenant ce n'est plus que la sortie d'un "simple" amour malheureux, mais plus vraiment d'une OI. Enfin je ne sais pas, tout change si vite en ce moment... Mais aujourd'hui je le pense vraiment.

Mais j'ai enfin l'impression que je pourrais me rapprocher d'une autre fille. Après avoir passé l'après midi avec elle, ça ne me paraît pas impossible de m'intéresser à une autre, et c'est déjà un progrès considérable. Au contraire, j'ai très envie de rencontrer d'autres filles qu'elle (ce qui m'aurait paru impossible il y a une semaine). Je ne vais pas en chercher une autre désespérément, bien évidemment. Ca ne me mènerait à rien, ce serait stupide, et peut être que je vais encore changer rapidement. Mais le fait que ça me paraisse possible et même souhaitable (au moins d'essayer) est déjà une bonne chose.

Mais il faut que je reste distant avec elle pour ne pas rechuter. Même si je ressens des choses moins puissantes pour elle aujourd'hui, ce n'est peut être qu'une illusion... c'est trop tôt pour me décider. Et aussi, j'ai du mal à me faire à l'idée qu'il ne s'est rien passé, ce qui veut dire que mes sentiments n'ont aucune valeur pour elle.

Je ne vais pas prendre de décision irréfléchie ou trop hâtive, rien ne presse de toute façon. Ce n'est sans doute pas une bonne idée de retourner vers elle comme elle semble le vouloir, je ne suis pas sûr de moi et je ne veux pas me compromettre et me risquer à nouveau dans cette direction. Le temps me dira où est la raison. En tout cas je suis un peu plus libre. Je ne vais pas rester concentré sur elle. Ce soir c'est juste une fille parmi d'autres, particulièrement attirante, mais rien de plus. Ca me rend vaguement triste de dire ça, parce que pendant longtemps je voulais vraiment qu'elle soit spéciale pour moi. Mais c'est la vérité. Et je dois m'y raccrocher.

Petit résumé:

1/ Socialement, ça s'est bien passé. Je crois que c'est très positif, même si encore j'ai du chemin à parcourir.

2/ J'ai été surpris de ne pas ressentir de choses si fortes que ça envers elle en la voyant, et qu'il ne se soit absolument rien passé de son point de vue. Si j'assume d'être toujours attiré par elle, je ne pense pas que la notion d' One-Itis puisse encore s'appliquer. En tout cas, je reste prudent et distant et je laisse faire le temps...

3/ M'intéresser à d'autres filles redevient enfin possible, même si je ne dois surtout pas les voir comme un moyen de remplacement mais plutôt comme de nouvelles opportunités de construire ma vie loin d'elle, ce que j'arrive enfin à concevoir.

Mon rêve serait d'aller à une soirée pour la première fois de ma vie, de fêter un anniversaire (même le mien
:frown: ), voire d'embrasser une fille (sur la joue ça me suffirait largement).
Mais je sais que j'en aurais probablement plus l'occasion avant au moins trois années (j'ai l'intention de cuber pour faire une grande école incroyable). Et là je me retrouve tout seul. Comme avant. Et la dépression revient un peu.

J'ai pas d'amis, aucune expérience. Et à chaque fois que je vais parler à des gens je sais pas m'y prendre donc quand je relis mes messages ou que j'analyse la situation je me rend compte que j'ai été bizarre. Je ne suis pas timide, mais j'ai du mal à parler sans passer pour un mec bizarre après.
Je te rappelle ce que tu as dit il y a une semaine.

Tu as été calme et détendu et vous avez bien rigolé. Tu sembles presque t'être fait des amis. Avez vous prévu de refaire un foot? Est ce envisageable pour toi de proposer une soirée à ces gens là?
C'est une bonne chose et tu devrais focaliser sur ça.


Pour la fille, j'ai beaucoup à dire mais retiens pour le moment que ton incompréhension vient de ton inexpérience; et qu'elle n'est pas intéressée. Si tu voulais mieux connaître ses pensées, il fallait agir autrement. Lui parler et lui poser des questions par exemple; dans un endroit qui s'y prête. Un je t'aime balancé comme ça ne laisse que deux schémas possibles :
- Je t'aime aussi, vivons ensemble!
- Désolé, j'ai un copain.
Une lettre d'amour intensifiée par un désir enflammé et romantique ne laisse qu'une possibilité de réponse :
=> Calmer le gars.

Du coup, évidemment, elle t'a calmé en se montrant temporairement insensible, et lorsqu'elle te voit en groupe elle fait comme si rien ne s'était passé. Parce que pour toi il s'est passé beaucoup de choses mais mets toi à sa place, et demande toi ce qu'elle a pu ressentir de vos derniers échanges.
Je ne le connais pas (et tu ne nous a rien donné de factuel sur ce qu'elle a dit ou fait, juste tes interprétations - qui sont hautement biaisées), mais si comme je le pense c'est une fille qui n'a pas de mal à plaire à des garçons, elle a sûrement été contente de savoir qu'elle te plaisait quand tu lui as dit que tu l'aimais. Elle ne pouvait évidemment rien répondre à une bombe comme ça. Même si tu lui plaisais un peu, elle ne t'aimait pas. C'était peut-être mignon mais c'était stérile. Elle a botté en touche. Normal.
Par contre, elle a sûrement flippé que tu rendes la situation relou en recevant ta lettre d'amour boostée aux grands sentiments dramatiques et hugolien. Elle t'a dit avoir un copain, et tu lui écris une grosse lettre d'amour. Ca prouve que ce qu'elle te dit n'a pas d'emprise sur ce que tu fais. Donc elle a voulu vite calmer le jeu et s'est sans doute montrer insensible à dessein, pour te calmer.

Tu ne lui as jamais vraiment offert la possibilité de partager ces choses avec toi, de recueillir la façon dont elle pense et voit les choses. Evidemment, ne le fais pas maintenant, ta chance est passée.
Keep cool, tu la rassureras, et si elle te sent suffisamment stable, peut-être qu'elle voudra te parler de comment elle a ressenti tout ça.

Mais une chose importante pour la rassurer, c'est de montrer que ses actions et paroles ont des conséquences. Donc fais une croix sur elle jusqu'à nouvel ordre, elle t'a montré de façon assez claire qu'il n'y aurait rien entre vous.

Bon, t’es toujours en OI sur elle.

Il n’y a qu’à voir ton dernier post : tu parles d’elle sur 90% du message. On ne sait même pas si tu as gagné le match.

Je ne voulais pas m’appesantir sur son cas, mais là ça semble indispensable. Je te préviens : ça va piquer.

D’après moi, cette fille s’est foutu de ta gueule du début à la fin. Elle t’a vu venir gros comme une maison mais a laissé faire ( les contacts physiques, les blagues) et t’a même encouragé ( le « tu as un truc à me dire? », le « oui oui, écris-moi une lettre ») juste pour satisfaire son ego à tes dépends. Alors qu’elle a ou dit avoir un copain.

Elle est dans ta classe : elle te voit te comporter et connaît ta réputation. Elle a bien vu comment tu devais la regarder. Tu n’avais pas la moindre chance mais elle t’a fait croire le contraire. Elle savait qu’elle allait te cramper mais t’a quand même encouragé. C’est égocentrique et cruel de sa part.

Tu as ta part de responsabilité comme il a été dit plus haut. Tu l’as vraiment joué comme dans une comédie romantique américaine, tu l’as même fait en VO (black tie, three words : I love you). Bon, tu as vu par toi-même ce que ça donne, donc plus jamais ça.

Sur son comportement d’hier : ton impression est juste. En effet, ta lettre ne lui a fait ni chaud ni froid (désolé mec, ça nous est arrivé à tous). Elle a toujours eu 3 coups d’avance sur toi. Son impassibilité est due au fait qu’elle avait prévu tous tes mouvs et qu’elle était en représentation (en groupe quoi).

Tu ne t’es pas respecté, donc elle ne t’a pas respecté non plus. Tu verras que même quand tu te respectes, plein de gens ne te respectent toujours pas. Mais c’est quand même par là qu’il faut commencer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-1] Mauvais esprit le 23.04.21, 22h00 par Dragon
  • [+1] Pertinent le 23.04.21, 22h05 par Onmyoji

Ce que tu Citadin sur la fille est une intuition, peut-être une possibilité, mais pas du tout une certitude.

Mon intuition cest plutot quelle a voulu être gentille en te parlant parce que tu parlais pas a grand monde, et quelle est douée pour apprécier les gens/se faire apprécier. Par contre, elle est aussi douée pour calmer les gars en OI d'où son impassibilité et son copain (qui nexiste peut peut-être pas.)

Jai mis "mauvais esprit" parce que ce genre de pensées va t'aider à remettre la faute sur elle plutôt que sur toi, et va te pousser vers la haine et le retranchement sur soi alors que tu dois faire tout le contraire. Peu importe le degré de malice quelle peut avoir au depart, tu me sembles maintenant intégré, tu t'es marré avec des gens et elle est en apparence plus que correcte.
Le meilleur moyen d'être sur ses gardes n'est pas d'être soupçonneux parce que ça va te rendre chelou, mais de simplement rester sur ton objectif : te faire des potes, te rapprocher de filles, et devenir plus compétent.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [-2] Immature le 24.04.21, 09h53 par Citadin

Je n'irais pas jusque là pour m'être fait des amis, mais je n'y connais rien donc peut être. Rien de planifié, mais on verra bien. En tout cas ça devrait aller à ce niveau là et j'en serais super content en temps normal.

Il y a sans doute une part de vérité dans l'analyse de Citadin, au niveau de son égo et selon ce que je vous ai raconté, mais je penche un peu plus du côté de celle de Dragon. C'est vrai qu'elle n'a pas de mal à attirer les garçons et qu'elle a cherché à calmer les choses, mais je ne la pense pas si sournoise que ça non plus. Je ne vous ai peut être pas donné assez de détails, mais à part le jour où j'étais énervé je n'y ai jamais cru:

C'est une ancienne geek qui s'est mise au sport comme moi, et elle a aussi eu des problèmes dans la vie. Elle est assez entourée aujourd'hui mais ça n'a pas toujours été le cas. Comme je vous le disais, c'est un peu moi mais avec beaucoup plus de facilités sociales vu que c'est une fille et que les garçons vont plus facilement vers elle, ce qui explique qu'elle ai pu se faire des amis rapidement et trouver un petit ami. Sinon a tous les deux été longtemps dans des pays exotiques et connu le fait de changer brutalement d'environnement, on est au même niveau de beauté (on se ressemble beaucoup physiquement), de sportivité (moi + musclé et elle + souple), de richesse, on a les mêmes rapports à notre famille (fratrie difficile) et on a la même moyenne dans les mêmes matières scientifiques (même moyenne générale au dixième près, ça nous faisait rigoler), la même manière de nous habiller (excessivement bien, on est tous les jours respectivement en robe et costume), de parler en anglais... J'arrête, je me fais du mal. Mais c'est la vérité. C'est purement objectif, et je tire les choses personnelles d'Internet, de ses amies ou d'elle même de façon fiable. Il est 2h20 heures du matin, j'en raconte beaucoup trop.

Enfin, tout ça ne va rien changer de toute façon vu que je vais devoir m'éloigner d'elle maintenant. Et c'est vrai que je ne lui ai pas laissé trop d'occasion de s'exprimer, même si elle n'a jamais cherché à le faire. Mais je sais qu'elle a vraiment un petit copain, elle l'a laissé échapper hier en parlant à quelqu'un d'autre (mais je n'ai jamais cru le contraire depuis 3 semaines, je ne veux pas refaire le passé mais ça aurait fonctionné autrement, avec n'importe quelle autre ça n'aurait pas fonctionné mais avec elle oui, à part si elle tenait vraiment à ce qu'on soit amis).

Mais je ne me sens pas très bien ce soir. J'ai réussi à parler à des gens, c'est incroyable pour moi. Je devrais être en super forme. Mais rien ne peut me satisfaire, je me sens vide. Je n'avais envie de rien à part d'elle, mais maintenant que le fait de penser à voir d'autres filles ne me dérange plus, je ne sais plus quoi penser. J'ai l'impression d'avoir été drogué. L'adrénaline que je pouvais ressentir à m'imaginer avec elle me permettait de tenir, mais hier je n'ai pas été aussi violemment impacté que je l'imaginais, donc j'étais... insatisfait. Depuis l'énorme pic d'adrénaline que j'ai fait il y a trois semaines, plus rien n'est suffisant. Le haut niveau d'intensité dans lequel je baignais s'est relâché, et dès que je ne suis pas hautement stimulé (réseaux sociaux, vidéos, sport, caféine) je recommence à penser à elle et à m'ennuyer profondément. Je ne suis pas sorti de mon OI, tu as raison. Tout s'adoucit un peu, et mes sentiments ne sont plus très forts mais c'est peut être la fatigue.

Mais je dois m'éloigner d'elle. Je veux être son ami mais il faudrait que je sois suffisamment attiré par les autres filles pour ça, et ça n'est pas encore le cas.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 24.04.21, 09h55 par Citadin

Tu es assez lucide et les vrais causes de ton mal-être ressorte dans tes mots. Tu as eu un shoots d'hormone en imaginant quelque chose, et tu te sens vide maintenant et tu t'ennuies.

Cest totalement normal. De part la solitude que tu as vécu jusqu'à présent , tout ton corps et ton âme ne désirent que d'être avec dautres. Donc puisque tu poses bien le problème, tu devrais pouvoir te rapprocher des solutions :

- Quand tu as une complicité comme ça avec une fille, il faut te souvenir que cest chouette et ne pas précipiter les choses en jouant "le tout pour le tout" avec un I Love you. Laisser construire, passer des bons moments en essayant de lui plaire au maximum et de profiter des moments avec elle. Pas tout foutre en l'air. Laisser monter le plaisir. Observer comment il monte chez lautre, ou pas. Tu le découvriras plus tard mais cette incertitude est même souvent plus excitante que de réellement sortir avec lautre.


Si tu en es capable je te conseillerai presque, puisque constatant ce vide, de ne pas t'éloigner purement et simplement d'elle car sa présence te fait du bien. Cependant, ça doit vouloir dire que si tu peux essayer d'être cool à son contact, tu ne dois plus rien espérer. Plus rien provoquer pour avoir plus. Juste "l'utiliser" pour te sentir bien, faire des activités avec dautres, et potentiellement plaire à dautres filles. Elle pourrait même te conseiller dans ce but :wink:
Si jai bien intuité la situation, ça pourrait le faire mais il faudra l'emmener subtilement parce qu'en merdant tu lui as fait un peu peur. Mais ça permettrait de te dire que tout ça nest pas arrivé pour rien.

Citadin, je pense que ce serait bien d'expliquer les mauvaises notes pour sortir d'un simple ping pong.
Jai explique pourquoi ton post est toxique, et je pense que tu peux toi-même l'entendre puisque tu ne voulais pas donner cet avis au départ et tu as toi-même conseillé de ne pas haïr l'autre. Que va provoquer tes idées si il y croit à part de la haine et du repli sur soi?

Ce n'est pas la personne et nos ressentis envers elle que l'on note, mais un post. Si onmyoj dit un bon truc, le fait que je le trouve très souvent trop pessimiste ne m'empêchera pas de lui mettre un +1.
Ce nest pas parce que je ne suis pas daccord avec toi que je suis immature, et tu le vois bien derrière puisque ma version est plus crédible pour l'OP.

Répondre