Je pense que j'ai un problème avec ma sexualité

Note : 16

le 15.02.2021 par Nonchalance

24 réponses / Dernière par Mapache le 21.02.2021, 15h32

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Ce que je suis c'est un grand homme noir, pas très musclé, ni épais mais imposant avec une voix encore plus imposante que son physique. Ce que je renvoie, c'est ce que toutes les personnes qui me ressemblent renvoient dans les fantasmes populaires et bon, à part changer mon apparence physique, je ne pense pas que je puisse y faire grand chose.
Je comprends, dans une certaine mesure, étant moi même un gros bébé musclé de 1m86. Beaucoup de personnes ne voient pas cette sensibilité et ca peut être compliqué. Pour autant, plus je me montre "naturel", plus ca filtre les personnes qui ne comprennent pas ce décalage. Apres, je ne suis pas l'objet de fantasmes liés à ma couleur de peau donc je ne pousserai pas la comparaison plus loin.

Pour ce qui est de la colere, c'est important de lui accorder de la place (ouais, moi aussi j'ai eu le meme souci), et d'accepter de libérer toute cette rage contre ton ex. On n'est pas obligé de passer à l'acte, ce qui importe, c'est de s'autoriser à la ressentir le temps qu'il faut qu'elle soit là, et éventuellement se calmer par la boxe, la muscu, l'art, tout ce que tu veux.

Il y a une différence entre ressentir de la violence / eprouver cette violence / faire rejaillir cette violence sur les autres. Anecdote, apres ma derniere ex, j'ai passé quelques moi dans un état de rage constant. Ca avait ressorti pas mal de truc et je m'impressionnais moi même d'être autant a cran. Les anti dépresseurs que je prenais faisaient que je n'avais pas de filtre quand je parlais avec les gens. De maniere tres tres surprenante, j'avais beau être véner en permanence, personne ne le remarquait. Alors qu'avant cette phase, quand j'essayais de retenir cette colere, on pouvait me trouver irritable.

Ce que je veux dire c'est que cette colere, qu'elle soit contre ton ex, contre toi même (le fait de ne pas avoir exprimé certains trucs), est une étape nécessaire pour faire le deuil de cette relation et de ces traumatismes.

Ca parait ésotérique dit comme ca, mais psychologiquement on dirait que cette colere te bouffe.

J’ai bien compris que tu ne souhaitais plus en parler publiquement mais me permets tout de même de relever ceci :

Nonchalance a écrit :
19.02.21
J'ai toujours été très fort pour mettre les gens face à leurs propres contradictions aussi ce qui est en général très mal perçu et qui l'avait attiré chez moi au début mais qui a fini par l'enfermer/l'énerver.

Comme tu le dis, mettre les gens face a leurs contradictions est mal perçu. Et si c’est cela qui a attiré ton ex, elle doit avoir des problèmes de son côté. Si elle aime être mise mal à l’aise, ses accusations envers toi s’expliquent mieux (mais ne se s’excusent pas hein).

Bref, je veux dire qu’un comportement socialement inadapté ne pourra que t’attirer des femmes elles aussi socialement inadaptées. Et ce sera le cercle vicieux.

Il serait peut-être intéressant pour toi de te demander pourquoi tu ressens le besoin de faire ça. Si c’est un réflexe, peut-être être essayer de le contrôler, relever mentalement mais ne pas verbaliser.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Pas convaincu le 20.02.21, 00h25 par voucny
  • [+1] Constructif le 20.02.21, 04h51 par Onmyoji

Citadin a écrit :Comme tu le dis, mettre les gens face a leurs contradictions est mal perçu. Et si c’est cela qui a attiré ton ex, elle doit avoir des problèmes de son côté. Si elle aime être mise mal à l’aise, ses accusations envers toi s’expliquent mieux (mais ne se s’excusent pas hein).
Je ne comprends pas les choses de cette manière. Mettre les gens face à leurs propres contradictions c'est être lucide et avoir le courage de ses opinions. Ce sont des traits plaisants, qui témoignent d'une grande autonomie et liberté d'esprit. Bien sûr il faut savoir en doser l'usage pour ne pas en devenir, comme tu dis, socialement inadapté. Et bien sûr c'est plus confortable tant que c'est les contradictions des autres qui sont mises en lumière, et pas les nôtres.

Nonchalance a écrit : toutes les personnes qui me ressemblent renvoient dans les fantasmes populaires et bon, à part changer mon apparence physique, je ne pense pas que je puisse y faire grand chose.
C'est peut être une idée pas si aberrante que ça, et peut-être pas si impossible : des détails dans ta vêture, dans tes accessoires, voire même dans tes gestes, peuvent signifier un peu plus ta personnalité aux autres, au delà des premiers clichés qui viennent en tête? Ça n'écartera peut être pas les moins clairvoyantes mais ça permettrait peut être d'attirer celles qui le sont davantage ? Ou modifier légèrement ton prénom sur les sites de rencontre si tu les utilises (j'ai déjà parlé de ce pote qui a fait un profil tinder avec son prénom maghrebin : 0 match, changement pour un prénom occidental : avalanche de match, le tout avec les mêmes photos).
Nonchalance a écrit : une personne avec une très grande sensibilité que je n'exprime pas et une intelligence analytique qui peut surprendre
Je pense que c'est des qualités qui t'ont permis plus jeune de t'extraire du lot, de ce que la vie pouvait te promettre de prime abord, j'ai presque envie de dire de survivre, tout court.
Je te l'ai déjà dit mais je pense que tu as besoin de rencontrer des bonnes personnes, des vrais amis, des gens qui reconnaissent ta valeur, avec qui tu puisses vraiment te détendre, lâcher un peu ces armes que tu serres avec toi. Je pense que tu dois filtrer plus que d'autres les personnes que tu fais rentrer dans ton cercle, ce qui peut être contradictoire avec l'envie de baiser je te l'accorde.
Je sais pas sur quoi je m'appuie de précis pour le penser mais je crois que tu as du beaucoup serrer les dents dans ta vie, et ce depuis un jeune âge.
Il y a d'un côté ce que tu es, tout ce à quoi tu pourrais raisonnablement aspirer vu tes compétences.
Et il y a tout ce qui t'a empêché, ou continue de t'empêcher.
Je me trompe peut être mais j'y vois un intense réservoir de colère, d'ailleurs tu le dis toi même
Nonchalance a écrit : l'un de mes plus grands problèmes dans la vie, c'est de ne pas être assez agressif malgré la violence sociale, familiale et individuelle que je subis.
Le tone policing concernant la colère est assez bridant je trouve. Je crois que c'est Jacques Salomé qui dis qu'on le droit d'exprimer sa colère, de la vivre, de la montrer, la seule limite c'est pour lui de ne pas la diriger vers l'autre. Je trouve ça très sain.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 20.02.21, 04h50 par Onmyoji
  • [+1] 100% d'accord le 20.02.21, 13h39 par Mapache

Pour le prénom, j'y vois un "danger", n'attirer les nanas qui ne cherchent que des noirs parce que ça les attire (pour des raisons esthétiques ou sexuelles, les secondes étant déjà de l'ordre du cliché) mais qui sont pleines de stéréotypes (les nanas vues sur sdr prennent en même temps des trésors de précautions pour bien préciser en filigrane que le mec doit être un minimum policé, pas relou (jaloux), et avoir les bases en matière d'éducation. Pour en avoir vu depuis le temps, je trouve que ça différait pas mal de la requête normale quand elles se donnent la peine de préciser "éduqué/ cultivé" qui suppose un niveau supérieur. Pour le reste en général à part les filles les plus classes, la politesse c'est un concept qui leur effleure pas l'esprit vu qu'elles préfèrent trouver un type avec qui voyager (80% des profils...). Donc il y a un contraste notable. Sachant qu'en plus le cliché peut se voir renforcé par ce qu'est elle-même la nana (la dernière que j'ai vu qui se qualifiait de queen of spades ou qui voulait "juste un beau renoi ou te rebeu" (sic) était militaire et appuyait pas mal sur la virilité. De là à dire qu'elle associe aux uns cette qualité et pas aux autres il n'y a qu'un pas - nota: ça ne me dérange pas, chacun ses préférences, même si j'ai tendance à voir le monde comme un immense répertoire où toutes les ethnies ont leurs beautés exprimées différemment. Je dis juste qu'elles peuvent alors être à fond dans le cliché décrit par Nonchalance).

Vaut peut-être mieux cibler une nana réellement ouverte que des clichés qui t'en prêtent pas mal ou des hypocrites qui se disent ouvertes et défendent des idéologies souvent en faveur du multiculturalisme tant que ça n'arrive pas dans leur quartier (ou qui vont hésiter si le prénom peut faire tiquer papa ou maman, mais cette fois pas le prénom du bébé). Même si ça réduit drastiquemrnt les matchs. Après ça dépend de la recherche, si c'est juste pour du cul, et qu'il s'en fout d'être sympa avec des connes, alors oui, qu'il exploite ce système débile.
Sinon, il vaut mieux qu'il trouve un site un peu plus ouvert que tinder s'il est sur ce site (happen par exemple vu que ça fonctionne sur les lieux où on a pu se croiser, ça rassure car ça te dit implicitement que tu croises quelqu'un qui n'est pas totalement éloigné de tes sphères et juste rapproché par l'appli. Okcupid a pas mal de profils se disant ouverts, après faut trier les hypocrites dedans et y en a pas mal)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Effectivement le 20.02.21, 07h59 par voucny
"Non mais arrête, j'ai pas tort, j'aime la séduction", c'est le "non mais tu peux pas parler parce que tu es un homme" des "artistes de la drague" (qui s'y connaissent autant en art qu'en séduction).

C'est très compliqué de dépasser le racisme ordinaire malheureusement, et ce genre de "perles" ne se rencontre pas si facilement.

Je chattait avec une fille très chouette sur okc qui me disait être sortie avec un mec noir (anglophone, ghanéen ou nigérian je crois). Elle était très cool avec ça mais me disait que ses ami.e.s lui faisant mille réflexions "innocentes" genre "ah je savais pas que c'était ton truc" et le of course "alors il en a une grosse"?

Sans entrer dans le débat politique, les barrières sociales sont très difficiles à rompre. Je m'en rends souvent compte et jusqu'ici je me rends compte que plus je vieillis, plus j'ai du mal a kiffer les filles de Tinder car 90 pourcents n'auront pas l'ouverture d'esprit nécessaire pour que je me sente juste sur la même longueur d'ondes. Valable côté mecs aussi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Absolument le 22.02.21, 07h33 par Poordonkey

Répondre