On Flow (par G)

Note : 32

le 05.02.2007 par Dior

7 réponses / Dernière par LittleNeapolis le 30.01.2012, 14h05

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Voici un "petit" post de G, discret sur FTS mais néanmoins extrêmement prolifique dans ses réflexions. Je l'ai forcé à rédiger une de ses nombreuses recherches en matière de Game et de son apprentissage.

Quelques réflexions concernant le FLOW.


Tout part de la lecture d’un post d’Ijjjji sur l’Advanced Board de mASF. En gros, il affirme que tout le monde aime et recherche constamment le FLOW, sans pour autant avoir une idée précise de comment y parvenir.

Le FLOW est un état, et pourrait être rapproché d’autres dénominations, comme le STATE, le MOJO, le MOMENTUM. C’est un état extatique où on ne fait qu’un avec l’activité qu’on entreprend, dans laquelle on voit instantanément CE qu’il faut faire et COMMENT le réaliser.

L’exemple le plus parlant que j’ai trouvé à ce propos est celui du skieur :

Quand tu es sur la piste, il n’y a absolument AUCUNE CHANCE que tu commences à réfléchir sur pourquoi et comment tourner, comment ne pas tomber, comment plier un genoux, etc… Non seulement tu ES SIMPLEMENT DEBOUT, en train de glisser, de tourner, d’éviter tel obstacle, de gérer le creux ou la bosse, mais surtout toutes tes décisions sont NECESSAIRES, et jamais mises en doute – LOL sinon tu te déchires la gueule dans la neige!! – et en même temps tu es libre d’aller où tu veux sur la piste, et tu t’éclates !!!

Eh bien être dans une activité avec FLOW est exactement ça : c’est un moment où tu prends énormément de décisions, très rapidement, où tu SAIS sans l’ombre d’un doute ce que tu dois faire et à quel moment, et qui génère en même temps une EXTASE, une SENSATION GRISANTE de MAITRISE.


Une liste de caractéristiques :


· On est CAPABLE d’atteindre l’objectif
· On parvient à se concentrer sur l’activité
· L’activité possède des buts CLAIRS
· L’activité nous donne un FEEDBACK immédiat
· Nous avons un sentiment de CONTRÔLE dans le présent
· Nos soucis, preoccupations disparaissent, de même que notre « soi »
· Notre conscience du temps est altérée (on ne le sent plus passer)
· L’activité est régie par des lois COMPATIBLES entre elles (pas de paradoxes, de doute, etc..)



A la base, le FLOW est le concept d’un savant (hongrois d’origine, mais enseignant aux US) du nom de Csikszentmihalyi (!!) (principale figure de la Psychologie positive). Il décrit l’état de FLOW comme un EQUILIBRE entre le CHALLENGE (la difficulté de la tâche) et les CAPACITES (ce que tu sais/peux faire).


N.B : On parle toujours de PERCEPTION de difficulté/challenge, ou de capacité – et NON PAS de challenge/capacités effectives, ou « réelles ». On a suffisamment entendu les bêtes du field répéter sans fin que ce n’était pas la mort d’aborder une miss/un mixed set, etc.., sans que ça change quoi que ce soit dans l’esprit angoissé des newbies. On revient aux problématiques de la NLP : si on arrive à être persuadé que l’objectif est réalisable, ou même facile, il le deviendra…


L’équilibre qu’on veut atteindre peut-être brisé par :


Un excès du premier entraîne une ANGOISSE (l’impression qu’on n’arrive pas, qu’on ne sait pas faire : typiquement, peur d’approcher, peur d’escalader à un point où un autre, mais aussi être perdu devant son bureau lorsqu’il faut rédiger une routine, organiser ses objectifs sarge, etc..)

Un excès du second amène l’ENNUI.
Exemple: ne pas sentir la NECESSITE de faire une chose, la trouver chiante : exemples typique, ne pas rappeler ses numcloses, trouver notre cible chiante sans raison apparente, et ne pas prendre le temps de faire le gameplan par « paresse », cette fois-ci).


Il est donc important de prendre conscience de la cause de notre bad state/absence de flow dans l’activité, et de prendre des mesures appropriées. Tout le travail, et la difficulté !!!, réside là-dedans : comme le disait son créateur, Csikszentmihalyi, on ne peut RIEN faire pour provoquer le FLOW, on peut juste éliminer les choses qui l’empêchent d’apparaître.


Et le pire de tout, c’est que, vu que nous sommes dans une histoire de PERCEPTIONS, chaque étape, chaque réflexion, chaque décision que vous ferez pour augmenter votre flow ne peut dépendre que de VOUS… Pas de formule magique, comme disaient… tant d’autres.


Quelques suggestions toutefois
:


Du moment qu’un problème apparaît en termes noirs/blancs, c’est presque à coup sûr un symptôme de manque de FLOW:

-a- il y a ceux qui arrivent et ceux qui n’arrivent pas à faire X(et je n’y arrive pas, je ne sais pas pourquoi).
-b- il faut juste le faire (et je n’arrive pourtant pas).
-c- il n’y a pas trente-six solutions pour faire X (et pourtant j’applique les conseils sans résultats).
-d- il me manque juste X et après je n’aurai plus de problèmes (et impossible de faire X).

A transformer en :

-A- Ceux qui arrivent n’ont pas formulé leur façon de faire de façon suffisamment détaillée/adaptée à mon cas.
-B- Il faut que je trouve un moyen de découper l’activité en plus petites parties encore / que je trouve un moyen d’avoir suffisamment de state grâce à une autre activité.
-C- Il faut chercher ailleurs, d’autres formulations que je ne connais pas encore, d’autres manières de voir la chose, ou inventer ma propre façon de faire (plutôt que d’appliquer bêtement).
-D- Je dois trouver un moyen pour rendre ma tâche plus facile (donc plus facile à atteindre, pour « passer à autre chose ») et plus intéressante (donc je suis d’accord d’investir plus d’énergie dedans).


Autres suggestions :


l’ACCESSIBILITE : très souvent, on préférera une activité qui nous donne moins de satisfaction (ex : zapper et se faire à moitié chier devant la TV) qu’une autre qui sera FUN, EXCITANTE et qui nous donnera de bons souvenirs (tiens, p.ex…. sortir verser ???) car il y a un INVESTISSEMENT initial qu’on ne sera pas prêt à faire (et des fois tout à fait ridicule comme prendre son manteau et descendre on da street…). Typiquement, dans ce cas, profitons des moments de paresse pour imaginer des stratégies pour rendre le PU nécessaire à un emploi du temps (p.ex, si vous avez un emploi du temps chargé, créer un trou entre deux rendez-vous où vous serez en ville et n’aurez rien d’autre à faire que sarger).

UNCLUTTER : autre principe trouvé chez Ijjjji, qui consiste à ELIMINER le plus possible de choses, à tous les niveaux (plutôt que de chercher toujours à amasser).




Voici sa méthode, en 3 questions
:


1. Est-ce que ça me donne ou me prend de l’énergie?
2. Est-ce que je l’AIME absolument ?
3. Est-ce REELLEMENT utile ?




Exemples :

- faire de l’espace, rangement, propreté
- virer tous les objets/habits/meubles inutiles, vieux, etc…
- virer les relations lourdes, peu productives, gardées par principe
- virer tous les concepts et théories qui ne sont pas utiles directement, il y en a des milliers qui n’attendent que de se faire field-tester !!
- virer les pensées qui alourdissent et qui rendent en fait inefficace (la liste d’Ijjjji):

· Tout comprendre, c’est bien
· Comprendre les détails, c’est bien
· Etendre ses connaissances, c’est bien
· Etudier/Lire massivement, c’est bien
· Analyser profondément, c’est bien


On réalise que comprendre, analyser, etc.. ON LE FAIT NATURELLEMENT, et que c’est de vouloir TOUT comprendre, TOUT analyser, etc.., est précisément ce qui limite et donne, à l’extérieur, l’impression d’inconnaissance et d’incompétence. (un génie ne se forcerait pas à faire ça, cela viendrait naturellement, donc faites comme lui, fake it till you make it).


Comme le dit Anthony Robbins : Soyez pour vous-même à la fois la carotte et le bâton, sachez SEDUIRE votre propre esprit » (et c’est une HB12 !!)

On peut donner des exemples plus concrets : le mec surmotivé qui sort sur le pavé, mais qui se trouve bloqué à différentes étapes (open, stall, escalade, etc…), et qui ne réalise pas que c’est sa PERCEPTION de la tâche qui la lui rend impossible – en gros il doit trouver un moyen de moins se prendre la tête avec ça (multiples méthodes déjà disponibles sur le site) : une chose qui m’aide pas mal est de diviser l’action en étapes microscopiques et personnalisées (qui sont rarement celles qui sont exposées sur les forums, car, précisément, c’est VOTRE perception et VOTRE situation particulière qui va déterminer quelles sont les étapes qui vous posent des problèmes).

Ou alors : le mec qui estime telle ou telle étape de son game comme acquise, et, du coup, ennuyeuse/pas digne d’attention. Du coup, c’est le manque d’impulsion qui se fait sentir : typique dans les situations où on ne suit pas l’adage « Always follow through », dans le rappel systématique des numcloses, l’organisation des dates, la structuration d’un gameplan à la maison, etc etc…

Ainsi, il est absolument inutile de se condamner pour sa « paresse » à ne pas faire un gameplan, p.ex, car tant qu’on a la PERCEPTION EMOTIONNELLE que ce gameplan n’est pas vital, nécessaire (autant que de rester debout sur ses skis à pleine vitesse), il n’y a absolument aucune raison pour que notre organisme prenne des mesures nécessaires pour changer quelque chose (en fait, le fait même de mettre ne place un discours jugeant comme ça entraîne plutôt une superposition des deux choses qu’on cherche à éviter : l’ennui de faire la chose, PLUS l’angoisse d’être trop nul/paresseux/etc. pour prendre des mesures nécessaires LOL)
Il est très important de comprendre que les émotions que nous ressentons sont BEAUCOUP PLUS VRAIES que nos constructions mentales : pour notre cerveau, quand le challenge est plus grand que nos capacités, nous devenons anxieux car potentiellement MORTS, de même pour le cas inverse. A l’opposé, au moment où on atteint le FLOW, le but recherché devient un AIMANT qui nous motive à fond à apprendre toujours de nouvelles choses, à tenter toujours plus loin, et à RESTER DANS CET ETAT !!! En d’autres termes, tant que vous croyez qu’il faut faire d’énormes efforts pour garder le FLOW (ou State, ou Mojo, etc..), et que c’est un état qui requiert beaucoup d’EFFORTS, c’est que vous ne l’avez pas encore trouvé :)


Et pour la méditation nocturne :


„Was ist gut? – Alles, was das Gefühl der Macht, den willen zur Macht, die Macht selbst im Menschen erhöht.
Was ist schlecht? – Alles, was aus der Schwäche stammt.
Was ist Glück? – Das Gefühl davon, dass die Macht wächst, dass ein Widerstand überwunden wird.“
Nietzsche, Der Antichrist


“Agis toujours comme si le destin de l’univers en dépend, tout en riant d’avoir pensé que ce tu fais a une quelconque importance” Sagesse bouddhiste


G
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Très intéressant par nextime
  • [+3] +1 par Shak Mat
  • [+3] A lire par Arpenteur
  • [+3] Encore! par ChikiChiki
  • [+3] Très intéressant par someoneelse
  • [+3] Très intéressant par Champion
  • [+2] Très intéressant le 30.01.12, 16h33 par Fonk
  • [+1] Constructif le 24.03.12, 23h13 par Trip
[url=http://www.frenchtouchseduction.com/board/workshop-des-clics-de-souris-et-des-forums-vt12092.html]WS KJ, être respecté sur les forums? C'est possible ![/url]
-¦- -¦- -¦-
[url=http://www.frenchtouchseduction.com/board/archives-dior-vt14040.html]L'ensemble de mes posts[/url]

!! Je n'ai plus le temps de répondre à vos MP pour le moment !!

Enorme ce post
Tu (toi ou G ?) mets des mots sur ce que beaucoup ressentent sans parvenir à en parler clairement, moi le premier quand je rabâche à propos de l'importance du feeling et comme quoi "ça doit aller tout seul".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Sympa :) le 15.09.13, 21h17 par Yannu78
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

FrenchKiss a écrit :Enorme ce post
Tu (toi ou G ?) mets des mots sur ce que beaucoup ressentent sans parvenir à en parler clairement, moi le premier quand je rabâche à propos de l'importance du feeling et comme quoi "ça doit aller tout seul".
Non c'est G qui a rédigé le post et moi qui l'ai mis en page. Je lui demanderai et posterai ses sources demain.
[url=http://www.frenchtouchseduction.com/board/workshop-des-clics-de-souris-et-des-forums-vt12092.html]WS KJ, être respecté sur les forums? C'est possible ![/url]
-¦- -¦- -¦-
[url=http://www.frenchtouchseduction.com/board/archives-dior-vt14040.html]L'ensemble de mes posts[/url]

!! Je n'ai plus le temps de répondre à vos MP pour le moment !!

Excellent en effet !

J'avais donné la référence de ce bouquin "VIVRE : la psychologie du bonheur" de Mihaly Csikszentmihalyi, absolument indispensable selon moi :

quels-sont-les-bouquins-qui-ont-marque- ... html#39701

Le guide pratique vous permettra d'appliquer le principe du Flow décrit par Dior :

"Mieux vivre : En maîtrisant votre énergie psychique", du même auteur imprononcable.

Pas de doute, votre sarge, et surtout votre vie entière sont transformés positivement par cette façon d'être au monde.
Coach en développement personnel et relationnel
[i]Nous sommes responsables de nos actes. On peut se suicider par passion ou par amour. On peut influencer avec intégrité : les techniques sont neutres, tout dépend de nos intentions. Evitons les filles qui ont un pb psy, et… sortons couverts ![/i]

[url=http://www.frenchtouchseduction.com/board/workshop-des-clics-de-souris-et-des-forums-vt12092.html]WS KJ, être respecté sur les forums? C'est possible ![/url]
-¦- -¦- -¦-
[url=http://www.frenchtouchseduction.com/board/archives-dior-vt14040.html]L'ensemble de mes posts[/url]

!! Je n'ai plus le temps de répondre à vos MP pour le moment !!

M'étant lancé d'un article sur le fameux mojo, ou le flow décrit ici, le saint lâcher-prise pour d'autres, j'ai recherché avant les topics traitant du sujet.

Et voilà que je tombe sur celui-ci, que j'avais jamais lu. Il est très bon, et au final, pas d'intérêt pour moi d'écrire un nouvel article là dessus, donc je up celui là !

Sinon, ce que je peux rajouter, en mixant comme souvent mon expérience en séduction et en théâtre d'improvisation, discipline dans laquelle on recherche en permanence cet état là qui donne les meilleures impros qu'on puisse faire.

Quelques points importants que je peux détecter lorsque le fameux état de flow est atteint :


Le pilier du saint mojo : l'instant présent.


C'est de loin le paramètre le plus important. Lorsqu'on est dans un état de mojo maximum, on est dans l'instant présent à 100%.
Qu'est-ce que ça veut dire ? Et bien simplement que ni le passé ni le futur n'ont une prise sur notre conscience et nos décisions dans ces moments là. La conséquence la plus intéressante, est qu'on ne pense pas aux conséquences de nos actes.
Regardez cette vidéo, avec la Panenka de Zizou en Coupe du Monde.

De suite, certains vont penser "ah oui, mais dans ce cas on va violer des petites filles, tuer les gens qui nous emmerdent, etc".

Il s'agit en fait de conséquences au niveau conscient, pour le reste nous sommes civilisés donc nous avons intégrer des règles sociales qui agissent sur nous sans que nous ayons besoin d'y penser. En fait, les pensées limitantes disparaissent de notre esprit lorsqu'on est en état de flow, tout simplement. On n'a plus les pensées du type : "elle va me rejeter", "ça ne se fait pas"...
On vit l'instant présent, à fond.


L'envie d'amusement

Essentiel aussi. Dans l'article de G, on le voit à travers l'idée de challenge. Mais je dirai que chacun a ses leviers pour provoquer l'envie de s'amuser, mais la constante est qu'il faut faire des choses qui nous amusent avant tout.
En état de flow, c'est rare qu'on ne s'amuse pas, on est guidés par une sorte d'instinct non réprimé par les pensées du style "ça ne se fait pas".

Là encore faite confiance à votre inconscient, qui lui restera en éveil et vous guidera dans les bonnes directions lorsque votre conscient sera en pilote automatique.

Après vous appartient de faire un effort pour trouver ce qui vous amuse, de vous écouter, d'écouter vos envies.
Et n'hésitez pas à tester sur le terrain.


L'expérience du flow/mojo

L'article de G traite assez bien du sujet, avec notamment la notion d'équilibre entre CAPACITES et CHALLENGE.
C'est un truc que je retrouve pas mal sur le terrain (et en théâtre d'impro), avec la nécessité d'avoir cette légère excitation/stress mais pas trop.

Au delà de ça, je pense qu'il y a aussi une notion de souvenir de l'état. En fait, lorsqu'on l'atteint, il faut faire l'effort d'observer ce qui se passe dans ces cas-là, ce qu'on a fait, et quelles conséquences ça a eu.

Ensuite, petit à petit, plus on fait l'expérience du flow, plus on arrive à l'atteindre. C'est magique, et c'est un cercle vertueux.
Autrement dit, il faut pas avoir peur de tester des choses, des nouveaux openers, des nouveaux lieux, etc etc.
Il faut créer du challenge !

Pour conclure, je dirai que lorsqu'on a eu des putains de bonnes soirées en état de flow, il est très dur d'écrire des FR dessus pour la simple et bonne raison qu'on était en état de plénitude telle que les décisions et les actions étaient faites de manière spontanée et non calculée donc plus difficile de s'en souvenir.
On sort de ces soirées là comme on se réveille d'un rêve.

Une petite remarque sur l'alcool. Une grande majorité de gens essaye d'atteindre cet état avec l'alcool, et c'est compréhensible : au delà du fait que ça désinhibe, l'alcool permet de se reconnecter pleinement au présent.
Inutile de préciser qu'un peu d'alcool, favorisera l'état de mojo car il est euphorique et va décupler l'envie de s'amuser, mais la grosse cuite va en plus atteindre nos capacités d'écoute de l'autre et surtout ce fameux ange gardien qui nous dicte inconsciemment les règles sociales de base...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] +1 le 30.01.12, 11h07 par Bob77
  • [+1] Intéressant le 30.01.12, 16h37 par Fonk

Pour ceux que ça intéresse, voici un lien vers les 9 caractéristiques de "l’expérience optimale" ou flow

J’étais entrain de bosser sur la même chose (voir mon journal ou je cite ce post de Dior), je suis quasiment tout le temps en état de "flow" en fait, c'est une des clés.

on ne peut RIEN faire pour provoquer le FLOW, on peut juste éliminer les choses qui l’empêchent d’apparaître.
La clé !!!!


C'est en d'autres termes ce que j'indique souvent par le fait de désapprendre, de se déconditionner de la connaissance extérieure pour expérimenter sur le terrain. C'est seulement ainsi qu'on se débarrasse de la pensée qui nous bloque, pour se concentrer sur l'enthousiasme du moment, enfoui au fond de nous-même. J'aime vraiment cette idée non pas de travailler sur le flow mais sur ce qui le bloque (là pas le temps mais je crois qu'entre ce soir et demain vais faire un article sur ces choses qui l'empêchent d'apparaître : les pensées).

Merci pour le up de ce topic très intéressant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 24.03.12, 23h19 par Trip

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre