Discussion

Concrètement : Comment se recréer un cercle social

Note : 4
lancé par YouKnowYourStrength le 23.12.2016
8 réponses
dernier par Reborn le 13.01.2017, 09h07
Bonjour à tous,

Question d'ordre purement pratique et concrète :

Comment se recréer un cercle social à 23 ans quand on repart de zéro ?
Comment réussir à accrocher réellement avec des gens et les revoir souvent comme on voit des vrais amis fidèles et complices ?
Et comment s'entourer de filles ?

J'ai déjà lu quelques articles sur ce site parlant de comment faire des rencontres etc, disant qu'il faut avoir un état d'esprit positif et ouvert, sortir de chez soi... Je suis complètement d'accord avec ça... Mais c'est pas non plus au supermarché que je risque de faire des rencontres, le lien social se crée dans un contexte, même aborder dans la rue ça craint je trouve, ça fait passer pour le mec vraiment seul et désespéré...

Bref en gros j'aimerais bien avoir plus de contact humain, de rire, d'appartenir à un groupe, de montrer qui je suis, etc mais vu ma condition actuelle (je n'appartient plus à aucun cercle) je me heurte au problème de la solitude.
J'habite à Paris et au final ça aide pas, des fois je me dis que j'aurais bien aimé habité par exemple dans un village ou tout le monde se connaît et se fréquente comme une grande famille... A Paris si t'es seul t'es transparent.

Et ça fait déjà un bail que je suis là-dedans sans avoir fait grand chose pour en sortir, j'aimerais bien cesser de me prendre la tête, intégrer un cercle pour de bon, et que cette situation ne soit plus qu'un souvenir.

Merci pour vos réponses
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Intéressant) le 09.01.17, 13h31 par Diek
Tu es étudiant ? Tu bosses ?

Tu as des hobbies ?

Dis-En nous un peu plus sur toi, on pourra t'aiguiller plus facilement.
Si tu as sauté cet article, il est utile :

Comment se faire des amis et entretenir ses relations.

Citation:
[...]

Mais c'est pas non plus au supermarché que je risque de faire des rencontres, le lien social se crée dans un contexte

[...]

Et ça fait déjà un bail que je suis là-dedans sans avoir fait grand chose pour en sortir [...]



Tu veux des amis, mais ne fais pas grand chose pour sortir de cette solitude... va falloir te remettre en question et agir un peu plus :).

Il y a une multitude de façons de créer des contacts.

Les clubs, les associations, aller courir, nager, lire à la bibliothèque, marcher au parc.... à peu près partout où il y a des gens.

C'est plus une question d'attitude que de directement rencontrer et rentrer dans un cercle social. Il faut du temps. Il faut sourire. Il faut s'ouvrir. Seulement, tu sembles avoir une crainte à le faire.

Et ce n'est pas une question de lieu. J'ai déjà choppé des nums dans des lavoirs, dans une friterie (avec rendez-vous par la suite). Les membres ont certainement fait des rencontres dans d'autres circonstances... pourquoi pas au supermarché ?

Je t'assure qu'en arrivant seul à Paris, je me crée un cercle social.
Pourquoi pas toi ? Pourquoi ce cliché du "si t'es seul à "x", t'es rien" ?

Pourquoi te prendre la tête ? Pourquoi cette peur de l'autre et de toi-même à t'ouvrir ?

Izi Pizi Image
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 23.12.16, 20h46 par Allandrightnow
  • +1 (Oui) le 24.12.16, 18h59 par mistermint
  • +1 (100% d'accord) le 20.01.17, 02h21 par exception22
La pire des choses à faire, que j'ai faite il y a une 20taine d'année lors de mon premier job/ emménagement: ne pas s'approprier sa nouvelle ville.
J'ai joué au touriste pendant un bon moment et je visitai sans m'inclure dans quoi que ce soit.
Au bout d'un moment j'etait emmuré dans le cycle appart, boulot, découverte.
Me suis réveillé bien couillon, à devoir repartir quasiment de 0.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Absolument) le 24.12.16, 19h01 par Crow
Hey salut, merci pour vos réponses ! étonné par votre rapidité :)

[quote="RiskyChoice"]
Tu es étudiant ? Tu bosses ?

Tu as des hobbies ?

Dis-En nous un peu plus sur toi, on pourra t'aiguiller plus facilement.
[/quote]

En fait pour résumer dans les grandes lignes, voici ma situation :
j'ai eu mon bac à 18 ans mais après celui-ci j'avais pas le coeur à m'accrocher dans mes études, je me foutais de tout, psychologiquement quelque chose n'allait pas... Du coup j'ai fait 1 année de prépa, une anné de fac, mais sans aucune conviction, je bossais pas du tout, j'en avais rien à foutre... En d'autres termes je me suis permis de tout envoyé chier et de me foutre de tout parce que quelque chose n'allait pas psychologiquement... Sans mesurer les conséquences de mes actions sur mon avenir (et donc sur ma situation actuelle)

j'ai aussi perdu de vu mes connaissances du lycée (avec qui de toute façon j'accrochais pas tellement, pas la même mentalité), et puis faut avouer que j'étais pas très à l'aise à cette époque, un peu peur du regard de l'autre, je voyais les gens autour de moi comme des gens relativement "frais", sûrs d'eux etc, moi à côté j'avais plutôt peur d'être jugé, je devais me sentir un peu nul, moins intéressant etc, du moins c'est ce que je croyais, sorte de complexe d'infériorité en quelque sorte. Après on peut pas tout résumer à ça, l'esprit humain est super complexe, j'ai toujours eu aussi une énorme confiance en moi, et puis quand il y a complexe d'infériorité il y a aussi souvent en même temps complexe de supériorité, c'est à double tranchant, bref, ce que je veux dire c'est que là je dis ça mais j'ai toujours gardé ma fierté, je sais que j'ai beaucoup de qualités, mais je devais avoir un mauvais schéma mental ancré en moi qui me disait que j'étais nul, et je devais pas être assez fort pour le combattre. Si on veut rentrer dans la psychanalyse ça vient du regard rabaissant de mon père sans doute.

Bref ensuite j'ai fait quelques petits boulots par ci par là, mais j'ai aussi eu des grosses périodes d'inactivité, j'ai commencé à pas mal douter et paniquer, qu'est-ce que j'allais faire de ma vie, je sais pas pourquoi tout me paraissait un peu compliqué et inaccessible professionnellement parlant. (Pourtant à une époque j'étais super bon en classe, super doué etc, aucun problème par rapport à ça)

M'enfin bref là je ressasse, à j'heure actuelle ça va quand même beaucoup mieux qu'avant, je sais que je suis sorti d'un traumatisme psychologique qui m'empêchait d'avancer, et aujourd'hui je suis prêt à aller à nouveau de l'avant...
Mais du coup le problème à l'heure actuelle c'est que je suis trop seul, et ça fait trop longtemps que je suis plus "in". Faut que je me remette dans le mouvement mais comme je vous disais je sais plus trop comment faire, et puis aussi j'ai un peu peur d'être vu comme un mec inintéressant de par mon passé chaotique et vide en terme de relations, j'ai un peu l'impression d'avoir pris du retard. Actuellement je bosse depuis un an, je croise pas mal de monde à mon taf mais c'est pas forcément des gens du même milieu que moi et c'est pas avec eux que ça accrochera. et c'est un taf provisoire je vais pas le faire toute ma vie, faut que je reprenne les études ou une vraie formation le plus vite possible.

[quote="Balzac"]
Si tu as sauté cet article, il est utile :

[url=http://www.frenchtouchseduction.com/comment-se-faire-des-amis.html]Comment se faire des amis et entretenir ses relations[/url].

[quote][...]

Mais c'est pas non plus au supermarché que je risque de faire des rencontres, le lien social se crée dans un contexte

[...]

Et ça fait déjà un bail que je suis là-dedans sans avoir fait grand chose pour en sortir [...]

[/quote]

Tu veux des amis, mais ne fais pas grand chose pour sortir de cette solitude... va falloir te remettre en question et agir un peu plus :).

Il y a une multitude de façons de créer des contacts.

Les clubs, les associations, aller courir, nager, lire à la bibliothèque, marcher au parc.... à peu près partout où il y a des gens.

Pourquoi pas toi ? Pourquoi ce cliché du "si t'es seul à "x", t'es rien" ?

Pourquoi te prendre la tête ? Pourquoi cette peur de l'autre et de toi-même à t'ouvrir ?

Izi Pizi [img]http://stkr.es/p/10[/img]
[/quote]

Merci pour l'article et pour ton optimisme :)

En fait à une époque j'étais seul par choix, besoin de me "retrouver", (c'était peut-être une erreur)
Mais à l'heure actuelle je commence réellement à sentir la nécessité de me recréer un cercle, rien que pour sortir de l'ennui et mettre du piment dans sa vie, et puis pour arrêter de se prendre la tête justement...

Sinon pour les clubs et les associations en effet il doit y avoir moyen de créer des liens, par contre dans les lieux publics ça me paraît vraiment compliqué de lancer une conversation dans le but de revoir la personne sans avoir l'air d'un pauvre type mais bon je me fais peut-être des idées... :)

En tout cas même si le moral n'est pas trop là ce soir (ça se voit sûrement sur le ton de mon texte) merci pour vos réponses :)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Courage) le 23.12.16, 20h29 par mctyson
Je me suis fais pas mal d'avis par le biais d'une petite asso découverte par hasard^^

Cherche un peu, y en a pour tous les goûts!
Citation:
et c'est un taf provisoire je vais pas le faire toute ma vie, faut que je reprenne les études ou une vraie formation le plus vite possible.


Ba c'est déjà un bon début, t'as un projet :)

Sinon tu pourrais peut-être te trouver un club de sport ?

Faire du sport en club c'est à la fois bon pour la santé, bon pour la confiance en soit, et bon pour faire des rencontres :roll:
Salut YouKnowYourStrength,

YouKnowYourStrength a écrit:
et puis aussi j'ai un peu peur d'être vu comme un mec inintéressant de par mon passé chaotique et vide en terme de relations, j'ai un peu l'impression d'avoir pris du retard.

Ça va être compliqué pour toi de te faire de nouvelles relations avec cet état d’esprit.
Le plus important pour faire des rencontres, bien plus que le côté logistique de faire tel activité ou d’être dans tel endroit, c’est d’avoir une vraie motivation de parler aux gens. Peut- importe qui ! Même ta boulangère ou ta caissière peuvent être des personnes sympathiques pour te faire la main et t’habituer à avoir ce stade of mind de « je parle à tout le monde de manière enjouée et avec sympathie et bienveillance ».
Juste quelques mots par ci par là , du small talk , mais habitue toi à changer ton état d’esprit et à parler pour le plaisir de parler, même pour échanger 3 mots à la machine à café sur des banalités.

Par contre il va être nécessaire sur le long terme que tu arrêtes de te voir comme un mec inintéressant ; Tu dois aimer ta vie et ce que tu fais de ton quotidien afin d’en parler avec enthousiasme. C’est de cette manière que les gens te trouveront cool.

YouKnowYourStrength a écrit:
Actuellement je bosse depuis un an, je croise pas mal de monde à mon taf mais c'est pas forcément des gens du même milieu que moi et c'est pas avec eux que ça accrochera. et c'est un taf provisoire je vais pas le faire toute ma vie, faut que je reprenne les études ou une vraie formation le plus vite possible.

Mauvais état d’esprit encore : peu importe que tu ne te sentes pas proches des gens, tu dois sauter sur n’importe quelle opportunité pour créer du lien et pour sociabiliser.
Par exemple proposer à un collègue d’aller boire un verre après le taff est un super moyen pour toi de sortir , puis de faire de nouvelles rencontres en soirée. Même si tu n’es pas spécialement proche du collègue, il sera une bonne occasion pour toi pour sortir et sociabiliser.
Donc stop les excuses et fonce !
On se crée un cercle social (Quelque chose d'externe), en se concentrant d'abord sur soi même (Interne).

Le changement commence souvent en interne, puis se développe et a des répercussions externe. Fais un petit topo sur ou tu en es en ce moment, cote activité (Sport, danse, adhésion a un ou des clubs), centre d’intérêts, tes amis ou connaissance du moment, ton style, ta façon de t'habiller etc

En un mot, deviens intéressant. Te sens tu intéressant ? Comment juge- tu quelqu'un d’intéressant ? Au delà de ce que tu peux trouver sur internet comme article voire ce sujet ou ici même, si tu te sens incapable de répondre a cette question, commence par observer les gens que tu connais autour de toi. Les mecs charismatiques, ces espèces d'aimants magnétiques qui attirent tout le monde garçons comme filles autour d'eux, et vois un peu ce qu'il te manque par rapport a ces gens-la ?

IL ne s'agit pas de te comparer ou commence a t'habiller a l'identique, adopter la même coupe, les mêmes activités etc, mais voir dans les grandes lignes ce qui fait que ces gens sont ce qu'ils sont, et comment tu peux adapter ça a ta personnalité ou tes centres d’intérêt.

En résumé s'il y'a une chose a retenir, c'est de commencer encore une fois par toi même. Ta façon d’être, ta façon de penser. C'est ton point de départ et de la tu pourras évoluer correctement en fonction de ce que tu entreprends.
A lire / A voir en ce moment sur FTS