Rupture difficile

Note : 3

le 11.05.2021 par Fred16

5 réponses / Dernière par Fred16 le 18.05.2021, 15h55

Un forum pour celles et ceux qui s'intéressent au dev perso, à l'équilibre intérieur, à la psychologie. Surmonter ses blocages, ses croyances limitantes, nourrir et développer ses forces, etc.
Répondre
Bonjour à tous,

Après 8ans de relation, ma copine m'a quitté en décembre.
Elle a refait sa vie depuis et est heureuse, tant mieux pour elle.
En analysant mon ressenti de cette douloureuse rupture, je constate que ce qu'il me chagrine le plus, c'est le fait de ne plus être aimé, adoré, l'objet des désirs de mon ex. C'est banal, c'est classique et stupide, je sais. Mais du coup je me pose les questions suivantes : Ce sentiment nait-il chez chaque personne, ou un certain état d'esprit peut permettre de s'en prémunir ? Qu'est-ce que je peux faire pour ne plus ressentir cette douleur, dans le cas de cette rupture, mais également pour les prochaines ? N'ayant plus le moindre espoir pour notre couple, je suis déterminé à l'évacué de mon esprit, et garder dans un coin de ma tête les bons souvenirs comme pour mes précédentes relations, pas plus.

Merci la team,
Fred16

Salut Fred,

je dirai que ton sentiment est assez normal. Tu étais certainement investi dans ta relation avec ton ex et maintenant il faut que tu fasses le deuil de cette relation.

Tu ressens cela car tu as perdu quelque chose d'important pour toi. Certaines personnes ne vont pas ressentir ce manque et cette douleur suite à une rupture, mais est ce une bonne chose? en général, c'est soit car la relation devenait invivable, soit qu'elles avaient une certaine distance pendant la relation qui n'était pas très fusionnelle, soit parce qu'elles sont passées à autre chose avant ou juste après la rupture (certains ne partent pas d'une relation avant d'avoir déjà un pied dans la suivante, d'autres trouvent rapidement un rebound guy/une rebound girl),

Pour ne plus ressentir cette douleur, il va te falloir du temps, et éventuellement t'occuper l'esprit. Faire de nouvelles activités, partir en vacances, rencontrer du monde peut aider (mais en période covid ce n'est pas facile). Rencontrer de nouvelles femmes peut aussi parfois servir (ça peut faire tomber l'ex du piédestal et faire remonter la confiance en soi), mais si tu t'engages dans cette voie, soit honnête avec toi-même et avec les autres sur ce que tu cherches.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Merci ! :) le 12.05.21, 11h37 par Fred16

Salut Esope,

Merci pour ta réponse, je comprends. Je pensais que c'était de l'égo mal placé de ma part de ressentir ça. La solution est donc assez simple : Je dois occuper mon esprit, si possible avec des activités qui boostent la confiance en soi et laisser le temps faire son affaire. C'est drôle que tu parles de piédestal, je prenais justement conscience d'à quel point je la survalorise et a contrario, me dévalorise depuis notre rupture. Je la trouve solaire, je me considère cynique et sans intérêt. C'est fou le chamboulement psychologique que peut provoquer une rupture... Je suppose que le fait de rencontrer d'autres filles intéressantes m'aidera oui

Je me permets de revenir sur le sujet :

J'ai l'impression que ma peine dépasse peut-être cette rupture, et fait écho à d'autres choses dans ma vie. Au-delà du fait de ne plus être LA personne qu'elle aime, je pense être surtout peiné par le fait de perdre l'amour sincère et profond de quelqu'un. J'ai beaucoup de mal à créer des liens profonds avec les gens et jusqu'à présent je pensais très bien me contenter de mes meilleurs amis, mes parents et mon ex, mais la réalité est peut-être différente. Peut-être que je vis mal le fait de ne pas avoir plus de personnes sur lesquelles compter ? Est-ce que je n'aurai pas développé une certaine forme de dépendance affective vis à vis de mon ex pendant (ou après ?!) notre relation, à mon insu ?

Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est un rêve que j'ai fait cette nuit où j'allais voir mon ex copine qui m'ignorais et me fuyais. Par la suite, toujours dans ce rêve je croise un gars que je connais et qui se moque de moi auprès de ses potes en me traitant de looser sans intérêt. La tristesse ressentie pendant ce rêve était telle que je me suis réveillé avec une pointe au cœur. J'ai l'impression que ça ressemble à un sentiment d'abandon ou un truc du genre

Auriez-vous des articles à me suggérer ici qui peuvent se rapporter à mon cas svp ? Je précise que j'ai pris rdv avec un psy cette semaine, ça me fera du bien je pense.

Fred16 a écrit :
17.05.21
Je me permets de revenir sur le sujet :

J'ai l'impression que ma peine dépasse peut-être cette rupture, et fait écho à d'autres choses dans ma vie. Au-delà du fait de ne plus être LA personne qu'elle aime, je pense être surtout peiné par le fait de perdre l'amour sincère et profond de quelqu'un. J'ai beaucoup de mal à créer des liens profonds avec les gens et jusqu'à présent je pensais très bien me contenter de mes meilleurs amis, mes parents et mon ex, mais la réalité est peut-être différente. Peut-être que je vis mal le fait de ne pas avoir plus de personnes sur lesquelles compter ? Est-ce que je n'aurai pas développé une certaine forme de dépendance affective vis à vis de mon ex pendant (ou après ?!) notre relation, à mon insu ?

Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est un rêve que j'ai fait cette nuit où j'allais voir mon ex copine qui m'ignorais et me fuyais. Par la suite, toujours dans ce rêve je croise un gars que je connais et qui se moque de moi auprès de ses potes en me traitant de looser sans intérêt. La tristesse ressentie pendant ce rêve était telle que je me suis réveillé avec une pointe au cœur. J'ai l'impression que ça ressemble à un sentiment d'abandon ou un truc du genre

Auriez-vous des articles à me suggérer ici qui peuvent se rapporter à mon cas svp ? Je précise que j'ai pris rdv avec un psy cette semaine, ça me fera du bien je pense.
Sans aller jusqu'à la dépendance affective, si tu étais un minimum attaché à ta copine il me paraît logique que tu aies mal vécu ta rupture amoureuse. En revanche, ce qui relèverai de la dépendance affective serait (selon moi) un comportement nuisible à ta copine, une jalousie particulièrement exacerbée durant votre vie en couple, etc.

Pour te parler de mon expérience personnelle, ça fait bientôt 1 an que je suis séparée de ma plus longue et première relation amoureuse. Je n'ai jamais pensé à l'évacuer de mon esprit ni à le supprimer des photos de famille où il figure. Contrairement à toi, je n'ai pas emménagé avec lui et ça n'a pas duré aussi longtemps que toi mais je peux imaginer qu'en 8 ans vous avez construit beaucoup de choses et toutes les références communes que vous avez partagées et sur lesquelles tu t'es construit.

Aujourd'hui j'arrive à prendre plus de distance par rapport à ma colère et ma tristesse. J'ai réappris à marcher seule sans l'aide de béquilles, sans avoir de pensées négatives vis-à-vis de mon estime personnelle qui en avait quand même pris un sale coup. Avec la perte de cette personne chère que j'ai vécue comme une véritable amputation, j'ai pris le temps de me recentrer sur moi, sur mes projets et il a toujours cette place dans mon coeur que personne ne pourra remplacer mais dorénavant, j'arrive à m'imaginer un avenir sans lui. Et cette pensée m'angoisse moins qu'il y a 6 mois parce que je ne cherche pas à nier ma douleur ni ses qualités ou sa place dans mon coeur. Mon frère et lui se s'entendaient merveilleusement bien, du coup je lui ai proposé de rester en contact avec mon ex-copain s'il le voulait (pour lui laisser le choix) puisque nous nous étions séparés en bons termes.

L'autre point qui beaucoup m'a aidé à sortir la tête de l'eau, c'est que j'ai aussi cherché du réconfort dans le travail, appelé des amis, trouvé des parades à la solitude, investi dans les cryptos pour occuper mon esprit et m'investir dans un véritable projet. J'ai pas cherché à me mettre en couple ni à me bousculer dans mon processus de deuil amoureux. Et surtout, j'ai tenu compte de ma connaissance de moi-même et me suis écoutée pendant tout ce processus de deuil.

Finalement pour résumer ma gestion de ma première rupture amoureuse, j'ai déplacé mon centre de gravité pour retrouver un nouvel équilibre post-rupture. J'ai aussi beaucoup grandi et beaucoup appris de ma rupture avec lui. Je pense qu'intellectualiser + rationaliser les choses ça m'a permis de prendre du recul sur les choses et de moins idéaliser la relation que si j'étais restée seule dans mon coin devant Dirty Dancing ou Coup de foudre à Notting Hill.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Instructif le 18.05.21, 15h48 par Fred16

Merci pour ta réponse Gafano.

Je vois que ça n'a pas été simple pour toi non plus, je compatis, content devoir que ça aille mieux.

Je suis hélas sans emploi pour le moment, donc j'essaie d'occuper mon temps au maximum par d'autres moyens mais ça n'est pas évident. C'est très dur car je l'ai en continue dans ma tête, parfois j'arrive à relativiser mais d'autres fois ça m'est impossible, ça me renvoie à trop d'insécurités personnelles. Je perd la capacité de rire, je me sens abandonné, bref c'est un enfer... Quand j'aurai trouvé un travail, ce sera déjà un grand pas en avant pour me permettre d'avancer
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Sympa :) le 18.05.21, 19h08 par Gafano
  • [0] Courage le 18.05.21, 19h23 par Alex_B

Répondre