Amoureux d'une fille lesbienne

Note : 5

le 19.11.2022 par Kavinsky75

9 réponses / Dernière par Kavinsky75 le 23.11.2022, 16h36

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour,

Je me présente, j’ai 25 ans et il m’arrive quelque chose d’un peu hors norme, je suis amoureux d’une fille lesbienne en couple. Nous nous sommes rencontrés il y a un peu plus d’un an au travail. Au début, ça allait moyen entre nous puis les choses ont évolué. En fait, nous travaillons tous les deux dans le monde du spectacle et nous participions tous les deux à un projet.

Moi au début, j’avais un peu de mal à la supporter mais à vrai dire c’était surtout moi le plus insupportable, j’étais pas du tout pro et je plombais tout le monde en ne venant pas aux répétitions ou en venant en retard et d’une manière générale j’étais assez con avec tout le monde…

En fait, j’avais de gros problèmes qui ne sont pas encore complètement réglés. C’est dur d’en parler car je ne me suis jamais confié jusqu’ici. C’est vraiment la première fois. A l’époque, je prenais de la drogue dure et j’étais sans domicile fixe et encore c’est pas tout mais bon, j’étais en marge et un peu suicidaire mais je cachais tout ça jusqu’à ce que ça finisse par se remarquer.

La fille dont je parle (A..) l’a remarqué et elle m’a aidé à remonter la pente, elle m’a sauvé la vie plusieurs fois à vrai dire, une fois elle m’a conduit aux urgences. Une autre fois, elle m’a même prêté de l’argent pour que je puisse honorer mes dettes (et je ne l’ai toujours pas remboursée). Enfin, quand elle a su que je dormais dehors des fois, elle m’a trouvé un endroit où dormir (où squatter plus exactement..). Bref, notre relation a changé à ce moment-là surtout lorsqu’elle m’a forcé à me sevrer car c’est vraiment la drogue qui m’a entraîné dans une spirale infernale. Ça a été très violent et elle a été assez violente avec moi ( verbalement mais aussi physiquement des fois) mais c’était nécessaire, elle m’a mis la claque dont j’avais besoin.

A partir de là, j’ai commencé à l’apprécier pour sa force de caractère parce qu’elle est vraiment différente des autres filles. Pour tout dire, je suis sorti et j’ai couché avec des filles avant elle mais je n’ai jamais été amoureux, j’étais pas guidé par l’amour mais par l’argent. Je sortais qu’avec des filles faciles à manipuler que j’ai escroquées… Parce que je les méprisais un peu et qu’à cette époque pas si lointaine, j’avais peu d’empathie pour les autres et puis j’étais sous l'emprise de mon addiction et j’avais toujours besoin d’argent.

En fait, je me comporte mal avec les gens trop gentils/ qui n’ont pas de caractère. Je l’ai découvert grâce à ma relation avec A. Toute cette période a été conflictuelle avec A surtout lorsqu’elle a essayé de me sevrer comme je l’ai dit mais elle y est parvenue et ça m’impressionne. A ce moment-là, je me suis surpris à penser à elle à n’importe quel moment de la journée, chose qui ne m’était jamais arrivée jusqu’ici et à la regarder différemment.

Elle a une allure masculine et se comporte comme un mec. D’ailleurs, sa copine l’appelle par un prénom masculin. Elle se voit elle-même comme un mec et moi ça me trouble d'être attiré par elle car jusqu'ici je me suis toujours considéré comme un mec hétéro. Pourtant, je vois chez elle quelquefois des attitudes féminines (ou bien c’est mon regard intéressé qui biaise les choses) et ces attitudes me laissent espérer quelquefois qu’il pourrait y avoir quelque chose entre nous.

En effet, lorsque j’ai commencé à aller mieux, elle m’a quelquefois proposé de sortir avec elle. Une fois, on est allé à la patinoire. Je n’avais pas du tout envie d’y aller, je ne sais pas patiner mais elle a insisté et une fois là-bas, après avoir pris mes marques, j’ai commencé à m’amuser et elle m’a pris la main. C’est tout bête et j’ai l’air fleur bleu en disant ça mais ça m’a plu. On s’est ensuite baladé et sur le chemin, on a marché bras dessus bras dessous puis on s’est arrêté sur un pont pour regarder l’eau couler en-dessous et là, elle a posé sa tête sur mon bras. Elle a dû s’en rendre compte et se demander ce qui lui arrivait car elle a vite relevé sa tête :D. Moi, en tout cas, j’étais heureux, je me sentais fort et fier, prêt à gravir des montagnes. Ce sentiment-là, j’aimerais le retrouver car malheureusement, il n’a été que de courte durée.

Après être « étrangement » féminine, elle redevient aussitôt masculine surtout en présence de sa copine avec laquelle elle a une relation qui m’a l’air toxique. Sa copine est extrêmement jalouse, elle a pété un câble un jour en m’insultant (là aussi c’est pour moi une preuve que je compte vu que sa copine m’a pris en grippe 😉). J’ai essayé d’en parler avec A. mais à chaque fois que j’aborde le sujet de sa relation avec S., elle prend une mine grave tout en restant évasive et en ne cessant de me répéter qu’elle adore S. Un jour pourtant, elle m’a dit « Je l’adore mais elle me tue à feu doux ».

Mais pour finir et surtout, A. et moi nous sommes embrassés une fois, un soir où nous nous étions amusés à sortir dehors tous les deux habillés comme au XIXème siècle. Elle m’avait confié qu’elle aimait cette époque alors je lui ai proposé de sortir comme ça et d’aller à l’opéra… Ça l’a amusée et pour la première fois je l’ai vu habillée dans une belle robe avec une perruque sur la tête (j’ai eu du mal à la reconnaître !). Je l’ai trouvé très belle et ce soir-là, j’étais nerveux durant la représentation. Nous nous sommes promenés après. Entrainés par l’ambiance romantique que nous avions créé, nous nous sommes embrassés.

Malheureusement, deux jours plus tard, elle semblait gênée et m’a évité…. Il faut tout recommencer à zéro à chaque fois. C’est un sacré challenge mais je suis mordu alors je viens demander de l’aide. Auriez-vous des conseils à me donner ? Merci ;)

Tu devrais probablement continuer un bon moment sur ton chemin pour devenir enfin un mec fiable et bien. Rembourser tes dettes, revoir ton empathie aux autres, etc...
Parce que pas mal des comportements que tu décris de ta part sont juste toxiques. Je comprends bien que du fait de tes addictions ça n'a pas été simple pour toi, mais disons que ses schémas là
Du coup tu me sembles par là même assez mal placé pour juger son couple et sa nana.

Bref, à priori il n'y a rien d'impossible dans ce que tu décris comme début de relation, par contre si les comportements qui t'ont amené dans l'impasse tu n'arrives pas à les régler à la source, tu vas juste la détruire...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 19.11.22, 18h41 par Citadin
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

On dirait l’Herbe bleue au masculin.

Ta prose est de bonne qualité, agréable à lire et cadre peu avec le cliché d’un jeune marginal toxicomane.

Cela dit, des familles éduquées peuvent aussi être dysfonctionnelles.

D’après ce que tu dis, A. a fait énormément pour toi. Il est possible que cela ait comblé une sorte de déficit affectif et entrainé des sentiments amoureux.

Aimer une personne, c’est vouloir qu’elle soit heureuse, même sans toi.

Une relation saine, c’est 2 personnes qui fonctionnent déjà bien séparément et encore mieux ensemble.

Donc je suis d’accord avec @The_PoP, mieux vaut continuer à régler tes problèmes sans t’immiscer dans sa vie de couple.

Tu dis qu’elle t’a sauvé la vie, sorti de la drogue et de la rue. C’est à l’évidence une belle personne et une excellente nouvelle qu’il existe des personnes soucieuses de ton bien.

Rends lui la pareille : ne lui demande pas dans la foulée de changer de partenaire et d’orientation sexuelle …

D'accord avec les réponses de @The_PoP et de @Citadin.

Notamment sur la nécessité de continuer ton travail sur toi-même vis-à-vis de ce qui t'a poussé à être toxicomane. L'arrêt de la drogue n'étant pas forcément la résolution finale des problèmes qui ont causé ton addiction. Je connais une fille qui consommait des drogues dures et qui en est sortie mais qui a toujours des problèmes affectifs et relationnels des années après (au moins 5 ans) et qui l'entravent fortement dans sa vie professionnelle. Elle a du mal à tenir un travail sur le long terme. Et ce malgré une très bonne volonté. Elle voit des psychologues régulièrement, participe à des associations d'aide aux toxicomanes. Elle témoigne encore aujourd'hui de ces difficultés-là qui dépassent souvent le seul plan professionnel. Alors profite de cette occasion que cette femme t'a donné pour continuer de rebondir dans la bonne direction. Il n'y a que comme ça que tu arriveras à aller vers une vie épanouissante sur tous les plans.

Sur la question de ta relation avec cette femme je nuancerais peut-être les propos de @Citadin. Il y a peut-être quelque chose de réel entre vous et la question doit se poser au moins pour toi. Toutefois, fais attention de bien distinguer ce qui pourrait relever d'une dépendance affective et de ce qu'est un véritable amour. Si le premier ne sera que toxique aussi bien pour toi que pour elle, le second doit être envisagé avec des pincettes pour qu'il soit constructif vu la situation. Par ailleurs, il est fort possible que tu ne sois pas prêt pour envisager une relation amoureuse saine vu ce que tu nous racontes.

Réfléchis bien et ne te jette pas à corps perdu dans quelque chose qui pourrait te faire rechuter et traite le problème à sa source. Pour le coup, voir un psychologue et participer à des groupes de parole me paraissent le plus adapté.

Bon courage en tout cas !
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Bonjour,

Merci pour vos retours bien que ce n'était pas exactement les messages que j’espérais mais vu ce que j'avais écrit dans le premier post, j'aurais dû m'y attendre. J'ai médité sur ce que vous m'avez répondu. C'est vrai que je ne suis pas fiable. Moi-même, je ne me fais absolument pas confiance. Si j'avais un vrai bon conseil à donner à un ami, je lui dirais "Ne me fais pas confiance".

Je sais aussi que dans le fond je suis toxique, qu'il y a un truc en moi qui est assez dark et que je contamine toutes mes relations avec ça. Je ne sais pas trop pourquoi, il faudrait remonter assez profondément. La plupart du temps, je le nie, là je me fais violence pour le reconnaître.

Au sujet de A, je ne sais pas trop ce que je veux en fait, ni quelles sont les motivations profondes qui me poussent à avoir envie d'une relation avec elle. Il y a des fois où je sens que j'ai vraiment le béguin, des fois où j'ai plus l'impression que c'est moins A que j'aime que le fait d'être amoureux tout simplement, des fois où je vois ça davantage comme un jeu, un challenge qui m'amuse; des fois où j'ai l'impression que je cherche en fait à remplacer une addiction par une autre.

Alors oui, c'est probablement plus de la dépendance affective, elle est ma béquille. Je sens que malgré le déni, j'ai besoin d'elle à mes côtés ou bien je vais refaire de la merde. Le point positif quand même, c'est que contrairement à avant, aujourd'hui je pense avoir trouver ma voie professionnelle. J'aime jouer la comédie, c'est vraiment ce que je veux faire. Pour le reste, c'est un point d'interrogation. Comme tu l'as dit Safrania, je ne suis peut-être pas prêt pour une relation saine et je ne suis pas sûr que je le serai un jour.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Courage le 20.11.22, 16h40 par Citadin
  • [0] Courage le 21.11.22, 19h19 par Safrania95

Si c'est ta béquille, à quoi bon jouer avec le feu ?
Tu veux vraiment prendre le risque de flinguer et/ou salir si tu te fais toi même pas confiance le seul truc qui t'a tenu hors de l'eau ?


Bref, je ne vois que des signaux d'alarme dans ce que tu écris, malgré ta toute relative lucidité. Prend soin de toi, t'as du job devant toi avant.
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

Yo,

Il n'est jamais trop tard pour apprendre ou pour changer. Ce n'est pas parce que ta vie intérieure a été bordélique pendant un moment de ta vie qu'elle le sera toujours. La preuve : tu étais toxicomane et tu as décroché. Le truc c'est qu'il faut se retrouver en soi-même et rechercher à être de nouveau en phase avec soi-même. À partir de là le reste suivra dont tes relations aux autres. Ce n'est pas parce que ces relations sont, comme tu le dis, malsaines aujourd'hui qu'elles le seront toujours.

Profite de cette lancée (le fait d'avoir décroché la drogue) pour continuer à avancer. Tu es visiblement intelligent et semble avoir un recul sur toi-même suffisant bien qu'il semble que ce soit encore confus dans ta tête sur certaines choses. Tu as probablement certaines qualités pour évoluer et le tableau est, à mon sens et selon mon analyse, loin de n'être que noir. La preuve : une nana s'est démenée pour t'aider à t'en sortir. C'est que tu dois en valoir le coup.

Juste un conseil, fais toi aider d'une manière ou d'une autre et cultive les bonnes ondes. Recherche le bien.

Bon courage en tout cas :wink:
Aussi étroit soit le chemin,
Nombreux les châtiments infâmes,
Je suis le maître de mon destin,
Je suis le capitaine de mon âme.

Merci Safrania :)
La preuve : tu étais toxicomane et tu as décroché
C'est vite dit quand même. C'est A. qui m'a contraint à me sevrer en me privant de tout du jour au lendemain, j'avais le droit à des trucs de substitution mais c'était brutal. J'ai pas vraiment eu le choix. Finalement je l'ai laissée prendre le contrôle mais j'étais pas vraiment impliqué. Alors tant qu'elle était derrière moi, ça allait et avec le temps je me suis physiquement sevré des drogues dures donc ça a marché de ce côté-là mais là on se voit moins alors il faut que j'apprenne à me gérer tout seul et à me trouver des occupations. En plus le projet dans lequel on était tous les deux a capoté.
La preuve : une nana s'est démenée pour t'aider à t'en sortir. C'est que tu dois en valoir le coup.
Yep ! ;)

Pour les psys, je sais pas, on verra. Je veux avancer tout seul déjà; réussir à savoir qui je suis et ce que je veux.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 22.11.22, 18h10 par Citadin

Kavinsky75 a écrit :
22.11.22
Pour les psys, je sais pas, on verra. Je veux avancer tout seul déjà; réussir à savoir qui je suis et ce que je veux.

Tu peux te documenter sur internet et introspecter. Par exemple, rechercher : dépendance affective raisons.

Attention : vu ton profil, certaines choses que tu lirais et comprendrais sur toi-même et ton passé pourraient être momentanément très douloureuses.

Il ne s’agirait pas de replonger dans la drogue.

Si le cerveau enfouit et nie certaines choses, c’est justement parce que c’est trop dur à admettre et à vivre. C’est humain et normal.

Mais c’est nécessaire d’affronter ça un jour. Pour comprendre et corriger au lieu de subir (et faire subir) certains comportements que tu as.

Cela dit, même le plus fort des guerriers s’entraîne et se prépare avant un combat, puis panse ses plaies après.

Donc c’est plutôt à faire en début de journée libre, avant de sortir te promener au soleil.

Et en cas de coup de blues, n’appelle pas A. (ni le dealeur hein). Accepte cet état émotionnel comme quelque chose de normal et temporaire.

Ce n’est bien sûr que mon avis, tu prends ou pas, ça te regarde.

Courage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Constructif le 22.11.22, 18h20 par Safrania95

Merci, je vais réfléchir à tout ça.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] De rien ! ;-) le 24.11.22, 14h49 par Citadin

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre