Besoin de conseils... (auto sabotage?)

Note : 3

le 14.12.2023 par Laniakeo

10 réponses / Dernière par Laniakeo le 22.12.2023, 13h57

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour,

Je constate que je répète systématiquement un comportement dans mes chats qui m'est sans doute préjudiciable.
Je prends cet exemple.
J'étais entre collègues dans le bus à l'étranger et une nana se glisse dans la conversation. On avait tous l'air sympas, moi en premier (en toute modestie). J'ai perçu qu'elle m'avait à la bonne et ca m'a fait du bien...
Elle m'a demandé en contact linkedin (ct un contexte pro), je l'ai demandée sur FB et elle m'a filé son whatsapp.
On a effectivement eu des conversations boulot mais une minorité, tout a été très perso. Dont un echange telephonique de 3h...
Mais... on y arrive... elle me plait... je ne suis pas du tout à l'aise dans la drague, j'ai peu d'experience, je suis séparé depuis 2 ans et je ne m'attendais pas à ce qu'une nana de 33 ans me dise que son ex avait 48 ans (comme moi)... Elle semble tout à fait ok avec ma marmaille en 3 exemplaires. Elle a tout de même bien réagi après que je lui aie dit que j'aimais beaucoup sa voix, que son accent français était impressionnant,... On a beaucoup plaisanté et ri. On a parlé de nos passifs amoureux et projets de vie. Avec beaucoup de points communs m'a-t-il semblé.
Elle m'a demandé pourquoi je l'avais recontactée, en particulier sur Facebook et je n'ai pas reculé. Je lui ai répondu que j'en ai ressenti l'envie après nos quelques discussions. Et qu'elle a manifestement accepté.
Bref, je me suis fait des films...

Et arrive le moment ou je me suis littéralement saboté ce soir en lui exprimant toute ma négativité sur la vie (j'ai eu des comportements suicidaires, en particulier apres cette séparation... sentiment de rejet exacerbé, solitude sociale pour amplifier). Plus de réponse depuis. Malgré que je lui ai dit que j'étais désolé de lui avoir exprimé tout ça, que ce n'était pas à elle de gérer ça, tout en lui expliquant que les causes etaient mon stress du moment (un gros rush boulot) et certaines déceptions dans le comportement de mon ex- à propos de nos enfants.
C'est la conversation de cette fille qui m'y a fait penser, mais elle ne pouvait pas s'en douter: ça s'est passé 100% dans ma tête.

Je constate que je répète ça presque à chaque nouvelle rencontre.
Je ne comprends pas pourquoi je fais ca. Je ne sais pas quoi faire pour éviter (2h avant, j'étais obsédé par le fait qu'elle ne me reponde pas. C'est stupide: elle peut tout simplement bosser ou etre occupée). Ca a dû entrainer dans ma tete un suite tragique au film en cours. Et je l'ai réalisée...

Comment je peux eviter ca? Et comment continuer la conversation en lui donnant plutot envie?
Je flirte avec la friendzone presque systématiquement. Meme si ici je sais que j'ai (avais?) intérêt à y aller lentement car elle sera encore à qqs milliers de kilometres qqs mois durant.
Je sens qu'elle veut une vraie relation et moi aussi... je ne sais donc pas où mettre le curseur.

Bref... si vous pouvez m'aider, vous avez ma gratitude la plus profonde...
Bon courage/amusement à vous (au choix)

PS: si ça peut aider, elle est ENTJ. Oui on a parlé de ça aussi

Déjà, ça me semble positif que tu soies conscient de la chose.

En premier lieu, je dirais de déculpabiliser. Dans le principe, il est naturel d’avoir envie de parler de ses soucis et de tester une potentielle relation pour voir si on sera accepté tel que l’on est.

C’est une question de dosage. Évoquer des pensées suicidaires à un flirt, c’est évidemment beaucoup (beaucoup) trop. Si certaines femmes se lâchaient de suite autant que toi, toi aussi tu partirais en courant, et tu aurais bien raison.

Tu sais que tu as tendance à trop faire ça, il faut donc te surveiller par rapport à ça. L’objectif serait de considérer comme un progrès et une réussite la prochaine interaction suivie avec une femme où tu t’abstiendrais de le faire.

Et ne prend pas sur tes épaules l’entière responsabilité d’éventuels échecs, une relation se bâtit à 2.

Il est implicite, évident et normal que tout le monde a des blessures et un passé, surtout à 48 ans. Inutile et contreproductif de le préciser.

Une personne qui rejette ça par principe ne peut que te pourrir la vie.

Merci @Citadin

Qqs jours d'introspection plus loin: le contact est toujours là, mais elle ne fait que répondre, en prenant bien son temps.
C'est peut-être contraire au 3e accord toltèque, mais je pense que c'est parce que ça ne l'intéresse plus.

Je pense (encore) que j'ai loupé ses shit tests, sans même m'être rendu compte que j'en passais. Sur le plan "aptitudes sociales", vu ma solitude actuelle et mon incapacité à me recréer un vrai relationnel. En dehors de ça, je pense qu'elle est convaincue que je suis sérieux, amical, responsable, que je peux même faire rire. Mais que je suis seul. Le truc qui cloche donc.
Et que si je me suis autosaboté, c'est parce que je crains de (ne pas) passer cette étape, avec qui que ce soit... Elle n'y ayant pas fait exception.
On peut être deux dans une relation, oui, (c'est mieux 😅) mais là je sais que c'est de mon côté que ça cloche. Elle a sûrement aussi des trucs pas nets, mais là, je suis passé à la caisse avant.

J'ignore si je peux rattraper le coup...

(Ok, je sais que je dois multiplier les relations pour passer avec plus d'aisance ces shittests. Mais je dois les multiplier tout court aussi. Ellas Sellakelos)
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Courage le 19.12.23, 11h06 par Citadin

Ton analyse me semble pertinente.

Encore une fois : déculpabilise, tout n’est pas de ta faute.

Laniakeo a écrit :
19.12.23
J'ignore si je peux rattraper le coup...

Sincèrement, c’est peu vraisemblable. En tout cas pour une relation intime.

Le problème est apparemment identifié. Accepte le comme une envie de pisser : c’est normal et naturel mais ça ne se fait pas devant les autres.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Pertinent le 20.12.23, 11h06 par FK

Merci @Citadin
Je n'ai pas envie de parler de faute ou de tort. Mais d'inaptitude, contre laquelle j'enrage. Je pense que chaque relation qui dure (amoureuse et même amicale) c'est parce que je tombe sur un profil "saint Bernard" ou que je tombe dans ce fameux triangle sauveur-victime-bourreau...
Au final, ce qui reste n'est même pas de la friendzone mais de l'indifférence. Et pour le moment, c'est également le cas dans mes tentatives d'amitié.
En société, je fais souvent rire les autres et suis voyant. Je ne suis ni à l'avant-plan, ni à l'arrière.
Mais quand on arrive à la relation à 2, c'est toujours là que ça foire. Toujours. Je capte temporairement l'intérêt, et puis le soufflé retombe et brûle. Il n'y a plus rien à manger et on va voir ailleurs
.
Je ne sais plus quoi faire à ce sujet. Jusqu'à présent j'ai vu 5 psy successivement et j'ai l'impression de ne rien avoir appris ou compris de plus. Malgré toutes mes tentatives de passage a l'action en matière de sociabilisation, de simple élargissement de mes cercles (je ne parle pas de drague). Mais il est vrai que -chat échaudé craint l'eau froide- toutes mes tentatives en solo échouent systématiquement, sans doute parce que mon non-verbal me trahit. Et qu'il n'y a juste pas de tentatives en groupe, à part entre collègues, car mes rares amis restant sont loin ou ont d'autres préoccupations (ils ont mon âge aussi)
J'en parle car j'imagine que je ne suis pas le seul.

Mais d'inaptitude
Inaptitude, y'a un côté quasi définitif; dans le cas que tu exposes, je parlerais plutôt de maladresse, et ça, on peut ne pas la reproduire.

Légèreté, taquineries, bons moments partagés et étalage de ton palmarès pro pour montrer que tu as su accomplir des choses intéressantes (avec subtilité quand même), et surtout, ZERO négativité, même dans les moments de fatigue / vulnérabilité où il est facile de se laisser glisser.

Il y a longtemps, j'avais écrit un article sur le triptyque Intérêt Lien Tension : peut-être y trouveras tu des notions utiles, que tu sauras mettre à ton service.
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Merci pour ta réponse @FK !
En effet, j'essaie encore d'y croire. Maladresse me semblait trop léger car j'ai l'impression que c'est plus chronique... (Mais pas incurable, ok)
J'ignore si c'en est une de plus: on a repris la conversation ces derniers soirs. Je lui ai trouvé des offres d'emploi qui lui correspondent, près de chez moi (elle parlait de venir habiter dans la région, soit à 3000km d'où elle est maintenant). Elle a eu l'air franchement intéressée (alors qu'elle m'a parlé de job dans sa région, à priori plus "sexy"), et contente.
On a ensuite parlé de tout et de rien. Famille(s), mes enfants (elle n'en a pas),...

Puis là ce matin, je lui souhaite un "happy international day of orgasm :) ". J'attends donc sa réponse avec impatience et je suppose qu'elle se résumera a un smiley (j'espère que ça ne sera pas un "je pense que tu imagines un peu trop de choses"
J'ignore si j'ai déplacé le curseur au bon niveau.
Je pense qu'il y a de la tendresse au minimum. Mais a quel degré je l'ignore. C'est en plus pas quelque chose que je fréquente beaucoup (la tendresse féminine) donc j'ai du mal a ne pas m'emballer, mais si je sais que je ne suis pas objectif.

Merci pour ton article, que je vais lire de ce pas!
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] le 21.12.23, 15h06 par FK

Bon déjà c'est cool si le canal de communication n'est pas rompu.

Un truc cependant :
Je lui ai trouvé des offres d'emploi qui lui correspondent, près de chez moi (elle parlait de venir habiter dans la région, soit à 3000km d'où elle est maintenant). Elle a eu l'air franchement intéressée
Méfies-toi peut-être de ne pas tomber dans la posture du chevalier servant : ça peut vite déséquilibrer la relation et te coincer dans un rôle qui n'est pas celui que tu souhaites. J'éviterais les excès d'attentions / de prévenance à ce stade.

Je ne pense pas qu'un homme ait vraiment jamais su raviver l'intérêt d'une femme en se montrant serviable; de ce que j'ai pu voir perso et sur FTS, c'est généralement l'inverse. C'est un équilibre délicat et difficile à quantifier, mais en début de relation, il est général + efficace de se montrer léger, insaisissable, un poil je m'en-foutiste et provocant, que, à l'inverse, vouloir être utile / là pour elle.
Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis en somme.

Mais ne sois pas trop dur envers toi-même non plus, on est humains, on a le droit d'être imparfaits et on n'est pas jugés h24, ou alors par des gens qui sont dans un état d'esprit qui du coup, n'en fait pas des candidats souhaitables pour une relation de qualité. La nature est bien faite.
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Merci pour ta réponse @FK

Oui, le fameux triangle sauveur-victime-bourreau.
Je me flagelle pour éviter ça, en effet...

Elle a eu un poste en Espagne cette aprem, et s'en est presque excusée auprès de moi. En tous cas, c'est l'impression qu'elle m'a fait. Je l'ai félicitée pour cet aboutissement.
Elle peut s'être excusée "par politesse" tout en étant soulagée de ne pas avoir pris d'engagement avec moi (le contraire étant infaisable: j'ai des enfants en garde alternée). Je ne le sais pas et ne sais pas comment le savoir.
On plaisante en ce moment... Et je sens que je vais encore me planter tout seul dans la friendzone... Ou dans la posture du chevalier servant trop acquis.
Je lui ai montré un chocolat spécial (un truc a tomber, local)
Elle - j'aime le chocolat
Elle - comme toi
Moi - j'aime le chocolat comme toi
Elle - tu m'en sauverais un peu?
Moi - je veille plutôt a sauver ton âme ... Je me sacrifierais pour 😇
(Suivi d'un gif de Kevin Costner et Whitney Houston dans Bodyguard)

-> on peut considérer ça comme de la sexualisation ?
-> est-ce que c'est un contexte a bon escient ?

Hmm je sais pas, ça dépend énormément du contexte et de comment c'est délivré; mais perso j'aurais tendance à trouver ça un peu trop dans le registre de l'imagerie romantique (invoquer Kevin Costner / Whitney Houston, le chevalier / la demoiselle en détresse, c'est symboliquement très connoté). J'éviterais, moi ça a toujours + payé de la jouer sale gosse insolent ;)
Trouve ton courage. N'écoute que lui.
"L'instinct nous dicte le devoir, et l'intelligence nous donne les prétextes pour l'éluder ~ Proust
(c'est pas faux !)

Merci!
Ben oui, comme quoi...

Conversation de tout à l'heure (à propos de plantes):
Elle- but I must find seeds
Moi- it's about roses and cabbages? (Bien évidemment que non puisque c'était à propos d'une plante médicinale dont je lui ai parlé avant)

Trop subtil?

Elle n'a pas relevé, c'était noyé dans le feed aussi...
Parfois, elle le relève une heure après...parfois pas. ce qui signifie qu'elle relit, et j'imagine que c'est positif. Mais le genre de personnes qui font ça dans mes rencontres sont rares (et comme dirait donc Stefan : tout ce qui est rare Escher)

BON PLAN SEXY : De -15 à -70% chez la boutique sexy LoveHoney.fr. LoveHoney.fr propose toute l'année des réductions très agressives sur leur catalogue lingerie, sextoys et autres accessoires. Suivez ce lien pour consulter les offres du moment.

Vous pouvez aussi soutenir FTS en passant par ce lien pour faire votre shopping sur Amazon.fr

Répondre