Demande de conseil et d'avis...

Note : 3

le 09.06.2021 par Jfory

19 réponses / Dernière par Esope le 12.06.2021, 21h03

Pour celles et ceux qui veulent discuter et demander des conseils rencontres et séduction; comment faire avec cette fille ou ce mec; et plus généralement, comment pécho / trouver l'amour à l'ère du swipe left, notamment quand on est ni mannequin, ni un ninja de la drague.
Répondre
Bonjour .



Je ne sais pas par quoi commencer.
Mais j'ai envie de parler de 2 situations :

Je suis un homme j'ai 28 ans, je suis étudiant à l'université ( je me suis réorienté).
Le problème c'est que je n'ai jamais été en couple, je n'ai jamais été amoureux ( apparemment je suis quelqu'un qui aime de loin ). Il y'a eu des filles qui m'ont plu mais j'ai jamais eu le courage d'en parler. J'ai un manque de confiance en moi, j'aime pas mon physique... Et je pense que ça joue.
En effet je ne sais pas parler aux femmes, et je me suis rendu compte de cela quand j'ai rencontré une fille à l'université et pour laquelle j'ai développé des sentiments.

Il y'a deux ans j'ai connu une fille à l'université, elle était venue vers moi pour demander des cours. Après j'ai continué à lui parler pendant le premier confinement,

Et au fur et à mesure qu'on échangeait, j'ai eu des sentiments pour elle. Au début je ne savais pas trop quoi dire ni la draguer, du coup je demandais des conseils et je cherchais sur internet... Et c'est toujours le cas, je ne sais pas quoi dire et j'autosabote beaucoup.
Je tiens à préciser que c'était pendant le premier confinement.

Après des mois d'échange, je lui ai proposé qu'on se voit, elle ne m'a pas répondu. Des semaines plus tard elle m'a envoyé un ''bonjour'' auquel j'ai pas répondu non plus. La rentrée universitaire est arrivée ( l'actuelle ) je l'évitais ( c'était peut être une erreur ). Jusqu'au jour où elle m'a envoyé un message pour que je lui explique des cours, et j'avais dit comme quoi j'étais occupé... Après elle m'a relancé pour d'autres cours, cette fois j'ai accepté. On est resté à la bibliothèque je lui expliquais... ( J'aurais dû lui en parlais, ou au moins juste rigoler) mais comme je suis timide... J'ai rien fait
Depuis on a encore repris le contact, et j'avais l'impression qu'elle s'intéressait à moi et tout, elle relançait les conversations... Me poser des questions sur moi...
..
Moi j'avais toujours des sentiments pour elle... Je la draguais, je lui faisais des compliments... Je comprenais pas trop ses réponses que j'avais l'impression étaient froides ( ou bien juste des impressions )
Un jour je lui avais demandé si elle avait quelqu'un dans sa vie et m'avait dit non, alors je lui ai proposé un DATE et a accepté. Mais je devais attendre car elle était à l'étranger et elle l'est encore mais rentre bientôt.

Mais un jour j'ai pas pu résister et je lui ai envoyé un message pour lui parler de mes sentiments... ( C'était peut-être une AUTRE erreur) et m'a répondu qu'elle ne savait pas quoi répondre. J'ai pris ça pour un non implicite et qu'elle ne voulait pas me blesser.
Depuis on continue à se parler mais J'ai l'impression que ce n'est plus comme avant il y'a des blocages, je ne sais plus comment lui parler... J'ai pas de sujet de conversation... C'est devenu trop froid.

Jusqu'à il y'a 2 jours où elle m'avait dit qu'elle s'ennuyait et moi j'ai galéré pour trouver un truc, finalement je lui ai proposé de joue à un jeu de cartes ( j'ai fait de mon mieux). On jouait et tout, je la taquinais, à un moment elle m'a dit qu'elle avait plus de batterie et qu'elle devait mettre son téléphone en charge et qu'elle allait revenir. J'ai dit OK. Sauf que depuis elle n'est jamais revenue. Le pire c'est que quelques minutes plus tard elle était en ligne. Je l'ai mal pris, comme si elle voulait se débarrasser de moi, que je ne suis pas intéressant, que je suis peut être lourd... Bref ça a brisé ma confiance en soi qui n'était pas déjà forte...

Après on se parlait et tout et m'a dit qu'elle allait rentrée et m'a dit si j'allais venir passer un examen j'ai dit '' oui '' m'avait demandé si je voulais qu'elle m'apporte quelque chose j'ai dit oui.
La veille de l'examen, on se parlait et je lui ai demandé si elle pouvait venir le matin et que je serais à la fac et elle a dit '' d'accord ''.
Le lendemain elle n'est pas venue, je l'ai mal pris et dans l'après midi, quand on a fini l'examen, je suis sorti quelques secondes avant elle, je l'ai attendue et comme j'avais envie d'aller aux toilettes, je lui ai demandé d'attendre, elle a dit'' d'accord''. En sortant, je l'ai pas trouvée. Je l'ai vraiment mal pris.
En rentrant je lui ai envoyé un message pour savoir Elle était partie où et m'a dit qu'elle était allée voir un prof et qu'elle était revenue main ne m'a pas trouvé. Je lui ai dit qu'elle aurait dû au moins me prévenir, et m'a dit '' désolé '' après je lui ai posé la question si elle était venue le matin et m'a '' l'après midi'' j'ai dit ''Ok '' et là elle répond '' pourquoi tu me parles froidement ''
J'ai pas répondu et m'a relancé j'ai pas répondu ( pour moi elle avait la réponse )
Quelques jours après elle m'a envoyé un bonjour en voyant une statut que j'ai partagé. Je me suis dit arrête de faire le gamin et j'ai répondu normal bonjour, ça va ...

Depuis on s'est pas parlé, je sais que je dois l'oublier et passer à autre chose, que je dois passer à autre chose, qu'elle n'est pas intéressée, que je me suis fait des idées...
Mais j'ai des sentiments pour elle.
Des fois je dois résister pour ne pas lui envoyer un message...

Je sais que c'est long, alors je remercie ceux qui m'auront lu.
J'aimerais avoir des avis sur la situation et ce que vous en pensez.

Je vous remercie

Tu as dit que tu as lu des articles sur Internet. Qu'est ce que tu as appris que les relations amicales et les relations amoureuses en général? Sur l'équilibre des échanges et sur la fixation sur une seule personne en particulier?

Autre question, est ce que tu as des amis proches ou un entourage de personnes à qui tu peux parler et te confier quand tu vas mal?

Nonchalance a écrit :
09.06.21
Tu as dit que tu as lu des articles sur Internet. Qu'est ce que tu as appris que les relations amicales et les relations amoureuses en général? Sur l'équilibre des échanges et sur la fixation sur une seule personne en particulier?

On m'a dit qu'il ne faut jamais avouer ses sentiments tant qu'il ne s'est rien passé. Se détacher.
Il ne faut pas sur-investir dans les échanges.
La fixation sur une seule personne, aucune idée.

En résumé apparemment j'ai fait tout ce qu'il ne fallait pas faire.
Mais c'est ma première fois, et j'ai été moi-même.


Autre question, est ce que tu as des amis proches ou un entourage de personnes à qui tu peux parler et te confier quand tu vas mal?

J'ai des amis mais je leur en ai jamais parlé.

On m'a dit qu'il ne faut jamais avouer ses sentiments tant qu'il ne s'est rien passé. Se détacher.
Il ne faut pas sur-investir dans les échanges.
La fixation sur une seule personne, aucune idée.

En résumé apparemment j'ai fait tout ce qu'il ne fallait pas faire.
Mais c'est ma première fois, et j'ai été moi-même.


J'ai des amis mais je leur en ai jamais parlé.

Je te conseille par commencer à parler de ça à quelques proches de confiance. C'est assez libérateur et ça te permettra d'y voir un peu plus clair. Tu peux aussi en profiter pour renouer des contacts avec des gens que tu apprécies et leur proposer des sorties, des voyages, un moment détente chez toi, une bière en terrasse...

Il faut que tu t'éloignes de cette femme, physiquement et virtuellement. Tu peux la prévenir avant si ça te fait te sentir mieux mais pas en mode dalleux ou suppliant. Sinon ne lui dis rien, passes à autre chose et respectes ta décision. Si elle revient vers toi, dis lui que t'as besoin d'espace et que tu ne peux pas la fréquenter pour le moment. C'est un peu extrême mais il faut que tu arrêtes de lui donner de l'attention, tu as besoin de prendre du temps pour toi, de te recentrer sur toi et tu ne peux pas le faire en continuant à fréquenter cette femme. Et ce n'est pas de sa faute hein. Toi non plus tu n'es pas vraiment fautif, t'as juste été naïf et c'est comme ça qu'on apprend, expérimenter soi même ça fait évoluer plus vite que de longs discours.

Enfin, la prochaine fois qu'une femme te plaît, déjà, assumes le et proposes rapidement un date. Ensuite, ne te focalises pas sur une seule femme à la fois sauf si tu entres dans une relation sérieuse de type monogame. Plus tu parles à différentes femmes et plus tu expérimentes, plus t'auras d'outils pour ne pas retomber dans ce type de situation que tu nous décris.

Il y'a pas mal d'articles sur ce site qui traitent de ton cas. Cherches one-itis.

Courage !

Je vous remercie
Franchement je ne connais personne dans mon entourage à qui je peux en parler. Mais je vois une psy.
Après je sors, je fais du sport et tout et j'aimerais faire un bon voyage mais comme actuellement je suis en stage, ça doit attendre.

Oui j'ai pris mes distances depuis la dernière conversation, ( nous avons pris nos distances car même elle ne relance plus ) ça fait une semaine qu'on s'est pas parlé.
Après il y'a presque jamais eu un rapprochement physique avec elle.
Mais je pense souvent à elle, et des fois ça m'arrive de vouloir avoir de ses nouvelles mais je m'abstiens.

Oui elle n'y est pour rien, Mais Si j'ai quelque que je peux lui reprocher c'est qu'elle n'a jamais été franche avec moi et m'a laissé souvent sans réponse.

Oui c'est sûr j'ai appris beaucoup de choses à travers cette expérience, le souci c'est mon côté insociable, et timide, je trouve des difficultés à aller vers les femmes ... Et pour parler à plusieurs femmes c'est pas possible je préfère parler à une... En plus pour le moment je préfère me concentrer sur mes études.

J'ai deux questions :
1) Vous ne pensez pas que toutes ces techniques de séduction, c'est un peu de la manipulation ?
2) pour vous c'est fini avec cette fille définitivement ?

Salut Jfory,
Oui, essaye de garder cette femme à distance jusqu'à ce que tu aies un peu mieux digérer le truc. C'est probable que ce soit fini, oui.

D'une manière générale, je te trouve un peu dur avec toi-même. C'est ton droit mais tu peux voir les bons côtés aussi. De ce que tu racontes, tu as avancé, peut-être pas aussi loin que ce que tu voudrais mais c'est un bon début.
le souci c'est mon côté insociable, et timide, je trouve des difficultés à aller vers les femmes ... Et pour parler à plusieurs femmes c'est pas possible je préfère parler à une... En plus pour le moment je préfère me concentrer sur mes études.
Se concentrer sur les études n'est pas une mauvaise chose mais essaye de garder un équilibre au niveau sociabilisation. Tu sais, la timidité disparaît avec l'exposition aux autres.
Donc tu gagnerais à être plus au contact des gens et des femmes en particulier (même juste au niveau amical dans un premier temps). Dans un second temps, tu peux essayer de flirter, de jouer... Le but ne sera pas forcément pour toi de chopper mais d'élargir ta zone de confort (et de voir que des femmes peuvent bien y réagir). Comme ça, le jour où tu rencontreras une autre femme qui te plaira, tu seras plus à l'aise
Vous ne pensez pas que toutes ces techniques de séduction, c'est un peu de la manipulation ?
La séduction c'est un peu de la manipulation oui, comme la publicité, l'ordonnancement des rayons dans les supermarchés... Etymologie de séduire
Être soi-même ne suffit pas pour séduire (sauf si tu es naturellement séduisant). Pour la plupart, hommes et femmes, il faut faire des efforts (être ouvert, jovial, s'apprêter, s'entretenir).
Et le discours sur les techniques de séduction est parfois un peu de la manipulation pour vendre des livres/stages à un public qui cherche des réponses à ses questions.

Dans les deux cas, ce n'est pas forcément négatifs, certaines personnes y trouveront très bien leur compte finalement

D’accord avec Nonchalance et Esope : il vaut mieux prendre tranquillement tes distances avec cette femme.

Jfory a écrit :
09.06.21
1) Vous ne pensez pas que toutes ces techniques de séduction, c'est un peu de la manipulation ?

Donner l’impression à une femme que tu attends d’elle qu’elle comble tes manques, qu’elle règle tes problèmes à ta place, c’est plutôt ça qui sera vu comme de la manipulation.

Les conseils de développement personnel, couplés à l’expérience pratique, peuvent t’aider à accroître ton bien-être, ta confiance en toi, ton recul sur les événements. A devenir et donc à offrir une « meilleure version de toi-même » comme on dit.

C'est ce que je suis entrain de faire, même si je pense souvent à elle, et j'arrive pas à passer à autre chose. Mais je vais prendre les distances.

À partir de quel moment selon vous je lui ai donné cette impression.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 10.06.21, 13h51 par Citadin

Je peux me tromper hein, c’est que mon avis.

En tout cas, je trouve positif que tu ne réagisses pas à cette affirmation par du déni.

Jfory a écrit :
10.06.21
À partir de quel moment selon vous je lui ai donné cette impression.

J’espère que tu le prendras toujours bien quand je te dirai : du début à la fin.

Tout dans ce que tu décris respire le manque d’estime de soi. Et ça, les gens (donc les femmes) le sentent.

Rien que le fait de nous vouvoyer alors que le tutoiement est de mise sur internet. Sans vouloir te vexer : tu cherches à prouver quoi ? Que ta maman t’a bien élevé ?

Je pense que tu as un gros travail d’aguerrissement à effectuer sur les relations humaines (on a tous dû passer par là et l’apprentissage continue tout au long de la vie).

Si tu as le temps, je crois qu’il serait bon pour toi de te renseigner sur les notions d’AFC, d’OI, de comportement needy etc.

Courage.

Je te remercie

Oui je vois une thérapeute et on elle m'a souvent parlé de ça, l'estime de soi. C'était dans un autre aspect de ma vie mais là je vois que C'est pareil dans l'aspect relationnel . Après je me demande souvent qu'est ce qui est en moi qui pourrait plaire à une fille. Physiquement je suis assez complexé, ni charisme...
Après je me suis rendu aussi compte que je ne sais pas c'est quoi l'amour. Ou peut être j'avais une idée faussée idéale.


Pour le vouvoiement je suis d'accord avec TOI mais il y'a aussi le côté, là d'où je viens, on ne vouvoie pas du coup dès que je ne connais pas une personne je le fais

Oui j'ai fait des recherches sur ces notions. Pour les AFC je me situe dans les trois premiers niveaux.

Ça m'arrive de penser à prendre mes distances et changer profondément, et revenir un jour plus fort. mais je ne pense pas que ce soit une bonne décision. Au tant plus je vais changer de fac l'année prochaine et je n'aurai plus l'occasion de la revoir

Jfory a écrit :
10.06.21
Après je me demande souvent qu'est ce qui est en moi qui pourrait plaire à une fille.

Ta solidité physique et mentale (à travailler), ta démarche et ton comportement général. Les femmes nous observent discrètement et se font une idée sur nous, même quand nous ne les connaissons pas.

Assumer (implicitement) ce que tu es, être en paix avec toi-même.

Ton lifestyle.

Le fait que tu la trouves belle.

Jfory a écrit :
10.06.21
Après je me suis rendu aussi compte que je ne sais pas c'est quoi l'amour. Ou peut être j'avais une idée faussée idéale.

Pareil, on est tous passés par là, rassure-toi. C’est une bonne nouvelle que tu t’en soies rendu compte.

Jfory a écrit :
10.06.21
Ça m'arrive de penser à prendre mes distances et changer profondément, et revenir un jour plus fort. mais je ne pense pas que ce soit une bonne décision. Au tant plus je vais changer de fac l'année prochaine et je n'aurai plus l'occasion de la revoir

La fixation sur une seule fille est caractéristique de l’OI. Désolé de te le redire mais laisse tomber, tu es grillé avec celle-là. Il y a plein de femmes à la fac, tu as l’embarras du choix !

Jfory a écrit :
10.06.21
Après je me demande souvent qu'est ce qui est en moi qui pourrait plaire à une fille
Si par une fille, tu veux dire n'importe laquelle, il y a sûrement un bon millier de choses qui pourraient éventuellement plaire à n'importe quelle femme :
(au pif) ta gentillesse, tes attentions, ta beauté (même si elle n'est pas conventionnelle), ton corps, ton odeur, ton intelligence, ta démarche, votre complicité, ton style de vie, ta confiance en toi, ton porte-feuille, le fait que tu l'écoutes, que tu la trouves belle, que tu la fasses se sentir bien, que tu la serres dans tes bras...
C'est probablement plus dur de trouer une caractéristique qui ne plairait à aucune femme!

On a tous connu des gens à l'école qui se trouvaient nuls et qui avaient malgré tout de très bonnes notes.
Pareil, je connais pas mal d'adultes complexés par leur physique, leur mental, leur instabilité financière, leur manque de sociabilisation... Ca n'est jamais que leur propre représentation d'eux-mêmes. D'autres personnes les trouveront attirantes malgré cela, ou parfois même grâce à cela!

Donc tente ta chance (car ça tombe rarement du ciel), développe ta confiance en toi et aime-toi pour ce que tu es. Ca ne veut pas dire que tu ne dois rien changer, travailler sur soi et essayer de se rapprocher des canons de l'attraction n'est pas inutile (hygiène, look, être en forme physiquement, mentalement et socialement...), mais tu dois t'accepter, arrêter de te juger et te laisser autant de chances que nécessaires.

Bonjour
Je vous remercie.
Dans vos réponses réponse il y'a une chose qui est revenue, c'est être '' soi-même ''. Et si être soi-même n'est pas bénéfique ? À partir de quel moment peut-on se dire qu'il faut changer une habitude ? Par exemple moi je suis une personne qui aime rester seule, donc pas trop sociable et timide. Dois-je changer cela ? Ou alors je dois prendre cela pour une qualité ? Car franchement je reste un perplexe sur ce point. Après ce dont je suis sûr c'est que je je dois travailler ma confiance et estime.

Aussi en ce qui concerne la gentillesse, est-ce un défaut ou une qualité ? Car j'étais trop gentil et disponible avec eet apparemment il ne le fallait pas.

Une autre question : quand je suis dans la rue, comment regarder une fille ? J'arrive pas à regarder une fille dans les yeux, j'ai le regard fuyant mais dernièrement je travaille sur ce point. Et surtout la question comment interpréter les regards et les échanges de regards.
La drague dans la rue c'est pas un truc qui me tante mais juste pour m'entraîner

Car franchement physiquement je ne sais pas comment me considérer après je ne suis pas un BG.

Merci

Salut Jfory,
Jfory a écrit :
11.06.21
Et si être soi-même n'est pas bénéfique ? À partir de quel moment peut-on se dire qu'il faut changer une habitude ?
Pas bénéfique... mais pour qui ?

Si toi ton délire c'est d'aimer être seul et au calme et que ça te fait du bien... pourquoi tu changerais ça pour quelqu'un d'autre ? Tu finiras aussi par trouver une personne dans tes énergies, qui aime être seule par moment, ou au calme tous les deux. Faut pas chercher à te changer ou à rentrer dans n'importe quelle relation, ça va te pourrir.

Ceci dit, ce qui te fait du bien ne doit pas non plus devenir ta prison. Tu aimes être seul, c'est cool. Mais attention de ne pas tomber dans le piège de l'isolement par exemple.

Faut juste calibrer par rapport à ta ligne de vie à toi, puis légèrement surfer sur les alentours de ta ligne de vie sans aller dans les extrêmes qui te feraient du mal, que ce soit trop seul ou trop entouré.

La gentillesse. Pareil.
Tout dépend des circonstances.
Et chacun a sa définition de la gentillesse.

Etre gentil globalement, c'est bien.
Trop gentil dans certains cas, c'est de la merde, on va te marcher dessus.
Pas assez et tu vas passer pour un connard.

Avec les femmes, je dirais qu'être trop gentille au sens d'être trop disponible, c'est pas bien. La fille peut perdre de l'intérêt, en fonction de sa conception de l'homme... tout en aimant un homme gentil sous certains aspects... Puis, à quel moment de la relation ? Dans quelles circonstances ? etc etc

En fait, c'est toujours variable de l'un à l'autre, donc prends ce qui te fait du bien à toi, sois authentique avec tes valeurs, et cherche des femmes qui te correspondent (on a tendance au début à vouloir choper tout et n'importe quoi... mais l'un des secrets c'est déjà de t'orienter vers le genre de femmes qui te plaisent).

Faut pas trop te prendre la tête avec ça je pense... essaie juste de développer ta vie globalement comme tu fais, comme dans la séduction, tout en étant dans tes valeurs (mais sans non plus oublier de te remettre en question bien sûr).
Jfory a écrit :
11.06.21
Une autre question : quand je suis dans la rue, comment regarder une fille ?
Imagine toi un kebab à 5h du mat.. t'as la technique !
Non, j'déconne :lol:

Laisse tomber les interprétations de regards. C'est bidon, tu vas t'imaginer des trucs dans les deux sens qui seront pas forcément le cas pour elle. Un regard, ça se vit, ça se ressent intérieurement si y'a un truc qui passe. Oublie le mental et concentre toi sur les énergies qui passent, sans projeter une volonté/envie. Bref, vis le truc quoi, puis tu verras.
Jfory a écrit :
11.06.21
La drague dans la rue c'est pas un truc qui me tante mais juste pour m'entraîner
Ca passe avant tout par toi-même. C'est pas l'extérieur qui va te changer, mais ça va de l'intérieur vers l'extérieur. Par contre, quelques gifles peuvent aider à mieux se comprendre, bien sûr. Mais te focalise pas à 100% sur l'extérieur :wink:

Jfory a écrit :
11.06.21
Dans vos réponses réponse il y'a une chose qui est revenue, c'est être '' soi-même ''.
Être une meilleure version de toi-même. Sans jouer un rôle mais sans te dévaloriser non plus.

Jfory a écrit :
11.06.21
Et si être soi-même n'est pas bénéfique ?

Prenons un exemple caricatural : tu ne vas pas décrire précisément à chaque personne que tu croises l’horrible diarrhée que tu as eue la veille. Pas vrai ? Eh bien c’est pareil pour certains aspects de ta vie, il ne faut pas en parler pour ne pas incommoder les autres. C’est juste du tact et du savoir vivre. Tout le monde le fait.

Jfory a écrit :
11.06.21
À partir de quel moment peut-on se dire qu'il faut changer une habitude ?

Je dirai à partir du moment où tu en souffres, tout simplement.

Jfory a écrit :
11.06.21
Aussi en ce qui concerne la gentillesse, est-ce un défaut ou une qualité ?

C’est un défaut quand tu fais systématiquement passer les intérêts des autres avant les tiens et ne reçois que du mépris en retour.

C’est une qualité quand les autres sont aussi gentils avec toi que tu l’es avec eux.

Jfory a écrit :
11.06.21
Une autre question : quand je suis dans la rue, comment regarder une fille ? J'arrive pas à regarder une fille dans les yeux, j'ai le regard fuyant mais dernièrement je travaille sur ce point. Et surtout la question comment interpréter les regards et les échanges de regards.

C’est comme à l’entraînement : si tu places la barre trop haut, c’est le claquage assuré.

Je pense qu’il vaut mieux commencer avec des objectifs réalistes. Tu peux commencer par aller te promener une demi-heure une heure avec pour objectif de regarder dans les yeux toutes les personnes que tu croises. La plupart des femmes ne soutiendront pas ton regard par peur. Mais tu seras surpris de constater que c’est le cas de plein d’hommes aussi. En cas de contact visuel, maintiens le pendant une à deux secondes puis détourne le regard, mais vers l’horizon, jamais vers le sol.

Le cerveau est comme un muscle : soumis à de la tension, entraînement après entraînement, il se reconstruit plus fort et mieux adapté à l’épreuve.

Jfory a écrit :
11.06.21
Car franchement physiquement je ne sais pas comment me considérer après je ne suis pas un BG.

Les BG attirent surtout la demande d’attention de filles certes jolies mais souvent déséquilibrées et qui se défilent la plupart du temps. Il doivent en plus gérer l’hostilité insidieuse des autres basée sur leurs complexes, leurs fantasmes et leurs projections qui ne correspondent à aucune réalité vécue de leur côté. C’est un ami qui me l’a dit.

Bon courage pour la suite, ça va le faire, t’inquiète.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 12.06.21, 14h32 par Nonchalance

Je vous remercie.
Oui je vais commencer le regard car je sais que j'ai un regard fuyant, après le weekend je travaille et je pense que c'est une occasion pour bosser beaucoup de choses notamment lors de mes interactions avec les clients. ( C'est une grande surface ) d'ailleurs j'ai commencé à le faire.

Après je dois passer à la communication et tenir une conversation

Juste par rapport à la fille pour laquelle j'ai créé ce topic, comment arrêter de lui parler ?
Hier j'ai vu qu'elle m'avait envoyé un message sur WhatsApp, comme j'avais pas ce dernier sur mon téléphone, je ne l'ai vu et et alors répondu qu'un jour après. ... C'était un salut ça va et j'ai répondu par '' salut ça va et toi ?'' depuis elle répond plus. J'ai répondu par politesse alors que j'ai un peu hésité...
Comment prendre de la distance ?

Ça dépend de toi mec. Il faut que tu vois ça comme si tu trahissais un peu plus ta dignité à chaque fois que tu lui réponds.

C'est un peu plus compliqué que ça parce que je suis sûr que cette fille ne te veut pas de mal, tout au plus elle cherche à tester son pouvoir de séduction sur toi. Mais en gros, tu dois voir cette situation comme si cette femme se servait de toi pour quelque chose. Et à chaque fois, tu le lui donnes alors que ça te fait du mal.

Donc tu es en position de faiblesse vis à vis d'elle. Et le meilleur moyen pour rééquilibrer la balance, c'est d'arrêter d'interagir avec elle, que ce soit virtuellement ou dans la vraie vie. Et ce, jusqu'à ce que tu sois passé à autre chose et que tu ne la vois plus que comme une femme comme les autres.

En gros, tu coupes les ponts avec elle pour te protéger et il faut que tu prennes conscience qu'à chaque fois que tu reprends contact avec elle, tu te blesses et tu t'éloignes du chemin qui te fera reprendre confiance en toi et qui te permettra de passer à autre chose. Comme je l'ai dit plus haut, tu peux la prévenir que tu ne peux plus garder contact avec elle parce que tu es incapable de la voir comme une simple amie pour le moment si ça te fait sentir mieux vis à vis de cette situation.

Sinon, tu cesses de communiquer avec elle, tout simplement, même si c'est elle qui initie le contact. C'est un peu lâche à la base mais je crois que les mœurs ont changé et qu'il est devenu tout à fait acceptable de ghoster les autres. En tout cas, tu dois mettre ton bien être personnel en avant et te détacher de tout sens d'obligation ou de devoir envers elle. Tu n'en as pas et tu n'en as jamais eu.

Merci
Oui ça me fait mal quand je pense qu'elle se sert juste de moi, ça touche mon estime que soi et confiance en soi.

Oui je ne voulais pas lui répondre après je me suis dit que ça ne se fait pas. Je ne vais pas faire le gamin ... . Après je me suis dit que j'allais lui parler froidement, une une discussion banale salut ça va ..

Et là quand je vois les choses de ce côté, je regrette de lui avoir répondu. Ça m'a un peu blessé.

En ce qui concerne lui envoyer un message je ne sais pas si c'est une bonne idée. Car je pense à lui dire que ''j'ai pas envie de te parler, j'aimerais qu'on arrête de se contacter pour le moment ''

Oui je ne vais plus lui parler.

Jfory a écrit :
11.06.21
Dans vos réponses réponse il y'a une chose qui est revenue, être '' soi-même ''. Et si être soi-même n'est pas bénéfique ?
Attention, il y a être soi-même et être soi-même. C'est plus facile de séduire en étant bien dans sa peau (on peut être en surpoids et séduire, à condition de s'accepter, parfois de compenser comme avec une tchatche incroyable). Mais certains comportements sont des handicaps dans la séduction (timidité maladive, vivre seul au milieu des bois, ne pas faire attention à soi, se sentir absolument indésirable...), et changer ces traits là facilite la séduction.

Donc il ne faut pas que tu essayes de tout changer en toi, juste de te rendre plus "vendable" et y croire toi-même (ou au moins faire semblant d'y croire). Et pour cela, il faut parfois dépasser ses peurs, devenir la personne qu'on aimerait devenir et ne pas rester celle que l'on est.

Répondre