Je fais des sports de combat, mais j’aime pas ça

Note : 8

le 11.04.2021 par Dylan456

13 réponses / Dernière par Bumble le 13.04.2021, 06h57

Un forum pour parler fitness, musculation, sport et, d'une manière générale, tout ce qui contribue à une bonne santé physique.
Répondre
Salut, je savais pas que y’avait une rubrique sport dans ce forum mais je trouve que c’est une bonne idée, donc j’en profite pour parler d’un souci que j’ai

Depuis deux ans je fais de la boxe anglaise et du grappling, mais pas du tout par passion, plutôt par un sentiment de « devoir »

Je n’aime pas les sports de combat, ce que j’aime c’est le fait de me dire que je suis capable de faire des choses qui me sont très difficiles, envers et contre tout, de me dire que je suis capable d’abnégation, de mettre mon petit confort de côté pour me prendre des marrons dans la tronche et d’y retourner à chaque fois

C’est une forme de difficulté ou d’épreuve que je m’inflige à contre-coeur, si je suis vraiment honnête avec moi-même je n’aime pas les sports de combat, ça me gonfle, ça me fout le bourdon, et je pense ça depuis le tout début que j’en fais

Je trouve que c’est des sports particulièrement ingrats, abrutissants, ennuyeux

Et pourtant, je suis pas mauvais
J’ai quelques combats en boxe anglaise à mon actif et j’en ai gagné, mais la boxe en tant que tel ça me plaît pas, y’a rien à faire je trouve que ce sport est complètement con, et idem pour le grappling

Loin de moi l’idée de juger ceux qui en font par contre, mais en ce qui me concerne j’ai l’impression de devoir régresser cérébralement pour pouvoir faire de la boxe, et je me suis rendu compte de ça surtout au début, y’a deux ans en arrière

Quand j’ai commencé ces sports c’était dans une démarche de m’infliger une sorte de challenge, une forme de « service militaire », et puis je me disais que avec le temps je commencerai à aimer ça, puis non, c’est toujours aussi chiant qu’au début voire encore pire

J’étais aussi dans une démarche d’avoir des réflexes au cas où y’ait une baston

Mais quoi qu’il en soit j’ai jamais fait ça par plaisir, ça a toujours été une corvée chiante comme la mort

Donc là je peux plus, je sature, j’en ai plein le cul

Deux ans que je vais aux entraînements et aux combats à reculons tout ça pour me « prouver » quelque chose, pour des sports que je ne peux pas blairer

Si vous voulez comprendre pourquoi je suis aussi amer sur le ton que j’emploie, là au moment où j’écris ça je sors de mon entraînement de boxe en fait, et en ce moment je suis sur une période où je suis un peu fatigué (j’ai toujours une période de fatigue une fois tous les ans), donc j’ai fait de l’hypoglycémie et un malaise vagal comme je l’ai déjà souvent fait, l’entraînement n’a pas été très enrichissant, et les quelques entraînements précédents ne l’ont pas été non plus

La seule chose qui me raccroche à ces sports c’est de me dire « il faut pas abandonner, il faut pas faire ci ou ça »

Mais putain qu’est-ce que j’aime pas ça, l’ennui que je ressens vous pouvez pas savoir

Quoi que je décide de faire je suis pris en tenaille entre deux problèmes:

Si je continue, j’ai l’ennui et le dégoût (parce que en soit ça me dégoûte, le fait de cogner sur un mec ça me fait pas plaisir et j’ai jamais aimé ça)

Si j’arrête, j’ai le sentiment de honte et de culpabilité, parce que je vais me dire que je suis une sombre merde parce que j’ai abandonné

Bref là je suis un peu sous le coup de l’émotion et de la fatigue donc je suis pas hyper objectif, je suis complètement crevé donc il est possible que ça altère mon jugement

J’ai déjà eu envie d’arrêter plein de fois depuis que j’ai commencé les sport de combat, mais là l’envie devient omniprésente, si je m’écoute je déchire ma putain de carte de membre du club et j’y fous jamais plus les pieds, je jette mes putains de gants à la poubelle, et je veux plus entendre parler de boxe ni de lutte ni de quoi que ce soit qui y ressemble

Mais après avoir fait ça je ressentirais la honte... vous avez compris le bouzin

Dilemme cornélien, aidez-moi à y voir plus clair

Merci :)

Ce qui est bête surtout, c'est de s'obstiner à faire un truc que l'on déteste. Ça n'a pas de sens !

Il y a plein d'autres sports dans lesquels tu pourrais t'épanouir. Arrête la boxe, il n'y a pas de honte à arrêter quelque chose qui ne plaît pas et trouve un sport qui te convient.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 11.04.21, 13h46 par Onmyoji

Il y a pas mal de choses qui peuvent poser un challenge sans être abrutissantes.
Tu peux préparer des compétitions comme l'iron man, des marathons, mais c'est aussi ingrat (tout l'est quand c'est extrême et que ça devient une obligation plus qu'une passion, mais toi t'es déjà pas aidé par le fait de pas faire la chose par passion à la base)
ou faire des trucs où le challenge est plus ponctuel sans être une fin en soi: escalade, en salle ou pas, surf et sports de glisse, n'importe quoi en fait, si ça te plaît, que tu décides d'avoir un bon niveau, sans out autant chercher à t'imposer une épreuve.
Après, pourquoi as-tu des choses à te prouver?
Parce que tu n'as pas le sentiment d'avoir assez accompli dans ta vie? Ou parce que le côté physique c'est ce qui te "manque"?
Tu as des critiques sur ça?
Que pense ton entourage direct dans ces sports? Ils doivent bien le sentir?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Pertinent le 11.04.21, 17h10 par Alex_B
"Non mais arrête, j'ai pas tort, j'aime la séduction", c'est le "non mais tu peux pas parler parce que tu es un homme" des "artistes de la drague" (qui s'y connaissent autant en art qu'en séduction).

Bonjour Dylan456,

Je pense qu'il faut que tu trouve un compromis entre le fait de faire un sport dans lequel tu puisse te dépasser, faire preuve d'abnégation, etc.... et le fait que tu te fasse plaisir.

Peut-être essayer un autre sport.

Tu as bien d'autres sports qui existent avec une part de challenge et puis tu as des sports qui associent cela à l'aspect contact.

Je pense par exemple au rugby qui est un sport qui associe l'esprit d'équipe, le contact, mais aussi dans lequel il est important d'avoir des valeurs d'abnégation et de don de soi.
Tu as d'autres sports comme l'a cité Onmyoji, mais l'important c'est de prendre du plaisir sinon à force tu risque de te dégouter vraiment et ça c'est pas bon.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Tout à fait ! le 11.04.21, 17h10 par Alex_B

Onmyoji a écrit :
11.04.21
Il y a pas mal de choses qui peuvent poser un challenge sans être abrutissantes.
Tu peux préparer des compétitions comme l'iron man, des marathons, mais c'est aussi ingrat (tout l'est quand c'est extrême et que ça devient une obligation plus qu'une passion, mais toi t'es déjà pas aidé par le fait de pas faire la chose par passion à la base)
ou faire des trucs où le challenge est plus ponctuel sans être une fin en soi: escalade, en salle ou pas, surf et sports de glisse, n'importe quoi en fait, si ça te plaît, que tu décides d'avoir un bon niveau, sans out autant chercher à t'imposer une épreuve.
Après, pourquoi as-tu des choses à te prouver?
Parce que tu n'as pas le sentiment d'avoir assez accompli dans ta vie? Ou parce que le côté physique c'est ce qui te "manque"?
Tu as des critiques sur ça?
Que pense ton entourage direct dans ces sports? Ils doivent bien le sentir?
« Après, pourquoi as-tu des choses à te prouver? »

En fait pour comprendre ça il faut comprendre la raison pour laquelle j’ai démarré les sports de combat
En 2018 j’ai été victime d’un guet-apens, deux gonze me sont tombés dessus, tous les deux plus grands que moi, et je me suis retrouvé complètement tétanisé

Normalement j’aurais dû au moins faire quelque chose, je parle pas de forcément niquer les deux mecs en même temps mais au moins me défendre quoi, et puis là j’ai rien fait, je m’y attendais pas du tout

Et ça m’a beaucoup affecté, le fait d’être totalement immobile, complètement flippé, j’ai vécu ça comme une humiliation totale et ça a macéré dans ma tête pendant quelques temps, et puis je me suis dit que c’était hors de question que ça se reproduise, me faire attaquer sans me défendre sans bouger une oreille c’était pas question

Donc j’avais deux choix: soit je vais chez le psy, soit je vais dans un club de boxe

Donc comme je suis sceptique sur les psys, j’ai choisi la boxe, parce que j’estimais qu’il était de mon devoir de me défendre, tout simplement

C’est pour ça que j’ai choisi les sports de combat et pas autre chose

« Tu as des critiques sur ça? »
« Que pense ton entourage direct dans ces sports? Ils doivent bien le sentir? »

J’ai des critiques négatives mais aussi des critiques positives venant de mon entourage

Deux exemples:

Ma grand-mère par exemple me dit toujours que ça lui fait faire du souci, qu’elle voudrait mieux que je fasse un truc plus light (l’instinct maternel)

Par contre mon oncle est très fier de moi, il me dit souvent que je suis un « sacré couillu » mais il ne m’a pas poussé à faire des sports de combat, c’est pas lui qui est à l’origine de la décision, mais je suis beaucoup monté dans son estime depuis que je fais des sports de combat, il ne me l’a pas dit explicitement mais je le sens


« Parce que tu n'as pas le sentiment d'avoir assez accompli dans ta vie? »

Oui mais ça c’est un peu inhérent à ma personnalité, je suis jamais assez content de moi, j’ai toujours été comme ça
Mais j’ai 24 ans donc je suis loin d’avoir fait tout ce que je voulais
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Ça va aller le 11.04.21, 18h42 par Locknar

Dylan456 a écrit :
11.04.21

Oui mais ça c’est un peu inhérent à ma personnalité, je suis jamais assez content de moi, j’ai toujours été comme ça
C'est plutôt une bonne chose je trouve (j'ai tendance à être pareil) mais attention à ne pas le pousser trop loin.

Après je comprends très bien ta volonté de faire un sport de combat pour apprendre à te défendre vu ce qu'il t'es arrivé.

A toi de voir ce que tu veut faire, tu peut très bien continuer la boxe tout en étant malheureux de faire cela parce que ça ne te plais pas, être très bon dans ce domaine et même faire une carrière la dedans. Ce n'est peut-être pas la meilleure voie si tu n'aime pas cela et tu risque peut-être d'être de plus en plus dégouté mais si c'est ta volonté personne ne peut t’empêcher de continuer.

Locknar a écrit :
11.04.21
Dylan456 a écrit :
11.04.21

Oui mais ça c’est un peu inhérent à ma personnalité, je suis jamais assez content de moi, j’ai toujours été comme ça
C'est plutôt une bonne chose je trouve (j'ai tendance à être pareil) mais attention à ne pas le pousser trop loin.

Après je comprends très bien ta volonté de faire un sport de combat pour apprendre à te défendre vu ce qu'il t'es arrivé.

A toi de voir ce que tu veut faire, tu peut très bien continuer la boxe tout en étant malheureux de faire cela parce que ça ne te plais pas, être très bon dans ce domaine et même faire une carrière la dedans. Ce n'est peut-être pas la meilleure voie si tu n'aime pas cela et tu risque peut-être d'être de plus en plus dégouté mais si c'est ta volonté personne ne peut t’empêcher de continuer.
Oui complètement, pour l’instant je me disais « bon ben c’est un mal nécessaire, j’apprends et j’assimile des réflexes pour savoir cogner et encaisser en cas d’attaque/baston »
Donc j’étais dans une démarche utilitaire, pas dans une démarche de passion

J’aime pas la violence en fait, c’est tout bête à dire mais c’est une réalité
Mais j’aime encore moins être incapable de faire quoi que ce soit en cas d’attaque, donc j’ai pris sur moi et je me suis dit que je faisais mon devoir d’apprendre à me servir de la violence même si j’aime pas ça

C’est comme quand t’es au lycée et que tu dois apprendre les maths... ben c’est chiant, la plupart n’aiment pas ça mais tu le fais quand même pour avoir le bac

Mais maintenant que tu sais te battre, que tu as réussi à te prouver que tu pouvais encaisser, répondre, que tu as les techniques et même, que tu as réussi à gagner des combats, tu pourrais peut-être arrêter ?

Ou alors tu pourrais diminuer la cadence, ne t'entraîner que de temps en temps juste pour entretenir les réflexes. Je ne sais pas si c'est possible. Voire changer de sport de combat, les arts martiaux, ça pourrait te plaire davantage, c'est un peu moins "bourrin".

Ma mère a fait du judo, elle était capable de mettre son oncle par terre sans lui coller un pain donc pour se défendre, ça marche aussi :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 12.04.21, 00h21 par Dylan456

Est ce que tu sens que tu saurais quoi faire maintenant si deux mecs te retombent dessus?

Alex_B a écrit :
11.04.21
Mais maintenant que tu sais te battre, que tu as réussi à te prouver que tu pouvais encaisser, répondre, que tu as les techniques et même, que tu as réussi à gagner des combats, tu pourrais peut-être arrêter ?

Ou alors tu pourrais diminuer la cadence, ne t'entraîner que de temps en temps juste pour entretenir les réflexes. Je ne sais pas si c'est possible. Voire changer de sport de combat, les arts martiaux, ça pourrait te plaire davantage, c'est un peu moins "bourrin".

Ma mère a fait du judo, elle était capable de mettre son oncle par terre sans lui coller un pain donc pour se défendre, ça marche aussi :wink:
C’est une idée intéressante, faut que je réfléchisse
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bien le 12.04.21, 10h05 par Alex_B

Dragon a écrit :
11.04.21
Est ce que tu sens que tu saurais quoi faire maintenant si deux mecs te retombent dessus?

Oui sans doute, cela dit curieusement depuis que je fais des sports de combat je me suis jamais re-fait agresser... Un de mes coach m’avait dit qu’on développe une sorte « d’aura » quand on apprend les sports de combat, et effectivement y’a beaucoup de choses qui ont changé, déjà quand on me voit physiquement on a pas trop envie de m’agresser, parce que les sports de combat (et certainement les arts martiaux asiatiques aussi, que je connais moins) ça ancre dans la tête des nouvelles attitudes, rien que quand je marche je vois bien que j’ai pas la même posture, quand je parle avec des gens je les fixe bien droit dans les yeux, quand je négocie je fais peu de concessions, j’hésite pas quand je parle, je bégaye pas, je perds pas mes moyens... Donc ça m’aura quand même apporté beaucoup de choses malgré l’aspect casse-bonbon

Selon moi, on finit une chose quand on atteint l'objectif qu'on s'était donné.
Donc puisque c'est aujourd'hui le cas, je vois pas en quoi tu pourrais dire que tu abandonnes avant d'avoir fini.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Tout à fait ! le 12.04.21, 10h10 par Alex_B
  • [+1] Il y'a du vrai... le 12.04.21, 11h30 par Dylan456
  • [0] En effet le 12.04.21, 13h27 par Citadin

Dragon a écrit :
12.04.21
Selon moi, on finit une chose quand on atteint l'objectif qu'on s'était donné.
Donc puisque c'est aujourd'hui le cas, je vois pas en quoi tu pourrais dire que tu abandonnes avant d'avoir fini.
Ça aussi c’est interessant... mais c’est pareil il faut que je réfléchisse

Oui, je connais aussi des mecs qui font des sports de combat à haut niveau qui se sont fait démonter. Tu n’es jamais préparé à une agression surtout quand tu as plusieurs personnes/ une arme qui rentre en ligne de compte.

Par contre continuer à faire du sport alors que ça te plait pas bof.
C’est un peu et je m’excuse d’avance du parallèle comme si tu pratiquais qqch sexuellement que tu n’aimes pas ! Pourquoi continuer à le faire, si ça ne te procure aucun plaisir et envie.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Tout à fait ! le 13.04.21, 08h14 par Alex_B
"mieux vaut pas de pipe qu'une pipe faite avec une tronche qui fait croire qu'elle va gerber"

Répondre