Discussion

Amourette de voyage transformée en relation impossible.

Note : 6
lancé par valll le 07.05.2018
11 réponses
dernier par valll le 23.05.2018, 18h34
Salut !


Je l'ai pas vu venir mais je me suis mis dans une situation bien pourrie. J'ai vécu une expérience folle mais je me sens comme une merde à la relecture.

Je pense que moi seul puisse avoir la solution à mon problème mais j'ai besoin de l'avis de grandes (ou petites) personnes. C'est long, c'est détaillé et un peu euphorique, bonne lecture.

...

Ca se passe à l'étranger. Je rencontre cette fille, sa personnalité me fait immédiatement fondre. On accroche vraiment tout les deux et on couche ensembles une semaine après notre rencontre. On passe notre temps ensembles au sein d'un groupe de potes. Je flippe au début, je ne veux rien de sérieux entre nous. Deux semaines après j'emménage chez elle.

C'est gros peut-être mais c'est sans grande importance, c'est éphémère et on le sait. Nous sommes tout les deux en voyage pour une durée déterminée. Un mois en l'occurrence. J'ai emménagé chez elle (deux t-shirt et trois caleçons) en sachant qu'elle partirai dans un mois pour son pays d'origine.

On a commencé a passer tout notre temps ensemble, en amoureux ou avec nos amis communs. Tout est allée très vite. En considérant que ses petits défauts me faisaient craquer, c'était la petite amie parfaite. La folie sur le plan sexuel, une énorme compatibilité sur le plan intellectuel, des valeurs éthiques similaires, des rires, et de la mignonnerie à en vomir.

Un jour elle m'a demandé si je pensais qu'on pouvait "end-up together". Comprendre : "finir ensembles", genre : "c'est elle qui est faite pour moi et moi je suis l'amour de sa vie". Sur le coup j'ai rien dit, mais ça m'a travaillé. J'ai commencé à rêver, à me complaire dans cette idée et on a commencé à faire des plans imaginaires pour le futur. Un futur pas si lointain, et des plans pas si imaginaires finalement.

Vint le jour de son départ : une sale journée... La communication numérique qui commence. Et le début de l'angoisse.

Elle se retrouve dans une nouvelle vie, loin de ses amis, loin de sa vie d'étudiante, avec un job a responsabilités dans une grande ville qui vit à 200 à l'heure. Elle vit mal ce changement, c'est normal. Je la soutiens, moi je vais bien, j'arrive a faire mon deuil de la relation. J'y arrive vite même et ai l'impression que tout cet amour et toute cette foi de se retrouver un jour partent aussi vite qu'ils sont arrivés.

On a une première discussion sur la non-exclusivité de la relation. On l'avait déjà eu mais je voulais en être sur. Elle a du mal à l'accepter. Pour elle nous devons nous attendre, pendant 10 mois, le temps qu'on puisse se retrouver. Elle fini par accepter... Quoi que, c'est plutôt imposée finalement. Car je lui dit que je ne peux tout simplement pas lui promettre cette exclusivité.

Quelques semaines après elle me questionne : "Quelqu'un a flirté avec toi ?". Je sens que ca cache une réelle inquiétude, ça me brise le cœur. Je ne dis rien mais en réalité, j'ai flirté oui. Face à ses inquiétudes je prend peur, je me dis qu'elle souffre de me voir aller de l'avant. Je lui implore de faire de même, de ne pas m'attendre pour vivre. Je deviens parano et me dit qu'il vaudrait peut-être mieux tout arrêter, lui briser tout espoir pour qu'elle aille de l'avant.

Elle me dit qu'elle a juste besoin de m'entendre dire que je suis encore avec elle dans cette aventure, que moi aussi j'ai espoir qu'on finisse ensembles. Et c'est vrai, je l'ai cet espoir. Je l'ai aujourd'hui, ici et maintenant, mais pas demain, pas dans 10 mois.

Oui je voudrais tenter quelque chose de grand avec elle. Oui si elle était là, tout de suite, je voudrais qu'elle soit ma petite amie. Et oui j'espère la revoir un jour pour vivre quelque chose avec elle. Mais pour l'instant elle est pas là, alors j'avance, je ne me pose pas la question de ce qui adviendra.

Alors elle souffre, alors je doute et je la fais souffrir. J'ai parfois l'impression de lui mentir en disant que j'y crois encore. Et parfois j'y crois vraiment. J'ai l'impression d'être un lâche qui a pas le courage de la quitter réellement. J'ai l'impression d'avoir une emprise sur elle, j'ai peur qu'elle me laisse lui faire du mal.

J'ai essayé d'être honnête sur mes sentiments, de lui dire que : "Evidemment je vais de l'avant vu que tu n'es pas là.". J'ai même essayé de la quitter de lui dire que je voulais abandonner l'espoir de la revoir. Elle m'a demandé si c'était vrai, si je voulais vraiment abandonner cet espoir : bien-sûr que non. Mais j'ai pas envie d'y penser maintenant, maintenant nous n'y pouvons rien, nous sommes esclaves de la situation.

Pour tout vous dire, un soir j'ai espoir et je me dit que ça vaut la peine d'y croire et au matin je me dit que tout ça est insensé, d'une folie sans nom et que ça ne marchera jamais.

Suis-je entrain de la manipuler ? Est-ce que je joue avec ses sentiments ? Que dois-je faire ? Est-ce légitime de rêver d'un futur lointain avec elle et de le lui dire ? J'ai peur de me mentir à moi-même parce que je suis trop lâche pour assumer d'aller bien suite à son départ.

Le détail de la fin, celui qui donne un brin de sens a cette situation :

Son pays d'origine est genre... Le point sur terre le plus éloigné de mon emplacement actuel. Genre de l'autre coté de la planète quoi ! Le truc c'est que, si nous le souhaitons tout les deux, dans 10 mois nous pourrons habiter à proximité l'un de l'autre, voir même ensembles et en parfait accord avec les projet professionnels de chacun. Et oui, aujourd'hui, ici et maintenant, cette idée me plait et j'en ai envie.

...

Merci pour votre lecture. Vous avez le droit de me taper sur la tête pour me remettre les pieds sur terre.
Je pense qu'on peut poser le problème en ces termes : est-il possible de dissocier la relation actuelle (et future) - celle dont vous avez tous les deux envie - de l'exclusivité sexuelle qu'elle souhaite et qui semble la rassurer ?
Bah 10 mois c’est pas la fin’ du monde non plus.


Par contre à mon avis vous avez probablement des points à revoir dans votre manière de communiquer à distance :)
Merci les gars !

Citation:
Je pense qu'on peut poser le problème en ces termes : est-il possible de dissocier la relation actuelle (et future) - celle dont vous avez tous les deux envie - de l'exclusivité sexuelle qu'elle souhaite et qui semble la rassurer ?

Alors je ne suis pas sur de bien saisir la question.

Je ne pense pas qu'on puisse dissocier la relation actuelle de l'exclusivité qu'elle me demande car elle m'a dit clairement : "Je ne sais pas si je t'aimerais autant en sachant que tu as couché avec une autre." Elle aurait voulu que je l'attende.

Elle m'a dit qu'elle acceptait que j'aille voir ailleurs, du moins, que si cela arrivait elle essayerai de l'accepter. Elle ne comprends pas que je puisse vouloir coucher avec d'autres filles. Le fait est qu'elle risque de s'en rendre malade. Dès que je rencontre une nouvelle fille elle est prise de peur. Et en plus, ici y'a pas mal de filles qui me tournent autour et elle l'a bien remarqué quand on était tout les deux.

Même si elle n'est pas obligé de le savoir, nous communiquons trop pour qu'elle passe à coté d'un élément suspect.

Ce qui nous propulse directement à notre deuxième réponse :

Citation:
Bah 10 mois c’est pas la fin’ du monde non plus.

Alors non c'est pas la fin du monde. Mais quand t'es entouré d'un tas d'étudiantes qui s'imaginent que le français c'est trop bon, ben c'est autre chose. Et puis j'ai pas envie de m'abstenir pour une relation avec une fille qui est à 12h de décalage horaire de chez moi. Ca n'a aucun sens pour moi. Tout ce que ça va faire c'est me faire accumuler de la frustration et je vais en vouloir a notre relation. J'ai comme envie que ça démarre quand on se retrouvera. On devra évidemment se re-séduire je pense. On ne s'est même pas connu deux mois. Et si je veux me mettre avec elle c'est que je pense que je peux être heureux un long moment à ses cotés, j'ai donc envie de croquer pleinement ma liberté avant de me consacrer a elle et elle seule.

Et :

Citation:
Par contre à mon avis vous avez probablement des points à revoir dans votre manière de communiquer à distance.

Alors oui et re-oui. Déjà moi je suis super nul pour ça et ça a vite fait de me gonfler les textos et les appels à n'importe quel moment de la journée. Je sais pas du tout comment m'y prendre pour instaurer une communication régulière et non-envahissante. Sur ce sujet je suis complètement preneur - et nul.


Bon, du coup, après la période de crise de ces dernière jours et après que je lui ai exprimé mes doutes, et après que je lui ai exprimé que mes doutes n'étaient que passagers elle ne m'a pas recontacté. Oui j'ai fait de la bonne boulette. Je pense que de son coté une mise au point s'impose également. Elle a besoin de se distancer de moi car je l'ai faite souffrir. C'est égoïste de ma part mais je déteste ça.

Pensez-vous qu'il y ait un moyen de maintenir ce genre de relation sans que ça nuise a l'un ou à l'autre ? Quels ajustements seraient pertinents (sur les compromis et sur la communication) ? Question à moi-même : me sentirais-je bien dans une relation exclusive avec elle alors qu'elle n'est pas la ? - Non.

Encore merci pour votre aide.
- Un mec qui veut tout tout de suite.
Être incapable de mettre sa frustration en sourdine pour quelques temps parce qu'on planifie quelque chose de mieux, c'est typique des enfants tu sais.
C'est légitime de vouloir l'exclusivité.
C'est légitime aussi de vouloir ta liberté si tu ne peux pas te tenir en laisse mais:
-ne joue pas avec elle. Dis lui clairement que tu veux profiter de tout ce que t'offre l'instant. Que ce soit elle quand elle est là où d'autres quand elle n'est pas là.
-ne pense pas que même quand elle sera là ça se calmera. Fatalement si tu es entouré d'autres filles qui te teasent, tu auras envie de les goûter.
Ce qui n'est pas sain si tu veux avoir une relation non ouverte avec elle.
Plutôt que discuter de l'espoir ou ce genre de trucs qui ne font pas avancer pour prendre une décision;
Tu devrais lui expliquer ton fonctionnement réel. Ça remettra certainement votre relation en perspective pour elle. Et si ça ne le fait pas honnêtement c'est parce qu'elle espère que tu changeras. Si tu sens que c'est ça épargne lui des souffrances et quitte la. Même si ça veut dire abandonner "un de tes meilleurs plans".
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Constructif) le 08.05.18, 08h42 par Jalapeno
  • +1 (Absolument) le 08.05.18, 09h26 par Perlambre
  • +1 (Merci ! :)) le 08.05.18, 18h35 par valll
Quelques semaines après elle me questionne : "Quelqu'un a flirté avec toi ?". Je sens que ca cache une réelle inquiétude, ça me brise le cœur. Je ne dis rien mais en réalité, j'ai flirté oui.

Je ne sais si cela peut t'aider mais si cette question sortait de mes lèvres, la seule chose que j'aimerai de la part d'un partenaire c'est qu'il joue carte sur table. Je préfère souffrir un bon coup en entendant "oui je flirte, j'ai flirté, j'ai envie de flirter (au choix)" que m'angoisser toute seule dans mon coin. Ensuite prendre la décision soit de l'accepter, soit de m'éloigner, une façon de rester actrice de ma vie. Et puis j'ai plus de respect pour un homme franc même si sa décision ne va pas dans mon sens.

En ce qui concerne votre communication tournant autour de l'exclusivité, je me demande s'il est conseillé d'évoquer encore et encore un tel sujet alors que vous n'êtes pas en présence l'un de l'autre. Tout peut prendre des proportions folles dans le virtuel, une hésitation, une respiration, un blanc, et donner lieu à mauvaise interprétation.

Une fois clairement posée ton envie d'autres filles et si elle le souhaite également, rien ne vous empêche de rester en contact de façon agréable, d'échanger sur vos vies et passions autres que votre relation et voir ainsi si le lien se renforce ou au contraire s'effiloche au fil des mois. A ce propos, un rendez-vous hebdomadaire riche en news vaut mieux que des appels ou messages incessants. Et si elle préfère prendre ses distances, à toi de respecter sa décision.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Pertinent) le 08.05.18, 18h37 par valll
Valll, il va falloir te mettre raccord avec tes désirs. Aligner tes actes, tes dires, et tes envies.
La transparence me parait ici être une bonne idée.

Evidemment cela va te faire prendre le risque de la perdre. Mais ce risque tu le prends en choisissant de ne pas la choisir aujourd'hui.

Après l'avenir ne sera pas pour autant écrit.

Assume, soit droit dans tes bottes et fais lui confiance pour gérer ça au mieux.


Bon courage à toi.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Merci ! :)) le 08.05.18, 18h37 par valll
Des conseils qui bousculent mais qui sont plein de pertinence.

C'est le moment d'être honnête avec moi même et d'assumer tout ça.

Merci beaucoup à vous tous, vos remarques m'aident énormément.
Bon... J'ai couché avec une fille rencontré il y a quelques semaines. J'étais chez elle hier soir pour un dinner avec elle et d'autres gens. Je savais pas si j'allais dormir avec elle ou chez moi.

La fille avec qui je communique voulait m'appeler dans la soirée. J'ai demandé à repousser au lendemain. Ca a crée un microconflit et je n'avais pas envie de m'en préoccuper sur le moment. Ca a pris des proportions gigantesque. D'un coté il y avait elle qui me demandait un simple coup de fil. De l'autre moi qui, occupé et fatigué voulait attendre le lendemain. J'ai du mal l'expliquer, sans prendre en considération le fait que je lui manque et que je compte pour elle. Je l'ai blessé.

Finalement cet appel n'aura jamais lieu. J'ai passé une soirée pourri chez l'autre fille, tellement pourri qu'elle ne m'a pas retenu quand je lui ait demandé si je devais partir. Tout façon j'avais aucune envie de rester et de passer la nuit avec elle. Au passage la baise qu'on a eu c'était nul, j'me suis fait chier, j'en avais même pas envie au final. Intellectuellement déjà on accrochait pas tant. J'sais même pas pourquoi j'ai fait ça. J'dois avoir un problème.

Quand à l'autre fille, celle qui est loin, elle m'a tout bonnement envoyé chier et m'a mis mes vérités en face... Elle m'a bloqué de messenger, Facebook et probablement de tout les autres moyens que j'ai de la contacter. Elle m'a dégagé sans même savoir que j'avais couché avec cette autre fille... Elle a eu bien raison. Elle a eu entièrement raison de se sauver de moi. Elle a fait ce que j'ai même pas eu le cran de faire...

J'me sens comme une merde, j'ai honte de moi, j'peux plus voir ma tronche, ça me donne la gerbe. Je sais pas comment j'en suis arrivé à faire une chose pareille, à avoir un comportement aussi égoïste et apathique. J'arrive même pas a ressentir sa peine ou sa douleur... Tout ce que j'ressent aujourd'hui c'est du dégoût pour moi-même, c'est la honte d'être aussi égoïste, gamin et minable. Et c'est bien fait pour ma gueule.

J'ai eu la chance de vivre un compte avec la plus belle âme que j'avais jamais rencontré et je me suis comporté en sale con avec elle. J'ai bousillé ses souvenirs. Plus jamais en regardant en arrière elle se dira que Valll était une bonne expérience. J'ai finalement réussi à me faire détester de la personne la plus aimante que je connais. Le beau tableau bien froissé et tâché maintenant. Même les souvenirs magnifiques auront un air de crade, de sale fin maintenant...

J'ai fait le con. J'me suis senti pousser des ailes. J'ai voulu tout avoir. J'vous ai pas écouté.
Payé direct, sans sommation... Un bon gros coups dans la gueule, bien violent et sans possibilité de retour. Et c'est bien fait pour ma gueule.
Bah t’en vouloir et être dur avec toi ça ne mène à rien.

Les questions sont :
- que vas-tu faire maintenant ?
- que vas-tu en retirer comme leçon ?


Pour le reste, prends le temps maintenant du recul. Les choses prennent toujours une ampleur considérable quand on réagit dans l’instant...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Merci ! :)) le 15.05.18, 15h35 par valll
Citation:
Les questions sont :
- que vas-tu faire maintenant ?
- que vas-tu en retirer comme leçon ?

Que vais-je faire maintenant ? Attends la suite tu vas rire !
Que vais-je en retenir comme leçon ? Piétiner mes valeurs et mon éthique par égoïsme et par prétention : j'ai vu ce que ça faisait aux autre et à moi, je serai vigilent à ne plus prendre cette direction désormais.

Merci en tout cas, je vais me poser un peu ca ira mieux.
Bon... Cette histoire décidément.

Donc je lui ai dit que j'avais couché avec une autre. J'ai pris mon billet pour l'autre bout du monde. Acheté sur une impulsion, et parce qu’après avoir couché avec une autre, elle n'allait pas faire le déplacement pour me voir. La relation, pour qu'elle continue, impliquait que je prenne ce billet. J'ai accepté d'être exclusif et j'ai coupé cours avec l'autre fille et ses amis.

Peu après, avec l'esprit encore embrouillé, j'ai fait part de craintes, de doutes. Ce qui nous a emmené a couper cours a nos échanges, comme si c'était fini. Nous sommes revenus l'un vers l'autre, doucement. J'ai pris du temps pour moi, pour clarifier mon esprit, pour comprendre mes peurs et mes changement d'avis incessants.

Elle me demande de l'informer de mes désirs et de mes sentiment. Alors je lui dit que je veux qu'elle soit ma petite amie, que je veux l'attendre et que je viens la voir bientôt pour réparer mes erreurs et profiter d'être réunis. Je lui dit que je suis sûr de moi.

Evidemment, elle n'a pas confiance. Je comprends, déjà que j'ai eu du mal a avoir confiance en moi la dessus...

Le truc donc, c'est que je la rassure sur mes sentiments et désirs. Mais a distance, je vois pas vraiment ce que je peux faire pour qu'elle retrouve confiance. Le seul truc que je puisse faire, c'est de faire marcher cette relation. Sauf que j'y arrive pas... J'suis trop nul pour ça.

Lundi je lui disais que j'étais sur de moi, que je voulais qu'elle soit ma petite amie et que je pouvais faire une croix sur les autres filles. Elle était distante et m'a fait comprendre que "Ok, mais tu pourrais changer d'avis.", et elle a raison de penser ça.

Alors mardi je l'ai laissé tranquille, je me disais que j'avais juste a me tenir a carreaux. Et mercredi elle m'a envoyé un message simplement pour me dire qu'elle avait l'impression que je l'oubliais, que je tenais pas du tout a elle parce que je n'avais pas donné de signe de vie la veille alors que je savais qu'elle n'allait pas bien, etc. etc...

Alors dans sa tête c'était : "Après tout ce qu'il m'a fait, la moindre des choses si il tiens a moi c'est de prendre des nouvelles."
Et dans la mienne c'était : "Après tout ce que je lui ai fait, elle ne veut surement pas entendre parler de moi tout les jours."

Alors j'sais pas comment faire. J'ai essayé de lui dire qu'il fallait juste calibrer quand c'était comme ça mais elle était furax. C'était une relation vraiment géniale quand elle était là, on prenait soin l'un de l'autre. Maintenant c'est l'exact opposé...

Je sais pas communiquer a distance. Je pense qu'elle aussi a quelque chose a apprendre dans ce domaine.
Comment faire ? J'ai l'impression d'être bloqué, je sais plus quoi faire et ça me mine jour après jour...
A lire / A voir en ce moment sur FTS