Discussion

Art martial: rencontre de l'Aunkai

Note : 3

le 12.01.2014 par olivier

9 réponses / Dernière par olivier le 28.10.2014, 18h46

Ca vous tente de pratiquer un art martial dont le créateur est toujours de ce monde ?

L'Aunkai a été crée par Minoru Akuzawa, japonais champion de de Sanda (free fights japonais) pratiquant le Wushu après sa rencontre avec un maître de Koryu (art martial traditionnel de style pré ère Meiji)

Pour faire simple, l'Aunkai est un art martial 'interne' non ésotérique

https://www.youtube.com/watch?v=wbvipmVYGzA

Le principe, assez semblable sur ce point au Systema, est d'acquérir une conscience corporelle suffisante pour que les techniques soient de simples extensions spontanées adaptées au moment, à l'attaque, à l'adversaire...

http://www.sakuradojo.be/blog/?p=4862

L'Aunkai se veut un Bujustu (une technique martiale réelle) basée sur les Tanren des exercices spécifiques de 'forge' du corps' traditionnels destinés à 'recabler' votre perception de votre corps et forger le 'cadre', c'est à dire la façon réflexe d'utiliser votre corps.

http://laquetedekiaz.com/tag/tanren/

Je ne suis qu'un débutant, difficile de dire si c'est 'le plus meilleurs de tous les...'

Par contre, je peux affirmer que le créateur est un mec simple, sympa, et que les gens que je connais et qui l'ont rencontré se sont pris des branlées lors de rencontres 'amicales'.

Image

Parmi eux, un ancien champion de France de karaté Kyokushinkai (le style hardcore) et un ancien légionnaire. (et pleins d'autres, issus du MMA ou du BJJ, mais je ne les connais pas personnellement)

Perso, je prend mon pied aux cours. J'y retrouve plein d'éléments de mes cours d'Aiki et de Judo, mais aussi beaucoup de choses que je n'avais fait qu'entrevoir en Tai chi ou au Jo ou en Wushu.

Et accessoirement, je n'ai plus mal au dos...

J'apprécie également qu'on enfile les gants et Les Paos pour la frappe. Histoire de mettre un peu tout ça en application.

Mon conseil: allez assister à une séance si vous en avez l'occasion. Ca vous plaira probablement.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 12.01.14, 16h24 par wayl
  • [+1] Merci ! :) le 14.12.14, 17h54 par eibiki
J'en ai déjà entendu parlé, un peu, aller assister à un de ses cours, si c'est possible, pourquoi pas ?!

Mais ... c'est où ?! (ok, c'était peut être indiqué dans les liens, mais je n'ai pas regardé, oui, j'avoue... :oops: )

(réponse en MP, si besoin)

Dans un ordre d'idée totalement différent, il y a ce stage (http://www.leotamaki.com/article-hino-akira-a-paris-et-herblay-les-18-et-19-janvier-2014-121356357.html) où j'aurai bien été, mais je ne suis pas disponible ce WE là, dommage (de toute façon, j'ai une tendinite à l'épaule/bras dont je n'arrive pas à me débarasser... Image )
Il y a des stages régulièrement, donc tu trouveras ton bonheur si tu attends un peu.

L'idéal, c'est d'arriver à localiser un cour régulier et demander d'assister à une séance d'entrainement. (On peut en général demander à participer, pour peut qu'on ait un pantalon ample et un Tshirt.)

En attendant, pour rire un peu:

Sensei distribuant des pains

https://www.youtube.com/watch?v=G9OLo-YNqUU

Sensei encaissant des pains

https://www.youtube.com/watch?v=ZqwjucJclqA

Sensei te lance contre les murs

https://www.youtube.com/watch?v=qpP_HmoJoHg

Ne vous inquiétez pas. Les cours sont 'cool. Akuzawa montre juste que la force que peut dégager un petit gars de 60 kg comme lui.

Hélas, je ne suis pas habilité à révéler la vidéo de la technique secrète du maître, qui lui permet d'aller boire une bière toujours fraiche avec ses élèves à la fin du stage...
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [0] Merci ! :) le 23.01.14, 23h15 par 384400blues
Après mon premier stage (journée porte ouverte à Chambéry ou nous avons accueilli plein de visiteurs curieux de découvrir cet art martial), je peux constater que j'ai un peu plus le niveau pour expliciter quelques bases de cette pratique.

Le but des Tanren est d'obtenir un corps 'connecté', c'est à dire utilisant pleinement la force de la structure squelettique et structurale (et non de quelques groupes musculaires).

Ca ressemble pas mal sur certains points à la pratique de l'Aiki (jutsu); (importance de la posture, extrème souplesse, absorption et déviation des attaques) avec un aspect 'dur' (on génère sa propre énergie pour contre attaquer, contrairement à l'aiki qui n'utilise que celle de l'adversaire)

Mais la 'force' employée de provient pas opposition de puissance ou de vitesse. elle est générée par la structure même du corps (ce qui donne aux participants l'impression qu'on les envoie ballader avec le tout le corps décontracté)

Cette force 'structurale' n'est pas statique. Elle est générée par la posture qui fait comme un 'ressort' comprimé par les micro mouvements du corps, ou chaque mouvement libère l'énergie stockée, avec puissance (les frappes sont franchement surprenantes de 'patate')
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Très intéressant le 13.04.14, 06h41 par Onmyoji
Un combat au K-2 d'un disciple de l'Aunkai.

http://bujutsutanren.blogspot.fr/2013_0 ... chive.html

Ce blog parle également de sa pratique quotidienne, de l'intégration de son entrainement, etc
Merci Olivier pour ce post très intéressant (comme toujours. Tu es l'un des rares dont je lis absolument systématiquement les messages dans une discussion).
Malheureusement ça me semble assez compliqué pour moi de pratiquer en ce moment, mais j'aurais bien aimé essayer.
olivier a écrit:
Le but des Tanren est d'obtenir un corps 'connecté', c'est à dire utilisant pleinement la force de la structure squelettique et structurale (et non de quelques groupes musculaires).

Ca ressemble pas mal sur certains points à la pratique de l'Aiki (jutsu); (importance de la posture, extrème souplesse, absorption et déviation des attaques) avec un aspect 'dur' (on génère sa propre énergie pour contre attaquer, contrairement à l'aiki qui n'utilise que celle de l'adversaire)

Mais la 'force' employée de provient pas opposition de puissance ou de vitesse. elle est générée par la structure même du corps (ce qui donne aux participants l'impression qu'on les envoie ballader avec le tout le corps décontracté)

Cette force 'structurale' n'est pas statique. Elle est générée par la posture qui fait comme un 'ressort' comprimé par les micro mouvements du corps, ou chaque mouvement libère l'énergie stockée, avec puissance (les frappes sont franchement surprenantes de 'patate')


En gros comme tous les arts martiaux en fait.
Citation:
En gros comme tous les arts martiaux en fait.


En théorie, tout le monde s'en réclame. En pratique, j'ai rarement vu cela concrètement.

Les costauds et dans une moindre mesure les techniciens assurent. Image

Il y a beaucoup d'ésotérisme autours de l'Interne, mais peu de pratique effective. J'ai vu pas mal de trucs aberrants.

L'Aunkai est clair. Pas de secrets mystiques. Le fondateur montre ce qu'il sait faire. Et le partage concrètement.

Et il est franchement très très très fort.

C'est une jeune discipline dans sa forme. A mon avis, elle est très prometteuse.

Ensuite, je ne dirai du mal d'aucune autre. Je suis un fan d'art martiaux, et tous ceux que j'ai pu pratiquer m'ont apporté quelque chose.

Pour moi, l'Aunkai est un vrai plus parce que j'y trouve le lien avec à peu près tout ce que j'ai entraperçu durant ma pratique concernant la 'force décontractée', mais vraiment sous un angle très concret.

Faites-vous votre avis.
Premier stage avec Akuzawa Sensei, en visite en France.

Le type est fabuleux, bourré d'humour, et franchement très, très, mais alors très fort.

Petit moment d'émotion, quand le prof s'est arrêté au milieu d'une démonstration fort sérieuse pour lancer un retentissant 'Kaméhaméha ! ' sur un élève qu'il venait de projeter. Fou rire général.
Mon petit compte rendu du stage (je me suis dit que je devais faire un peu mieux que de répéter ce que j'avais mine de rien dit plus haut)

Une trentaine de participants, dont un bon tiers d'anciens élèves, de très bon (voire haut) niveau.

Akusawa Sensei, sa compagne, et sa traductrice.
Une approche très simple, du respect mais pas de cérémonial élaboré. l'ambiance est bon enfant.

Seul petit regret, Manabu, le souffre douleur préféré du maître n'est pas là. Cet athlète de haut niveau est l'un des rares capable de supporter les démos d'Akusawa à 'pleine puissance' (en particulier ses diaboliques 'low kicks')

Le maître est vanné par une semaine de stage intensifs qui précède le notre (formation des futurs formateurs), mais s'est donné à plein avec nous.

Le sujet a été une fois de plus 'l'intégration': avoir un corps 'connecté' capable de générer de la puissance sans efforts musculaires intensifs

Beaucoup de démonstrations, d'explications. Quelques 'combats' dont le but est de 'sentir' sa structure et celle de l'adversaire.

En conclusion: je suis juste assez bon pour me rendre compte... que c'est du sérieux et que je ne suis pas à niveau ! Image

Fin du stage: crevé Et en ultra forme, comme après chaque cour d'Aunkai.

Au restau, le Maître dors une bière à la main. Cela doit avoir une explication mystique, mais mon humble niveau ne me permet pas encore de l'analyser. Image