Discussion

Et pour jamais adieu

Note : 4

le 02.03.2017 par amelia

1 réponses / Dernière par r-0 le 02.03.2017, 11h32

Vous l'aurez compris, je pars.

Plutôt que de disparaitre sans prévenir, surtout après 4 ans, je tenais à laisser un dernier mot.


J'ai chéri FTS. Je lui ai consacré énormément de temps. Je lui dois les clés de ma libération, je lui dois beaucoup trop de choses. J'ai adoré les rencontres que j'ai pu y faire. J'ai grandi et je me suis construite en tant que femme libre avec cette génération d'hommes qui m'éblouissait par leur panache. Aujourd'hui, je ne m'y retrouve plus. Je ne me retrouve plus dans l'ambiance générale, ni dans le courant de pensées. Je l'ai exprimé il y a un mois sur le select. J'ai essayé mais je sens que je n'y ai plus ma place. Mes convictions sont trop divergentes de ce qui se développe ici. Ce que j'y trouvais n'y est plus. Je lis certains des derniers posts, qui récoltent de bonnes notes, des points alors qu'ils ne sont pour moi d'aucun intérêt et qui se disent "article", qui sont l'exact contraire de ce en quoi je crois profondément et mes valeurs. La porte de sortie m'attire donc beaucoup trop. Je préfère partir maintenant plutôt que dans le conflit et dans des débats stériles. Je l'admets je n'ai pas l'énergie ni le temps de me battre pour défendre mes idées ici. Je sens malheureusement que ce serait inutile. Croyez bien que c'est le coeur très serré que j'en suis venue à cette conclusion après beaucoup de réflexion. C'est comme quitter son meilleur ami. C'est triste mais aujourd'hui ça me semble inévitable.


Je voulais d'abord remercier FK. Merci d'avoir créé cet endroit qui a aidé et guidé tellement de personnes. Merci pour ton travail, ta patience. Ce fut un plaisir de pouvoir contribuer à mon échelle à ce que tu as pu créer.


Remerciements dans le tas et petits mots perso :

- Smoothinou. Mon âme soeur. C'est ton journal que j'ai lu en premier à l'époque et j'ai su tout de suite. Rien que pour toi, je ne regretterai jamais FTS. A toi et au cénacle.


- Cellarounet. Rome. Un des hommes de ma vie. Mon choupinou si tu repasses par là <3.

- Raven, mon petit Pokémon aux cheveux bleus

- Guillaume mon petit pain au sucre.

- Wayl, le titre du post est pour toi.

- Aléa, Balzac, Rosierosette, mes petits chouchous, je continuerai à suivre vos journaux.

- Finn, au plaisir de te revoir vite dans le resto d'un musée ;)

- JSH, ça se passe de mots.

- Holden à titre honorifique, c'était un peu notre Bukowski

- Sathine, juste merci.

- j'en oublie surement plein, désolée, je vous aime quand même (MisterMint, Lulla, Banshee, Thade, LittleNeapolis, Syd, Ony et bien d'autres .......)



Si je devais laisser quelques "conseils"....

- Bougez-vous. Evoluez, toujours. Ayez de l'ambition, lancez-vous, ayez de grands rêves et n'attendez pas pour commencer à les réaliser. Peu importe le domaine de votre vie. Ce sera dur, vous vous sentirez surement seuls parfois, on vous découragera, vous allez en chier mais la fierté à la fin est immense. Ne soyez pas médiocre et ne vous contentez jamais du minimum.

- Honneur. J'ai rencontré un homme extraordinaire qui est devenu un ami (merci Smooth). Cet homme, il a le sens de la virtus à la romaine. Force. Honneur. Puissance. Transcendance. Création. Solide. La réalité c'est que pour avancer, il faut devenir des machines de guerre. La vie est dure. La vie c'est un combat. C'est en l'acceptant qu'on commence à utiliser le système à son avantage et qu'on tire son épingle du jeu. Passer mille ans et perdre son énergie à pleurnicher parce que la vie est dure ne la rendra pas plus facile. On accepte, on prend acte et on agit en conséquence, les dents serrées parfois, mais avec courage et panache.

- On ne perd pas son temps avec les nuisibles et les toxiques. Vous ne les ferez pas changer, ils vous feront perdre votre temps et vous ralentiront dans votre quête. Des gens extraordinaires existent. Mais c'est comme avec les nanas/mecs, faut en être à la hauteur. Je rejoins Smooth, demandez vous toujours ce que vous, vous apportez aux autres, en plus de ce qu'ils pourraient vous apporter. Pardonnez les petits défauts aux gens et prenez le bon. Ils font de même avec vous.

- Lâchez-vous! Osez, repoussez vos limites! Vivez putain! La vie ne vous attend pas. Le temps passe et tout ce que tu ne fais pas aujourd'hui sera encore à faire demain. Alors prenez des risques, ressentez, et surtout respectez toujours la personne en face. Faites les choses avec panache.

- Soyez à l'écoute, présents, attentifs. La gentillesse.

- Vous avez le droit (et même le devoir) d'être exigent mais soyez le autant avec vous-même qu'avec les autres. Apprenez à vous pardonner aussi. Ce n'est pas contradictoire. C'est en acceptant ses fautes, ses défauts, ses erreurs avec un état d'esprit constructif qu'on avance dans le bon sens.

- Arrêtez de vous surprotéger. Mettre de la distance, garder du recul, ne pas foncer de façon débile c'est très bien mais se surprotéger c'est de la grosse merde qui vous sépare des autres et des rencontres. Les gens en face ont pas de temps à perdre avec les fragiles, ils passeront à autre chose parce que des personnes qui n'ont pas peur et qui osent il y en a ailleurs. C'est dur mais c'est comme ça. La séduction, les relations sociales c'est aussi une question d'offre et de demande si on veut caricaturer. Et puis surtout ne passez pas à côté de votre vie. Faites le pour vous, vous serez toujours capable d'encaisser et ça rend plus fort, plus solide. J'en viens au point suivant.

- Chérissez vos ruines. Ne reniez pas ce qui vous a construit. Vos cicatrices sont là. Regardez les avec bienveillance. Avancez et soyez plus forts qu'elles. Vous êtes là, vous vous en êtes sortis, "vous avez gagné". Smooth me l'avait dit par rapport à un événement traumatique "Tu as gagné, c'est toi qui as gagné". C'est la meilleure chose qu'on ait pu me dire dans ce moment de désarroi. Chérissez vos ruines parce qu'elles sont là, que vous devez apprendre à faire avec alors faites en un moteur d'élévation.

- Enfin. Aimez. Baisez. Donnez. Créez. Le don, c'est beau. Le sexe, c'est beau. Il n'y a pas d'enjeu. C'est juste du sexe. Un moment de rencontres entre deux personnes. Qui n'appartient qu'à vous deux (trois, quatre..). Alors baisez. Et aimez. Vos amis, vos âmes soeurs, vos amants, vos maitresses, votre famille et votre copine/copain. Aimez. Et dites le.



Prenez ce que vous voulez là dedans. J'aurais surement oublié des choses.
Je reste dispo par MP. Je continuerai à lire certains journaux avec plaisir.


" Et pour jamais adieu"
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Wow le 02.03.17, 22h37 par Onmyoji
  • [+1] Wow le 11.03.17, 03h02 par DTS
  • r-0
  • Score : 211 - 28 ans - MBTI: ESFJ
On ne s'est jamais spécialement parlé mais j'ai suivi ton journal et ton histoire avec intérêt, en tant que mec on se doute pas forcément que les femmes galèrent autant que nous à trouver l'amour.

Citation:
J'ai chéri FTS. Je lui ai consacré énormément de temps. Je lui dois les clés de ma libération, je lui dois beaucoup trop de choses. J'ai adoré les rencontres que j'ai pu y faire. J'ai grandi et je me suis construite en tant que femme libre avec cette génération d'hommes qui m'éblouissait par leur panache. Aujourd'hui, je ne m'y retrouve plus. Je ne me retrouve plus dans l'ambiance générale, ni dans le courant de pensées. Je l'ai exprimé il y a un mois sur le select. J'ai essayé mais je sens que je n'y ai plus ma place. Mes convictions sont trop divergentes de ce qui se développe ici.


Pour ce ressenti, ça me paraît normal, tu as évolué et il ne peut y avoir que du positif là-dedans. FTS t'a aidé à te construire, te faire de nouveaux amis mais maintenant il est temps de passer à la prochaine étape.

En tout cas, je te souhaite plein de bonheur dans tes futurs projets, dans tes futurs rencontres et je ne doute pas que ta vie sera surement très belle.