Discussion

Fantasmes SM et BDSM (soumission & domination)

Note : 2

le 23.07.2011 par 1cognito

8 réponses / Dernière par LuxLisbon le 24.07.2011, 19h14

Bonjour,
alors voilà, je me décide à poster après avoir lu la discussion (très intéressante) sur le fétichisme.

J'ai depuis longtemps des fantasmes BDSM, dans lesquels je dominerais une femme soumise.
Ce n'est pas un fantasme très élaboré, plus... une envie disons. Une envie d'essayer. Les jeux à base d'accessoires, de jeux de rôle, tout ça ça m'excite beaucoup, mais mon problème, c'est que j'ai l'impression que c'est un fantasme honteux, et que si j'en parle à mes partenaires, je risque de passer pour un pervers et de les effrayer.

Du coup, je suis pas mal frustré. Je me dis que je n'ai qu'une chance sur 1 millions de trouver une femme qui a les mêmes goûts que moi , et avec qui on va naturellement en arriver à jouer à ça, vu que j'arrive pas à en parler.

Et puis c'est pas comme si je rencontrais des femmes à la pelle : j'ai pas à me plaindre, je fais quelques rencontres, mais je ne couche pas non plus avec 50 femmes par an, donc mes chances de trouver une fille dans les mêmes tripes que moi diminuent encore plus.

Du coup, mes questions : est-ce que vous pensez que c'est effectivement compliqué d'en parler ? comment puis-je trouver une femme partageant ces fantasmes BDSM ?

Si vous avez des conseils, ou même, envie de parler BDSM, ça m'intéresse.
C'est pourtant quelque chose d'assez répendu ce genre de fantasmes mais effectivement, peu d'hommes osent l'avouer.

Avant de te lancer dans des pratiques plus poussées, rien ne t'empêche de commencer "soft" en proposant par exemple a ta partenaire de tester une paire de menottes ou des foulards. Si tu la sens réceptive, tu peux éventuellement lui demander si ça lui a plu et si elle voudrait pousser le jeu un peu plus loin.

C'est un fantasme que partagent sûrement plus de femmes que ce que tu pense mais pour ça, il faut qu'elles soient assez a l'aise pour se livrer. Offrir le pouvoir a un homme de nous dominer n'est pas le chose qu'on fait avec le premier venu.

PS : tu passeras te présenter s'il te plait? 1cognito peut être mais t'en fais pas, tu peux garder ton masque :wink:
  • FK King in the North
  • Score : 3207 - 36 ans - MBTI: CHAT
(elle est joueuse MM ce soir !)
Je ne suis pas joueuse spécialement ce soir FK :wink:

En fait, ce sujet, j'ai déjà eu l'occasion de l'aborder avec un homme par le passé (avant de devenir une femme honorable, dans ma folle jeunesse...) et il était confronté lui aussi a cette peur d'ouvrir la porte de ses fantasmes par peur d'être jugé. Au delà d'un certain degré de complicité, ça se fera sans soucis mais si on a pas le temps ni l'envie d'en passer par les étapes nécessaires pour atteindre le niveau de confiance auquel on livre ses fantasmes, il faut essayer de découvrir petit a petit si, par hasard, on aurait pas la chance de tomber sur LA personne qui, en plus d'accepter nos fantasmes et nos désirs, les partage.

Les jeux de domination/soumission peuvent se faire a différents niveaux. Autant commencer par le premier et voir s'il y a moyen de passer au suivant plutôt que de risquer la pancarte en brulant les étapes et en braquant le/la partenaire.
Merci MaryMorgane pour ta réponse. Je suis, bizarrement, très pudique et timide, et il m'est très difficile de partager ce goût, ce fantasme, avec mes partenaires : je ne sais juste pas comment aborder la question.

"Passe moi le sel s'il te plait. Tiens au fait, ça te dirait si je t'attachais et que je te donnais des ordres au lit ?"
Pourquoi vouloir tout verbaliser?

Tu as d'autres façons de savoir ce qu'elle est prête a accepter. Par exemple, un soir, tu preare une petite soirée sympa et, au dessert, tu lui propose une boite dans laquelle tu glisse des accessoires en lui disant qu'elle peut en choisir un ou plusieurs comme elle préfère. Pour te donner une idée, ces accessoires doivent être différents.

Par exemple, dans la boite, tu glisse une huile de massage, un lubrifiant, de la peinture corporelle comestible, une paire de menottes, un ou plusieurs foulards... Tu lui demande ensuite comment elle souhaite les utiliser et tu avise. :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Bonne idée ! le 24.07.11, 02h05 par Clyde69
Je pense que les fantasmes dont tu parles sont beaucoup plus répandus que tu ne le penses, chez les femmes notamment. Ceci étant dit, comme nous sommes essentiellement faits de blocages inconscients et de tabous véhiculés par la société, c'est assez difficile à assumer. Donc, si tu le proposes de façon trop directe, ça peut brusquer une fille, même si au fond d'elle elle aurait envie de découvrir cet univers-là.
Les idées de MM sont plutôt bonnes, commencer en douceur avec un accessoire "classique"... et puis sinon, tu peux aussi tenter des petites choses pendant que vous êtes au lit, par exemple bloquer ses bras au-dessus de sa tête, et si tu sens qu'elle n'aime pas ça, tu arrêtes de suite.
Les femmes peuvent aimer les hommes qui prennent ce genre d'initiatives (sans aller trop loin, tu risquerais de la forcer à faire quelque chose qu'elle n'aime pas).
Sinon, il y a bien des sites de rencontres sur ce thème-là mais on bascule carrément dans un autre univers :wink:
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Absolument le 24.07.11, 02h05 par Clyde69
Je rejoins entièrement les filles, il y a beaucoup de nanas qui aiment être dominées... après cela repose essentiellement sur le respect, donc sur la confiance, donc sur la progressivité. On peut avoir des comportements très dominateurs sans accessoires, puis en introduire (sans jeu de mots) dans vos jeux. Une bonne façon de les mettre en confiance peut-être de commencer par utiliser leurs propres jouets, puis de leur suggérer d'aller ensemble en acheter d'autres... tu seras surpris de leurs choix...

On ne le dira jamais assez, le meilleur moment pour verbaliser des fantasmes sans etre jugé, c'est après l'amour. Il faut éviter la solennité, rester léger, en rire, et le plus souvent ca passe très bien.
Clyde69 a écrit:
On ne le dira jamais assez, le meilleur moment pour verbaliser des fantasmes sans etre jugé, c'est après l'amour. Il faut éviter la solennité, rester léger, en rire, et le plus souvent ca passe très bien.

Oui j'y pensais aussi, la confession sur l'oreiller ça passe mieux que pendant un repas où on est en général plus sérieux, plus tendu.