Discussion

Flirts sans intérêts avec mes dates?

Note : 10

le 03.07.2019 par Onmyoji

13 réponses / Dernière par Onmyoji le 14.07.2019, 06h20

Bonsoir
J'ai eu une série de dates récemment (après quelques relances ou accroches bien/mieux senties) avec des filles au demeurant pas mal sur des sites de rencontres, avec qui la conversation (qui fut assez courte pour qu'on ait encore des choses à se raconter) était assez intéressante, avec un vrai échange et de l'intérêt réciproque.
Pourtant, arrivé en date, le courant ne passe plus. On passe parfois quelques heures à discuter, c'est intéressant, mais au final, je n'ai pas envie de ça, et je ne trouve pas chez elles l'inspiration qui me donne envie de flirter, de "forcer" un peu le truc, ou de simplement proposer pour qu'elles disposent, puisque la majorité fonctionne comme ça.

Pas qu'elles n'essaient pas d'être drôles pour la plupart, ou que les sujets abordés ne sont pas propices au flirt et à la sexualisation.
Mais je sais pas, je bloque, en vrai, je ne leur trouve aucun relief, elles sont "attendues", elles manquent de tout ce qui faisait leur attrait en vrai, ça tombe à plat. Même si certaines sont physiquement attirantes, rendre la conversation "magique", créer la connivence me parait un effort démesuré pour le final. Je me lance, je tends des perches, je cherche à créer des trucs, la plupart était assez intéressées et essayaient de jouer, mais en fait, ça le faisait pas, ça restait plat et chiant, dans ma tête, je ne voyais pas le truc décoller, malgré certains efforts réciproques évidents parfois, mais semble-t-il pas sur la même longueur d'ondes.

Et pourtant, je ne manque pas d'envies, que ce soit de baiser ou de rencontres intéressantes, ou de donner de l'affection si je trouvais une fille avec qui le courant passe suffisamment pour ça.
Je ne suis donc pas totalement mort à l'intérieur!;)
J'ai vraiment essayé, après les deux premières fois passées à parler de tout et de rien sans finalement trouver le fil qui va avec l'aiguille pour mener à des conclusions plus intéressantes, de m'ouvrir plus, d'en montrer plus sur moi, de plus écouter, de pas m'attacher au moindre détail, etc. Mais rien n'y fait.

Le pire dans tout ça, c'est que j'ai fait une rencontre directement en live après ça, et alors que contrairement aux précédentes, je n'avais aucune difficulté à la trouver cool et vraiment bien, là, pour le coup, j'avais du mal à me lancer parce que je ne voulais pas "casser la vibe" (je sais, c'est très con, ça ne peut que l'améliorer, mais je ne trouvais pas "le moment" qui permettait de transitionner et escalader, la nana était intéressée, je pense, mais ça restait quand même à moi de faire pas mal le boulot et saisir des perches, elle restait un peu timide étant très jeune par rapport à moi, et je voulais pas que le passage de la conversation avec flirt gentillet au flirt plus "sérieux"/avec plus d'enjeu soit trop direct et évident.

Je me demande si c'est une mauvaise passe hasardeuse, si ce sont les filles que j'attire par ma présentation qui sont comme ça, ou si ça vient de moi (et c'est sûrement le cas, donc si oui, que faire pour améliorer "ma réception" vis à vis de ces filles), ou si c'est finalement normal, même si dans ce cas là, 6 (+1) d'affilées, ça fait pas mal.
Par le passé, tu as déjà eu des dates avec des filles rencontrées en ligne où ça ne bloquait pas ?
Tu fais peut-être juste un rejet parce que les rencontres en ligne te paraissent artificielles ?
Par le passé quand je datais depuis un sdr soit j'arrivais direct chez la fille et en 5-10mn de plus dans son lit, dans 80% des cas (même quand les nanas cherchaient du sérieux), soit c'était des dates conventionnelles et il y avait de tout...
Hello

J’ai constaté le même phénomène tout en étant une femme: parler de nous, ce qui nous construit, la personne qu’on pense être, crée des barrières dans le sens où on montre de nous le côté qui veut être respecté des gens intelligents.

De mon point de vue de femme, ce qui m’empeche de passer en mode sexy est le fait de se mettre au même niveau cerebralement. On devient deux esprits presque asexués quand on argumente. Une femme d’esprit aura souvent cette tendance à se positionner asexuée pour être mieux entendue dans ses idées, sans parasitage.

Pour faire switcher la situation ça implique une transition plus subtile et nuancée qu’un simple skill. On doit tourner le gouvernail avant de passer au corps.

De mon expérience, c’est mieux de ne pas trop parler avant d’avoir établi une connexion physique. Sinon la pudeur s’installe et c’est moins instinctif. On tient compte de ce que la personne nous a dit et de l’image qu’on s’est fait d’elle, qui n’est généralement pas la vraie, au mieux un petit bout du tableau.

Qu’aimerais tu les voir faire en tant qu’homme?
Qu’est ce qui t’allume particulièrement?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 10.07.19, 16h41 par The_PoP
  • [+1] Intéressant le 10.07.19, 16h46 par Syd_
  • [+1] Yep ! :) le 10.07.19, 19h08 par Jalapeno
  • [+2] Pertinent le 11.07.19, 12h58 par Onmyoji
  • [+1] Intéressant le 12.07.19, 14h18 par Perlambre
Arrête de dater avec des sdr et laisse-toi guider par l'envie beaucoup plus animale et saine de dater les meufs qui te plaisent que tu rencontres. C'est difficile d'être stimulé par une interaction aussi convenue qu'un moment sur lequel tu pourrais mettre une étiquette "rencard" en majuscule et vendre à la criée, et où, en prime, tu ne risques rien (logique, il y a déjà eu une pré-validation qui t'a mené à ce rencard).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 11.07.19, 12h59 par Onmyoji
Merci pour vos retours.

Giulia a écrit:
J’ai constaté le même phénomène tout en étant une femme: parler de nous, ce qui nous construit, la personne qu’on pense être, crée des barrières dans le sens où on montre de nous le côté qui veut être respecté des gens intelligents.

Oui, de ce point de vue, je pense que "se mettre en perspective" n'est pas un bon moyen d'être dans le moment, on est dans "la (re)présentation" et si parfois cela peut être enthousiasmant pour certains auditeurs, ça l'est moins pour celui ou celle qui répète le discours pour la énième fois et qui se connaît bien. C'est sans doute l'un des facteurs de lassitude.

Citation:
De mon point de vue de femme, ce qui m’empeche de passer en mode sexy est le fait de se mettre au même niveau cerebralement. On devient deux esprits presque asexués quand on argumente. Une femme d’esprit aura souvent cette tendance à se positionner asexuée pour être mieux entendue dans ses idées, sans parasitage.

C'est pertinent aussi, du moins dans la mécanique. Je me rappelle que tu disais que pendant tes dates, tu avais du mal parce que beaucoup de mecs savaient que tu étais intelligente et essayaient de se mettre à niveau, sans y parvenir, c'est vrai que si "se mettre au niveau", c'est descendre au leur, ça ne doit pas non plus être enthousiasmant. Après, je ne vais pas particulièrement dans des débats lors de mes dates, il ne s'agit pas tant d'argumenter que de partager des idées ou des ressentis, parce que je sais très bien que c'est plus favorable à l'émergence d'émotions positives. J'ai aussi appris à juger les gens sur autre chose que leurs aptitudes logiques parce que ça ne les rend pas agréables pour autant, et parce que c'est la vertu la moins bien partagée du monde...

Citation:
Pour faire switcher la situation ça implique une transition plus subtile et nuancée qu’un simple skill. On doit tourner le gouvernail avant de passer au corps.

Là, je veux bien que tu développes;)

Citation:
De mon expérience, c’est mieux de ne pas trop parler avant d’avoir établi une connexion physique. Sinon la pudeur s’installe et c’est moins instinctif. On tient compte de ce que la personne nous a dit et de l’image qu’on s’est fait d’elle, qui n’est généralement pas la vraie, au mieux un petit bout du tableau.

C'est assez intéressant, pour ma part, les échanges avant ont toujours nourri jusqu'ici l'escalade physique.
Le problème que je rencontre ici est que justement, la conversation est trop convenue pour que ça m'enthousiasme et me fasse créer les choses plus stimulantes qui vont emmener la date à un autre stade.
Qu'en fait, il n'y a pas de déclic qui me dit "cette fille m'intéresse" comme je l'ai pourtant au départ quand je discute avec et qu'elle se détache du lot des nanas faussement subtiles aux vannes remâchées et aux centres d'intérêts copiés collés.

Citation:
Qu’aimerais tu les voir faire en tant qu’homme?
Qu’est ce qui t’allume particulièrement?

à ta question, je me rends compte d'un truc, c'est qu'en dehors du discours, je reste très influencé par la présentation. Avant, quand je datais sur sdr, même si c'était acquis, j'ai jamais vu une nana venir comme si elle était habillée en sortant du boulot. J'ai déjà atterri directement chez des nanas qui étaient plus pimpées que des rides d'Xzibit, à me sortir des robes de fou et de la lingerie qui tue subtilement mise en avant. Alors qu'il n'y en avait pas besoin. Même mes anciennes dates se "faisaient belles".
Là, il y a comme un manque
Je suis pas exigeant sur le maquillage parce que ce n'est pas utile pour la plupart, pour les vêtements, je ne demande pas une tenue de princesse ou de reine de la nuit, mais un minimum d'efforts pour se mettre en valeur et être plus féminine et/ou stylée, dans la majorité des cas ça n'aurait pas été du luxe. Une nana qui vient en tongs à un rendez-vous, j'ai l'impression qu'elle en a rien à taper de ma gueule, sauf si on est dans une station balnéaire. J'exige pas les talons et la robe ou la jupe, même si ce sont des points positifs si c'est bien choisi (je préfère cent fois un jean bien choisi/seyant à une robe sac à motif rideau).
En dehors du côté look/effort ressenti, j'aime bien que les nanas datent pas "entre deux activités", ça a tendance à me faire chier d'avoir un temps limité, parfois ça se comprend mais des fois, je préfère l'idée d'aller à un date sans limite de temps autre que celle qu'on se pose parce qu'on s'ennuie ou pas. En l'occurrence ce n'était pas le cas, mais ça fait un autre facteur.
J'aime que la discussion ne vienne pas forcément sur les sujets bateaux sur la première heure.
Genre on est pas obligés de parler boulot (sauf si ça a un rapport aevc les circonstances), nombre d'ex, dernière relation, pourquoi on utilise un sdr, si on fait rencontres, si on aime voyager, si on a vu la dernière saison de tel show, ou autre.
Si on passe un bon moment avec la nana sans passer par ces points "obligés" pendant la première date, et que la fille me fait quand même confiance, et se laisse porter par ses ressentis plutôt que par de la "connexion à bon compte", pour moi, elle a déjà un truc que mille autres nanas n'ont pas.
Pour "passer un bon moment", je dirais qu'il faut juste qu'il y ait un ping pong ou de la "construction" pas forcée. Qu'on crée le moment à deux, sans y penser, qu'on parle pendant des heures sans s'en rendre compte, qu'on ait toujours envie de plus. L'idée qu'en gros, on est en train de jouer à se séduire, pas qu'on est en train de s'évaluer.
Je sais que ça n'a rien d'objectif, alors je dirais pour avoir une liste de facteurs, qu'il
suffit à une nana d'être spirituelle (l'humour qui tâche, ça marche aussi bien que la subtilité, mais qu'elle soit capable d'élever le niveau au besoin, ça m'attise), ouverte, qu'elle soit capable de penser par elle-même et pas de recracher de la pensée formatée, qu'elle soit capable de dire des choses même si elle ne les pense pas pour s'adapter aux circonstances et s'en jouer (pas pour se faire passer pour quelqu'un qu'elle n'est pas, mais pour l'humour au moins, ou pour savoir faire preuve d'intelligence sociale), qu'elle ne soit pas coincée et sache être adulte quand on parle de sujets comme la sexualité, la sensualité.
Qu'elle soit joueuse, qu'elle donne autant que moi, qu'elle ne mette pas de barrière mais cherche juste à aller crescendo.
Je sais qu'il y a encore beaucoup de subjectivité encore là-dedans, mais j'ai du mal à trouver des facteurs plus objectifs. Je me rends compte à me relire que finalement, si je peux mettre une étiquette là-dessus, c'est surtout le fait qu'il y ait une démonstration franche d'intérêt, mais par dessus tout venant d'une personne qui m'en paraît réciproquement digne.
Je crois que dans ces dates, j'ai envie de me rappeler les moments où je n'ai eu aucune difficulté pour séduire, ou où ces nanas m'étaient un peu acquises quoi qu'il arrive (et que je n'ai pas forcément eu à séduire, en réalité), parce que j'ai envie que la réalité soit à la hauteur du dialogue écrit qui a précédé.v Le problème étant surtout que je subis un peu l'effet "décompression", j'ai beaucoup de mal avec les gens spirituels dans une forme de communication qui se retrouvent chiant dans le réel. Parce que ça montre alors que ce qui est spirituel n'est que de l'habillage, pas leur peronnalité.

Raven a écrit:
Arrête de dater avec des sdr et laisse-toi guider par l'envie beaucoup plus animale et saine de dater les meufs qui te plaisent que tu rencontres. C'est difficile d'être stimulé par une interaction aussi convenue qu'un moment sur lequel tu pourrais mettre une étiquette "rencard" en majuscule et vendre à la criée, et où, en prime, tu ne risques rien (logique, il y a déjà eu une pré-validation qui t'a mené à ce rencard).

Ton point peut être pertinent, si j'en crois mon expérience avec la fille rencontrée juste après. Pourtant, je sais que ce n'est pas le risque qui m'excite. La validation dont tu parles, c'est au contraire quelque chose qui va me faire marcher (cf. ci-dessus), voir courir si la nana joue au même jeu que moi. Là où c'est pertinent, c'est qu'il est vrai qu'il y avait un plaisir beaucoup plus grand à découvrir dès le départ une nana que je trouvais attirante en live, et d'arriver en direct à la faire réagir et à l'entrainer dans la conversation. C'était par contre un peu stupide de ma part de ne pas arriver à passer la seconde (j'avais un peu peur du contexte, étant donné qu'on était en train, elle ne pouvait pas se casser, j'imagine qu'elle ne s'est pas prêtée pendant plusieurs heures à la conversation pour me faire plaisir mais il y avait un facteur potentiellement oppressant pour elle qui puisse faire qu'elle se sente obligée de répondre pour pas que je me transforme en sale con, comme ça peut arriver).
Quand tu dis que tu veux que la nana « donne autant » dans l’échange mais que tu es très influencé par la présentation, y a une sorte de déséquilibre car vous êtes deux esprits à égalité et elle doit jouer ce rôle de femme « objet » en plus. Car porter une jolie robe c’est sympa, encore faut-il penser à être belle et se lever au bon moment lol.

Toi, quelle attitude sexuée lui offres tu?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Constructif le 12.07.19, 17h59 par Onmyoji
Suis punie de mp? Je n’arrive pas à répondre ou à en rédiger!
  • FK King in the North
  • Score : 3225 - 36 ans - MBTI: CHAT
Giulia a écrit:
Suis punie de mp? Je n’arrive pas à répondre ou à en rédiger!

Hmm non ?
=> Crée un topic à part stp, je vais essayer de comprendre pourquoi tu as un pb avec tes MP, mais j'aurai des question à te poser et je ne veux pas polluer cette discussion. Merci
Giulia a écrit:
Quand tu dis que tu veux que la nana « donne autant » dans l’échange mais que tu es très influencé par la présentation, y a une sorte de déséquilibre car vous êtes deux esprits à égalité et elle doit jouer ce rôle de femme « objet » en plus. Car porter une jolie robe c’est sympa, encore faut-il penser à être belle et se lever au bon moment lol.

Toi, quelle attitude sexuée lui offres tu?

Je ne l'ai pas précisé, mais je fais toujours un effort de présentation moi-même.
Ensuite ce n'est pas tant de l'objectification que considérer qu'elle devrait faire l'effort de se présenter sous son meilleur jour, comme je le fais moi-même, parce que c'est important pour elle de donner une bonne image.
J'ai l'impression qu'en fait la plupart ne sont pas prêtes à un effort avant de voir qu'on vaut vraiment le coup. Parce qu'après elles peuvent s'impliquer plus ou moins si elles sont intéressées par moi, mais au départ en gros je ne suis qu'un date de plus donc pas la peine de se fatiguer.
En soi, c'est un ressenti qui est très négatif.

Pour ma part, j'essaie d'être le plus stylé possible (bon, je ne date pas en costard, mais je suis bien habillé - sans excès- et il y a un effort de recherche et éventuellement un jeu sur ce qu'elle a pu dire dans la conversation avant), je suis galant, je suis tactile, joueur, suivant la conversation, je peux dériver sur des sujets plus sexués et sensuels, je fais de l'humour mais sans faire le rigolo, je vais les traiter comme si elles étaient déjà ma copine (et donc avoir l'attitude taquine et sans barrières qui va avec - bon, si, mais un minimum dans les limites de la décence avec une inconnue), je peux les faire danser, etc.
Je porte du soin à choisir l'endroit où je vais avec elle (au moins pour moi), et à ce qu'on y fait.

Note que ce n'est pas parce que pour moi il y a beaucoup d'enjeu. C'est simplement que j'aime bien faire les choses et construire un cadre propice à l'escalade et à des moments mémorables. A minima je le fais pour moi, plus que pour elles.
Pas la peine de se fatiguer... si effectivement c'est leur état d'esprit, non seulement c'est dommage mais en plus elles risquent de rester seules longtemps parce que tu n'es pas le seul pour qui l'apparence a de l'importance...

Et puis être à son avantage ne signifie pas se transformer en objet mais peut-être ont-elles peur d'une supposée "concupiscence mâle" ? :D
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Effectivement le 12.07.19, 14h34 par Onmyoji
D'un côté tu as raison, de l'autre je pense qu'il y a tellement de mecs prêts à tout pour baiser que même si elles venaient avec des crocs et habillées d'un sac poubelle pour la plupart ça ne serait pas une gêne tant qu'ils pourraient baiser à la sortie.
C'est bien l'effet pervers de la chose. Après c'est peut-être aussi parce que mon profil ne vend pas assez de rêve et qu'alors elles ne se sentent pas assez impliquées ou attirées pour faire un effort.
(Ou alors elles sont là juste pour baiser et pas pour séduire, et on revient à la première partie de mon post)
L’homme est plus visuel que la femme.

C’est important d’etre soigné, propre, sentir bon et ne pas faire de grosse faute de goût, mais l’essentiel n’est pas là pour une femme.

Quand tu dis que tu prends soin de choisir l’endroit et ce qu’on y fait, c’est déjà plus sexué pour moi.
Pourquoi dis tu « surtout pour moi »?

As tu une voiture? Tu vis dans quel genre d’appart/maison? Tout ça aussi peut influer.
Quelle part de rêve offres tu?

Les filles qui ont l’habitude des rencontres sur sites je pense font moins d’efforts car ça crée une pression qui peut vite devenir négative. Dans le sens où elle peut plus facilement être déçue ou conditionnée à un rapport qu’elle pourrait regretter.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Intéressant le 14.07.19, 08h32 par Onmyoji
Je ne sais pas si l'essentiel est là, après ça reste fondamental pour moi, j'en ai besoin pour me sentir bien, et si je me sens impliqué dans le processus ça me viendrait pas à l'idée de ne pas être prêt.

Pour le contexte de date je dis « surtout pour moi » dans le sens où même si pour elle ce n'était pas important et un autre endroit interchangeable pour moi ça joue.

Après oui j'ai une voiture, mais sur Paris je débarque rarement en date avec:)
Et puis sans être un truc ridicule de bobo c'est pas non plus un substitut pénien, et comme ce n'est pas non plus un truc ultra stylé parce que j'aime les vieilles bagnoles mais je suis pragmatique, dans les deux derniers cas j'ai pas de points à gagner de ce côté-là.
Pour l'appart je n'ai jamais vraiment abordé le sujet en date ou avant, ça joue peut-être par son absence.

"Quelle part de rêve offres tu?"
C'est une très bonne question, et je me le demande. J'ai pas mal d'atouts je crois en tant que personne et partenaire (parce que j'ai pas mal de qualités intellectuelles et sociales, je sais encourager et soutenir l'autre, je sais jouer, je sais être passionné, et attirant et "passionnant"),
j'ai un job intéressant qui me fait faire des trucs d'exception et des activités sympas dans le concept, dans un contexte plutôt enthousiasmant,
j'ai des passions et une personnalité qui m'engagent à un mode de vie ouvert et évolutif, je suis créatif et actif, j'aime les activités physiques,
culturelles et sociales, découvrir le monde et m'amuser.
Mais j'ai une vie assez occupée, j'ai besoin de mon espace, de mes amis, de mon boulot, et beaucoup de nanas pourraient être déçues que je n'adhère pas à leurs plans de partir en année sabbatique ou en voyage tous les trois week-ends parce que même si je veux leur faire une place significative ça c'est pas dans les possibilités (ni dans les envies: passer un week-end dans un endroit juste pour dire qu'on y était en ayant vu l'aéroport et une boite de nuit c'est pas ma conception du voyage).

Par rapport à ce que tu dis pour les filles, il y a donc une incompatibilité psychologique. Il faudrait que j'oriente mes discussions pour sélectionner seulement celles qui sont assez engagées pour faire un effort.