Discussion

La ligne de départ...

Note : 11
lancé par BirdonTheWire le 16.07.2018
1 réponses
dernier par Axelos le 17.07.2018, 14h42
Suite au sujet de FK sur comment redynamiser FTS, je mets en application ce que j'ai proposé.
Voici en vrac mes réflexions sur ce que j'aurais aimé lire quand j'ai commencé à m'intéresser à la séduction et aux relations humaines. Ce post est bien sûr la pour être complété, corrigé, pour faire réagir, et peut être qu'il servira de première pierre à un corpus plus vaste.

Un certain état d'esprit :

Que tu viens d'être plaqué par une copine de longue date ou que tu aies simplement tout le temps galéré comme moi, le but de ce post, ami lecteur, est de te faire gagner du temps. Mais avant d'attaquer la drague à proprement parler, j'aimerais évoquer quelques révélations que j'ai découvertes au dépens d'expériences ratées, certaines plus que d'autres :

S'accepter soi-même : si tu es là c'est que quelque chose ne va pas dans ta vie amoureuse ou dans ton estime de toi-même. Tu te dis peut-être que quelque chose ne va pas avec ta personnalité, ta manière d'être ou un truc dans le genre, tu te dis peut être que tu aimerais tellement être si ou ça.
Eh bien ça ne marche pas comme ça, chaque individu est le fruit de forces qui le dépassent : tu n'as pas choisi de naître dans un certain milieu, de recevoir une certaine éducation, tu n'as pas choisi les allèles qui modèlent ton corps, tu n'as même pas choisi d'être né. Et rien de grave ! Tu as sûrement des défauts à arrondir mais surtout des qualités à développer. Relax, une bonne prise de conscience et de la volonté font beaucoup plus qu'un héritage mal tombé. Il te faut à cet instant une ligne de départ..
Ce qui m'ammène au point suivant.

Etre patient : parce qu'être soi-même ne suffira jamais (désolé). Le changement et les résultats demandent des efforts conscients, un investissement et une discipline. Lavoisier avait raison et il était plus intelligent que toi et moi. J'ai mis deux ans avant d'apprendre à m'habiller décemment (et je parle du niveau zéro, pas de style recherché ni rien). A vouloir tout trop vite, on tombe dans une spirale de la frustration permanente, on change d'objectifs et d'envie tous les deux jours, on est inconstant.
Et c'est justement la constance, la régularité qui amène le résultat. Savourer les petites victoires, parce qu'un jour viendra où ce qui faisait peur ou vibrer certains d'entre nous devient banal et on regrettera avec nostalgie cet état d'esprit du début, cet optimisme là..."la grandeur incomensurables des commencements" disait l'autre.

Accepter la réalité : le monde est cruel et injuste, la vie est très courte et absurde. Voilà, c'est dit. Ce qui peut sembler horrible comme ça m'est apparu libérateur. En fait, la réalité est juste un matériau amorphe et changeant, à modeler par sa volonté. C'est un réseau de possibilités à saisir ou à laisser et pour cette raison, rien n'est vraiment personnel ou en tous cas, il faut éviter de prendre les choses personnellement.

Lâcher prise : chacun vit sa propre vie, taille son propre chemin. Il n' y pas d'échelles ou d'étalon donc pas besoin d'aller se comparer sans cesse aux autres. Certains mettent plus de temps pour achever certaines choses, d'autres sont doués, d'autres constants....L'essentiel est d'être heureux en respectant les autres. Il n'y a pas de chemin tracé ou de manuel secret. Personne n'a la réponse. Et pour cette raison, personne n'est intrinsèquement meilleur qu'un autre. Se préoccuper de ses propres bottes, c'est déjà beaucoup. Accepter cet état de fait et avancer, à son rythme, et être heureux.

Quelques citations que j'aime bien :

"Ne jamais s'énerver pour les choses qui ne dépendent pas de soi" maxime de stoïcien.

"Ce qui ne tue pas rend plus fort" Nietzsche, il faut le vivre pour le croire.

"Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes, nous donnons trop souvent à nos ennemis les moyens de nous détruire" Esope

"Pitié pour nos vainqueurs omniscients et naifs !" Césaire

"Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J'écris ton nom."
Eluard

Un peu guerriers mais ça fait partie du coup de pied au cul :).

Mes 10 commandements :

Il fut une époque où on pouvait lire des méthodes très techniques de séduction, avec des phases et des étapes à valider...Malheureusement je n'ai jamais été très studieux, du coup je me suis contenté de faire une sorte de "synthèse" en 10 points à garder en tête ou à améliorer. C'est plus ou moins issu de mon expérience et de ce
que j'ai pu lire et tester.

1. Faire une impression, puis faire l'impression inverse. Inversement, ne pas chercher à jouer des rôles monolithiques. Alterner des moments drôles puis d'autres plus sérieux et sensibles. Jouer sur les nuances et les profondeurs. Après je ne parle pas de certaines impressions game over bien sûr ! Il s'agit de jouer avec un bon esprit, pas de chercher à prouver et démontrer des choses en permanence. Certaines filles valorisent certains traits, d'autres, des traits différents et ça vous ne le devinerez pas d'où l'intérêt de ne pas chercher à "s'adapter" à la fille en face. Et en plus généralement les filles n'aiment pas la platitude, elles aiment l'incertitude, le défi, l'interrogation, c'est bon j'arrête :).

2. Communiquer des émotions. On en parlait dernièrement sur le forum. Personne n'est là pour gagner des débats ou convaincre (sérieusement, qui a déjà changé d'avis simplement en débattant avec un autre ?). Par contre, ça ne veut pas dire jouer au clown ou à l'idiot (cf mon premier point). Il s'agit d'accepter un état de fait des relations sociales : irrationnelles, parfois superflues mais jouissives. Il faut apprendre à s'exprimer de manière à privilégier le positif, le sensuel (dans le sens sensations) et sensoriel.

3. Sexualiser. C'est le point le plus difficile à mon sens. D'autant plus que quand on galère avec les filles au début on n'est pas très à l'aise avec le sujet. Je ne parle pas de ceux qui ne sont pas à l'aise avec leur corps ou leur image, qui ne se trouvent pas désirables. Ce territoire est presque une autre planète pour eux, un univers
inaccessible. Il y aura toujours une myriade de techniques et de routines pour essayer de faire le job mais ce ne sont que des cache-misères. Ma solution est de tenter, quitte à tâtonner au début, et au fur et à mesure des ratés, trouver le bon dosage. Ne pas oublier que c'est un mix entre le verbal et une certaine attitude, dans un
contexte propice. Les filles peuvent aider aussi, pas la peine de toujours stresser. Et pour le long terme, comprendre que le sexe est quelque chose de naturel, d'inné et qu'en parler ou le vouloir est normal, pas la peine d'en faire tout une cérémonie.

4. Etre clair, précis, concis. Je suis quelqu'un d'assez mutique, je n'ai jamais aimé le bavardage inutile et j'essaye de respecter ce trait de caractère. Je compense en essayant d'être incisif dans mes prises de paroles, ou efficace (comprenez pertinent, drôle, léger..). Ceci explique ce point et peut être qu'il est justement un peu superflu pour quelqu'un de naturellement avenant et volubile. A voir.

5. Phone game lapidaire. Certains savent faire des miracles par sms, ce n'est pas mon cas, d'où la "règle". Je ne sais pas c'est mon humour qui ne passe pas, ça doit être le réseau. Dans tous les cas, être impeccable sur l'orthographe.

6. Avoir des standards.Quand on a toujours galéré, ce point peut paraître fou mais en fait, de toute façon, il n'y a rien à perdre. Au contraire, ne pas être prêt à tout pour le sourire d'une fille peut paradoxalement augmenter ses chances d'avoir ce dernier. Et puis, on est pas obligé d'accepter la vulgarité ou l'incivilité de la part d'une fille, aussi jolie soit elle. Le retour de bâton est qu'il faut s'astreindre à respecter les règles par lesquelles on juge les autres, être un exemple pour soi et s'appuyer dessus pour la suite.

7. Il n'y a pas de difficulté. Chose que j'ai comprise avec l'expérience, quand je me disais que certaines filles m'étaient inaccessibles. En fait, j'ai l'impression que la nuance tient à l'irrationnalité de la séduction qui n'est ni un sport, ni un travail, ni un jeu vidéo. Il n'y pas de relation linéaire entre pratique (ou "entraînement") et résultats. Des nuances sont à faire pourtant. Je ne dis pas que tout est possible (il faut rester réaliste), je dis que si un gars arrive à se trouver au bon endroit au bon moment, il a une chance de vivre quelque chose avec une femme qui, objectivement, est considérée comme "au-dessus", "inaccessible". J'ai l'impression que chaque femme peut être touchée en jouant sur une combinaison de leviers imprévisibles et qui se valent tous. Mais la nuance à introduire est que pour "activer" ces dits leviers il y a certain filtre ou barre à franchir et qui est déterminé par les standards du milieu où évolue la fille en question. Il faut en fait partir de ce qu'elle considère comme "normal" (et c'est assez commun comme considération heureusement^^). Donc bosser sur soi et quand une opportunité se présente, foncer, Pas de "cette fille n'est pas pour moi...", "trop belle pour moi..".

8. Foncer quand il le faut. Il vaut mieux prendre un râteau dur que de réaliser un "close" mou (Et si vous n'avez pas prévu d'être amis, exprimez-le et ne tombez pas dans cette comédie ou vous désirez secrètement choper, ce n'est pas ça l'amitié, c'est trop précieux pour servir de piste de décollage). Si vous sentez que vous voulez l'embrasser, faites, si vous voulez prendre un numéro, faites. Il faut prendre des râteaux, on ne me l'a jamais assez répété et je le répète. Il faut savoir se retenir aussi quand il le faut (et par pitié, pas d'objectif chiffré !) et être patient. J'ai envie de préciser aussi qu'il ne faut pas voir ce moment où on exprime une envie comme un obstacle ou une épreuve. On y est certes vulnérable, mais sincère et vrai. Cette fille me plaît, point. Il n'y a pas de honte à avoir, c'est un phénomène normal. Et malgré le râteau, il faut se réjouir d'avoir aligné envie et acte, d'avoir été authentique. Je pense que c'est quelque chose de sain même si douloureux à l'instant.

9. Prendre du plaisir. Le point le plus important à mon sens, je regrette de ne l'avoir pas compris en premier. Après tout, vous êtes attablés en face d'une jolie fille, vos meilleures années sont encore devant vous et si vous mettez du temps et de l'énergie en séduction, c'est que votre frigo est rempli et que vous dormez sous un toit toutes les nuits. On a tendance à l'oublier mais tout ça n'est pas vraiment important, qu'il n'y a pas de standards ou de grilles d'évaluation à la fin et que la plupart des choses ne dépendent en réalité pas de soi. Alors si l'anxiété ou la frustration de ne pas avancer dans le jeu avec une fille vous prend, ne pas oublier de souffler,
d'inspirer, puis de rebondir. "J'ai oublié de te dire, cette conversation avec toi est très agréable...". Il ne faut pas voir les choses comme un travail, ou comme un sport, mais comme un cheminement, un tâtonnement de soi, une tentative...renouvelable autant de fois que l'on veut.

10.Se respecter. Il n'y a pas beaucoup plus à ajouter à cette notion. Les règles de la vie sociale ne changent pas parce qu'on veut séduire une fille. Il faut savoir faire la part des choses et ne pas accepter les franchissements de lignes rouges. Je me répète peut être avec le point 6 mais ce qui reste après une soirée ratée ou une dispute est bien l'amertume et le regret de n'avoir pas resté digne et irréprochable envers soi. Cette phrase peut paraître dure. Un de mes credo est de ne pas se laisser déborder par ses affects, ce qui implique certes maîtriser sa colère mais aussi savoir se retenir dans certaines circonstances. Je pense que chercher à être
irréprochable procure paradoxalement de la force et de la liberté.

Le matériel :

Je n'aime pas trop cette manière de s'y prendre mais bon, parfois il faut savoir se sortir de quelques conversations ou situations qui n'avancent pas. Le matériel est un ensemble de répliques ou de thèmes à sortir en bloc ou à adapter en fonction. Je conseille quand même d'en développer soi-même, adaptés à sa personnalité et à sa manière de séduire (parce que oui, à force de progresser on développe sa propre manière de séduire, ça me paraissait fou il y a un moment).

-Les voix féminines dans les films en VO meilleures qu'en VF parce qu'on en perçoit toute la sensualité.

-Quel film représenterait mieux ta vie ? Anticiper sa propre réponse et expliquer pourquoi en cherchant à communiquer les caractéristiques à mettre en valeur.

-Qu'est ce qui te fais vibrer en ce moment ? (Je déteste la question : qu'est ce que tu fais dans la vie ?)

-J'aime remarquer les petites attentions des filles pour accorder leurs tenues, accessoires, maquillage..Des fois ça
sort tout seul avec un air naif, des fois c'est plus calculé. Rester quand même prudent pour ne pas tomber dans le convenu. Par exemple : boucles d'oreilles et port de tête, positions des bagues aux doigts, sourcils riches et bien épilés, jolis pieds, petits sous-vêtements en dentelle faussement discrets....une infinité de possiblités, d'où l'intérêt de développer son bon goût messieurs :).


Les articles à lire absolument :

-Le maxi best of de FTS, il ya beaucoup de FR sympa et de vieux articles à trier.
-Les trois articles de Mr.Smooth, clairs et agréables à lire.
-Les journaux : THS, Allandrightnow, Crow (où il y a un merveilleux post d'Onimyoji)
-"Rêver et réaliser" de Mistermint
-L'article sur la fenêtre de tir

Voilà, j'ai eu du mal à trouver le bon ton, première fois avec un discours didactique pour moi.
J'espère que ce n'est pas trop long.
A vos claviers :).
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Il y'a du vrai...) le 16.07.18, 23h30 par Jalapeno
  • +3 (Post de qualité) le 17.07.18, 13h10 par Axelos
  • 0 (+1) le 17.07.18, 19h43 par Pachbel
  • +1 (Cool) le 17.07.18, 19h46 par Pachbel
  • +3 (Intéressant) le 18.07.18, 22h05 par The_PoP
  • +3 (Intéressant) le 19.07.18, 12h40 par DamienJd
Très bien ce post !

Ce sont des repères déjà développés dans d'anciens articles, mais la séduction et les relations, c'est du vivant ! Ca fait toujours du bien d'en reparler et d'actualiser.

Je rajouterais :

Get a life : Faites-vous une vie. Pratiquez une activité extra-professionnelle, lisez, voyagez, organisez des soirées entre amis, affirmez votre philosophie de vie. Intéressez-vous au monde. Soyez occupés à faire des choses que vous aimez. Il n'y a pas que les femmes dans la vie. Faites des choses qui vous plaisent et vous font du bien, même lorsque vous êtes seuls, même si vous n'avez pas baisé depuis 2 ans, même si ça ne vous aide pas directement à chopper. Avoir une vie, c'est ce qui va donner de l'épaisseur à votre personnage. C'est ce qui va vous permettre de ne pas être needy (car vous serez naturellement occupés). C'est ce qui va vous permettre de rencontrer et d'attirer les femmes à qui votre style de vie plait (car vous vous serez démarqués sans l'avoir conceptualisé façon "positionnement marketing").

Tout n'est pas online : Je vais dire quelque chose qui paraîtra incroyable en 2018, mais la majorité des opportunités de rencontres, d'amour et de baise, ce n'est ni sur Adopte, ni sur Tinder. C'est sur les bancs de votre fac, dans le bureau d'à côté, dans votre bar préféré, dans votre club de badminton, dans votre groupe de voyage, dans votre voisinage, dans votre cours de danse. Bref, dans votre vie, votre vie que vous vous serez faite (voir point précédent). La séduction, ce n'est pas un profil funny sur un SdR, ce n'est pas un sms dont la moindre virgule a été réfléchie, c'est un contact des corps par l'intermédiaire des 5 sens. C'est le moment où le corps de l'autre, son grain de peau, son odeur, son regard vous attirent et vous appelle si intensément que votre bras vient la caresser de lui-même, et que vos lèvres viennent se poser sur les siennes.

Demandez de l'aide : Ne restez pas seuls avec vos doutes ! Venez parler de vos tentatives et de vos cas concrets sur le forum. On se fera une joie de vous aider, et ça vous permettra d'avoir des retours pour vous améliorer. En plus, c'est un très bon exercice pour repousser la peur du jugement d'autrui et accepter de faire des erreurs.

Je complète et j'insiste sur ce point :

Etre patient : Vraiment patient ! Si vous prenez votre temps et faites des efforts réguliers, comptez un an pour une amélioration concrète de votre situation, et 3 ans pour des progrès vraiment bien intégrés. Si vous êtes trop pressés, comptez le double ;). Je sais, c'est long, surtout quand notre vie est un désert sexuel et amoureux et qu'on est en dépression. Mais ce temps est incompressible. Même redoubler d'efforts ne fera pas progresser 2 fois plus vite. Comme dans tout processus d'apprentissage, il faut le temps pour que votre cerveau crée des connexions neuronales aux endroits sollicités, pour qu'il change la réponse émotionnelle en situation d'intéraction avec les femmes (moins d'anxiété, plus de confiance).

Ce temps long, c'est ce qui rend nécessaire le "get a life" et le fait de s'occuper à des choses qu'on aime faire. En effet, on ne peut pas tenir si longtemps si on est chaque minute dans l'attente de baiser enfin, si on ne s'aménage pas des moments où on se fait vraiment plaisir en oubliant le temps qui passe et les problèmes que l'on a.
A lire / A voir en ce moment sur FTS