Discussion

Pilates (Romana)

Note : 10
lancé par Jalapeno le 14.07.2018
20 réponses
dernier par Jalapeno le 30.11.2018, 17h47
Après en avoir discuté avec une pote qui était vachement convaincue, j'envisage de faire une série de séances de pilates pour rectifier ma posture.
À 60 balles la séance, c'est quand même un investissement mais apparemment les résultats sont durables. J'avais une vision un peu cliché du Pilates "de salle de fitness" mais apparemment le Romana's Pilates est plus sérieux et efficace...
Est-ce que certains d'entre-vous ont déjà essayé ? Avec quels résultats ?
Salut Jalap,
Alors je n'ai jamais fait de séances de pilates, mais je t'apporte ma maigre contribution d'étudiant en sport (pas borné en mode NPNG)
Ca peut être une base pour commencer, mais il faut faire un mix de beaucoup de choses..
Pourquoi veux-tu rectifier ta posture? Qu'est-ce qu'une "bonne posture" pour toi?
Tu fais du sport à côté?
Je vais m'attirer la foudre en disant ça, mais évite le yoga, qui à tendance à disconnecté les chaînes musculaires du corps, en rendant le corps trop "lâche", il vaut mieux travailler sur les trigger points (les adhérences musculaires) qu'avoir une souplesse phénoménale.

Un bouquin intéressant sur la posture, avec quelques exercices : améliorer sa posture de frédéric brigaud.

Si tu veux plus de détails ou d'autres questions j'essaierais d'y répondre ^^
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +3 (Merci ! :)) le 16.07.18, 23h32 par Jalapeno
J'ai fait deux ans de pilates avec un très bon prof dont la posture était impeccable. La première année c'était au sein d'une école de danse donc il axait pas mal sur la posture. La deuxième année c'était en cours collectifs d'une salle de sport, 3/4 d'h pilates 3/4 d'h étirements. Au bout de cette deuxième année j'avais intégré comme réflexes plusieurs principes du pilates sur le maintien du centre et la respiration par le torse donc l'ouverture de celui ci, ce qui faisait que je continuer de pratiquer au quotidien, en marchant par exemple. Par contre là j'ai laissé de côté pendant un an et je sens que j'ai bien perdu, il aurait fallu persévérer.

60 balles la séance ? je comprends pas l'intérêt, par rapport à des cours collectifs bien moins honéreux. Faire une ou deux séances individuelles pour apprendre les bases si tu n'as vraiment jamais rien fait de tel, pourquoi pas. Mais sinon il faut surtout pratiquer... et essayer différent profs. Le premier que j'ai eu était vraiment en mode "coach de l'extrême", c'était surement bien pour des équipes de sportives mais pour moi c'était pas ça. Le deuxième, donc, était top. Visiblement il avait aussi des bonnes notions de relaxation et de yoga, il savait bien doser le temps de maintien des poses, les enchaînements. Sa remplaçante par contre c'était vraiment plat avec bien trop peu d'indications sur les sensations à rechercher pour s'assurer de la pertinence de la pose.

Quels aspects de posture cherches tu à améliorer ?
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 16.07.18, 23h32 par Jalapeno
J'ai un peu discuté en MP avec Bumble, merci à lui pour ses conseils.
Je me permets de reposter ici ceux qui sont d'intérêt général :

Bumble a écrit:
Ce que je te conseillerais, si tu t'y connais bien en anglais, que tu as moyen d'acheter un peu de matériel, c'est de regarder sur youtube functional patterns, avec les relachements myofasciaux https://www.youtube.com/watch?v=d5AqyIq ... yYsdPfXp_0 qui sont excellent pour la posture, dénouer les noeuds.
Après tu as aussi les exercices mckenzie, qui pourront bien t'être utile pour l'extension thoracique. (quitte à aller voir un kiné, ou médecin formé à ce genre de chose) Pourquoi pas aller voir un médecin mécanicien ou éthiopathe qui pourra faire une thérapie manuelle sur toi et régler quelques "désordre" ça coute un peu mais y aller une fois par an est le minimum que chaque personne devrait faire sincèrement (trouver un bon thérapeute n'est pas chose aisé suivant où on est.)
[...]
Si tu peux varier ta posture au cours de la journée, pas toujours rester pareil, te mettre debout, à genou (position de fente avec un genou au sol) faire quelques mobilisations thoraciques ça peut aider aussi surtout vu ton métier.


Merci aussi voucny pour ton message.

voucny a écrit:
Quels aspects de posture cherches tu à améliorer ?

J'essaye de corriger une posture enroulé vers l'avant (je reprends encore les termes de Bumble :wink: ).
Est-ce que le cours que tu suivais était du Romana’s Pilates ? Apparemment ça diffère pas mal du Pilates "moderne", notamment au niveau de l'esprit général, des exercices et des machines utilisées.

voucny a écrit:
60 balles la séance ? je comprends pas l'intérêt, par rapport à des cours collectifs bien moins honéreux.

60 € / session, c'est le prix moyen pour une série de 10 sessions individuelles dans les studios que j'ai consultés. Si ça permet une progression rapide et durable, avec un bon prof, je suis près à les mettre, tout en sachant qu'il y aura aussi une part de travail pour maintenir les résultats par la suite. D'où mes questions :wink:
Pour répondre à voucny :
Oui c'est comme tout ça s'entretient si on veut garder les effets bénéfiques sur le long terme. Après trop d'étirement j'avoue que je ne suis pas fan non plus, les toubibs, médecin mécanique, ostéo ont tendance à dire qu'un corps très souple est plus difficile à soigner qu'un corps un peu plus raide, même s'il vaut mieux être souple mais dynamiquement (Range of motion)

A titre d'exemple personnel, je ne fais plus qu'a l'heure actuel quelques étirements en chaîne musculaire (étirement en chaine musculaire car si on fait de l'étirement analytique, on étire une face, mais on "déconnecte" l'autre) et beaucoup de relachements myofasciaux (il y a un doc sur arté, sur les fascias très intéressant d'ailleurs) je n'ai pas perdu de souplesse, pourtant on pourrait se dire que comme je ne l'exerce plus j'aurais du perdre.

60 balles la séance, ce n'est pas forcément excessif, c'est sûr on peut trouver ça excessif, mais on parle aussi de sa santé, si c'est du coaching individuel c'est logique. En moyenne pour un coaching indiv en muscu/prépa physique sur 1h on est autour de 50 euros, ça peut paraître beaucoup, mais il y a énormément de boulot en amont, l'individualisation en fonction des objectifs de chacun et pas juste faire pareil à chaque coaché.

Jalap,

C'est sûr que même avec un bon prof si la personne à côté n'entretient pas, ne fait pas les choses ça ne durera pas dans le temps. La on est plutôt sur une logique de santé, plutôt qu'une logique de performance comme peut l'être le sport de haut niveau.
Comme je te disais par mp, tente des choses, regarde si tu vois des progrès au bout de 3-4 mois, qui me parait être une bonne durée pour observer un minimum de changement. N'hésite pas à jouer les narcissiques, te faire prendre en photo, avec ta posture comme elle est (sans forcer), une posture active debout, et de comparer plus tard voir si ça à évoluer.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 17.07.18, 19h35 par voucny
  • +1 (Oui) le 17.07.18, 23h28 par Jalapeno
Non Jalapeno c'était pas un cours estampillé "romana", mais c'est sûrement parce que ce prof était plus proche de l'esprit "profond" du pilates que j'ai bien accroché avec lui contrairement aux autres pour qui c'était plus une méthode de renforcement musculaire comme une autre.
Après moi j'ai fait de la danse très tôt, puis du taekwondo, de l'aikido, beaucoup de sophrologie, un peu de mckenzie comme citait Bumble, un peu de fascia aussi, j'ai une bonne sensation des alignements profonds dans mon corps et dans l'espace, donc les indications du genre "bassin en position neutre", "étirer la colonne jusqu'au sommet du crâne", "aspirer le périnée", ça fait sens directement, et si le prof ne croit pas vraiment à ce qu'il dit, qu'il le répète plus qu'il ne le ressens, je le vois aussi.
De ce que j'ai vu dans les cours collectifs, les quelques hommes qui démarraient avaient un peu plus de mal au début car très très raide, et avec visiblement peu de sensations internes sur le placement de leur corps. C'est pour ça que le couplage du cours avec les "étirements" étaient bien, car c'était plus de la relaxation profonde que des étirements visant une souplesse "caoutchouc".

En tout cas pour l'enroulement vers l'avant, classique des boulots assis, ça m'a fait beaucoup de bien. C'est un super conseil de Bumble de varier les positions dans la journée... quand on peut, et sinon d'au moins s'étirer, conscientiser quelques minutes par jour et faire des exercices assis.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (100% d'accord) le 17.07.18, 23h13 par Bumble
  • +1 (Absolument) le 17.07.18, 23h28 par Jalapeno
A l'heure actuelle, hormis dans des disciplines comme la danse, le pilate, on apprend pas forcément à ressentir son corps. On l'apprend encore moins en staps. Quand tu as des profs qui te disent "tu dois vomir lors de ta séance" tu as de suite compris les choses. On oublie souvent qu'on est connecté, que notre corps entier fonctionne d'un seul bloc. Le balancement des bras lors de la course, le fait de faire une extension de la cage thoracique replace directement les épaules en arrière et encore beaucoup d'autres, ce ne sont que des exemples.

Beaucoup vont vers le yoga de nos jours, j'ai énormément de mal avec cette pratique, à cause des déconnexions musculaires que va créer le yoga, notre corps va être de plus en plus hyperlaxe, les chaînes musculaires vont être moins efficace, le corps va moins bien fonctionner ensemble. (Les travaux anthropologiques sur le fonctionnement du corps humain, avec l'épigénétique, ce pour quoi on était fait, vont dans ce sens)

Je fais une pseudo généralité, mais beaucoup plus de femmes sont sensibilisés à prendre conscience de leur corps plutôt que les hommes. L'autre coup j'avais une conversation avec un pote sur le "fameux ventre plat" et les abdos, de penser à contracter son périnée, rentrer son ventre, avoir une respiration hypopressive, était bien plus efficace en terme de sensation musculaire que de faire des crunch bête et méchant. Le périnée et le transverse sont intimement lié.

Oui si c'est plus dans un sens de relaxation, avec prise de conscience de son corps, la technique de relaxation de jacobson
qui même si elle parait intense, peut s'inscrire dans une logique de contournement de problème.

Si tu peux même bosser debout à certains moment ça peut être intéressant.
Sinon de la mobilisation thoracique, du travail des yeux pour détendre (important d'un point de vue posturale), ce sont des choses simples à mettre en place avec ce qu'a dit voucny.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Constructif) le 18.07.18, 12h23 par voucny
voucny a écrit:
Après moi j'ai fait de la danse très tôt, puis du taekwondo, de l'aikido, beaucoup de sophrologie, un peu de mckenzie comme citait Bumble, un peu de fascia aussi, j'ai une bonne sensation des alignements profonds dans mon corps et dans l'espace, donc les indications du genre "bassin en position neutre", "étirer la colonne jusqu'au sommet du crâne", "aspirer le périnée", ça fait sens directement, et si le prof ne croit pas vraiment à ce qu'il dit, qu'il le répète plus qu'il ne le ressens, je le vois aussi.

C'est un point intéressant, parce que je n'ai pas du tout ce genre de background et donc pas de "bullshit detector" à ce niveau-là.

Bumble a écrit:
A l'heure actuelle, hormis dans des disciplines comme la danse, le pilate, on apprend pas forcément à ressentir son corps.

D'où l'intérêt de s'y reconnecter, en amont d'une pratique sportive, a fortiori si elle est intense...
Avant de penser à reprendre une activité sportive intense, il faut reprendre plus doucement, surtout bien écouter les signaux de son corps.
Après tu as pas des activités en club qui te botterais ou autre? Ca peut être sympa aussi, les sports de combats (boxe etc) ont souvent aussi cet aspect centré sur la posture, la respiration.
Bumble je n'ai pas regardé toute la vidéo de la technique de Jacobson, mais la technique "contracter pour mieux relâcher" j'avais pratiqué en sophrologie et ça marchait bien. Je crois que le principe c'est qu'on mesure mieux la détente si on peut la comparer avec son inverse. L'exercice se faisait debout:
Inspirer
Retenir la respiration
Faire un mouvement vif des épaules "haut bas" en laissant les bras le long du corps
Souffler vigoureusement en relâchant bras et épaules
Répéter trois fois en tout

As tu des exemples d'exercices pour les yeux, et en quoi ça améliore la posture ?(même si je le perçois globalement)

Jalapeno je crois pas qu'on puisse vraiment te bullshiter mais il y aura clairement des profs plus habiles que d'autres à voir si tu as bien senti le mouvement, la position, et plus habiles aussi à mieux te les transmettre.

Depuis l'ouverture de ce sujet je me suis remise à pratiquer des bases de pilates au quotidien, qq minutes debout statique et surtout en marchant: bassin en position neutre, serrer le périnée à bloc et resserrer les abdos comme en remontant une fermeture éclair. Respirer par le torse en ouvrant la cage thoracique. Ça répond vite, j'ai déjà eu qq courbatures ;) et comme il faut faire tout ça en étant détendu, limite heureux, ça fait aussi du bien à l'aspect du visage.
Oui tu peux faire ça aussi, ce que tu faisais, permettait de passer sur le parasympathique, avec la respiration (on dit une expiration 2 fois plus longue que l'inspiration avec une inspiration de 3-5 secondes environ pour passer dans le parasympathique)
Jacobson fait prendre conscience de son corps du coup par là même occasion on en revient à ça, la prise de conscience de son corps qui est très importante.

C'est comme en musculation pour certains mouvements tu vas demander aux personnes de sentir un muscle précis se contracter lors du mouvement choisi. Beaucoup auront du mal à le ressentir. Pourtant ça permet d'avoir de très bons résultats.

Alors comme ça fait peu de temps que je m'intéresse à ça. Je préfère te rédiriger vers des articles et faire des recherches. Plutôt que de m'aventurer et dire des bêtises
http://posturologie-performance.blogspot.com/2014/12/loeil-et-la-posture.html
Vincent estignard, kiné ostéo et formateur (sur paris si je ne me trompe pas) pour tout ce qui est posturologie de bricot (pionnier en posturologie)

http://www.hockeyprojection.com/articles/la-posturologie-rectifier-tir/la-posturologie-rectifier-tir
Un exemple avec des études scientifiques, par un posturologue québécois, mondialement reconnu. (ses lives sur facebook, les podcasts où il intervient sont des mines d'information. Par contre faut supporter l'accent québécois ^^)

http://www.emmagomez.be/2018/04/la-posture-n-est-pas-une-question-de-volonte.html
De nombreuses informations pertinentes aussi ici.

Totalement, il faut se tourner vers quelqu'un avec qui on se sent à l'aise, mais qui est aussi compétent, les diplômes ne font pas tout certes, mais ça permet d'avoir une base minimum quand même.

Le bassin en position neutre est plutôt pour ceux ayant tendance à avoir une cambrure très prononcée. Il faut garder les courbes physiologiques de notre colonne.
Normalement si tu fais une extension thoracique et une rétroversion du bassin (comme tu dis pour avoir une position neutre) tu n'as même pas besoin de contracter ton transverse (le muscle qui fait avoir le ventre plat) il sera déjà activé.
La respiration diaphragmatique tellement importante.

Après mine de rien pratiquer quelques choses c'est important, on apprend par le mouvement aussi, mais il faut penser à se corriger.

Ps : les courbatures ça ne veut rien dire :p
"Passer sur le parasympathique"?
Je pense qu'il faut laisser ces pratiques pour ce qu'elles sont et ne pas y mêler de pseudo justifications scientifiques. Ça peut être dangereux car à force ça amène à faire n'importe quoi. Pour info notre respiration est régulée en permanence par les ganglions sympathiques et parasympathiques, et on ne "passe" pas de l'un à l'autre.
Quant aux osteo, chiro, etc, les formations sont à peine encadrées et reconnues par la science médicale (Si ce n'est du point de vue de la législation).
C'est un peu la roulette russe que de laisser son dos qui est si important à quelqu'un qui n'a pas une formation bien cernée par la médecine comme la kinésithérapie...
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Ostéopathie
Ce n'est pas pour détourner le sujet, mais disons qu'il reste dans les rails de ce qu'il est:
Parler d'une pratique physique et sportive sans la justifier pseudo scientifiquement
Alors oui merci ta respiration est régulée par des nerfs, mais elle a aussi une influence. Pour preuve quand tu es stressée tu n'auras pas la même respiration que quelqu'un qui est détendu. D'où le passer sur le parasympathique, je ne savais pas trop comment formuler à l'écrit. C'est de passer plutôt en mode détente plutôt que d'être stressée.
Les personnes que j'ai donné par rapport à là question de voucny et aux différentes redirections on tous à minima un diplôme cerné comme tu dis.
Un kiné qui fait des études d'ostéo, les formations au québec sont encore bien différentes des notres et beaucoup plus poussée sur le domaine du sport et bien d'autres encore.
Tu peux amener une justification pseudo scientifique aux sports, à des pratiques je ne vois pas ce qui est problématique. Ou alors je n'ai pas compris le sens de ton message.
"Le bassin en position neutre est plutôt pour ceux ayant tendance à avoir une cambrure très prononcée. Il faut garder les courbes physiologiques de notre colonne.
Normalement si tu fais une extension thoracique et une rétroversion du bassin (comme tu dis pour avoir une position neutre)"
En pilates le bassin neutre est un des fondements. Il ne s'agit de le retroverser un tout petit peu, pas du tout complètement. On vise à être ni cambré ni rétroversé.

Merci pour le reste, je vais regarder !
Si une personne est cambré, il faudra une retroversion à un moment pour avoir un bassin neutre, car la cambrure viendra de différents éléments. Mais je vois ce que tu veux dire.

Il n'y a pas de soucis :)
Bumble a écrit:
Alors oui merci ta respiration est régulée par des nerfs, mais elle a aussi une influence. Pour preuve quand tu es stressée tu n'auras pas la même respiration que quelqu'un qui est détendu. D'où le passer sur le parasympathique, je ne savais pas trop comment formuler à l'écrit. C'est de passer plutôt en mode détente plutôt que d'être stressée.

Voilà exactement la raison pour laquelle ça ne sert à rien de justifier ce que vous faites par des raisons scientifiques:
Ces explications sont du Grand N'importe Quoi.
C'est pas du tout comme ça que ça marche.
Ce sont toujours les ganglions nerveux qui agissent sur la respiration et son rythme automatique mais nous avons un contrôle conscient partiel sur la chose.
Quand tu ralentis ou accélères ta respiration tu fais juste ça. Tu passes sur rien du tout.
Et quand tu ralentis ta respiration si ça allège ton stress c'est juste parce que tu te focalises sur un truc interne et tu évacues le signal stressant.
C'est pas un truc magique, ésotérique ou hippie.

Citation:
Les personnes que j'ai donné par rapport à là question de voucny et aux différentes redirections on tous à minima un diplôme cerné comme tu dis.

Non. Comme je disais c'est encadré par l'état ça reste non reconnu comme bénéfique par l'académie de médecine au-delà des effets kinés.

Citation:
Tu peux amener une justification pseudo scientifique aux sports, à des pratiques je ne vois pas ce qui est problématique. Ou alors je n'ai pas compris le sens de ton message.

Ben d'une part c'est du bullshit et comme tout bullshit en communication ça finit toujours par avoir de graves conséquences, d'autre part ça donne à des gens l'illusion de maitriser des concepts qu'ils ne comprennent pas et qu'ainsi leur avis a autant de valeur que celui des gens informés.
Les ostéos j'en ai essayé une demie douzaine, leur délire à tous c'est de te faire craquer la nuque, en te disant que c'est là qu'est ton problème. Même quand tu leur montres des radios qui montrent que le problème est ailleurs. Pareil pour des gens ayant consulté les mêmes personnes en ayant d'autres problèmes.
Je soupçonne que c'est parce que c'est le truc qu'ils font qui peut les différencier des kinés mais en réalité c'est super dangereux. Ça peut entraîner des dilacérations des artères cervicales et la mort. Il y a eu de nombreux cas aux états unis et ailleurs.
Donc non à part utiliser le vocabulaire scientifique pour les choses évidentes en termes de postures ou muscles ou autres, pas de nécessité à utiliser un vocabulaire scientifique pour se donner une pseudo autorité.
Au passage dans les liens que tu cites beaucoup d'études sont citées c'est vrai. Mais entre ce qu'elles disent et l'explication qui en est tirée il peut y avoir un monde. Je ne suis pas allé jusque là parce que je ne suis pas dans de bonnes conditions pour faire l'analyse et j'ai pas le temps, mais ça ne veut rien dire.
Maintenant pour ton problème Jalapeno, sans parler du pilates parce que je n'ai pas pratiqué, je trouve au contraire qu'on a pas mal de disciplines où l'on fait appel à la posture et à la conscience des appuis.
La plupart du temps c'est plus intuitif et moins verbalisé, mais si tu fais des cours de judo, boxe ou à peu près n'importe quel art martial sérieux (je peux pas parler pour le côté self defense mais j'imagine que c'est pareil, car on a besoin d'une bonne respiration et de bons appuis),
Tu as à peu près tout ce qu'il faut en matière de posture. Parce qu'on t'entraine pour être musclé pour avoir un tronc solide et on t'apprend à souffler, respirer, et à bien poser tes appuis (parce que essayer de mettre des patates ou de jeter un mec en étant pas équilibré, c'est le drame).
En outre je rejoins Voucny sur sa remarque initiale. Tu recherches des résultats rapides mais en réalité ton corps est câblé ainsi depuis longtemps. On modifie pas un reflexe postural juste en le décidant. Il faut modifier même les mouvements que tu fais en dehors de ça. Apprendre à bien s'asseoir, à ne pas s'avachir, à bien se coucher, les mouvements de préhension etc.
Et retrouver l'origine de ce défaut de posture (À quel moment ça a commencé, pourquoi? ).
Ça va te prendre du temps. Et voir les autres faire participe de l'apprentisage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • 0 (Absolument) le 06.08.18, 10h34 par Bumble
Oui merci on parle du système nerveux autonome, sauf que comme tu le dis on a un contrôle partiel
Oui sauf que tu as des études qui ont été faite, quelqu'un de stressé aura une préférence à être sur un mode de fonctionnement sympathique avec toute les conséquences que ça engendre.
Bien-sûr on ne peut pas tout contrôler et ça je te l'accorde il y a parfois des trucs bien farfelues plus que jouer sur la respiration.
On est d'accord, sur le fait que ça allège le stress, car on se concentre sur autre chose.

Par contre alors simple question visant à parler et échanger : Pourquoi les médecins, kiné recommande d'avoir une respiration diaphragmatique par exemple? Avec les effets bénéfiques que ça a.
Je n'avance pas un vocabulaire scientifique pour me donner une pseudo autorité, si tu savais ce que je m'en fou. Une personne demande un conseil ici, je lui apporte une réponse avec ce que j'en sais. Mais vu que tu as l'air d'avoir des choses à apporter, partage nous des réponses plutôt dans ce cas.
Je ne suis pas non plus en train de dire que c'est ésotérique/hippie ou autre. Peut-être qu'a l'écrit ça peut donner cette impression et alors j'en suis désolé, mais ce n'est pas le but. En parlant de vive voix je pense qu'on se comprendra mieux c'est le soucis avec la lecture parfois.

Citation:
Non. Comme je disais c'est encadré par l'état ça reste non reconnu comme bénéfique par l'académie de médecine au-delà des effets kinés.

je t'invite à regarder la médecine mécanique alors, pour toi si je me place dans le contexte avec tes messages etc. En interprétant un poil ça va te paraitre totalement farfelue, pourtant c'est quelques choses d'encadrés et pratiqué uniquement par des médecins.
La posturologie par bricot si tu as regardé, bricot est un chirurgien donc je ne pense pas (je peux me tromper) qu'il soit parti dans de l'ésotérisme.

Citation:
Les ostéos j'en ai essayé une demie douzaine, leur délire à tous c'est de te faire craquer la nuque, en te disant que c'est là qu'est ton problème. Même quand tu leur montres des radios qui montrent que le problème est ailleurs. Pareil pour des gens ayant consulté les mêmes personnes en ayant d'autres problèmes.
Je soupçonne que c'est parce que c'est le truc qu'ils font qui peut les différencier des kinés mais en réalité c'est super dangereux. Ça peut entraîner des dilacérations des artères cervicales et la mort. Il y a eu de nombreux cas aux états unis et ailleurs.

Alors je ne suis pas ostéo mais oui c'est comme pour tout professionnel de santé, la base c'est l'examen clinique. Hors de plus en plus en font de moins en moins que ce soit les médecins, les ostéos. Effectivement on se rejoins la dessus de plus en plus font ça, je sais que personnellement l'ostéo qui commence direct par faire ça (surtout si il fait craquer en rotation etc car tu devais parler de ça je pense on se rejoint) je me casse.
Les différences sont plus importante kiné et ostéo, mais tu as des kinés qui font de l'ostéo en plus, y'a des formations annexes d'ostéopathie en médecine, en kiné.
C'est le soucis de la formation d'ostéo, comme elle n'est pas considérée comme médicale, il y a des écoles très bonnes et des écoles bullshit. Qu'il y en a de plus en plus, contrairement au kiné les ostéo on le droit de faire de la pub.
Je ne sais pas quel est ton problème, mais comme je disais renseigne toi sur la médecine mécanique et si tu peux trouver un praticien vers chez toi et compétent.


Après j'émet une réserve sur les études scientifiques en général, car parfois c'est trop orienté pour donner raison forcément à ce qu'on veut étudier. Donc je te rejoins ça ne veut pas forcément tout dire, c'était plutôt pour voucny si elle voulait approfondir certains sujets surtout les liens.

Citation:
La plupart du temps c'est plus intuitif et moins verbalisé, mais si tu fais des cours de judo, boxe ou à peu près n'importe quel art martial sérieux (je peux pas parler pour le côté self defense mais j'imagine que c'est pareil, car on a besoin d'une bonne respiration et de bons appuis),
Tu as à peu près tout ce qu'il faut en matière de posture. Parce qu'on t'entraine pour être musclé pour avoir un tronc solide et on t'apprend à souffler, respirer, et à bien poser tes appuis (parce que essayer de mettre des patates ou de jeter un mec en étant pas équilibré, c'est le drame).

La posture ça ne se travaille pas que comme ça, et même quelqu'un qui est sportif de haut niveau voir très haut niveau peut avoir des problèmes de postures, mais être efficace/efficient dans sa pratique.
Par contre effectivement il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs.
Pour l'autorité je ne parlais pas de toi mais des gens chez qui tu as pêché ce genre d'expressions.
Et le fait d'avoir un contrôle partiel ça veut juste dire qu'on peut agir nous aussi sur ces muscles de la respiration et appuyer ou non l'automatisme.
Ça ne veut pas dire qu'en soi c'est la respiration qui déstresse juste par 'mimétisme' avec la situation normale, et par 'feedback' du style tu fais comme le situation normale donc ton cerveau prend le pli.
C'est que d'une part tu es concentré ailleurs, ensuite tu évites d'hyperventiler ce qui peut faire baisser ton taux d'oxygène sanguin.

Pour le 'mode de fonctionnement sympathique', quelles conséquences exactement? Parce que j'ai l'impression que encore une fois on utilise des mots adaptés à une situation comme fourre tout pour des trucs qui ont rien à voir mais qui rentrent dans la mystique de la pratique.
Quand c'est un truc comme le taichi on te parle d'énergie, quand c'est du pilate on fait comme la pnl, on sort plein de faits scientifiques de leur contexte.
Alors qu'on a pas besoin de ça. Ça donne une pseudo assise alors que l'idée ce serait plutôt d'examiner valent en quoi ça marche.
Je dis pas que le pilates sert à rien. Juste qu'il faut sûrement éviter de le transformer en ce qu'il n'est pas, crédit pas scientifiquement prouvé et créées juste un sport.
Il y a une partie qui sort des cours de la faculté et de recherches par rapport au niveau sciences du sport/ biomécanique.
Oui t'inquiètes pas j'avais compris de quoi tu parlais et on était d'accord.

Citation:
Pour le 'mode de fonctionnement sympathique', quelles conséquences exactement? Parce que j'ai l'impression que encore une fois on utilise des mots adaptés à une situation comme fourre tout pour des trucs qui ont rien à voir mais qui rentrent dans la mystique de la pratique.

Je pense que tu sais sur quoi joue le système sympathique, le système sympathique, à savoir tachycardie, augmentation PA, vasoconstriction périph tu es plutôt sur le qui vive généralement.
C'était plutôt dans ce sens là que je voulais dire, et ça rejoins ce que tu disais sur ce qu'on peut appuyer ou non l'automatisme.

Oui c'est sûr, ça peut être un des soucis, on a tendance à tout vouloir rendre scientifique.

Toute façon on pourrait débattre de certains sports etc. Tu auras de multiples avis de toute façon.
A lire / A voir en ce moment sur FTS