Discussion

Réussir sa première expérience pro : ce qui marche vraiment

Note : 14
lancé par Baijin le 28.11.2017
1 réponses
dernier par Onmyoji le 29.11.2017, 10h52
Après un diplôme d'ingénieur et un peu moins de 4 années d'expérience dans le monde professionnel, j'ai décroché un poste de manager avec la responsabilité de tout le continent asiatique, ainsi que le management d'une petite équipe.
Je pense avoir plutôt bien réussi pendant ces quelques années. Jusqu'à ce que j'annonce ma démission (pour prendre ce nouveau poste de manager), on m'a confié des projets clés pour l'entreprise en autonomie, certains managers écoutaient mes conseils, les directeurs me saluaient en me voyant, etc.
Pourtant je ne suis pas du genre à me tuer au travail. Certes je suis bosseur et il m'arrive quelques fois de rester tard au bureau quand il y a urgence, mais je ne considère pas faire des horaires extraordinaires.

J'espère que vous comprendrez que je ne dit pas cela pour me venter (bien que j'avoue en retirer une certaine fierté). Au contraire, je souhaite partager certains principes que j'ai appris par ma jeune expérience, dont on ne parle que rarement, et qui sont pourtant fondamentaux pour réussir efficacement dans une entreprise. J'espère que cela pourra aider, particulièrement les plus jeunes, à réussir leur première expérience pro (y compris les stages et les périodes d'essais).

1) Le relationnel compte (au moins) autant que votre travail en lui-même
C'est la leçon numéro 1 que je retiens. Elle est fondamentale et pourtant, on n'en parle trop rarement. A la fac, nous avons de longues leçons d'algorithmique, de biologie moléculaire, de mathématiques appliquées, de techniques de marketing, etc. Mais je n'ai jamais vu de cours de relationnel. Je n'ai jamais appris à nouer des liens relationnels à l'école, je l'ai appris par l'expérience et par les livres. Et pourtant, croyez-moi, cela compte au moins pour la moitié de votre réussite dans votre poste, ou de la note finale de votre stage.

2) On gagne la confiance des autres par ses résultats
Et cela peut prendre du temps, surtout si vous bossez sur des projets à long terme. Ce qui vous fera gagner votre réputation, ce sont vos résultats concrets (ce qui se traduit souvent, directement ou indirectement par combien l'entreprise va pouvoir gagner grâce à votre travail), pas par de belles paroles. Au début, vous allez être challengés. Tout est normal, serrez les dents et attendez de pouvoir partager vos premiers succès.

3) On gagne de la notoriété en prenant en charge ce que les autres ne veulent pas (ou n'osent pas) faire
Je pense que cela a été un grand facteur de réussite dans mon début de carrière. J'ai été volontaire (même plus que ça : très motivé) pour prendre en charge un projet franco-chinois chargé de problématiques (tant sur le plan technique que sur la communication étant donné la barrière de la langue et les différences culturelles entre la Chine et la France) mais avec de gros enjeux, la Chine étant l'un des marchés les plus importants de ma boite. La réussite de ce projet a boosté ma réputation et la confiance que les autres m'ont accordé.

Ce que je vous conseille : repérez les projets ou les missions que votre manager ou le reste de votre équipe mettent de côté, surtout celles qui sont problématiques. Ne retenez que celles qui ont des enjeux importants (si vous m'avez suivi, cela se traduit par : celles qui vont rapporter un max de blé à l'entreprise) et positionnez-vous dessus. Dans l'idéal, ne vous contentez pas d'aller voir votre manager pour dire que vous êtes volontaires pour ces missions, mais réfléchissez déjà à des propositions de plan d'action, et justifiez pourquoi vous êtes la personne qui sera apte à réussir. Vos succès seront certainement récompensés.

4) Soignez au maximum votre communication
C'est très important en début de carrière : soignez votre façon de parler, surtout en réunion, soignez votre orthographe, soyez concis et schématiques dans vos email et vos powerpoints. Lorsque vous annoncez des problèmes, annoncez également les solutions auxquelles vous avez pensé et leurs impacts (les + et les -). Et surtout, lorsque vous obtenez des résultats concrets, annoncez-les en remerciant toutes les personnes qui y ont contribué.


Voilà les points principaux que je souhaitais vous partager, en espérant qu'ils seront utiles. N'hésitez pas à compléter cette liste et à faire part de vos expériences sur ce qui a marché pour vous dans votre réussite professionnelle.

Au plaisir de vous lire !
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +2 (Cool) le 28.11.17, 23h25 par Poivron
  • +2 (Intéressant) le 29.11.17, 10h32 par Onmyoji
  • +1 (Intéressant) le 29.11.17, 10h58 par Jalapeno
  • +1 (Instructif) le 29.11.17, 11h35 par BirdonTheWire
  • +1 (Instructif) le 29.11.17, 13h36 par valll
  • +2 (Intéressant) le 29.11.17, 20h07 par Syd_
  • +2 (Intéressant) le 30.11.17, 14h24 par Moumane
J'ai envie d'ajouter:
- ne vous laissez pas embrigader dans la querelles de clocher pour espérer en tirer des avantages. "L'ennemi" peut toujours avoir une carte qui fera mal à votre camp et si le mec le plus en place basculera sans tomber vous pourrez vous payer les pots cassés.
Si quelqu'un exige de vous une "allégeance" pour vous faciliter la vie et vous rendre des services, soyez polis Mais Neutres.

-jouez franc jeu et ne réagissez pas aux attaques de la manière attendue.
Une personne qui vous attaque peut être un proxy de quelqu'un d'autre. Manipulé par cette personne pour attiser sa rancoeur envers vous. Par exemple sur de supposés avantages ou remarques professionnelles.
Le fait de poser carte sur table est une bonne manière de restaurer la confiance et de voir si une tierce personne interfère.
Pour certains sujets sensibles comme les salaires ou les horaires ça peut attiser des jalousies mais ça peut aussi permettre de dire "moi je choisis pas, si on te traite plus mal c'est pas ma responsabilité et crois bien que je trouve ça pas correct de leur part".
Et là aussi ça permet de libérer la parole sur des sujets tabous (en France au moins je sais qu'à l'étranger ça varie beaucoup), et donc de voir s'il y a enfumage (genre ton patron dit qu'il te paie mieux que les autres mais faut pas le dire et en fait tu es payé comme les autres)

-soyez loyaux mais ni serviles, ni prêts à faire n'importe quoi pour les gens
N'oubliez pas votre éthique. Si un supérieur vous demande de pas la respecter, ça peut vous retomber dessus en cas de problème et vous serez le fusible.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • +1 (Intéressant) le 30.11.17, 14h25 par Moumane
  • +2 (A lire) le 30.11.17, 23h09 par Baijin
A lire / A voir en ce moment sur FTS