Help ! Il ne veut pas s’engager....

Note : 2

le 29.01.2020 par Sandra_8

6 réponses / Dernière par Perlambre le 30.01.2020, 19h13

C'était plus simple du temps de papa & maman. Pour celles et ceux qui veulent échanger autour de la vie de couple et des relations, et des différentes formes que tout ça peut prendre. Polyamour ou monogamie, relations libres, jalousie, engueulades dans la cuisine, routine, infidélité, la totale.
Répondre
Bonjour à toutes et à tous :)

Je viens vers vous car ma situation est certains jours un réel casse tête pour moi et je ne sais plus toujours quoi en penser. J’aimerais avoir votre avis. Je me lance :

Depuis fin septembre, je côtoie un homme de mon âge (27 ans) que je connais depuis mon adolescence. On était très proche à l’époque (mais j’étais aussi très très timide) et je n’avais jamais osez lui dire ce que je ressentais pour lui, ni ma volonté de former un couple. La vie à fait que nous avons pris des directions différentes (choix professionnel) et pour l’oublier j’ai pris mes distances. Mais coup du sors nous nous sommes retrouvés (c’est lui qui est revenu vers moi) et cette complicité est toujours intacte. Nous nous étions jamais vraiment oublié et avons des souvenirs très forts de notre adolescence ensemble.

Cette complicité ne cesse de s’accroître, je n’ai jamais connu un tel lien avec une autre personne. On se ressemble et se complète totalement. Nous nous voyons toutes les semaines, nous appelons tous les jours, parfois plusieurs fois par jour même, nous faisons des activités et des sorties, on se plaît physiquement, nous avons aussi une vie sexuelle (relation exclusive), de la tendresse, bref on est très souvent ensemble et il ne me cache pas à sa famille que j’ai pu rencontrer plusieurs fois. En bref on a une vie de couple et il le reconnaît lui aussi.

MAIS, il y a bien un mais, il ne veut pas s’engager en couple. A la base il ne s’attendait pas du tout à retrouver un tel lien entre nous et n’était pas dans une période où il désirait se mettre en couple (il ne s’en sentait pas prêt, et ne se sens toujours pas prêt). professionnellement il a fait beaucoup de sacrifices lors d’anciennes relations pour qu’au finale celles-ci se terminent, il a eu aussi des ruptures douloureuses comme tous le monde, certaines personnes lui on fait beaucoup de mal (sa dernière vraie relation était il y a 5 ans). J’ai l’impression que cela provoque chez lui une certaine angoisse. Pour lui former un couple est signe de sacrifices (car il ne pourra plus faire tout ce qu’il fait, sa change ses projets et ses habitudes), de dévouement sans faille et d’un total engagement (c’est limite si il ne faut pas se marier dans la foulé, car une fois en couple c’est pour la vie, on ne recule plus). Il a un emploi très très prenant qui lui laisse pratiquement aucun jour pour lui ni même de congés. C’est presque du h24. C’est une personne très sensible, pas toujours très sociable avec les autres, qui réfléchis énormément et se pose toujours des tas de questions sur tout. Il est assez disperssé et hyperactif parfois. Bref un peu lunatique ce n’est pas toujours simple de suivre m’as pourtant adorable et attentionné.

Nous en avons déjà discuté, je voulais comprendre ses peurs. Il ne veut pas me faire mal. Mais parfois j’ai l’impression qu’il ne connaît pas lui même les réponses. J’ai de très forts sentiments pour lui (je le perçoit comme mon âme sœur) et lui admet qu’il en a aussi (je ne sais pas si ils sont aussi forts que les miens car je sens qu’il bloque quand il faut parler de ça). Il n’arrive pas à savoir ce qu’il veut ni clarifier ses pensées. Il a également peur de perdre ce lien si un jour le couple ne tient pas. Bref c’est un peu un ascenseur émotionnelle. Pourtant lorsque l’on est ensemble tout est bien. Mais dès que l’on en parle il est parfois totalement incohérent entre ses propos et des actes.

(Désolé pour se long pavé) mais merci pour vos réponses
On se ressemble et se complète totalement. Nous nous voyons toutes les semaines, nous appelons tous les jours, parfois plusieurs fois par jour même, nous faisons des activités et des sorties, on se plaît physiquement, nous avons aussi une vie sexuelle (relation exclusive), de la tendresse, bref on est très souvent ensemble et il ne me cache pas à sa famille que j’ai pu rencontrer plusieurs fois. En bref on a une vie de couple et il le reconnaît lui aussi.
... Quelle serait la différence entre ça et 'être en couple' selon toi/lui/vous ? Car ça pour moi c'est déjà un couple plus ou moins.
Pour lui être en couple est encore plus engageant que cette situation/relation que nous avons. Pour moi c’est davantage pour officialiser des sentiments et une relation qui existe certes déjà. Il dit qu’il ne veut pas s’engager en tant que couple car ce n’est pas ce qu’il veut en ce moment, il a peur de ne pas pouvoir compiler le tout si je puis dire
Pourtant vous avez déjà une relation exclusive non ? (auquel cas, est-ce clair pour lui aussi ?)
A part le fait "d'officialiser" le fait que vous êtes en couple en collant cette étiquette sur votre relation, j'ai l'impression que vous êtes, de fait, déjà "en couple".

Mais si le mot l'angoisse, ne l'évoque pas, tout simplement ?
La vraie question, c'est : sans penser au mot "couple", est-ce que la relation que vous avez là en l'état actuel des choses, te convient ? Et lui convient ?

Auquel cas, ne changez rien, ça a l'air de fonctionner pour vous.
Non ?


Accessoirement, si "l'idée" de couple lui fait peur : tu pourrais lui faire remarquer, avec tact, que vous avez déjà une forme d'exclusivité et d'engagement mutuel qui s'y apparente dans les faits, et qu'il s'en sort très bien.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 30.01.20, 06h49 par Mr_Orange
Sandra_8 a écrit :
29.01.20


(Désolé pour se long pavé) mais merci pour vos réponses
Pas de souci pour le "pavé" en ce qui me concerne, j'ai déjà lu (et écrit) bien plus long que ça, alors... :mrgreen:

Dans les faits, vous êtes un couple. Vous avez un lien fort, vous vous connaissez depuis longtemps, c'est exclusif...

Je comprends ton besoin de clarification. En société, la question du "statut de couple" d'une personne revient beaucoup, et si j'étais à ta place, et qu'on me demande "es-tu en couple ?" je me verrais mal répondre "je suis célibataire" car ça sonnerait faux par rapport au réel.
En plus, "je suis célibataire" = implicitement "je suis disponible, si vous voulez me faire des avances, allez-y, ça ne gêne personne". (Ca le laisserait complètement indifférent qu'on te tourne autour et plus si affinités ?)
Tout comme je me verrais mal répondre "je suis en couple" si l'homme dont il est question refuse que l'on se voie ainsi, puisque cela serait en quelque sorte parler en NOTRE nom, si lui à côté dit "je ne suis pas en couple".
Ne rien répondre à une question somme toute banale ça pourrait être compris comme une fermeture, commencer à répondre avec les subtilités du genre "oui je ne suis pas en couple mais en fait j'ai quelqu'un dans ma vie et..." "attends je ne comprends pas, t'es célibataire ou pas ?" et devoir en quelque sorte, par souci d'être vraie, donner des détails pour expliquer que "j'ai un mec mais pas vraiment un couple", sincèrement, ça me gonflerait.
Bref, tout ça pour dire que je pense comprendre pourquoi cette distorsion entre ce qui est réel et ce que tu es censée pouvoir dire de ta situation n'est pas agréable...
D'ailleurs, quand on te pose la question sur ton statut (solo ou en couple), tu réponds quoi ?
Et lui, il répond quoi ?


professionnellement il a fait beaucoup de sacrifices lors d’anciennes relations pour qu’au finale celles-ci se terminent, il a eu aussi des ruptures douloureuses comme tous le monde, certaines personnes lui on fait beaucoup de mal (sa dernière vraie relation était il y a 5 ans). J’ai l’impression que cela provoque chez lui une certaine angoisse. Pour lui former un couple est signe de sacrifices (car il ne pourra plus faire tout ce qu’il fait, sa change ses projets et ses habitudes), de dévouement sans faille et d’un total engagement (c’est limite si il ne faut pas se marier dans la foulé, car une fois en couple c’est pour la vie, on ne recule plus).

Ce qu'il n'a pas l'air de comprendre, c'est qu'il y a autant de possibilités de couple que de couples, en quelque sorte.
Il est prisonnier d'une représentation un peu limitée des choses, des restrictions qu'il a connues par le passé. Un couple n'est pas forcé de ressembler aux schémas qui ne lui ont pas convenu, VOUS pouvez créer à vous deux votre propre schéma.
S'il a envie de garder ses projets et ses habitudes, son indépendance, etc., vous pouvez en discuter et ce n'est pas parce que l'étiquette "couple" sera là que vous ne pourrez plus en discuter. Il a peur de quoi au juste ? Que cette étiquette (qui ne servirait au fond qu'à reconnaître ce qui existe déjà) soit l'équivalent d'un collier avec laisse autour de son cou ?
Penses-tu que tu peux engager la réflexion avec lui sur ce qu'il pourrait perdre/gagner en assumant cette petite étiquette qui ne coûte pas grand-chose (juste un peu de bonne foi de sa part) ?

Ou alors, peut-être qu'il y a une part de prétexte/mauvaise foi dans sa vision de "oui on couche ensemble, on n'a pas d'autres partenaires, on se voit, on s'appelle et tu connais ma famille, MAIS on n'est pas un couple." Peut-être qu'il se ment à lui-même et rejette l'image du mec "casé" parce que c'est non conforme à un idéal d'ego, que ça fait trop planplan à ses yeux... ? Certains hommes fétichisent à outrance la situation du mec "libre" et veulent garder cette étiquette-là tout simplement parce qu'elle a un côté valorisant à leurs yeux, une sorte d'ouverture totale sur les possibilités amoureuses - même si officieusement ils ont une copine/partenaire régulière. Un peu comme si le mec "casé", par rapport au mec "libre", était dans leur imaginaire une sorte de pâle décalquage du premier en moins testostéroné, moins mobile, moins aventureux, moins séduisant, moins je ne sais pas quoi. Ce qui est idiot, puisque même s'il est avec toi, on reste dans un pays libre et rien ne l'empêchera de rompre quand il le veut. Tu penses qu'il peut y avoir ça aussi ? Une histoire d'ego, non assumée ?
Dans votre situation, il a finalement tous les "avantages" du couple ordinaire (quelqu'un qui l'écoute, est là pour lui, couche avec lui, peut l'accompagner aux dîners de famille, n'a pas d'autres partenaires) sans pour autant se donner la peine de satisfaire à ton souhait de clarification, souhait que sincèrement je comprends très bien.

Bref, j'espère qu'il parviendra à voir que c'est quand même un peu idiot de ne pas reconnaître ce qui est.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Il y'a du vrai... le 30.01.20, 12h04 par Mr_Orange
Très d'accord avec Alniyat, avec une piste en plus : peut-être a-t-il peur du côté 'matériel' des choses dans le futur ? (achat/location de logement si vous viviez ensemble, enfants, mariage, etc.)

Une rupture ça fait mal, et c'est encore pire quand il y a :
- besoin de se reloger
- séparer les meubles et les affaires
- un divorce, la paperasse et la garde des enfants qui vont avec
- etc.

Ou sinon simplement, il a peur de l'engagement comme tu le disais. Si on est pas en couple, on peut pas rompre, techniquement. Donc en ne se disant pas 'en couple', il laisse un pied dans la porte pour se barrer à tout moment sans qu'on puisse lui reprocher quelque chose (' bah quoi ? on était pas en couple, t'as rien à me reprocher').

Donc ptet lui faire comprendre que 'couple' ou pas, c'est juste un mot que l'on colle sur une situation qui se créé d'elle-même par l'attachement, et qu'arrêter du jour au lendemain fera mal pareil (à lui comme à toi d'ailleurs).

Et sinon, conseil très général qui se prête pour ce cas comme dans tous ou presque : si tu n'y trouve pas ton compte entièrement, faut arrêter. On aime une relation pour ce qu'elle est, pas pour son potentiel.
Heu… vous vous fréquentez depuis seulement fin septembre !
Je trouve qu'il s'est déjà énormément investi en peu de temps… Profite du présent plutôt que de lui mettre la pression, il n'y a pas pire tue-l'amour !
Répondre