Management

Note : 27

le 23.07.2020 par Thedaze

11 réponses / Dernière par Locknar le 20.11.2020, 20h58

Le taf, on y passe 8h par jour minimum, et c'est loin d'être facile tous les jours. Ce forum est là pour échanger autour de tous les sujets en lien avec votre vie professionnelle.
Répondre
Ola!

Je reprend tout bientôt un poste dans le domaine du bâtiment, il y aura de la gestion d'équipe (1 à 5 ouvriers) + une collaboration serrée avec un conducteur de travaux. Au milieu, il y a moi.

J'ai déjà quelques expériences dans le domaine mais j'aimerai approfondir mes connaissances en terme de management. Grosso modo j'ai tout appris sur le tas, jamais fait d'école ni de stage pour ce domaine donc surement des trucs que je fais mal ou à améliorer.


Ce que je pense savoir par expérience:

Le bon, la brute et le truand

Le bon:

Faut être bon dans son domaine: rien de plus énervant pour une équipe que de tomber sur un pti chef tocard qui connait rien et vous envoie des infos toutes pétées d'avance.Pour ma parti ça va, dur de me coincer sur des sujets techniques. Et quand je sais pas, j'ai des contacts qui peuvent aider assez rapidement ou un gars de l'équipe qui aura une bonne idée.

Aider ses collègues quand il y a des points sensibles et taches ingrates. Je laisse personne dans la merde.

Dire quand le boulot est bien fait: perso j'ai beaucoup souffert dans ma jeunesse du manque de gratification dans mon secteur. Fallait en chier. Point. Je vois le problème différemment aujourd'hui. On fait des jobs assez durs sur tout points de vues, faut bien se motiver avec quelque chose d'autre que le pognon.

Etre irréprochable personnellement: horaire, tenue, politesse...

Je me bat aussi pour que tout le monde ai les meilleurs conditions de travail et je suis très à cheval sur la sécurité (port des EPI toussa)

La brute:

Le passage que j'aime le moins.
Un gars qui me fait de la merde alors que la tache est clairement identifiée, expliquée avec soin et programmée dans le temps: j'ai parfois tendance à sortir le lance flamme. J'essaie de pas trop être brassant dans ce cas de figure mais fin de journée difficile + charge mentale assez conséquente... j'ai pas tout le temps de prendre sur moi pour être diplomate. Et j'aime pas trop me répéter non plus.
Bon après quand l'équipe me connait en général ça file tout seul et il est rare qu'un gus me face un coup dans le dos.
Un dérapage ou mauvaise compréhension peut arriver et j'essaie au max d'être compréhensif.
Par contre j'ai aucune tolérance pour les fouteurs de merde et la mauvaise fois. Du coup j'ai aussi tendance à passer du lance flamme directement au lance rocket. On peut avoir des "mots" mais ça me dérange pas + que ça. J'aime pas trop les cons (de mon point de vue).

Le truand:

Parfois je vais à l'encontre de ma direction. :mrgreen:
J'ai souvent a faire à avec des supérieurs un brin déconnectés du système et plus ou moins enclins à comprendre les urgences ou bonnes pratique du métiers. Du coup je filoute. A mes risques et périls mais jusque là ça c'est toujours bien passé même quand je suis démasqué ahah. (je fais gagner du temps et de l'argent du coup personnes se plaint)
Je m'arrange parfois sur les heures. Je suis pas du genre à casser les couilles aux gars pour une absence justifié, tant que ça reste ponctuel et que le taf est fait...

Reste à savoir comment je vais arriver à encore gérer tout ça? J'ai un peu peur du burn out même si le boulot est kiffant.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Intéressant le 23.07.20, 19h35 par FK
  • [+1] Instructif le 20.11.20, 20h50 par Locknar
"Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui."
Charles B.

Plop Daze à mon sens ce qui te consomme le plus dans ce que tu expliques est la partie brute. Être en mode brute ça consomme de l'énergie. Surtout comme tu dis, tu as des mecs qui s'en foutent.
Pour moi un leader il écoute, il inspire et suggère des améliorations, bien-sûr parfois il faut être un peu plus clair, mais les gueulantes ou quoi ça n'a pas forcément servit (pourtant j'suis un sanguin :lol: )
A mon sens si le travail rendut n'est pas à la hauteur, il vaut mieux suggérer comment mieux faire et pourquoi, sans faire sentir à l'autre que tu es supérieur. Ca évite les querelles d'égo. Souvent beaucoup sont en mode peur par rapport aux supérieurs hiérarchiques, faut pas se sentir trop supérieur, car ça peut bloquer.

Tu connais les gars avec qui tu bosses ou pas du tout?
"mieux vaut pas de pipe qu'une pipe faite avec une tronche qui fait croire qu'elle va gerber"

Plop Daze à mon sens ce qui te consomme le plus dans ce que tu expliques est la partie brute. Être en mode brute ça consomme de l'énergie. Surtout comme tu dis, tu as des mecs qui s'en foutent.
Pour moi un leader il écoute, il inspire et suggère des améliorations, bien-sûr parfois il faut être un peu plus clair, mais les gueulantes ou quoi ça n'a pas forcément servit (pourtant j'suis un sanguin :lol: )
A mon sens si le travail rendut n'est pas à la hauteur, il vaut mieux suggérer comment mieux faire et pourquoi, sans faire sentir à l'autre que tu es supérieur. Ca évite les querelles d'égo. Souvent beaucoup sont en mode peur par rapport aux supérieurs hiérarchiques, faut pas se sentir trop supérieur, car ça peut bloquer.
Merci pour ton retour. :)
Effectivement j'essaie toujours de mettre de l'eau dans mon vin à ce niveau là.
Seulement j'ai 15 ans d'XP. Quand un gars à peine sorti de l'oeuf professionnellement pense savoir et ne sait pas comment faire sur des points techniques rigoureux, quand je tente une explication posée et claire, que le même gars dans la foulé 1) me foire complètement le boulot en faisant l'opposé des explications 2) m'a fait perdre du temps en explication 3) met toute une équipe en retard sur un projet... selon le nombre de merdes à me tomber dessus dans la journée... j'ai tendance à devenir tyrannique. Je vais prendre en compte tout ça et trouver d'autres échappatoires hein.
Je sais que ma patience est à géométrie variable. Faut que je joue avec ça. ;)
Tu connais les gars avec qui tu bosses ou pas du tout?
J'en saurais + bientôt...
Je vais essayer d'orienter les choix de l'équipe. Je connais quelques bons pros. Seront ils dispos et intéressés? Va savoir?
Le problème vient aussi du fait qu'il est dur de trouver de bons pros dans la régions, avec good mood et grosse expérience je veux dire.
Du coup je récupère souvent des gens pas encore 100% formés au métier. Alors je dois aussi m'inventer formateur. Super intéressant en soit, mais hyper chronophage selon les scénarios.
"Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui."
Charles B.

@daze : t’as quand même de supers bases. Tu serais pas forcément mieux lotis avec des formations ou une grande école...

J’essayerais de venir te faire un retour un peu plus approfondi car là je suis sur mon téléphone.

En gros :
- faire ce que tu dis, dire ce que tu fais. Transparence.
- quand tu ne sais pas, le dire, l’assumer, mais revenir avec la réponse.
- montrer l’exemple évidemment.
- ne jamais dire quelque chose devant qui que ce soit que tu ne puisses assumer ou répéter en public.
- astuce surpuissante quand un mec vient te pourrir/gueuler/en colère : reprendre la parole d’autorité et dire « ok attend calme toi, dis moi juste d’abord ce que tu veux »/variante cash « attends tu veux quoi ? »J’étais sur le cul quand on me l’a dit. Puis j’ai essayé.
- Savoie dire non et dire quand tu ne sais pas faire.
- protéger tes mecs dans la limite de tes responsabilités et traiter le
Probleme toi directement avec eux après.
- ne pas garder dans ton équipe de mouton galeux. Cela ne rend service à personne.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+3] Intéressant le 23.07.20, 19h36 par FK
  • [+2] Absolument le 24.07.20, 09h53 par Perlambre
  • [+3] Bien vu le 25.07.20, 17h22 par Thedaze
  • [+1] Intéressant le 20.11.20, 20h51 par Locknar
If you want to touch the sky,
Fuck a duck and try to fly !

@daze : t’as quand même de supers bases. Tu serais pas forcément mieux lotis avec des formations ou une grande école...
Je confirme. Sur 5 années passées dans 2 grandes écoles de management, j'ai du totaliser 4h de cours de management au sens propre (peut être lié aux programmes spécialisés que j'ai faits, au lieu du tronc commun, but still, c'est ridicule).

Je pense que tu tiens le bon bout.
Je rajoute ma pierre :

- ne pas faire rejaillir ton stress sur ton équipe (le plus dur selon moi)
- aider tes gars à surmonter leurs difficultés (blocages techniques OU mentaux). De plein de manières différentes. Si tu peux, mets les novices avec des vétérans : ça valorise les vétérans, ça aide les novice à adopter les bons gestes. Identifier les mecs à la peine, et déterminer s'ils coincent, ou s'ils ont juste un manque de motivation. Si tu repères un mec en manque de motivation, essaie de discuter avec lui pour comprendre pourquoi. Ca peut être perso, ça peut être pro. Dans tous les cas, en ayant une meilleure compréhension, tu pourras lui proposer des approches appropriées, et plus intelligentes que "je m'en fous, c'est le boulot, tu fais ton taf, point".
- montrer que tu es compétent, à travers tes gestes et ta planification. Mais ne pas donner l'impression que tu ne t'appuies pas sur LEUR savoir faire : ils veulent que leur savoir faire et leur compétence soit reconnue et appréciée à sa juste valeur. Rien de tel pour démotiver des mecs que leur donner l'impression qu'ils sont simples exécutants et interchangeables à tes yeux. Beaucoup de gens essaient de s'accomplir à travers leur travail, faut le respecter et le faciliter, pas l'inverse.
- il est extrêmement important si tu veux garder ton influence sur eux que tu conserves leur respect. Ca veut pas dire être leur pote : ça veut dire, être intraitable sur ce sur quoi tu dois l'être; et les défendre autant que possible quand tu le dois. Ils te pardonneront tes coups de gueule, mais ils te pardonneront pas de les jeter sous le bus pour t'éviter de prendre un tir venu d'en haut.
- sois clair sur tes valeurs, répète les souvent, et fais les respecter, il faut que les règles soient claires pour tout le monde. Leur expliquer que ton taf, c'est de faire que le taf soit bien fait; et que pour ça, tu vas tout faire pour les aider à travailler du mieux qu'ils peuvent, dans les meilleures conditions possibles; que tu feras tout ce que tu pourras, mais qu'ils doivent garder à l'esprit que t'es pas superman et qu'au dessus y'a des mecs qui se sentent moins concernés par tout ça, et un peu plus par les résultats. Et que, quoiqu'il arrive, tant qu'ils seront réglos avec l'équipe et toi, même sans pouvoir te jeter sous un bus à leur place, tu seras réglo avec eux et à leur défense - autant que possible.

Bref : tu dois être à leurs yeux un professionnel expérimenté, qu'ils respectent mais qu'ils n'ont pas envie de faire chier. Beaucoup font l'erreur de se dire "ok, j'ai juste à être leur pote".
Nope. Enorme erreur, parce que tu seras alors entre le marteau et l'enclume, tu devras parfois leur mettre des tirs ou balancer des mauvaises nouvelles, et tu seras alors dans le rôle du traitre / du mec qui retourne sa chemise.

- astuce surpuissante quand un mec vient te pourrir/gueuler/en colère : reprendre la parole d’autorité et dire « ok attend calme toi, dis moi juste d’abord ce que tu veux »/variante cash « attends tu veux quoi ? »J’étais sur le cul quand on me l’a dit. Puis j’ai essayé.
This ! La colère c'est 99% de l'angoisse / de l'anxiété / du désarroi = un problème qui peut se régler déjà par de l'écoute, et possiblement, par des mesures concrètes, voire un simple changement de perspective.
"Attends stop. Assieds-toi. Bois un verre d'eau. Explique-moi le pb sans crier."
Et si tu dois dire "non", expliquer pourquoi (sans tomber dans la justification / la recherche d'approbation). Si tu dis non, c'est qu'il y a des raisons. Explique les succinctement, et ensuite dossier classé. Un moyen de démontrer que tu prends pas des décisions juste par humeur, mais que tu traites des problématiques complexes qui peuvent leur avoir échappées.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+2] Absolument le 24.07.20, 09h53 par Perlambre
  • [+3] Merci ! :) le 25.07.20, 17h22 par Thedaze
  • [+3] A lire le 30.07.20, 12h32 par The_PoP
  • [+1] Très intéressant le 20.11.20, 20h51 par Locknar

Deux choses quand même:
- tout ce qui n'est pas interdit est permis, en tous cas avec les entourloupeurs.
- la plupart du temps les gens te recommandent les autres par amitié ou pitié pas en connaissance de cause. Vaut mieux éviter de faire appel au réseau de ton équipe car même un entretien peut te faire mettre le doigt dans l'engrenage.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] A lire le 25.07.20, 17h22 par Thedaze
Ceci n'est pas une citation inspirante

Hello Daze,

Eviter la fâcheuse habitude de certains responsables de groupe : s'attribuer l'entière réussite d'un projet auprès de la Direction. Alors que chacun dans le groupe apporte sa pierre à l'édifice aussi petite soit-elle. Agir ainsi est la meilleure façon d'avoir une équipe qui rechignera à te suivre au projet suivant car démotivée.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] Yep ! :) le 25.07.20, 17h23 par Thedaze

Merci, j'ai du grain à moudre!
- ne pas faire rejaillir ton stress sur ton équipe (le plus dur selon moi)
This.
Je vais essayer de m'améliorer sur ce point car j'ai réellement un problème de stress chronique, moins maintenant car un peu plus de bouteille mais ouais.. pas envie que mes gars fassent office de tampons émotionnel ou un truc dans le genre.

J'ai eu des news pour l'équipe: des bons gars dans l'ensemble.
Seul hic: un type 10 ans plus vieux que moi qui est un peu mis à l'écart en ce moment. Je prends plus ou moins sa place et en + je vais devoir le driver :/ , bon on s'entend bien mais niveau taf on a pas du tout la même vision (il est resté bloqué dans les années 80.

Je vais faire un pti topo à la team avant de commencer quoi que ce soit en ce début de semaine. Histoire que tout soit bien clair pour tout le monde.
"Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui."
Charles B.

Le mec en question tu peux en faire ton bras droit indéfectible si tu te démerdes bien (et qu'il est fiable).

Je crois voir le truc mais tu peux développer FK?
"Un être libre, c'est rare, mais tu le repères tout de suite, d'abord parce que tu te sens bien, très bien quand tu es avec lui."
Charles B.

Bah un mec expérimenté, et avec des choses à prouver. Certes old school, mais avec l'expérience qui va avec.
Si tu arrives à t'en faire un allié, en le valorisant, en écoutant ce qu'il te dit de par son expérience, ça peut être vraiment utile pour plein de situations. A supposer qu'il soit fiable évidemment.
    Notes et commentaires reçus par ce post :
  • [+1] 100% d'accord le 30.07.20, 12h31 par The_PoP
  • [+2] A lire le 03.09.20, 15h17 par Avalanche

Le management est un domaine très intéressant et très valorisant sur le domaine pro.

Je rejoins ce qui a été dit. Rien ne vaut la pratique. J'ai eu quelques heures de cours en management en licence mais là où j'ai appris le plus c'est sur le terrain.

Autrement en cours on nous apprenait à faire preuve d'empathie (se mettre à la place du gas en face pour comprendre comment il fonctionne) tout en faisant preuve de confiance en soi. En évitant au maximum la manipulation, la passivité et l'agressivité.

Répondre