Mode et look homme : comment bien s'habiller

Comment (bien) choisir son jean ?

Le jean, c'est juste le vêtement le plus incontournable : tout le monde en porte. Et bien porté, il peut vite donner une allure folle. Raison de plus pour apprendre à bien le choisir. Alors taille, coupe, matière, couleur : tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir son jean.

Le jean est sans aucun doute la pièce la plus répandue dans les vestiaires masculins : tout le monde en porte, et on en trouve partout, de styles et qualités très variables.

Bien choisi, le jean vous donnera une sacré allure, il contribuera à mettre votre silhouette en valeur, quelque soit votre morphologie; il vous durera des années et sera si confortable que vous serez tenté de le porter tous les jours.

Et à l’inverse, un jean de mauvaise qualité pourra vite tasser votre silhouette, ne durera qu’un an ou deux, et risque de renvoyer l’image d’un ado attardé ou pas très soucieux de son apparence.

Dans cet article, nous allons voir les notions de base pour bien choisir son jean (c’est à dire, en évitant de ne se fier qu’à la célébrité de la marque), afin de maximiser le rapport qualité prix, mais aussi, afin de choisir un jean dont la coupe convient vraiment à l’effet recherché.

Gardons ceci dit à l’esprit qu’en matière de mode homme, aucune règle n’est immuable.

Si les grands principes sont valables dans 90% des cas, il est toujours possible de s’en écarter (voire, de carrément les enfreindre). Le tout est de savoir ce que l’on fait pour éviter les fautes de goût.

Cependant en respectant les conseils ci-dessous on s’assurera en général de ne pas partir à la faute.

Quelle taille choisir pour son jean ?

Si tous les adolescents et certains looks sont fans de jeans très larges, si vous voulez vous construire un look plus adulte et plus élégant, les règles sont simples :

  • Ne prenez jamais un jean qui n’est pas à votre taille, même si tout le reste est parfait.
  • A votre taille = presque trop serré (et difficile à boutonner). Pourquoi ? Parce qu’en quelques heures, le jean va se détendre et gagner une demi taille (voire parfois, carrément une taille). Vous hésitez entre deux tailles ? Prenez la plus petite car il se détendra toujours.
  • Ceci dit, si vous ne pouvez pas fermer le bouton de ceinture, alors il est trop petit.
  • Un jean, ça s’essaye ! En général, le prix se situera aux alentours de 100€ : à ce prix là, hors de question de prendre le moindre risque. La taille 30 d’une marque n’est pas identique à la taille 30 d’une autre marque, aussi sera-t-il intelligent de toujours essayer son jean avant de l’acheter (et c’est d’ailleurs valable pour n’importe quel autre type de vêtement).

Je me permets d’insister sur l’importance de prendre le jean serré à la taille.

Par exemple, si du 29 vous parait confortable et ajusté, essayez la taille 28 : si vous avez du mal à le boutonner, et si une fois boutonné vous avez du mal à glisser la largeur de deux doigts entre le jean et la peau, c’est probablement la taille qu’il vous faut.

Autre détail auquel être attentif : les plis de la braguette d’un jeans à la bonne taille doivent partir vers l’extérieur des hanches et non vers le nombril (comme les rayons d’un soleil). Sinon il est trop grand.

Votre entrejambe se sent à l’étroit dans le jean ? C’est bon signe, au bout d’une vingtaine de journées portées, ce jean vous ira comme un gant.

matiere-jean-4

Et pas de panique, je sais que ça peut paraître bizarre quand on ne l’a jamais expérimenté, mais votre jean se détendra VRAIMENT au bout de quelques heures (on le sent déjà au bout de 20 minutes en général).

Quelle longueur de jambe pour un jean ?

Déjà, une règle de base : essayez un jean avec des chaussures, sinon votre jugement sera faussé, et vous risqueriez de vous retrouver avec des surprises.

De manière générale et quelles que soient les coupes :

  • Si vous marchez sur le bas du jean il est trop long
  • Si le bas du jean arrive au dessus de la cheville il est trop court

La longueur idéale varie selon la coupe des jeans que vous choisissez.

  • Coupe Bootcut : coupe assez longue, mais qui ne touche pas le sol
  • Coupe droite, slim ou semi-slim : le jean s’arrête quelques centimètres sous la cheville
  • D’une manière générale, un jeans qui ne casse pas sur les chevilles est un peu court.

Certaines coupes demandent plusieurs cassures mais restons simple ; une jolie cassure sur les chevilles pour un jeans va donner du relief à la silhouette et sera esthétique. (Cf. photo)

taille-jean-1

Dans le doute, n’hésitez pas à demander conseil. Les vendeurs / vendeuses ne mangent pas, et dans la mesure où la longueur des jambes ne change rien à votre décision d’achat, ils seront d’assez bon conseil en général.

Les différentes coupes de jean

Même si les marques ont tendances à vouloir innover, concentrons nous sur les coupes efficaces au quotidien:

  • Semi-slim = straight (ou slim selon les marques) : Il s’agit de la valeur sûre. Elle sera la plus avantageuse pour la plupart des gens. On la préconise encore plus pour les personne de moins d’1m80 et les minces (grands ou petits hein).Le semi slim est un peu mois resserré que le slim et convient donc à plus de morphologies. Et on s’y sent moins étouffé, il est donc plus confortable.
  • La coupe droite : réservée aux personnes plus corpulentes, à proscrire pour les personne maigres de grande taille (on aurait l’impression que vous flottez dedans). A proscrire pour les personnes de petite taille.

Les coupes que vous devriez éviter, à moins que vous cherchiez vraiment un look street : les baggy et autres tailles basses, qui tassent votre silhouette (ils donnent l’impression que vous êtes court sur pattes), et qui, pour beaucoup de gens, sont le déguisement préféré des branleurs.

Bon si après votre passion c’est le skate, et que tous vos potes s’habillent comme ça, et que ça ne vous déplaît pas… l’essentiel c’est d’être cohérent avec les cercles dans lesquels vous évoluez.

Quelle couleur pour un jean ?

Encore une fois, restons sur les basiques. Le mieux, c’est l’indigo – le bleu foncé. C’est la référence. Il passera avec tout ou presque (on parle de jeans « bruts » = à la couleur non travaillée).

  • Une fois que cette pièce forte est dans votre vestiaire, il pourra être intéressant de vous procurer des couleurs plus variées tels que des jeans bleu/gris ou plus vers des teintes s’approchant du noir.
  • Contrairement à une idée très répandue, mieux vaut un jean gris qu’un jean noir : le gris est plus élégant, le noir est plus difficile à porter, et souvent connoté « garçon de café » / « métaleux » / « dépressif », ce qui peut vite jouer en votre défaveur.
  • Les jeans clairs sont parfois sympas mais ils se portent avec beaucoup moins de vêtements et sont plus salissants.
  • Les jeans blancs sont voyants, jugés un peu vulgaires et très salissants. On va généralement les éviter, à moins de savoir exactement ce qu’on fait.
  • Les jeans rouges foncés ou dans des teintes « Camel » ou autres sont très sympas, mais encore un fois, ce genre de jeans s’achète une fois qu’on a dans son placard le jeans bleu foncé classique, et qu’on sait un minimum ce qu’on fait niveau style.

Et l’ourlet ?

Concernant le fait de retrousser le jean pour faire un ourlet, il y a plusieurs écoles.

(encore un fois en matière de mode beaucoup de choses sont possibles et il serait trop restrictif de n’en imposer qu’une seule)

Le retroussage apparent donne un côte plus casual, moins strict.
C’est très à la mode depuis quelques temps, principalement parce que les aficionados de jeans ont lancé la mode de faire des ourlets parce que ça permet de montrer le liseré de leur toile selvedge, et ainsi, de montrer qu’ils portent un jean de connaisseurs.

matiere-jean-6

Cela peut être sympa. Mais c’est à éviter sur les jeans très slim car ça briserait la coupe. Regarder les trois exemples.

ourlet-jean-2

Comme vous pouvez l’entrevoir, l’ourlet peut être plus ou moins haut et épais, selon la finesse ou la rugosité que vous souhaitez donner à votre style.

D’un autre côté, certains préfèrent ne pas faire d’ourlet, jugeant le style pls classique.

L’intérêt est que ça permet de conserver la jolie coupe du jeans dans le temps et garde un bel équilibre.

Sur l’exemple ci-dessous, un Levi’s 511 (qu’on recommande vraiment pour sa coupe, dans le segment des jeans moyen de gamme – même si pour pas beaucoup plus cher, on peut trouver des jeans de bien meilleure facture).

Comme tout jean semi-slim, le 511 a ceci d’intéressant qu’il permet une silhouette à la fois élégante et élancée.

ourlet-jean-3

A part ça :

  • Eviter les jeans taille haute : en général, ils élargissent trop le bassin visuellement et font une silhouette vraiment pas flatteuse
  • Si en boutique le jean vous fait des fesses plates : pas de panique, c’est parce que la toile est encore hyper tendue. En se détendant, la toile épousera mieux vos formes, et ce, d’autant mieux qu’il s’agira d’une toile de qualité.

Quelle matière pour un bon jean ?

On trouve de tout en matière de jeans : du très très bon, et du très très mauvais.

Les puristes diront qu’un vrai bon jean, c’est une vraie belle toile 100% coton, et que tout ce qui se fait aujourd’hui avec de l’elasthane pour rendre la toile plus élastique, ce n’est pas du jean.

… Difficile de leur donner tort, même s’il en faut pour tous les goûts.

Si on part du principe que ce qui vous intéresse, c’est un jean qui dure dans le temps, qui vieillisse bien et qui soit confortable et agréable à porter, alors l’idée c’est de chercher des jeans avec de bonnes toiles, et bien faits.

  • Pour s’assurer que la matière du jean soit de qualité, on se concentrera sur les toiles sans fioritures et au motif régulier. Les rajouts et fioritures (délavages, usures, accrocs) de certains jeans sont autant de points de fragilité de la toile dont on peut se passer (en plus d’être d’un goût plutôt douteux).
  • On optera plus pour des matières régulières à la couleur unie (avec très légers reflets si possible), tissage serré. Plus les points de tissage sont resserrés, meilleure sera la qualité globale. Une toile de bonne qualité aura une fermeté presque cartonnée lorsque vous l’essaierez pour la première fois, signe que la toile est robuste !
  • La qualité des finitions (netteté des coutures, détails et qualité des matériaux : rivets en cuivre, etc) est là aussi, en général, un gage de qualité.

L’élasthane, et autres matières synthétiques ?

De plus en plus de marques s’y mettent (y compris Levi’s). Pour eux, l’intérêt, c’est de réduire les coûts de fabrication (et donc, de marger plus).

Et pour celui qui le porte :

  • Une toile plus légère, notamment pour l’été : le jean tiendra bien moins chaud qu’une toile épaisse en coton (bon ceci dit si vous prenez un jean noir, vous subirez, quoi qu’il arrive)
  • Un jean plus fitté, effet slim. Parce que la matière est plus élastique, elle épousera davantage votre silhouette. Si c’est quelque chose que vous recherchez, et que vous n’êtes pas un puriste de la vraie toile denim, pourquoi pas.

Par contre, attendez-vous à un jean qui vieillit bien moins (n’espérez pas qu’il se délave harmonieusement, et encore moins, qu’il patine avec le temps).

Par ailleurs, ce jean durera certainement moins longtemps aussi, du fait d’une matière hybride et donc, potentiellement plus fragile / défectueuse.

La toile japonaise et le selvedge

Pour faire très simple, le selvedge, c’est une toile conçue selon un procédé de fabrication qui permet d’avoir une toile de grande qualité, et notamment, des contours nets, qui ne s’effilochent pas car les contours de la toile se terminent par un liseré (dont la couleur varie d’une marque à l’autre).

selvedge-non-selvedge-denim

La différence entre toile selvedge, et toile non selvedge (source)

Souvent, on fait le lien entre toile japonaise et selvedge car la plupart des toiles produites au Japon sont selvedge – mais c’est un raccourci un peu rapide, car le Japon n’a pas forcément le monopole de la toile selvedge.

Le jean selvedge sera un peu raide au début (effet carton, surprenant !) mais se fera par la suite à vos formes.

matiere-jean-5

Le résultat sera très beau si vous prenez un jeans à votre taille et ajusté.

Avec le temps, comme toute bonne toile, le délavage sera profond et le jean se patinera; le jean gagnera ainsi un vrai caractère, là où des jeans de moindre qualité se contenteront de s’abîmer.

A noter toute fois qu’il s’agit d’une toile épaisse, et donc, que ce jeans tient chaud. Pour l’été, difficile à porter agréablement.

Le délavage

Le jean délavé est vraiment affaire de goût.

Certains ne jurent que pour les jeans délavés, car la pub nous a martelé l’image du rebelle avec son jean déchiré et délavé (sous entendu « dans ma vie je fais des trucs de fou, et j’ai pas peur d’abîmer les vêtements, j’emmerde le système et j’achète un jean délavé »).

On est dans le pur marketing, et le résultat, c’est que désormais, le jean délavé est porté par beaucoup de monde, y compris par des gens qui n’ont pas toujours très bon goût.

Aux yeux des puristes, ou tout simplement, des gens plus sensibles à l’élégance et à la discrétion, un jean artificiellement délavé sera souvent perçu comme signe de vulgarité et de beaufitude.

A vous de voir de quel côté vous vous situez.

En tout cas une chose est sûre : le délavage artificielle est obtenu en soumettant le jean à tout un tas de « mauvais traitements » lors de sa fabrication.

Le résultat, c’est une toile fragilisée, qui durera moins dans le temps, et ne vieillira pas bien du tout. Au bout du compte, vous risquez fort de vous retrouver avec un jean informe et extravagant.

A l’inverse, un délavage naturel est normal : à force de le porter, le pigment qui colore votre jean va évoluer, s’alléger par endroit sous l’effet des plis et des frottements, et votre jean portera alors des traces et des marques tout à fait uniques, qui seront le reflet de votre quotidien.

Avec le temps, votre jean aura un aspect vraiment unique, et s’il est de qualité, son délavage tendra vers la patine, pour un côté vraiment noble et baroudeur.

… à condition bien sûr de l’avoir entretenu correctement, et de ne pas l’avoir saccagé !

Comment prendre soin de son jean (et comment le laver ?)

Certains vont halluciner, et votre mère va probablement faire les gros yeux, mais dans l’idéal, un jean, ça ne se lave pas.

A moins que vous ne le portiez par 40°, que vous ayez de gros problèmes de transpiration, ou que vous vous soyez roulé dans la boue (ce qui serait idiot, on n’investit pas dans un jean pour aller jouer au paintball), votre jean ne sera jamais dégueulasse ou malodorant.

En cas de tâche : traiter localement, avec de l’eau et un linge propre, et frottez doucement.

Sinon, si vous voulez le rafraîchir, ce que vous pouvez faire de mieux, c’est l’aérer : étendez-le (à plat de préférence), pas en plein soleil pour ne pas l’exposer aux UV qui « cuiraient » le jean. En faisant ça, vous aérez les fibres de coton, et faites partir les odeurs qui auraient pu s’y imprégner.

Et si vraiment vous devez le laver ? A froid, 30° maximum, retourné.

Et le moins souvent possible, vraiment, car chaque lavage va attaquer sa teinte, et abîmer les fibres.

Peut être une exception ? Le premier lavage.

Les dingues du jean ont tout un tas de techniques : un bain d’eau de mer au tout début, pour fixer les pigments, ou un bain de vinaigre, ou encore, de la lessive spéciale pour linges noirs et fragiles… vous trouverez ces conseils sur Internet, nous on n’a pas encore trop osé tester.

Où acheter son jean ?

Cette liste n’est absolument pas exhaustive, mais l’idée est de donner quelques repères. N’hésitez pas à compléter dans les commentaires (ou à rectifier si on dit des bêtises).

Budget < 100€

Inutile de rêver, pour des jeans dont le prix se situe vraiment en dessous de 100€, on sera sans doute sur du milieu de gamme.

Sur des prix inférieurs à 50€, sauf jolie surprise, on sera sur du bas de gamme qui vieillit mal.

Ceci étant précisé :

  • On trouve fréquemment de bons jeans chez Carhartt pour 70 / 90€
  • On trouve aussi des jeans honnêtes chez Levi’s, notamment leur 511 qui a une coupe parfaite (attention, leurs dernières collections sont des toiles à 5% d’élasthanne, ce qui rend le jean un peu stretch : certains apprécieront, les puristes, un peu moins)
  • Uniqlo : attention à la coupe, mais on y trouve parfois de la toile japonaise

Budget > 100€

Aux alentours (et au delà) de 100€, on commence à trouver des jeans de très bonne qualité.

  • A.P.C
  • Acne
  • Naked & Famous
  • Nudie
  • Unbranded brand
  • Momotaro (cher)

Et pour approfondir ?

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Amorgen

    Parmi les marques intéressantes, notamment pour les gabarits hors normes, genre grands et costauds : Edwin.. On ne trouve pas partout…moi, j’ai trouvé chez Sojeans

  • Emeric Sieutat-Lacaze

    Un article très intéressant !
    Maintenant je sais comment prendre soin correctement de mon Grim Tim.
    Merci à vous :)

  • Emeric Sieutat-Lacaze

    Très bon article !
    Maintenant je sais comment bien prendre soin de mon Grim Tim.
    Merci à vous ! :)

  • Johnny Quid

    J’ajoute le diesel et les japan rags a la liste, qui sont assez cool et qui tiennent longtemps pr un prix avoisinant les 100€.

  • jeremy bw-yw.com

    Sans mettre de lien parce que c’est agressif, il y a des articles sur le selvedge chez Bw-Yw (ça c’est chez moi, j’suis chauvin ;) ) mais aussi chez BonneGueule, Masculin et le barboteur de mémoire.

  • Très bon article et merci pour le petit lien Bertrand, ça fait plaisir ;-). Au plaisir de se rencontrer à l’occasion !

    Je te rejoins sur pas mal de choses (notamment le fait qu’on doit pouvoir fermer le dernier bouton à l’achat, difficilement mais on doit pouvoir le fermer). Sur les marques, je te rejoins moins notamment par rapport à Levi’s qui est beaucoup trop cher en France par rapport à ce que c’est. Tu pourrais aussi ajouter Gustin dans les marques qui est en plein essor en ce moment.

    Pour finir des petites fautes à corriger dans l’article : une jeans (au premier point du quelle taille choisir), matérieux et rivers en cuir (tu as certainement confondu avec cuivre) dans les finitions à vérifier.

    À bientôt !

    Alexandre

  • Bne

    Comment faire pour acheter un jean sur mondenim.com alors que l’on a pas essayé ?

  • Salut Alexandre ! Ici FK, le créateur de FTS. Je rejoins Bertrands, bravo pour ton article, je l’ai dévoré, très documenté et précis, merci. Merci pour les fautes relevées, j’aurais du les voir à la relecture, mais elles ont échappé à mon oeil de lynx ;)

  • Salut, normalement tu dois connaître ta taille « en jean ». En général, elle ne devrait pas changer d’une marque à l’autre – si la marque sait couper ses jeans. Et si mon-denim est bien fait, ils doivent de toutes façons proposer un guide des tailles, et un retour gratuit si la taille ne convient pas ?