Conseils séduction

Conseils de drague / séduction pour ados

La séduction étant l’art de rendre votre « cible » amoureuse, cela implique de vous adapter à elle, et, par conséquent, de CALIBRER vos efforts et choix « stratégiques » en fonction de la personne que vous avez en face. On ne drague pas de la même manière une fille selon qu’elle a 16 ou 25 / 30 ans […]

La séduction étant l’art de rendre votre « cible » amoureuse, cela implique de vous adapter à elle, et, par conséquent, de CALIBRER vos efforts et choix « stratégiques » en fonction de la personne que vous avez en face.

On ne drague pas de la même manière une fille selon qu’elle a 16 ou 25 / 30 ans !

Cet article, une synthèse de plusieurs conseils donnés par les membres du forum, se destine à tous ceux qui veulent approcher et rendre amoureuses des filles de moins de 20 ans : jusqu’à là les règles sont un peu différentes, pour de nombreuses raisons – en espérant que ça soit utile à certains ici :)

L’essentiel

Electrik a écrit : Contrairement aux idées reçues, on ne peut pas séduire une fille en étant simplement gentil et attentionné. Les filles ont aussi une sexualité, et des fantasmes. Elles veulent être excitées. Leur instinct de femelle, qui a survécu à travers les âges, les pousse à rechercher le mâle qui les excite. Pour avoir vos chances, vous devez vous débrouiller pour que la gent féminine voit en vous un mâle. La première des caractéristiques du mâle est d’être actif et conquérant, et ce dans tous les domaines. Voici donc un aperçu rapide de l’état d’esprit à adopter:

  • Soyez indépendant
  • Soyez confiant
  • Résistez aux moqueries des autres vous en ressortirez grandi
  • N’ayez pas peur d’être inexpérimenté, ce n’est pas marqué sur votre front !
  • Osez. Gardez en tête votre but. Créez le contact avec la fille, menez la danse. Rappelez vous, que c’est vous qui devez prendre le plus de risques.
  • Ayez des passions, des centres d’intérêts. Ne soyez pas ternes. Montrez-vous sociable.

Pour plus d’informations, consultez le manuel de séduction pour ados dans sa version complète, puis consultez FTS, puis lisez des bouquins, et faites des expériences

El Español a écrit : Je me situe dans cette tranche d’âge, et le meilleur conseil que je pourrais donner c’est de commencer par se moquer de l’avis des autres. Le manque de confiance en soi est le principal défaut des jeunes mâles.

Les détails

Soyez indépendant dans votre approche

Conseil de base : laissez tomber vos potes, ses copines, etc : si vous voulez cette fille, ne comptez que sur vous pour faire le « job ».
La raison est simple : en entreprenant de la séduire TOUT SEUL, sans passer par l’habituel réseau de copains / copines, vous vous démarquez en affichant votre maturité et votre force de caractère.
Elle, qui veut un MEC, le percevra favorablement : vous marquez des points en montrant que vous avez des couilles, et que vous vous prenez en main comme un homme.

N’ayez pas peur d’elle et d’aller discuter avec elle

N’hésitez pas (plus !) à aller discuter avec elle, le principe étant d’y aller petit bouts par petits bouts, pour progressivement passer du statut d’inconnu au statut de connaissance, puis à celui de « pote », etc.
Pas besoin de lui tenir la jambe pendant des heures : une fois que vous avez discuté une fois ou deux, un petit clin d’œil + sourire vite fait en passant lui rappelle que vous existez.
Essayez d’être cool et détendu, si vous pensez ne pas pouvoir rester calme en discutant avec elle, allez-y par petites doses, n’hésitez pas à abréger au début, en prétextant ce que bon vous semble.

… ni des autres filles

Un truc pas mal serait de lui montrer que D’UNE MANIERE GENERALE, les autres filles vous apprécient, et que vous discutez et vous amusez un peu avec tout le monde : cela la rassure sur votre personnalité (vous n’êtes pas un psycho timide asocial) et lui montre que, puisque d’autres personnes vous apprécient, vous avez peut être quelque chose d’intéressant.

… ni des gens en général

D’une manière générale, vous boostez vos chances de manière exponentielle si vous montrez que vous êtes à l’aise avec un max de monde : vos potes, les potes de vos potes, les copines de vos potes, le prof de maths, les inconnus dans le bus, etc. : c’est signe d’équilibre, de maturité, et ça s’appelle du  » social proof  » :
Si les gens vous voient parler avec d’autres personnes, alors l’idée de parler avec vous leur parait plus acceptable. Ca marche AUSSI avec les filles, d’où l’intérêt d’avoir une vie sociale. Laissez tomber les discussions jeux vidéos / hardware entre geeks si vous voulez chopper.

N’accordez AUCUNE importance aux rumeurs et aux gamins que ça fait rire

vous êtes au dessus de ça. Un problème qui revient souvent : la peur de l’avis des autres / la peur du ridicule. Arrêtez ça. Vous n’avez plus 12 ans, et vos potes : ils se foutent de votre gueule parce qu’eux même se chient trop dessus pour oser faire pareil.
Sortez du troupeau par le haut en prenant des risques.
Si vous vous vautrez : vous en aurez fait 50 fois plus que n’importe lequel de vos potes, et si vous réussissez : ils seront verts de jalousie et fermeront leur gueule. C’est comme ça qu’on se taille une réputation : en ignorant les moqueries des jaloux et des envieux, et en prenant des risques.

Que lui dire ?

Pas besoin d’être un génie.
Entamez juste la discussion un jour, en ignorant le fait que vous êtes de parfaits inconnus (si vous ne vous connaissez pas encore), sur n’importe quel sujet un tant soit peu en rapport avec le contexte (le temps de merde, la pionne salope, le devoir de maths, etc), et terminez rapidement avant de caler – terminez en lui disant comment vous appelez, et en lui disant « à plus tard ».
La prochaine fois que vous la voyez, le lendemain, deux jours, une semaine après : un petit clin d’œil, un sourire, un « salut ça va » et hop, un petit bout de conversation en plus.
N’oubliez pas : allez-y petit bout par petit bout. N’y allez pas de but en blanc, sous peine de vous faire refouler.

Et ensuite ?

Une fois que vous avez un bon feeling entre vous, essayez d’élargir le cadre : essayez de la voir « ailleurs » avec moins de monde autour – moins de monde, ou bien, des gens qui ne vous connaissent pas, et qui ne seront pas tenté de vous mettre, d’une façon ou d’une autre, des bâtons dans les roues.
Proposez lui d’aller réviser ensemble au café, d’aller essayer un salon de thé que vous connaissez, etc…
C’est de cette façon que vous passerez du statut de « connaissance / pote » à « plus qu’un pote ».

Ne soyez pas trop collant

Rappelez-vous : vous avez une vie sociale, vous connaissez du monde. Si elle n’est pas là, vivez votre vie. Ne cherchez pas systématiquement sa présence : elle le remarquerait, et c’est totalement répulsif pour une nana de voir qu’un mec la colle ou cherche sa présence sans arrêt. Ca fait petit joueur.

Méfiez-vous de ses copines, ayez les de votre côté

Attention à ses copines qui peuvent être jalouses, ou tout simplement connes, et vous mettre des bâtons dans les roues.
Ayez les de vôtre côté, sympathisez avec elles, déconnez avec elles – en ignorant votre cible, c’est encore mieux.
Assurez-vous qu’elles ne viendront pas vous pourrir par derrière MAIS SURTOUT, évitez qu’elles soient tentées d’aller vous arranger un coup – c’est bidon, laissez tomber, vous n’avez plus 12 ans.

Faites ce que les mecs de votre âge n’osent pas faire

Comprenez ça : les meufs de votre âge veulent des mecs plus mûrs.
Si vous voulez qu’elles s’intéressent à vous, soyez plus évolué que les mecs de votre âge – ce qui ne veut pas dire, être plus cultivé ou paraitre plus intelligent.
Ayez une discussion plus profonde que les mecs de votre âge, mais sachez aussi déconner avec elle.
N’hésitez pas à lui proposer des trucs : vous n’êtes plus un blaireau, et elle aime que vous preniez des initiatives.

Évitez les déclarations à froid

Ou mieux encore : évitez les déclarations. Si vous vous démerdez bien, ça doit venir tout seul. Une déclaration faite à froid, c’est l’échec dans 90 % des cas, donc essayez de bien préparer le terrain.

Si vous êtes pressé par le temps

Si vous êtes pressé par le temps (fin des cours, etc), éclatez vous un max avec elle pour qu’elle ait suffisamment envie de vous revoir, et prenez ses coordonnées en lui disant que vous préparez une petite soirée « plus tard » et que vous l’appellerez « peut être ».
Comme ça, vous pourrez la revoir plus tard, et en dehors du bahut.

Ne cherchez pas à brûler les étapes : prenez votre temps !

Un mec qui se presse bâcle son game, et prend le risque de faire des erreurs et de se faire refouler. Prenez votre temps. Vous avez toute l’année pour la chopper.

Si elle vous ignore

Si après un premier contact elle vous ignore, ne cherchez pas à comprendre pourquoi. Les filles, et encore plus, à cet âge-là, ont de la flotte dans la tête. Montrez-lui que vous êtes un mec cool en ayant une vie sociale et relationnelle RICHE – déconnez et discuter avec tout le monde. Soyez une star. Y’a que comme ça qu’elle acceptera de s’intéresser à vous.

Si elle est intéressée par un pote

… Si votre pote est intéressé et que c’est un bon pote, laissez lui la place et cherchez une autre gonzesse. On n’est pas à ça prêt, croyez moi, des meufs, y’en a plein d’autres.
… Si votre pote s’en carre, faites en sorte qu’elle l’oublie, en vous montrant éblouissant. Déconnez à mort avec elle, avec ses copines, soyez partout et inoubliable. Son attention devrait se reporter sur elle.

Si elle dit qu’elle a un mec / n’importe quelle excuse

Vous vous en foutez. Au lycée, les meufs n’ont pas d’histoires sérieuses. Si vous êtes meilleur que son mec, elle vous prendra vous après l’avoir largué comme une merde. Soyez simplement meilleur que lui – plus cool plus sympa, plus présent, plus « tout ».
Si c’est son prétexte pour ne pas vous parler, voir « Si elle vous ignore ».

Ne vous prenez surtout pas la tête

Quoi que vous puissiez penser, elle reste une fille COMME LES AUTRES.
Aucune raison de faire une fixette sur elle, surtout si vous n’arrivez à rien.

Restez confiant en vos chances

Si vous êtes persuadé que vous l’aurez, alors vous l’aurez. C’est aussi simple que ça. Si vous doutez, que vous flippez, que vous doutez, que vous vous demandez ce que vont dire vos potes si vous vous vautrez, jamais vous ne l’aurez.
Soyez confiant, ayez une confiance et une assurance en béton armé.

Ne soyez pas son chien

Vous la voulez, mais vous ne voulez pas être son caniche : refusez de vous abaisser pour l’avoir, refusez de faire n’importe quoi. Restez fier, indépendant et libre. N’hésitez pas à lui tenir tête, c’est une forme comme une autre d’interaction, et ça va dans votre sens.

Soyez indulgent envers vous-même

Si vous n’y arrivez pas, ne vous en veuillez pas trop : c’est le début, il y’en aura plein d’autre qui voudront, surtout si vous avez suivi les conseils précédents

Ne cherchez pas de formule magique ou de phrases toutes faites pour entamer la conversation

Pour une première approche, N’IMPORTE QUELLE PHRASE sujette à conversation fait l’affaire : votre objectif est d’échanger quelques mots avec la fille, puis de trouver un sujet de conversation pour discuter un peu, sans que ça dure des heures.
Faites appel à votre imagination, ne cherchez pas de formules choc, c’est inutile, car trop flagrant, et ça dénote un total manque de confiance en vous (ce que vous ne voulez pas montrer).

Ne cherchez pas à interpréter ses faits et gestes

Ne cherchez surtout pas à vous mettre dans sa tête, ou à imaginer des scénarii à partir d’indices que vous auriez pu penser percevoir de sa part. Tenez-vous en aux faits. Ne vous fiez pas trop non plus à ce qu’elle dit ou à ce qu’on dit d’elle.
Les réputations ne sont pas fiables, les faits seuls comptent.

Elle n’a sans doute pas plus d’expérience que vous… ou alors très peu

ne vous laissez pas impressionner, même si « on dit que ».
Les réputations ne sont pas fiables (x2), et en faisant le premier pas vers elle, en lui montrant votre confiance et votre tranquillité, vous vous mettez à son niveau, voire, vous lui démontrez un talent relationnel qu’elle n’a sans doute pas (ou qu’elle admire chez un mec).
En allant la voir tranquillement, sans stresser, vous marquez des points.
Ne vous laissez pas impressionner par elle.

Pas de prise de tête, c’est facile ET agréable

Ne cherchez pas à appliquer DE SUITE des tricks super compliqués de séduction : ce n’est probablement PAS nécessaire, et vous ne feriez probablement PAS comme il faut. Allez-y tranquillement, sans prise de tête.
Le schéma est simple : allez lui parler, puis entretenir la discussion, puis installer progressivement du rapport, puis créer de l’attirance, puis continuer jusqu’au baiser. Ca se fait tout seul si vous restez détendu, l’esprit vif.

John Brian a écrit: Je confirme les deux points évoqués qui me semblent fondamentaux.
– Avoir confiance en soi et le montrer ;
– Être entreprenant et se bouger le cul ; Je rajouterai aussi :
– Se démarquer des autres types de son âge. Il faut bien comprendre qu’il n’y a pratiquement pas de concurrence masculine, beaucoup de mecs de 17-20 ans sont des AFC. Le moindre mec avec quelques cartes FTS dans ses mains peu faire un malheur dans cette tranche d’âge. Autre point éventuel :
– Être un peu plus vieux que la miss : être plus vieux d’1 ou 2 ans (voire plus), ça aide. Elles recherchent d’une part la maturité et se sentent d’autre part valorisée en sortant avec un mec légèrement plus vieux qu’elle. Viser une nana légèrement plus jeune, c’est partir avec un bonus.

Comment gérer la concurrence ?

Asles a écrit : A cet âge là, la concurrence est souvent des plus déloyales. Cela va du petit commentaire en passant, aux ragots organisés comme une campagne publicitaire, au sabotage en direct live. Mes conseils : vous êtes le prix. Vous n’avez pas besoin de vous battre contre les autres pour obtenir ce que vous voulez.
Laissez les autres se crêper le chignon tous seuls, faire les malins pour impressionner la demoiselle. Concentrez vos efforts sur votre cible, plutôt que de vous préoccuper du fait que tel ou un tel l’a invité au cinéma, donc c’est mort, etc…
La séduction n’est pas un jeu de hasard, le meilleur gagne toujours.

Le premier baiser / comment bien l’embrasser

Phoenix a écrit: Ah si j’avais eu ce post il y a ne serait-ce qu’une dizaine de mois, ça m’aurait simplifié les choses !
Peut-être faudrait-il rajouter comment passer du statut « plus qu’un pote » à « petit ami », soit comment passer l’étape du premier baiser. Pour beaucoup ça peut paraître évident, mais pour d’autres, et notamment pour les jeunes, cela peut poser un problème, étant donné qu’il s’agit souvent d’une première expérience, et qu’il est possible que certains soient complètement déboussolés, n’ayant jamais exploré ce domaine.

Asles a écrit : Pour ce qui est du premier baiser, j’avais souvent recours à cette méthode (et quand je suis en panne d’inspiration, je l’utilise encore)

Un excellent moyen d’obtenir un baiser (ou d’obtenir son assentiment) est de créer de l’intimité en explorant des zones « intimes » de son corps (celles dont elle n’a pas l’habitude que d’autres mecs s’y intéressent).
Cela commence par la prise de la main, peu importe le prétexte – du moment que ce n’est pas fait à froid.

A tout moment, soyez attentif à sa réaction.
Si elle parait gênée ou nerveuse, demandez-lui si elle est timide.
Si elle dit oui, c’est bon continuez.
Si elle dit non, elle n’est pas open, ou pas à l’aise.
DETENDEZ LA et REPRENEZ le jeu plus tard (step back et reprenez).

Ne passez pas votre temps à fixer sa bouche, et encore moins sa poitrine !

Par exemple :

  • Un moyen (parmi d’autres) de la détendre est de l’entrainer dans une bataille de pouces enragée, pour décider de quelque chose par exemple (genre quel film) : ça aide dans les rapprochements, et surtout c’est fun.
  • Asseyez vous à coté d’elle plutôt qu’en face, ça facilite non seulement les kinos involontaires (jambes qui se touchent), les effleurements involontaires volontaires (main par mégarde sur la cuisse etc… ), mais elle est obligée d’être tournée vers vous sans regarder le brun ténébreux assis en face.
  • Les cheveux sont aussi d’une grande aide pour créer de l’intimité : jouez avec une mèche, refaites sa coiffure (elle se débattra en vous mettant des coups), bon prétexte pour c&f (« mais arrête de me frapper, je te rends présentableuuux »,etc…).
  • Également son parfum, dites-lui combien il est sensuel (à l’oreille), sentez son coup en variant votre respiration, lente, rapide, lente.
    Soit elle trouve une parade pour vous envoyer bouler (ce qui ne veut pas dire « non », mais « Tu vas trop vite »), soit elle se laisse faire.
    Auquel cas, pour un gamin de 16 ans la phrase « Ferme les yeux » entraîne le Kclose (si la fille les ferme).

Ceci n’est qu’une liste d’exemples, à vous de faire jouer votre imagination, et ne cherchez surtout pas à la suivre à la lettre, point par point : la séduction est un processus dynamique, les femmes ne sont pas des ordinateurs.

Attention : notez bien qu’en matière de relations sociales et amoureuses, il ne saurait y’avoir d’absolue vérité : il sera généralement bienvenu de suivre ces conseils, dans 90 % des cas, mais il faudra parfois savoir faire une entorse à la règle et faire preuve de discernement et écouter votre instinct.
A vous de voir : la séduction est avant tout affaire de feeling.

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.