Mode et look homme : comment bien s'habiller

Les grosses erreurs de look qui flinguent votre style 2/2

Petits conseils pour avoir plus de style (et éviter les fautes de goût)

Il y a quelques semaines, Benoît, du blog mode pour homme BonneGueule, nous avait proposé la première partie d’un article traitant des erreurs de look que font les mecs, et les façons, pourtant simples, dont ils pourraient les éviter.

Benoît avait notamment expliqué comment ne pas tomber dans le piège du marketing du prêt à porter, qui font passer des marques médiocres pour incontournables, et à apprendre à reconnaître un vêtement de qualité.

Aujourd’hui, voici la suite de cet article, dont le but est, encore une fois, d’aider ceux qui s’intéressent au look à adopter de bons réflexes.

Les chaussures : clé de voûte de votre look

Je sais que j’en ai déjà parlé dans la première partie de l’article, mais je me permets d’insister.

Autant vous pouvez vous permettre d’être un peu léger concernant votre pantalon, ou votre haut; autant les chaussures sont la clé de voûte de votre tenue et doivent être considérées comme telles.

Une belle paire de chaussures sublime une tenue entière, littéralement.

Sans vouloir faire le petit parisien snobinard, bien souvent on pourra se faire une idée de votre degré de sophistication – et vous prêter tout un tas de qualités et de défauts (de manière très arbitraire, nous sommes d’accord, mais c’est comme ça que fonctionnent les gens) … simplement en observant vos chaussures.

Que penser du plus de 30 ans portant des vans, à part qu’il est probablement resté un peu coincé à l’adolescence ? On aura en tout cas du mal à voir en lui, au premier regard, quelqu’un de très dynamique (et quand on sait que la plupart des gens restent coincés sur leur première impression…)

De belles chaussures (et qui s’accordent avec votre style et votre personnalité) devraient être une priorité pour vous.

Je ne peux que vous conseiller d’investir (en soldes) dans une vraie paire de chaussures.

De belles chaussures sont indissociables d’une tenue masculine et élégante (donc séduisante). Il ne s’agit pas de se limiter bêtement à des chaussures pointues et brillantes, mais plus de choisir un style qui vous correspond et avec lequel vous êtes à l’aise :

  • Indispensables dans votre garde-robe, des richelieu élégantes pour un style habillé

  • Des bottines pour un style viril et masculin

  • Des desert boots pour un style décontracté et élégant
  • Des sneakers pour les plus jeunes

  • Des combat boots pour un style percutant et ultra masculin (avec le côté sauvage qui va avec)

Ok, vous n’avez peut-être pas l’envie (je dis bien l’envie, et non pas le temps) de faire les boutiques pour les chaussures, mais sachez que énormément de filles sont attentives au sens du look d’un mec (elles en déduisent plein de choses sur lui) … et elles font notamment très attention à ses chaussures.

J’ai même une amie qui m’a donné une réponse très parlante : « tu vois l’effet que fait une belle femme avec une belle paire de talons aiguilles ? Bah ça fait pareil pour nous, quand un mec a de belles chaussures. Ça n’embellit pas un physique, mais ça lui donne un vrai truc en plus ».

Comment ne pas être convaincu après ça ?

L’art du juste milieu et des touches de subtilité

Je croise souvent de tenues beaucoup trop sages (un simple jean brut avec un pull gris par exemple) ou des choses trop ostentatoires (pantalons blancs avec chaussures brillantes le samedi soir).

C’est, à mon sens, une véritable erreur de débutant. En matière de look comme ailleurs, vous atteindrez un impact maximum en maîtrisant la subtilité, l’équilibre entre nonchalance et élégance.

Quelques conseils pour ce faire:

Ne faites pas de tenues uniquement composées de basiques ;

 Un look qui fonctionne, certes; mais un peu triste, non ? Enfin ça vaut toujours mieux que trop en faire.

Cela dit, il vaut mieux ne pas en faire assez que trop. Vous ne serez jamais ridicule avec une tenue trop sage, contrairement à une tenue too much.

Si vous ressemblez à Mister T, c’est que vous êtes allé (un poil) trop loin.

Apprenez à jouer avec les contrastes

Une notion fondamentale que tous les passionnés de look connaissent bien. Pour faire simple, cela consiste à mettre en opposition une pièce habillée avec une pièce plus détendue (exemple simple et facile : une veste grise sobre avec une belle chemise à carreaux, un pantalon habillé avec des sneakers, etc).

Les pages de magazines de mode pour homme sont remplies de ce genre de contraste de style, il suffit d’ouvrir l’œil (toutes ne sont pas bonnes, mais regardez-les pour éduquer votre regard).

Une tenue intéressante pour ses contrastes de style, de matières, de couleurs…

Éviter trop fantaisie sur le pantalon

Ne tentez pas d’être trop original avec votre jean ou votre pantalon, le résultat est souvent très bancal. Tout se joue avec les chaussures de votre tenue et le haut de votre tenue.

Maîtriser l’art des accessoires

Un petit bracelet en cuir, une montre sympa, une belle paire de lunettes égayent considérablement une tenue.

Inutile d’en faire trop sur les accessoires.

Les écharpes et foulards sont trop souvent négligés alors qu’ils permettent d’impacter considérablement votre apparence, avec une touche colorée et spontanée.

Une écharpe bien portée muscle visuellement les épaules.

Ces conseils simples vous donneront déjà une bonne longueur d’avance. Le tout est de RÉELLEMENT mettre en application ce que vous lisez.

Vous allez vite vous apercevoir des effets bénéfiques sur votre image de soi, car il n’y a rien de plus important que d’être fier de son image et de ce qu’elle convoie.

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Oli.

    Article super sympa, mais ce n’est pas Mister T. mais Rick Ross !

  • Et pourtant on connait tous au moins un gars qui s’habille avec des jeans (slim) troués, des chemises dépareillées, des Nike Dunk massacrées et qui emballe n’importe qui. Alors pourquoi lui il emballe alors que toi avec ton style BCBG t’emballes pas ?! Parce que lui ne se prend pas la tete a savoir si tel truc ira avec tel truc, il le porte parce que ca lui plait (ou parce qu’il a pas le choix) et il en joue. Alors oui avoir une belle paire de pompes c’est un plus, une belle tenue aussi, mais je crois que la derniere phrase est celle qui resume tout « il n’y a rien de plus important que d’être fier de son image ». Le mec habillé « comme une merde », il est sur de soi, il va pas se focaliser sur des details qui sont effacés 10secondes apres qu’il ait engagé une conversation avec une demoiselle.

  • Hey ! Il est intéressant ton commentaire. Sur le fond on est d’accord : in fine, ce qui compte c’est ton assurance, peu importe comme tu t’habilles. N’empêche que quand tu cherches à rencontrer des filles appartenant à des milieux plus exigeants / huppés / select … et moins populaire on va dire, être bien sappé ne peut être qu’un avantage.

    Ta façon de t’habiller va pas t’empêcher de faire des rencontres; par contre, elle peut (et va) avoir une influence évidente sur les personnes que tu peux ou pas rencontrer : ta façon de t’habiller marque ton appartenance ou ta reconnaissance par des tribus différentes, par des cercles différents.

    Et en ce qui me concerne, j’ai beau aimer toutes les jolies filles, à choisir, je préfère rencontrer une nana un peu sélect, plutôt qu’une fille en mode jean baskets. Question de préférences persos.

  • Je m’attendais a ce genre de réponse, et je ne peux qu’être d’accord, dans notre société l’habit fait vraiment le moine.

    Par contre, je pense toujours que l’important est d’être bien dans ses « baskets ». Par exemple, ma « tribu » c’est le monde rider/sports extremes, donc t’as des codes assez particuliers (caps/sneakers/Tshirt que tu as bien montré comme étant à éviter pour « plaire », mais c’est assez comprehensible) et je me vois mal renier ces codes sous simple prétexte que je vais dans tel ou tel cercle. Donc forcement le temps et les expériences personnelles m’ont bien montrées que venir habillé comme je le fais dans la vie de tout les jours peut te faire passer pour un marginal, donc ce que je fais c’est que je m’habille plutot « classe » (pas mal de conseils glanés dans l’article « bien s’habiller » d’ailleurs), comme une chemise bien taillée, un Jean simple mais qui met en avant, mais avec une paire de sneakers de mon « crew », et une caps « passe partout/simple ». Ca peut paraitre bizarre, mais j’ai jamais eu de soucis pour engager la conversation avec une fille, aussi bien habillée, soit elle.

    Alors où est ce que je veux en venir ?! C’est très simple, je pense qu’au delà du fait de paraitre classieux a l’égard des autres, il faut toujours garder un peu de son identité, ne pas avoir le même costume Hugo Boss que le Trader de WS alors qu’on vient du fin fond de la Creuse, quitte a paraitre un peu marginal, mais se sentir bien dans ses habits.

    Malgré tout, j’ai que 20ans, donc forcement je pense qu’avec le temps et les années qui passeront, je changerais, j’évoluerais, mais pour l’instant c’est comme ca que je vois les choses, et j’aurais plutot intitulé l’article « comment devenir le parfait petit Parisien et rentrer dans une norme qui ne te conviendra pas forcement »

    PS: J’ai mis pas mal de guillemets, parce que c’est pas si facile de faire passer ce que l’on ressent à travers un clavier, et je pense également que c’est pas ce que tu voulais d’un titre comme ca pour ton article haha.

  • Mais en fait on est d’accord – sauf que c’est pas moi l’auteur de l’article, c’est Benoit.

    – L’habit fait bien souvent le moine, yes, faut en être conscient, c’est moche mais c’est comme ça
    – Faut trouver son style sans chercher à prétendre être autre chose / quelqu’un d’autre, yes, 100% d’accord, de toutes façons se forcer un style ça marcherait pas (tu serais pas à l’aise, ça se ressentirait, etc)
    – Plus tu t’habilles classe, plus ça aide (tu le dis toi-même)
    – Du coup à chacun de trouver son juste milieu personnel

    Après la volonté de l’auteur de l’article (et la mienne au passage), c’est pas de dire « tel style vaut mieux que tel autre »; ou de dire « bcbg > skater » – moi je connais des mecs qui s’habille street et qui ont un putain de style, bien plus que des mecs lambda en chemise – parce que le premier s’approprie vraiment son style, là où les autres non.

    La volonté derrière l’article, c’est surtout de présenter des notions de bases, un point de départ à partir duquel le mec qui veut mieux s’habiller (par opposition à « trop grand » / « mal ajusté » / « mauvaise qualité ») peut se lancer pour chercher et trouver son propre style.

  • Charles Simonetta

     »
    Ok, vous n’avez peut-être pas l’envie (je dis bien l’envie, et non pas le temps) de faire les boutiques pour les chaussures, mais sachez que je ne connais aucune fille qui ne fait pas attention à la manière dont un homme est chaussé, vraiment aucune (et croyez-moi qu’en tant que blogueur mode, j’ai abordé de nombreuses fois le sujet avec mes amies). »Ah?Nan parce moi, ne bossant/trainant virtuellement qu’ave des filles, AUCUNE N’EN A RIEN A FOUTRE DES CHAUSSURES QUE PORTE LE MEC! Comme ça a l’air d’être un point saillant ici, j’ai posé la question sur un mode général a plus d’une centaine d’entre elles en même temps (vive les listes FB) et c’est limites si les mecs faisant gaffe a leur pompes ne sont pas méprisés pour cela. Et je ne te parles pas de camionneuses hein..Best off:Une mannequin (payée pour a l’internationale hein ,pas une « modèle ») M’a même sortie texto « j’en a rien a foutre des pompes du mec, je veux qu’il remarque les miennes »Une fille d’ambassadeur : Y’a que les campagnards qui font des fixettes sur leurs pompes.Une Pin up super coté : Un mec qui fait gaffe a ses chaussures il est déja trop gay pour moi.Faut arrêter de véhiculer des croyances bidon de metrosexuel des années 90 sous prétexte de vendre sa came au bout d’un moment.
    A Paris les filles de moins de 30 ans , tes pompes, elles en ont rien a foutre et ce dans tout les milieux.Sinon les echarpes blanches (oui même blanc cassés) c’est signe des jeunesses de droites et toujours pour la Capitale, t’es regardé comme ringard dès que tu as plus de deux couleurs sur le dos hein…Alors a moins de draguer en exclu dans le 16 ème…

  • Désolé pour l’auteur dans ce cas!

    Mais c’est vrai qu’avec tes commentaires, je vois un peu où l’auteur veut en venir avec le recul. Et je crois que c’est depuis que j’ai lu la premiere partie de l’article que j’ai horreur des chemises taillées a l’arrache ou les costards a 150 balles super mal taillés!

    Enfin continuez, le site est vachement sympa en tout cas !(par contre je sais pas si ca le fait chez tout le monde, mais quand j’ecris un commentaire et que j’arrive en bout de ligne, il fait que j’ecrive plusieurs mot avant que ca descende, c’est pas très clair mais c’est bien chiant en tout cas).

  • Robert

    Je suis tout à fait d’accord avec ces articles. D’autant plus que
    certaines tenues sont absolument à éviter si on ne veut pas faire fuir
    les femmes.

  • Beaver

    Cette question de lutte des classes est très cyclique. J’en ai fait l’amer expérience à la pré-adolescence, issus d’une famille ouvrière provinciale de la dite France minière ( Moselle ), j’ai arboré, ô grand joie l’aspect fallacieux du milieu…
    Blasé depuis le plus jeune âge des ambitions plus que limitées de mes géniteurs, observant désarmé, leur regard barbiturique devant TF1, répétant irrévérencieusement  » Fé po ta politik. « , partageant mutuellement les sonorités de leurs flatulences et m’infligeant le dogme de mon avenir  » au charbon  » ( Oui, oui, quand les stéréotypes n’en sont plus ), pour avoir un regard intéroceptif, je puis concevoir les réflexions de FK, il m’a été d’autant plus abscons d’affirmer mes positions en décalage de ce Monde, aspirer à mieux qu’un statut d’ouvrier, aller au-delà des toges Kiabi et jouir d’un cercle relationnel très dissemblable du leur…
    Ce qui m’a drastiquement éloigné d’eux mais qui fut impérieux pour mon épanouissement personnel.
    Vu comme le prosélytisme personnifié, ma vie de famille s’en résout au  » logé, nourri, blanchi « .
    Je pense qu’il y a un juste mitan entre le plouc et l’oligarque.
    ( Actuellement, je suis étudiant. Merci France, pays égalitariste scolairement, du moins. )
    Pavé César, ceux qui n’ont pas lu me saluent.

  • Las’

    Moi je l’ai lu haha.

    Mais j’ai pas trop compris où tu voulais vraiment en venir ?! Tu t’habilles comme tu veux maintenant alors que t’as eu une jeunesse pas très heureuse (a ce que j’en deduis) ?! Ou alors c’est pour que je fasse la meme analyse sur moi meme, mais justement moi j’ai pas été élevé dans un milieu social pauvre, mes parents gagnent bien leur vie, et grace a ca j’ai choisi de devenir ce que je voulais vraiment être, et ca c’est un luxe que beaucoup n’ont pas eu.

    Mais la vraie question est de savoir si tu te sens mieux maintenant ?! Parce que t’as apparament coupé les ponts avec tes parents, et tu appartiens à un cercle qui n’est pas tient.

  • koma

    quelle est la marque et modèle de la paire de sneakers  » pour les jeunes » présentées en haut pour une fois j’adhère complètement ^^ merci !!

  • Thomas.H

    Où peut-on trouver des combats boots comme celle qui est montré dans cette article ?
    parce que ce style cuir usé est ce que je recherche mais en vain

  • wolfgang

    Je traine avec des filles également ( plutôt des femmes on va dire -de 27 à 45 ans ) et bizarrement je ne suis pas d’accord avec Charles… quand on gratte un peu, oui les chaussures sont primordiales, je ne l’ai appris par hasard que quand elle sacquaient des prétendants  » oui mais tu as vu ses basckets pourris ??! la loose  » … donc oui la femme porte une attention particulière à la chaussure…

  • Magdinus .

    Concernant les accessoires, je cherche depuis longtemps un bracelet en cuir, simple, pas trop ostentatoire mais force est de constater que ce n’est pas si simple d’en trouver entre les cuirs pas souple et qui vont se craquer en moins de 2 ou les bracelets de force type hardeur…

    Tu pourrais nous/me conseiller une adresse pour en trouver des biens?

    Merci pour ton article qui part du bon sens mais qui est parfois nécessaire de rappeler :)

  • Kio

    Quelques remarques en vrac (découverte du site en général)

    • j’ai l’impression que vous insistez un peu trop sur les manières de se faire un look bogoss (genre « staïle »). Je ne sais pas comment le dire, mais je trouve qu’il y a un certain ton qui a tendance à exclure la fantaisie. Je suis assez d’accord sur le fait d’avoir des pièces essentielles (Richelieus), d’accord sur les mixes… Mais ne pas oublier le côté marrant de la fringue ou de certaines fringues. Difficile à préciser mais ça recoupe un peu certains commentaires : si tu te sens bien dans ton truc un peu hors norme, pourquoi pas ?! Je pense à certaines baskets (= sneakers, pas les grolles de chez Sport2000 of course).

    • Quid du style hipster ? Perso, cette vague « récente » est un vrai plaisir pour moi, une bonne redécouverte, par le biais d’un look « in », de grands classiques qu’on peut avoir oublié à certains moments de sa vie (duffle coats, petits pantalons, cravates ou nœuds pap, chapeaux). J’aime bien cette idée de look néo-retro.

    • Dans le cas de mecs mal fringués (et qui le savent), tout juste sortis de leur campagne ou de leur salle de sport, même si ok sur l’idée qu’il vaut mieux acheter un truc un peu cher qui dure que l’inverse, je conseillerais quand même d’aller chercher des pièces chez H&M (et pas chez C&A… quoique), pour simplement se remettre dans l’air du temps (mais ne hurlez pas ;) ). Bon, ceci bien-sûr en ayant lu votre site d’abord et en ayant à l’esprit d’éviter les trucs bien criards ou bien le rayon sport du magasin. Ça peut constituer une base correcte mais temporaire ouverte ensuite à un enrichissement par des pièces plus solides, de meilleurs qualité. À mon avis. (… un des commentateurs parlait de Monoprix. C’est un peu la même idée.).

    • chaussures : pour les mecs que ça réfrenne de porter des chaussures de ville « trop dures à se faire / je chausse des sabots », il y a l’option chaussures de ville « souples ». Et là-dedans, perso, je recommande vraiment Repetto. La Richelieu Zizi est indémodable et mettable à toutes les sauces, du casual au plus habillé. Elle est ultra souple (peut paraître un peu fragile au premier essayage, mais vous n’allez pas faire du bmx avec, non ?) mais conserve une allure simple et habillée avec un claquement de talon des plus agréables ! (ma foi.). ;)