Conseils séduction

L’obsession amoureuse : comprendre ses mécanismes pour mieux l’éviter

L'obsession amoureuse : quand vous êtes DINGUE amoureux de quelqu'un, que ça vous ronge, que ça vous paralyse. Pourquoi il faut éviter ça, comment éviter ça... et comment en sortir si vous y êtes ?

Pas mal de gens sont (ou ont été) concernés par ce qu’on appelle l’.

C’est un truc assez fréquent chez les adolescents ou les jeunes adultes un peu timides : c’est le fait de tomber amoureux de quelqu’un, mais sans oser rien faire.

Et à cause de cette timidité, on reste inactif, et petit à petit, on idéalise de plus en plus celui ou celle dont on est amoureux, et on est de plus en plus rongé par la frustration…

A l’arrivée, ça peut donner des choses plutôt moches.

Voici un article pour faire le point sur l’obsession amoureuse, pour mieux comprendre ce phénomène, et des pistes sur comment l’éviter.

Recette pour un bonne obsession amoureuse

Prenons Greg.

Greg est un mec tout à fait normal. Un peu moins de 20 ans. Pas spécialement beau ni spécialement moche. Plutôt intelligent, plutôt bien éduqué. Mais pas trop d’expériences avec les filles, et, plutôt introverti et cérébral, il a du mal à s’affirmer.

Du coup, il a plutôt tendance à rester seul dans son coin, qu’à aller facilement vers les autres.

Un jour, il croise une fille qu’il n’avait jamais vu, ou qu’il connait à peine, et là, c’est le choc.

Elle est parfaite. Elle est belle. Elle est douce. Elle est drôle. Elle est intelligente. Elle est fragile.

Il a l’impression de voir un ange

Et surtout, pour lui, c’est clair : c’est la fille qu’il attendait depuis tout ce temps. Elle est faite pour lui.

Elle est celle qui l’aidera à devenir celui qu’il rêve d’être.

Il sera son homme. Elle sera sa femme. Ensemble, ils n’auront plus rien à faire du monde extérieur, ils se complèteront parfaitement l’un l’autre.

Greg n’a pas encore dit plus de trois phrases à cette fille qu’il est déjà en train d’extrapoler, de fantasmer et de se faire ses films.

Le problème… c’est qu’il va continuer.

Le coup de foudre a été si intense que cette impression ne le quitte pas : elle est parfaite. Elle est faite pour lui. L’univers tout entier veut qu’elle et lui soient ensembles, c’est une évidence.

Le destin de Greg passe forcément par cette fille. Sans elle, sa vie n’a pas de sens.

Il ne peut plus s’empêcher de penser à elle

Et plus il pense à elle, plus il l’idéalise.

Parce qu’après tout, il ne la connaît pas : en général, il n’a pas passé plus de quelques minutes, voire quelques heures avec elles. Ils ne sont même pas ce qu’on pourrait appeler des potes. A peine des connaissances.

Et pourtant, Greg est déjà persuadé de tout savoir d’elle.

Il pense sans arrêt à tout ce qui fait qu’elle est unique. Sa douceur. La façon dont elle se mordille un peu la lèvre, ou ses fossettes quand elle sourit. Sa force de caractère.

Sa fragilité, aussi. Et il lui tarde de pouvoir la protéger contre le monde extérieur.

Il veut la tenir dans ses bras sous la pluie, pour la vie entière.

Dans ses rêves les plus audacieux, il se voit la sauver des méchants, il la protège de tous les connards et de tous les dangers de la terre. Et à chaque fois, elle se donne à lui très doucement. Sous la pluie ou sur une plage, ça dépend.

En tout cas, c’est au ralenti, parce que c’est plus romantique au ralenti.

Il se complait dans le désespoir, parce que c’est quand même vachement romantique de souffrir

Greg écrit de long poèmes.

Recouvre des dizaines de feuilles avec le nom de cette fille.

A envie de se faire tatouer son nom. Ou de se scarifier. Ou de se scarifier son nom.

Il lui vient des idées stupides du genre :

  • « Et si j’avais un accident ? Peut être qu’elle se ferait du souci pour moi ? Je pourrais peut être essayer de me péter une jambe ? Ou foncer dans un platane avec ma voiture ? »
  • Ou encore « Et si j’arrêtais mes études, ou que je changeais de ville, peut être que je lui manquerais ? »
  • Ou encore « Et si je me mettais à me droguer, à boire et à traîner, peut être qu’elle trouverait ça romantique ? »

Bref : il se fait ses films

Le problème, c’est qu’à part se faire ses films, l’ami Greg ne fait pas grand chose d’autre.

Il vit dans sa tête. Et très vite, il va se retrouver confronté à la réalité des choses : à part dans sa tête (et éventuellement, dans son pantalon), il ne se passe rien.

La fille, l’objet de son obsession amoureuse, elle n’est au courant de rien. Elle vit sa vie. Elle continue de fréquenter ses amis, d’élargir ses cercles sociaux.

Qui sait : elle fait peut être même des rencontres. Horreur.

Elle s’éloigne de Greg. Elle pourrait même lui échapper. Lui être volée par un autre.

Cette pensée le rend fou.

Il trouve ça injuste

Dans ses films, Greg est celui que le destin a prévu pour cette fille. Il trouve parfaitement injuste et illogique que le destin ne fasse rien pour la pousser vers lui.

Et il trouve insupportable que d’autres mecs passent dans l’existence de cette fille – de près ou de loin – alors que lui est là, à attendre en silence.

Chaque fois qu’elle regarde, sourit ou parle à un autre, c’est comme un coup de poignard pour Greg. Il se sent un peu plus trahi et diminué à chaque fois.

Ces mecs ne sont que des interférences, des leurres, des abrutis. Alors que lui est FAIT pour elle. Pourquoi ne voit-elle pas qu’elle est son âme soeur ?

Y’a un bug dans la matrice ou quoi ?

Sous le poids de la frustration, Greg commence à devenir de plus en plus aigri

Ils font chier ces mecs. Encore des saloperies de dragueurs qui passent leur temps à parler avec les filles et à les faire rire.

Tout ça pour les piquer aux braves types comme lui. Salopards.

Putain c’est pas vrai, ça. Pourquoi les filles préfèrent les connards ?

Balloté entre montées de frustration, envie de tout lui déballer et fantasmes de plus en plus délirants, Greg est en train de perdre le contrôle… et le sens des réalités.

Il en vient à se considérer comme le seul mec véritablement valable. Il en vient à considérer que les autres mecs sont des beaufs et des dragueurs de merde, des manipulateurs qui ne pensent qu’à baiser. Et que les filles sont soit des victimes, soit des connes.

Et puis un jour, il craque.

Quand une personne rongée par l’obsession amoureuse craque, ça peut être moche. Très très moche.

Certains décident de prendre leur courage à deux mains et de dire à la fille tout ce qu’ils ont sur le cœur. Sauf que bien souvent, ils font ça n’importe comment, et sans se préoccuper de l’état d’esprit de la fille; et tout ce qu’ils parviennent à faire, c’est faire fuir la fille.

Prenons quelques exemples tirés du forum :

Une meuf à qui j’arrivais pas a parler, un jour je lui tel, je lui dit de descendre de chez elle parce que j’ai quelque chose a lui montrer… J’avais un gros bouquet a 60€ dans les mains, je lui dis bonjour et « je voulais juste te dire que je t’aime ». Elle m’emmène sur un banc, on discute 20 minutes, je tente rien, et je suis bien trop distant, on se dit au revoir, elle commence a rentre chez elle, je lui cours après et je lui sort un truc du genre « tu veux pas sortir avec moi ? » avec un ton bien supplicatif et j’ai le droit a un « je te connais pas assez ». Fin de l’histoire en gros

Petite déclaration très vaillante… à une meuf de mon lycée qui avait bien 5ans de plus que moi, je l’observai depuis plusieurs mois puis j’ai fini par prendre mon courage à deux mains et me prendre un râteau dans les dents! Du grand art.

Je l’ai amenée chez moi où j’avais écris son nom en bonbons, on s’est maté un film. En sortant je lui avait fait le grand jeu: j’avais fait tout un système avec de l’essence et des feux d’artifices pour écrire son nom en lettres de flammes (avec les fontaines de lumière autour et tout). Bref, ça l’a impressionné. En deuxième partie de soirée elle avait prévu un truc avec d’autres copains, et m’a demandé de venir avec elle. C’était un peu naze et je l’ai pas trop vu. Enfin je la ramène, et au moment de la quitter elle me fait un « baiser d’adieu », en disant qu’on n’avait jamais fait ça pour elle. Bref, j’étais fier de mon coup, tout ça pour apprendre quelques jours plus tard (par elle quand même) qu’elle s’était déjà trouvé un autre mec, puis quelques mois plus tard (on avait gardé bon contact), que cette soirée lui avait fait peur…

Comment lui dire que je l’aime : comment faire une déclaration d’amour

D’autres basculent du côté obscur de la frustration, et se laissent submerger par la haine et le désespoir. Ils deviennent misogynes, rageux, jaloux et de plus en plus radicaux dans leur vision des relations hommes / femmes.

Dans certains cas les plus extrêmes, ça peut se finir à coup de fusil ou par un suicide. Il suffit de lire la presse pour constater à quel point c’est fréquent.

Et enfin, il y a ceux qui baissent les bras. Ils se disent qu’ils sont minables, qu’ils n’ont droit à rien, que le jeu est truqué, et qu’ils ne peuvent se permettre qu’une seule chose : rester seuls, ou se contenter de la première qui voudra bien d’eux. Et tant pis pour leur bien être et leurs ambitions. Ils démissionnent de leur propre vie.

Dans tous les cas, il est très rare qu’un mec rongé par l’obsession amoureuse parvienne à bien gérer la situation.

Bien gérer sa vie amoureuse, ça demande de savoir garder un minimum la tête froide et de pouvoir réfléchir sans partir dans tous les sens.

Tant qu’on a pas la tête froide, et qu’on laisse nos fantasmes et notre frustration avoir de l’emprise sur notre raison et nos émotions, on ne peut arriver à rien de bon.

Comment reconnaître les signes de l’obsession amoureuse ?

Vous êtes probablement en train de nourrir une obsession amoureuse si vous présentez les « symptômes » suivants :

  • Tendance à penser toute la journée à quelqu’un
  • Tendance à idéaliser cette personne, à lui trouver des qualités (alors que vous ne la connaissez pas si bien que ça)

Et dans les cas d’obsessions amoureuses les plus « graves » :

  • Tendance à être hyper sensible, hyper émotif et jaloux quand vous voyez cette personne avec d’autres gens
  • Vous hésitez en permanence entre tout lui avouer, et ne rien faire, de peur de vous planter. Vous échafaudez des scénarios tous plus dingues et romantiques les uns que les autres
  • Vous avez des idées noires, des pensées suicidaires, ou dans lesquelles vous vous faites du mal pour attirer son attention, pour vous punir ou évacuer le chagrin (si c’est le cas, réagissez ! ne subissez pas en silence, parlez-en à un médecin, un psy pourra vous aider à sortir du noir)

Si vous vous retrouvez dans ces descriptions, vous êtes sans doute en proie une obsession amoureuse plus ou moins grave.

Si c’est le cas, lisez notre article Comment sortir de l’obsession amoureuse.

Et si vous sentez que vous êtes sur le point de faire une connerie, ou que vous perdez pied, ne vous laissez pas bouffer par votre orgueil ou votre égo, et demandez de l’aide à un médecin ou à un psy : ils savent comment vous aider à sortir la tête hors de l’eau.

Mais bon. Le mieux, c’est encore d’éviter de ce retrouver pris dans la spirale infernale de l’obsession.

Pour des conseils à ce sujet, lisez notre article : Comment éviter l’obsession amoureuse.Allez courage !

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.