Conseils séduction

Internet, Téléphone : comment engager la conversation avec une fille qui ne vous connaît pas ?

Il y a cette fille qui vous plaît. Vous avez réussi à choper son numéro, ou son adresse facebook... Et maintenant ? Lisez nos conseils.

Vous venez de chopper son numéro, ou vous venez de l’ajouter à Facebook, vous voudriez faire sa connaissance, mais vous êtes un parfait inconnu pour elle, et vous vous demandez comment faire ?

Lisez ça.

*  *  *  *

Déjà, avant d’aller plus loin, petite piqûre de rappel : dans l’idéal, il vaut mieux éviter de se retrouver dans ce genre de situation. Normalement, choper le numéro d’une fille sans qu’elle vous connaisse, ce n’est pas quelque chose qu’on recommande : il y a trop de risques pour que ce soit mal perçu, et que vous passiez pour un psycho.

Dans l’idéal, il vaut mieux faire sa connaissance AVANT (directement ou via des amis communs), afin qu’elle puisse vous cerner un peu… puis de choper son numéro après, et avec son consentement : ça passe beaucoup mieux (et plus facilement) comme ça.

*  *  *  *

Mais bref, admettons. Vous avez choppé son numéro (via un pote, par exemple), ou vous l’avez ajouté sur FB… elle ne vous connaît pas… du coup, que faire, et comment faire ?

Le principe : jouer cartes sur tables

Inutile d’essayer de noyer le poisson : vous avez rusé pour choper son numéro, elle va forcément le savoir, et dans la plupart des cas, vous partirez plutôt avec un handicap : elle risque de partir avec un a priori négatif sur vous… qu’il va falloir rattraper si vous voulez aller plus loin.

+ Lisez aussi : pourquoi elle ne me rappelle pas

Autant jouer franc jeu, et faire votre max pour lui montrer que NON, vous n’êtes pas un fou ou un mec bizarre. L’idée, c’est de faire en sorte de véhiculer le plus possible une impression de normalité et de sympathie, pour casser l’a priori négatif qu’elle pourrait se faire sur vous.

Par exemple :

  • VOUS : « … Estelle ? »
  • ELLE : « ??? C’est qui ? »
  • VOUS : « Salut, c’est Mathieu. Je sais pas si tu me remets ; je suis un pote d’Alex, c’est lui qui m’a filé ton numéro. Désolé pour ça d’ailleurs, d’habitude je suis pas fan de ça, mais ça faisait un moment que je me disais que ça pouvait être cool qu’on fasse connaissance, et un truc un machin, et on n’a jamais eu l’occasion malgré nos connaissances communes. »

Avec un message de ce genre, vous faites plusieurs trucs positifs, et qui PEUVENT (rien n’est sûr) permettre de faire passer la pilule.

  1. « Je sais pas si tu me remets » (ou équivalent) : ça sous-entend que vous vous êtes déjà croisés, et que donc, vous n’êtes pas un TOTAL inconnu. Ca aura probablement pour effet qu’elle se creuse la tête pour effectivement, essayer de se rappeler d’où elle vous connaitrait.
  2. « Je suis un pote d’Alex » : un autre passage pour sous-entendre que vous n’êtes pas un total inconnu, et que vous appartenez au même univers… et que donc, vous ne pouvez pas être une menace pour elle.
  3. « Désolé pour ça d’ailleurs, d’habitude je suis pas fan de ça » : ça, c’est obligatoire, vous venez de faire un truc pas très classe ; le seul moyen de vous en sortir, c’est de le reconnaître, ET de reconnaître que c’est pas très classe (sous-entendu « je vaux mieux que ça, ça me ressemble pas »).
  4. « Ça faisait un moment que je me disais que ça pouvait être cool qu’on fasse connaissance, et un truc un machin, on n’a jamais eu l’occasion… » : ça, c’est pour dire que vous l’aviez remarqué, que vous vouliez faire connaissance de manière plus « normale », mais que les circonstances vous en ont empêchées (sous-entendu « sinon, je l’aurais fait et ça aurait été cool »)
  5. « … malgré nos connaissances communes » : encore une fois, le but, c’est de montrer patte blanche et de montrer que vous n’êtes pas un psycho sorti de nulle part.

* * * *

Au passage, pour plus de conseils sur ce genre de situations, jetez un oeil à ce guide, vous y trouverez de quoi affronter (avec élégance !) les situations les plus courantes niveau filles et téléphone.

Et si elle réagit mal ?

Franchement, il serait tout à fait compréhensible qu’elle ne soit pas du tout emballée par votre stratagème.

Du point de vue des filles (normales), récupérer le numéro d’une fille sans qu’elle le sache, c’est une technique de collégien… ou de mec bizarre – le genre de type qui leur fait plutôt peur.

phone-fail-4

Si malgré votre tentative de montrer patte blanche, elle ne s’ouvre pas à la discussion, et qu’elle vous fait comprendre qu’elle n’est pas intéressée, SURTOUT, n’insistez pas.

Ne tombez pas dans le piège de vouloir insister, de vouloir la convaincre : vous achèveriez de passer pour un gros lourd.

A l’inverse, soyez compréhensif, zen et cool – comme le ferait n’importe quel mec normal et sympa.

  • Elle : « Désolée, je vois pas qui tu es, et je ne suis pas du tout intéressée, efface mon numéro »
  • Vous : « Ok, je comprends – désolé, je voulais pas du tout te faire mauvaise impression. J’imagine qu’on aura l’occasion de se croiser en vrai, via Alex ou autres; ça sera l’occasion de te montrer que je suis pas le psycho pour lequel tu dois me prendre. Bonne continuation, et peut être à une prochaine fois »

A ce stade-là, si elle n’est pas open, il est crucial de mettre un terme à l’échange avec classe et élégance, car même si elle est désagréablement surprise MAINTENANT, dans quelques heures elle sera calmée, et vous voulez qu’elle reconnaisse que vous vous êtes comporté avec classe et normalité : ça sera déjà ça de positif.

Comme ça, la prochaine fois, quand vous vous recroiserez (parce que vous ferez en sorte que ça arrive), elle n’aura pas un a priori trop négatif vous concernant, et vous pourrez-même choisir d’en rire, afin de démarrer la conversation sur des bases un peu plus détendues.

Pour aller plus loin sur comment mieux gérer la partie "téléphone" de la séduction, jetez un oeil à ce guide : " Phone Game, le guide de la drague par téléphone et par SMS : il fait très bien le tour du sujet, et devrait vous permettre de bien progresser sur ce point.

Et si elle réagit… à peu près bien ?

Dans les cas où elle se montrerait plus open (ça peut arriver, en fonction de son caractère, de son état d’esprit du moment, et de votre habileté), votre but est de passer le plus rapidement du virtuel au réel.

Le principe est simple :

1.
Discuter rapidement par SMS (ou FB, c’est selon)
, pour lui montrer que vous êtes un mec normal, sympa, et avec quelques connaissances communes (le but est qu’elle se dise que vous appartenez au même monde, et que donc, vous n’êtes pas un serial killer)

Pour ce faire, rien de tel que les petites questions rassurantes du genre

  • « Je sais plus où on s’était croisés la première fois, je crois que c’était chez… »
  • « Alex m’a dit que t’étais en fac de psycho, c’est ça ? »
  • « Et par contre, du coup, il m’a pas dit comment vous vous connaissiez… »

Etc. Bref : faites la parler d’elle ; et faites passer le message « on a des connaissances communes, je ne suis pas un intrus, je suis comme toi, on appartient au même monde ».

2.
Lui proposer de vous revoir un de ces 4.
Là la technique, c’est de mettre volontairement un terme à la discussion virtuelle (avant qu’elle ne s’enlise).

  • Vous : « Bon, c’était cool de discuter avec toi :) Je dois y aller, mais si ça te dit, on se capte un de ces 4, avec Alex ou autres, pour un café ou une bière, comme ça on pourra terminer de faire connaissance… »

A ce genre de proposition, si vous avez fait suffisamment bonne impression, n’importe quelle personne un tant soit peu bien élevée répondra un truc du style

  • Elle : « Carrément, avec plaisir ! »

Qu’elle le pense réellement ou non, l’idée est lancée, et ça vous permettra par la suite de la recontacter pour continuer de faire évoluer votre début de relation vers quelque chose de plus solide.

Comment la recontacter ? C’est ce que nous verrons dans le prochain article :)

* * * *

Au passage, pour plus de conseils sur ce genre de situations, jetez un oeil à ce guide, vous y trouverez de quoi affronter (avec élégance !) les situations les plus courantes niveau filles et téléphone.

Le mot de la fin

On a vu comment gérer le truc à peu près bien ; mais dans l’idéal, le mieux reste quand même de ne pas vous retrouver dans ce genre de situation où vous prenez de gros risques de perdre des points à ses yeux, à cause d’une technique de collégien ou de psycho.

Autant que possible, même si vous avez son numéro, par un pote ou autre, essayez de faire un minimum sa connaissance EN VRAI avant de la contacter.

Essayez de vous connaître au moins de vue, de participer à une conversation avec d’autres personnes et elle, voire, encore mieux, d’échanger quelques mots avec elle : ça vous permettra de montrer patte blanche AVANT de la contacter, et ça vous permettra ainsi de réduire les risques de passer pour un intrus ou un mec bizarre.

Rappelez-vous : une relation, ça se construit, et il vaut mieux faire les choses dans l’ordre, sinon, vous prenez le risque de finir dans le mur.

Have fun !

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Flo

    Bons conseils! De toute façon, l’essentiel avec les filles c’est de ne jamais être lourd. Au contraire, il faut montrer qu’on s’en fout un peu et que si c’est pas elle ça sera une autre. Et une fois qu’on a compris ça, je pense qu’on a tout compris!

  • Redha

    Pour ma part, j’ai du mal à croire qu’une fille puisse réagir positivement à une telle approche. A moins d’être un véritable artiste de la séduction, les probabilités de réussite me semblent infimes.
    Mais bon, ça peut être un challenge intéressant à relever pour les plus joueurs d’entre nous!

  • Salut Flo, je suis entièrement d’accord avec toi :)

  • Oui c’est vrai que c’est loin d’être idéal comme stratégie. Comme je le dis dans l’article, le mieux c’est vraiment d’avoir commencé à créer un « historique » avec elle, avant d’essayer de prendre son numéro, c’est bien plus naturel ainsi (et donc, bien plus « facile »)

  • GF

    Récupérer un numéro d’une fille qu’on connait pas où très peu c’est tendu pour que la réponse soit positive.
    Par contre sur facebook c’est plus simple, même en y allant en mode normal, beaucoup de filles ajoutent des mecs sans trop les connaître.
    On passe par facebook pour discuter vite fait et après on récupère le numéro et on déroule :)

  • Salut ! Carrément d’accord; et même sur FB, ça dépend vraiment des filles, certaines sont carrément fermées aux approches « out of nowhere » comme ça… d’où l’importance, si on doit le faire, de savoir être vraiment rassurant et engageant. Pas évident !

  • GF

    C’est mon avis personnel, au lycée je l’utilisais assez et les filles le font très souvent aussi. Un nombre de fois important j’ai été accosté comme sa sur FB..Après quand on rentre dans le « monde des adultes » je pense c’est moins bien perçu autant aller voir la personne (surtout pour le numéro que je dis sa,le Fb avec les amis en commun peut mieux passer)

  • Jacques

    Mec! t’es un génie hahah

  • corneille

    t’a vraiment tout dit.

  • THB

    J’ai récupéré les coordonnées Facebook d’une fille avec qui je voulais rentrer en contact, je la côtoie déjà depuis 1 an. En fait c’est assez insolite, c’est Facebook qui me l’a proposée alors que je ne connaissais même pas son nom …
    Est-ce périlleux ou pas en jouant sur la blague ou l’humour de lui montrer cela histoire de lancer la discussion ? Style « étrange vous avez-vu Facebook m’a proposer de vous ajouter comme contact etc », bon avec une tournure un peu plus travaillée évidemment.