Relationnel

La connivence : une technique quasi imparable pour briser la glace

La connivence : focus sur cette redoutable technique relationnelle, qu'utilisent les meilleurs vendeurs et networkers pour créer rapidement de la confiance, de la complicité et du lien avec n'importe qui.

Il y a quelques années, j’ai démarré un stage dans une entreprise employant plusieurs centaines de personnes.

Cette boîte était une vraie ruche : nous étions tellement nombreux et tellement pressés qu’il était facile de se sentir livré à soi-même.

Dans mon service, j’avais repéré plusieurs personnes d’à peu près mon age, qui me paraissaient plutôt cool et sympa.

Et il me FALLAIT m’intégrer – aussi bien pour ma santé mentale, que pour me permettre de prendre rapidement mes marques dans cette boite.

Je vous la fais courte :

  1. J’y suis arrivé en moins d’un mois, et ça m’a permis de grimper rapidement en responsabilités (et aussi, de me faire de vrais amis qui m’ont énormément aidés à différents moments de ma vie) et
  2. Je suis sorti avec une autre stagiaire, une très jolie blonde à qui personne n’osait parler à ce moment-là.

Je vous passe les détails, je vais plutôt parler du plus intéressant : comment j’y suis parvenu ?

=> Principalement, en utilisant le principe de connivence.

Le principe de connivence ?

En gros : « Si on se comporte comme si on était proches… alors on devient proches ».

En maîtrisant l’art de la connivence, on peut briser la glace super rapidement et commencer à créer de l’ et du avec quelqu’un – ce qui une compétence qui sert tout au long de la vie, et dans différents contextes :

  • Dans la vie pro (pour faciliter son intégration, ou la création de liens avec des collègues) ;
  • Dans la vie perso ou amoureuse, pour, par exemple créer plus rapidement de la complicité avec une fille qui nous intéresse.

La connivence, qu’est-ce que c’est ?

Être de connivence avec quelqu’un, c’est le fait de partager des trucs avec cette personne ; d’avoir une certaine complicité avec l’autre – une complicité visible, et une espèce d’entente un peu spéciale.

C’est ce qui permet de dire et de sentir que X et Y s’entendent bien et qu’ils sont sur la même longueur d’onde.

Et la raison pour laquelle la connivence marche si bien pour créer ou renforcer des liens, c’est que le cerveau humain fonctionne d’une façon un peu bizarre.

Pour le cerveau, cause et conséquences marchent souvent dans les deux sens.

Plus concrètement :

  • Si le fait d’avoir des liens avec l’autre entraîne la complicité, qui à son tour entraîne une certaine connivence dans votre comportement l’un envers l’autre ;
  • ALORS si vous manifestez une certaine connivence avec une personne, votre cerveau (et le sien !) vous feront penser qu’il existe déjà une certaine complicité entre elle et vous ; et par conséquent : que vous êtes déjà plus que de simples connaissances.

Prenons un exemple : vous venez de rencontrer cette fille. Elle est sympa, intelligente et plutôt craquante ; tout à fait votre style. Vous ne vous connaissez pas encore bien, mais vous avez quelques amis communs, et vous avez plutôt envie que le courant passe entre elle et vous.

Et bien en jouant (correctement) la connivence entre elle et vous, vous allez accélérer l’apparition d’une certaine complicité avec elle – et donc, il devient possible d’accélérer la création d’un lien entre elle et vous.

*  *  *  *

La plupart du temps, les liens apparaissent avec le temps, à force de passer du temps ensemble et de partager des trucs.

Mais la connivence permet de multiplier plus ou moins artificiellement tous les petits moments spéciaux qu’on a besoin de passer avec l’autre pour que le lien se crée.

Donc en gros, si la connivence est le résultat d’une complicité qui est apparue avec le temps; on peut aussi simuler la connivence pour accélérer l’évolution de la relation, et créer des liens plus rapidement.

Connivence et complicité, comment faire ?

Le principe est simple.

Tout ce que vous pouvez faire, qui suggère :

  • Que vous vous connaissez bien, ou que vous êtes parfaitement à l’aise avec l’autre (ou qui suggère que vous l’appréciez)
  • Que vous partagez des trucs et que vous êtes sur la même longueur d’onde (voire, que vous vous comprenez SUPER BIEN) : des opinions, des références culturelles, des expériences, des délires …

… va dans le bon sens.

Par exemple :

  • Les private jokes : n’hésitez pas à utiliser les privates jokes entre l’autre et vous, dès que possible. Si l’autre adhère et participe au délire, c’est un moyen très fort de contribuer à créer et renforcer le lien.
  • La proximité physique : par exemple, les high fives, les « check », les coups de poings (légers !) sur l’épaule pour dire « pff t’es con », ce genre de choses : tout ce que font les amis entre eux, fait que si vous le faites, l’amitié (ou la proximité) apparaîtra bien plus vite.
  • Les clins d’œil : que ce soit pour ponctuer une vanne, un trait d’esprit, ou pour faire comprendre à l’autre que vous avez bien pigé ce qu’il a dit (ou que vous êtes d’accord avec lui) : ce sont un excellent moyen de faire passer le message à l’autre « bien d’accord avec toi ».
  • Les références : si vous aimez les mêmes films, les mêmes musiques, les mêmes artistes, vous pouvez jouer là-dessus (une citation de film bien placée pour compléter l’idée de l’autre quand il s’exprime par exemple, peut être un incroyable moyen pour que l’autre vous trouve à la fois cool, sympa et pertinent).
  • Les vannes et autres taquineries (ce que la communauté de la séduction appelle le « C&F ») : le fait de se chercher, de se taquiner, c’est un truc que font les gens qui s’apprécient ; et le fait de faire ça avec quelqu’un que vous ne connaissez pas très bien, peut être un très bon moyen d’accélérer les choses.
  • Appréciation et reconnaissance : les remarques valorisantes, les compliments (indirects), bref, tout ce qui permet de faire que l’autre se sente valorisé et apprécié est un excellent moyen de lui donner l’impression que vous vous entendez bien. Le mieux est de faire ça subtilement, de faire des allusions qui sous entendent que vous admirez ce qu’il a accompli, ou ce qu’il pense, ou ce qu’il sait faire; ou que vous trouvez vraiment très cool ce qu’il pense ou représente.

C’est quelque chose que font souvent les gens qui travaillent dans la vente, et qui ont besoin de savoir rapidement créer du lien avec leur client potentiel, pour le rassurer, et gagner sa sympathie et sa confiance.

Et de manière plus large, c’est quelque chose qui permet de se faire des alliés, des amis et de faire des rencontres amoureuses bien plus facilement.

Ceci dit, ces quelques trucs que j’ai évoqués plus haut ne sont que des exemples, il n’y a pas vraiment de recette toute faite.

Mais si on reprend l’exemple d’une fille avec laquelle vous voulez accélérer la création de lien ( = vous voulez qu’elle vous apprécie bien plus vite que ce qu’il aurait fallu en temps normal), voici quelques conseils :

  • Essayez de piger quelles sont ses références culturelles : les films qu’elle aime, la musique, les livres, les artistes pour cerner dans quels milieux elle évolue ; et voyez comment vous-même vous pouvez lui montrer SUBTILEMENT que vous êtes compatible avec certains de ces aspects.
  • N’hésitez pas à vous entraîner à l’art du clin d’œil. C’est un truc vraiment puissant quand c’est bien fait. Vous sortez une connerie ? Pouf clin d’œil. Vous la taquinez ? Pouf clin d’œil. Elle vous taquine ? Pouf clin d’œil (pour lui montrez que vous avez saisi le truc, et que ça vous fait marrer). Voyez le clin d’œil comme l’équivalent du smiley que vous mettriez sur Internet. C’est tout con, mais ça véhicule énormément de choses : ça sous communique que vous vous comprenez, que vous êtes à l’aise, que vous la trouvez cool, … et surtout, c’est un truc qui ne se passe qu’entre ELLE et VOUS. Donc il y a une dimension intime très intéressante.
  • Les surnoms : le fait de l’appeler d’une certaine manière (un truc que vous ne faites qu’avec elle). Ca contribue à faire qu’elle se sente spéciale avec vous ; et là aussi ça pose les bases d’une certaine tension et intimité entre elle et vous (un mélange de taquinerie, et de truc qui n’appartient qu’à vous).
  • Les échanges de regards : si quelqu’un dit un truc qui vous rappelle un truc qui vous concerne elle et vous, cherchez son regard. Et si vous le croisez, montrez lui que ça vous fait penser à un truc qui vous concerne tous les deux. Elle devrait saisir l’allusion silencieuse. Et sinon, elle sera intriguée et vous demandera plus tard à quoi vous pensiez.
  • Le C&F : taquineries, vannes gentilles. Faites gaffe à ne pas vexer l’autre et à rester bon esprit. Si elle entre dans le délire, et qu’elle se met à faire pareil, bingo. Ce petit jeu devrait considérablement vous aider à briser la glace et à devenir plus que de simples connaissances l’un avec l’autre.

Et si vous manquez de temps pour pouvoir mettre tout ça en place (parce qu’il est vrai que ça demande parfois un peu de temps), vous pouvez tricher en utilisant des trucs qui ne demandent pas d’historique, mais qui donnent la même impression de connivence.

  • Clins d’oeils
  • Surnoms provocateurs / mignons (un début de C&F)
  • Familiarité (le fait de se comporter avec elle comme si vous vous connaissiez depuis 15 ans) : tutoiement, absence de gêne, gestes familiers (genre, lui toucher l’épaule quand elle vous fait rire, …)

La seule précaution à prendre, c’est :

  • de vous assurer qu’elle réagisse bien à tout cela, et qu’elle accepte ce petit jeu. La plupart des gens bien dans leur peau réagissent très positivement à la connivence et à la familiarité. Mais certains, plus guindés (pour X ou Y raisons), risquent de se braquer, ayant l’impression que vous êtes trop intrusif, et pourrait extrêmement mal réagir. Raison pour laquelle vous devez toujours observer les réactions de l’autre, et ajuster votre façon d’être en fonction.
  • de vous assurer de rester bon esprit, et de ne rien faire qui casse l’ambiance. Si vous sentez que ça ne répond pas trop de son côté, voire, qu’elle fait partie des gens qui n’apprécient pas qu’on brusque les choses : levez le pied, allez-y plus doucement. Il vous faudra probablement prendre plus de temps pour faire avancer les choses avec elle.

Donc assurez-vous de bien calibrer votre attitude, pour ne pas passer pour un mec bizarre ou inapproprié, qui met les autres mal à l’aise en faisant des trucs qui ne se font pas.

*  *  *  *

Voilà, j’espère que cet article vous aura intéressé, et j’espère avoir explique ce truc de manière suffisamment claire (même si c’est un sujet assez difficile à expliquer).

Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas, on en discute dans les commentaires !

 

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • Anonyme

    Les choses évoquées dans l’article sont tout à fait justes mais sont de toute façon ce qu’on fait avec le temps avec les gens. L’idée de base même de l’article de « forcer » (dans le sens avancer ces actes plus tôt dans la ligne temporelle) me semble un petit peu dangereuse car ça risque justement de paraître déplacé et de produire l’effet inverse.
    Ceci dit, ça a le mérite de rappeler que la connivence ne se crée pas toute seule et qu’il faut être actif dans le processus.

  • albator7

    Articles intéressant pour le développement personnel. J’utilisait quelques unes de ces choses naturellement mais il y a d’autre bonne idées qui même pas sans vouloir draguer permette de lier une relation amicale plus rapidement.

    PS/HS : les commentaires sont trop bas par rapport à l’article je trouve. Il serait judicieux de les mettre plus en valeur et de ne pas avoir à scroller si bas ;)

  • nist-r

    +1

  • Jean-Christophe Fabien

    Il est très bien cet article, comme le dit « anonyme », c’est un peu ce qu’on fait tout le temps avec les gens : oui c’est vrai, mais là le « on » renvoit aux gens biens dans leur peau, et c’est exactement ce point là qui fait qu’on attire plus les femmes quand on est de bonne humeur .
    De tous les sites de séduction, c’est fts qui publie les articles les plus pertinents (à défaut de ne pas en publier toutes les 5 minutes )