Conseils séduction

Les différents styles de filles que vous rencontrerez

Aujourd’hui, je vous propose de parler un peu des différents styles de filles que vous rencontrerez peut être. Sans trop prendre cet article au sérieux (il serait stupide de croire qu’on peut effectivement ranger les gens dans des cases), il peut néanmoins vous aider à cerner un peu plus facilement les filles que vous rencontrerez, […]

Aujourd’hui, je vous propose de parler un peu des différents styles de filles que vous rencontrerez peut être. Sans trop prendre cet article au sérieux (il serait stupide de croire qu’on peut effectivement ranger les gens dans des cases), il peut néanmoins vous aider à cerner un peu plus facilement les filles que vous rencontrerez, et à les comprendre un peu plus facilement.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit que tous les gens sont différents et que cet article n’est là que pour fournir quelques indices très subjectifs, par rapport auxquels il vaudra mieux garder du recul.

La Jeune fille

Ce qui caractérise la jeune fille est qu’elle ne s’est pas encore libérée de l’attache familiale (quoi qu’elle dise ou pense).
Très Freudienne, la jeune fille veut coucher avec papa, mais maman est là, alors elle va se jeter au cou de celui qui lui permettra de consommer cette frustration.
La jeune fille, par définition immature, recherche un partenaire qui serait la copie idéalisée de son père ou l’inverse exact : le rebelle ou le marginal.

On prétend que la jeune fille serait plus mature que le jeune homme du même âge. C’est faux.
Très peu sure d’elle même, la jeune fille à des choses à (se) prouver, et cède facilement à toute personne lui donnant du pouvoir sur elle même (rêve, tabou, sexualité).

L’étudiante

Séparée de sa famille, elle en dépend encore financièrement. Sa liberté lui fournit l’opportunité de formuler un questionnement auquel son manque d’expérience lui interdit de répondre.
L’étudiante VEUT DES REPONSES sur elle même, sur le monde…
L’étudiante remet une à une toutes ses certitudes en cause et couchera volontiers avec toute personne qui permettra se processus.

On pourrait croire que l’archétype de l’amant de l’étudiante est le Gourou. Il n’en est rien. La rassurer, lui faire oublier ses soucis, la mettre en valeur à ses propres yeux, la faire rire… Il est curieux de constater que tout questionnement métaphysique peut être agréablement remplacé par une soirée de fiesta, un verre de Vodka et un orgasme, peu importe l’ordre :)

La jeune femme

Indépendante par choix ou de fait, la jeune femme affronte un monde violent et cruel. Ayant échappé à une tutelle, elle va s’empresser d’en recréer une autre, bref ELLE VEUT DU SOUTIENT.
La jeune femme veut un homme, un vrai. Malheureusement, c’est une notion fourre tout et piègeuse.

On pourrait croire que cette catégorie permette enfin aux bons garçons gagnant leur vie d’être privilégiés. Malheureusement, beaucoup de jeunes femmes ne se sentent en sécurité qu’auprès de machos. D’autres font preuve d’une certaine vénalité qui les font apprécier les Producteurs ou autres personnes de pouvoir ‘beaux comme Crésus’.
Certaines ont pris l’habitude de la sexualité et en font un libre usage si on leur plait. Les plus fréquentables, sans doute.

La Maman

Femme enclose dans une sexualité et une vie répétitive, la maman se sent à juste titre enfermée.
Elle RÊVE d’être ENCORE une jeune fille ou une ÉTUDIANTE libre, sans perdre la stabilité qu’elle a réussi à se constituer.
Toute personne la faisant rêver à ses chances s’il arrive au bon endroit, au bon moment.

Pourquoi laisser la Maman aux pères célibataires et aux représentants de commerce ? Cette catégorie tabou est d’un excellent rapport. Avec elles, vous n’avez que les meilleurs côtés, et guère de temps pour le reste. Qui plus est, elles ont l’énergie de la frustration, de l’expérience, et la volonté d’accomplir ce qu’elles n’ont jamais pu se permettre jusqu’à présent.

La Cinquantenaire

La cinquantenaire sexuée est une femme qui a réussi à assurer son indépendance au prix d’une solitude grandissante (enfants partis, souvent divorcée)
Elle veut JOUIR avant de MOURIR.
Marquée par la vie, elle est pleine de contradictions : elle veut câliner, avoir du pouvoir, prendre sa revanche… L’Homme-enfant, ou le Gigolo, sont ses proies favorites.

Elle affectionne les partenaires immatures qu’elle peut dominer (parfois très subtilement. Son désir d’intimité et de partage est en guerre avec l’expérience d’une vie et sa soif de domination (voire de revanche). Son partenaire a intérêt à savoir dépasser et jouer de ses contradictions, sous peine de devenir son jouet.

*************************************

N’oubliez pas la règle fondamentale: la sureté est dans le nombre. Plus vous avez du succès, plus vous en aurez.
S’il est difficile de conquérir une femme en particulier, il est très facile d’entrer dans une démarche vous faisant apprécier des femmes et d’en cueillir une qui soit disponible.

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.

  • rencontre gratuite

    Article très complet.
    A savoir que plusieurs profils peuvent s’appliquer pour la même femme..

  • bobbydeviendragrand

    Merde! mon ex de 18 mois a peu près était une « jeune fille », dans les explications de rupture je lui ai souvent dit qu’elle cherchait en moi « un papa avec un penis en plus » (pour elle, pas deux sur moi j’entend bien), j’espère ne pas etre spécialisé dans les jeunes filles dans la seduction, c’est trop malsain et triste pour elles

  • Terrigan

    Permettez-moi d’exhumer ce sujet pour rajouter une catégorie :

    LA TRENTENAIRE BLASEE

    Version Frankenstein de la jeune femme, elle a 27 ans ou plus, elle est célibataire, aigrie par ses LTR ratées, et obsédée par son horloge biologique.

    Elle cherche le prince charmant de ses rêves d’enfant, ne le trouve pas et ça la met en rage!

    Précisément : elle veut construire une relation, mais comme sa méfiance et ses exigences l’empêchent de voir un homme qui l’aborde comme un candidat acceptable, elle se venge sur lui : « Y’en a qui bossent Môssieur, je veux construire quelque chose moi, et les baratineurs dans ton genre je les repère à 10 kilomètres. Retourne chez ta mère, pov’naze !!! » (j’exagère à peine)

    Si vous avez envie de jouer avec ce genre de tyrannosaure, n’oubliez pas votre cuirasse anti-shit test, balancez lui une bordée de Neg Hits, et laissez la mijoter dans sa bile.

    Essayer de prouver que vous êtes un type bien serait une preuve de faiblesse fatale : elle prendra un malin plaisir à démonter vos arguments, et vous piétinera à pieds joints pour l’exemple.

  • le lyonnais

    terrigan j’adore ton commentaire , un tantinet subjectif ^^

  • Terrigan

    Subjectif à mort, n’ayons pas peur de le dire!

  • JeffLeibow

    Cette page semble bien faite , mais un peu léger quand aux actions à entreprendre . Vous n’avez pas copier Alain Soral, c’est très proche en tout donc assez juste (mon avis).
    Je pense qu’il faudrait mettre des catégorie sociale (CSP comme en marketing pour être plus précis)

  • Lionsgate

    Merci pour ton post Terrigan,

    Je me trouve en effet dans la situation que tu décris bien, avec une fille de 27 ans et qui ne s’en est pas remis d’une LTR de 4 ans.
    J’ai essayé de prouver que j’étais le bon numéro, et qu’elle pouvait avoir confiance en moi. Mais c’est peine perdue car elle tellement blasée que je me fais discréditer en moins de deux. En plus elle balance pas mal de shit test. Du coup j’évite ce terrain là^^

    Là j’ai bien compris maintenant. =)

    Si vous avez des topics/conseils sur ce sujet je vous en serais reconnaissant

  • dream catcher

    un article très instructif.
    Et je suis d’accord avec @Terrigan !
    Je connais une fille, qui a le profil type de la trentenaire blasée !
    Elle va avoir 27 ans dans 3 mois !!! elle sort d’une LTR de 3 ans !
    elle sait très bien comment pensent les hommes et elle n’a aucuns scrupules à s’en servir contre eux !
    Une vraie machine de guerre psychologique prête à détruire tous les hommes sur son passage !

  • Article un peu ancien, un peu tranché, mais qui approche pas mal la vérité (dans pas mal de cas) d’après ce que j’ai pu observer. Juste garder à l’idée que cette grille de lecture, si elle peut être utile pour « cerner » le type de personnalité qu’on a en face, peut aussi devenir un problème si on essaie de baser son fonctionnement avec l’autre sur ce simple prisme (=> il faudra savoir prendre du recul par rapport à tout ça, et embrasser la complexité et les subtilités de la relation et de la personnalité de l’autre)…