Conseils séduction

Comment séduire une amie et sortir de la Friendzone ?

Dans cet article, comment sortir de la friendzone (quand une fille ne voit en vous, au mieux, qu'un ami et rien d'autre)

Il y a cette fille – c’est une copine, vous vous connaissez depuis longtemps… et voilà, vous êtes amoureux d’elle et elle ne le sait pas.

Pire, elle vous considère comme « juste un ami », cet espèce de statut hyper mortifiant pour un mec amoureux – mais vous n’avez pas le choix, vous y êtes.

Vous êtes dans la redoutable , cette case dans laquelle les filles mettent les garçons avec qui elles n’envisagent rien d’autre qu’un peu d’amitié et de confidences.

Et sortir de cette saloperie de Friendzone, tel est votre objectif.

Alors comment séduire une amie et sortir de la FriendZone ? Comment s’y prendre pour ne pas gâcher votre amitié et éviter de rendre les choses bizarres ?

Votre marge de manœuvre est plutôt limitée, il faut faire les choses avec subtilité et retenue.

Voici quelques conseils pour mettre un maximum de chances de votre côté pour un happy end – au moins pour la partie des choses que vous pouvez controler. Pour le reste, vous verrez bien comment ça se goupille :)

La FriendZone, qu’est-ce que c’est, et pourquoi ça craint d’être dedans

friendzone

La friendzone, c’est cette zone imaginaire dans laquelle vous vous trouvez lorsqu’une copine qui vous plaît vous considère comme un ami.

En fait, moins qu’un ami : comme une espèce de mélange de pote, de confident et de télétubbie complètement asexué.

Ouais, la friendzone, ça craint, et vous n’avez pas envie d’être dedans.

Comment avez-vous atterri dans la friendzone ? Bonne question…

En général :

  • parce que, tout simpement : il n’y avait pas moyen entre elle et vous. Parce que ça arrive, figurez-vous, qu’une fille vive sa vie sans jamais croiser la vôtre. Je sais, c’est chiant et tout, mais vous ne pourrez pas toutes les avoir.
  • ou sinon, s’il y avait potentiellement moyen avec elle, c’est souvent que vous n’avez pas su faire en sorte qu’elle vous considère comme un mec potentiel. Au lieu de rester « en compétition », vous vous êtes rapidement retrouvé sur le bord de la route. Vous échoué à faire évoluer votre relation vers plus d’intimité – ce qui conduit cette fille à vous voir un peu comme son petit cousin gay à qui elle peut tout raconter.

MAIS

même si la situation est moisie (pour vous !), il est possible qu’elle change d’avis, que son regard sur vous évolue, et que peu à peu, elle en vienne à vous percevoir comme :

  1. Un mec qui sort du lot
  2. Un mec avec qui elle pourrait s’imaginer avoir une histoire

Comment faire ? C’est exactement ce qu’explique cet article.

Yes ? Alors passons aux conseils pour mettre un maximum de chances de son côté.

Conseil n°1 : ne brusquez pas les choses

Oubliez les lettres d’amour, les déclarations à froid ; oubliez aussi les petites remarques plus ou moins subtiles sur ce que vous éprouvez pour elle : déjà, parce que vous n’avez plus 12 ans, et surtout, parce que tout ça crée de la gêne, et la gêne, c’est l’ennemi mortel du mec qui veut que le courant passe avec une fille.

Cette fille, cette copine, cette amie que vous voulez séduire, vous êtes un peu comme un frère à ses yeux.

Elle vous considère comme un mec pour qui toute notion de tension sexuelle ou amoureuse est exclue.

C’est confortable et rassurant pour elle, elle sait que jamais vous ne loucherez sur son décolleté (… enfin pas plus que ça), que jamais vous ne chercherez à l’emballer en soirée (enfin, seulement pour déconner…), bref, vous seriez un eunuque, ça serait pareil.

Et vous, vous voulez justement changer ça.

Une question : vous vous verriez coucher avec votre sœur, ou votre frère ? (note : si vous répondez « oui » à cette question, veuillez éteindre votre ordinateur immédiatement et appeler le Samu Social).

Donc en aucun cas vous ne pouvez-vous permettre de lui annoncer vos sentiments cash.

Votre mission, si vous l’acceptez, pour séduire cette amie, va être de petit à petit faire changer la façon dont elle vous voit, et dont elle perçoit votre relation.

En gros, vous allez devoir passer de la case « il est comme un frère pour moi » à la case « c’est un pote » à « c’est un très bon pote… et des fois on se tripote » à « Oulalah faut que je te raconte j’ai couché avec [insérez votre prénom ici] ». Et tout ça, sans que jamais elle ne suspecte que vous êtes derrière tout cela.

Challenge n’est-ce pas ?

Bon l’idée, ce n’est pas que vous vous preniez la tête, ni que vous ayez l’impression que vous vous attaquez à la face nord de l’Everest : au contraire, moins vous stresserez, plus séduire cette amie se fera naturellement.

Juste, soyez conscient que vous avancez en terrain miné, et que si vous brusquez les choses, ou manquez de subtilité, votre relation avec cette fille risque de se tendre, voire de prendre fin.

L’envie doit venir d’elle, pas de vous

Les filles détestent, DETESTENT quand un mec qu’elles considéraient comme un pote, voire, un ami, voire, leur MEILLEUR ami, se met à agir comme un gros neuneu amoureux et à avoir des envies déplacées (à leurs yeux !).

Si du jour au lendemain vous devenez collant, mielleux, que vous vous mettez à soupirer tristement comme une pucelle en sa présence, son regard sur vous va changer.

Les filles ne sont pas dupes, elles savent très bien quand un mec s’intéresse à elles : elle saura que vous êtes amoureux.

Et le savoir va provoquer pas mal de choses dans sa tête. Un mélange d’inquiétude, de stress, de mépris et de colère.

Elle aura l’impression que vous la trahissez, et que vous n’êtes pas très viril.

Pas très viril ? Pourquoi ?
Parce que pour une fille, un mec qui est amoureux d’elle et dont ELLE n’est pas amoureuse, ou pour qui elle n’est pas attirée, c’est un mec qui n’a pas su être attirant.

Par conséquent, quand une fille rencontre un mec qui est amoureux d’elle, mais pour qui elle ne ressent rien, ça a tendance à faire qu’elle méprise ce mec et qu’elle l’évite. Voire, qu’elle coupe les ponts d’un coup.

C’est le fameux « Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis ». Ce n’est pas de la faute des filles. Les mecs fonctionnent aussi comme ça (avec quelques différences quand même).

Vous voyez où je veux en venir ?
Si vous voulez la chopper et faire évoluer votre relation avec elle, une seule solution : ne pas la chopper, et lui donner envie de VOUS chopper.

L’idée doit venir d’elle.
Si elle ne vient que de vous : vous allez dans le mur 9 fois sur 10 (le 10% restant, c’est quand elle était déjà secrètement amoureuse de vous : ça arrive. 1 fois sur 10).

Ne soyez pas pressé : ça peut prendre du temps

En fonction du chemin que votre amie doit faire dans son esprit et la façon dont elle vous voit, pour commencer à vous voir comme « plus qu’un ami », séduire une amie peut prendre du temps.

Il n’y a pas d’astuces magiques ou de techniques secrètes pour accélérer ce changement chez elle.

Il se peut même que ce changement n’arrive jamais.

C’est à vous, par votre attitude et votre façon d’être, de faire en sorte que progressivement, elle commence à penser à vous comme un mec dans les bras de qui elle a envie de se blottir (toute nue), plutôt que comme une copine avec un zizi.

Conseils pour séduire une amie

Pour commencer, relisez Comment séduire une femme, ça vous mettra les idées en place.

Ensuite, voici ce que vous devez essayer de faire :

(re)Devenez un mâle à ses yeux

Elle doit être consciente du fait que vous êtes un mec, avec vos envies et vos désirs. Elle doit se rappeler que les autres filles vous plaisent, et que vous plaisez aux autres filles (dans la mesure du possible !).

Donc même si ça peut vous sembler kamikaze, n’hésitez pas à voir cette fille comme « un projet à long terme », et en attendant que les choses se débloquent, à voir d’autres filles. Montrez que vous êtes un mec normal, qui sait rencontrer de nouvelles personnes, avoir des relations agréables avec elles, etc.

C’est un signal extrêmement positif à envoyer aux filles qui vous intéressent, et dans votre cas, c’est obligatoire. Faire une fixation sur cette fille et tomber en obsession amoureuse pour elle serait la pire des stratégies : ça vous rendrait plus pathétique qu’autre chose à ses yeux.

Et pathétique, c’est pas bien.

Une de mes très bonnes amies, qui pendant longtemps semblait me considérer comme « juste un pote » un peu boulet, et qui n’avait probablement jamais songé à moi autrement que comme un pote, s’est mise à devenir très entreprenante à partir du jour où j’ai eu une histoire avec une autre fille (très jolie) qu’on connaissait tous les deux.

Dans son esprit, elle s’est dit « Hé mais ? D’une il est bon parce qu’il a réussi à la draguer et à la séduire, mais en plus, elle a l’air de s’intéresser à lui… Et si… ».

Enfin vous voyez le truc.

Quittez progressivement votre rôle de confident – si c’est votre cas

Un confident, pour une fille, c’est un mec « safe », « no sex », une zone démilitarisée à qui elle peut tout dire.

Cela veut bien dire que si vous restez dans ce rôle, elle n’envisage rien avec vous.

Dites-lui sans brusquerie, si elle veut se confier, que vous êtes un mec, et que même si vous l’adorez, il est peut être mieux pour elle qu’elle en parle à ses copines plutôt qu’à vous.

Créez progressivement de la tension sexuelle entre vous

ça commence par des taquineries (gentilles ! ne soyez pas un boulet), vous l’embêtez gentiment pour la faire réagir. Ca maintient la relation en vie et sur un certain mode. Elle ne s’ennuie pas avec vous, elle sent que vous vous intéressez à elle en tant que personne.

Pour des conseils, vous pouvez lire notre article sur la sexualisation.

Gérez vous.

Ne la collez pas.

Ne lui faites pas de crise de jalousie.

Ne devenez pas un caniche, une serpillère.

Ne quittez pas votre job pour elle.

Ne déménagez pas pour elle.

N’abandonnez pas vos études pour elle.

Ne vous mettez pas à boire en espérant qu’elle soit touchée par vos démonstrations de détresse sentimentale et qu’elle trouve ça romantique.

Car elle ne trouvera pas ça romantique : au mieux, elle sera indifférente, au pire, elle vous trouvera bizarre et pathétique.

(je ne dis pas ça au hasard : je connais des mecs qui l’ont fait, c’est terrifiant)

Résistez à l’envie de tout lui dire. Assumez votre situation jusqu’au bout, et choisissez de reprendre les choses en mains plutôt que d’y aller façon kamikaze : c’est moins facile, mais c’est plus intelligent.

Donc gérez vos émotions. Un mec qui s’effondre ou qui fait la serpillère émotionnelle repousse les femmes au lieu de les attirer.

Petit à petit la tension entre vous va monter

Si tout se passe bien, vous serez toujours proches, mais votre façon d’être proche deviendra plus… ambigüe.

Soyez subtil, ne brusquez pas les choses, mais faites monter la mayonnaise.

Ce mélange d’authenticité et de vulnérabilité, si vous êtes bon, c’est un bon truc avec les filles. Mais à placer au bon moment, au moment où elle-même commence déjà à ressentir des trucs pour vous.

Au moment venu, il faudra prendre l’initiative

Si vous avez bien fait votre boulot, ça passera. Si vous avez mal géré votre timing et la tension, elle se refusera à vous. Il faudra alors vous excuser platement, et faire du damage control : lui dire que c’est de votre faute, « que d’un coup vous l’avez trouvé très femme et très belle, et que vous avez eu envie de la tenir dans vos bras comme une femme. »

Ce genre de phrase, même si ça ne la fait pas réagir sur le coup, fera son chemin dans son esprit, et pourrait la faire tomber dans vos bras deux ou trois jours plus tard.

Et si ça marche ?

Il vous faudra encore gérer ses hésitations et ses remords. Tout ça est nouveau pour elle, une vraie révolution, un chamboulement intérieur profond, donc montrez-vous rassurant.

Dites-lui que le but c’est de faire ce dont vous avez envie tous les deux, sans chercher à brusquer les choses. Que vous vous êtes rapprochés naturellement l’un de l’autre, et que si ça s’est fait naturellement, c’est que ça vaut le coup de voir où ça va.

Et qu’elle n’a pas à s’inquiéter, que même si ça marche pas comme vous le voulez tous les deux, vous serez toujours là pour elle (peu importe que ça soit vrai, l’idée est de la rassurer).

Et si ça ne passe pas ?

Alors vous avez probablement perdu une amie. C’est moche, c’est triste, ça fait mal, mais c’est la vie.

Dites vous que vous ne pouvez pas toutes les avoir : ok vous êtes génial et beau gosse, mais parfois, les filles seront insensibles à vos charmes. C’est pas une insulte de leur part : juste, toutes les trajectoires ne se croisent pas. C’est comme ça.

Ne faites pas l’erreur de vouloir continuer à sauver le truc si ça sent le sapin.

Ce serait de l’acharnement thérapeutique, et ça ne ferait que compliquer les choses entre elle et vous. Assumez. Ramassez les miettes de votre cœur, essayez de ne pas pleurer, et partez comme un homme (vous avez quand même le droit de pleurer en cachette).

Inutile de prendre les choses à la rigolade : elle comprendra (et respectera) le fait que vous soyez touché et déçu. Les filles préfèrent les hommes qui assument leurs sentiments, davantage que ceux qui se cachent sous la colère ou la rigolade.

Ne cherchez pas non plus à recoller les morceaux et à faire comme si de rien n’était. Cela demande énormément de courage, aussi bien pour un homme que pour une femme, de rester amis et de faire abstraction de la gêne, si vous avez tenté un truc et que vous vous êtes planté.

Elle voudra sans doute vous proposer de rester amis, car c’est plus rassurant pour elle de reprendre où vous en étiez, et elle n’a pas envie de reconnaître que les choses ont changées. Pour votre amour propre et pour elle aussi, il vous faudra alors assumer et lui dire que vous avez besoin de prendre un peu vos distances pendant quelques temps (pas besoin de déménager à 800Km non plus, ou de complètement couper les ponts : juste, allez vous reconstruire un peu plus loin).

Oubliez aussi tout ultimatum ou chantage affectif « non je ne veux pas qu’on soit amis, j’ai déjà trop d’amis, si c’est comme ça on se verra plus jamais » – sans parler du classique « sans toi ma vie ne vaut rien je me suicide jte préviens ! ». C’est brutal et puéril, et surtout, c’est complètement contreproductif.

Partez en bon termes, sans trop en faire, assumez. Elle vous respectera d’autant plus. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de regagner son respect et sa gratitude.

En séduction, le temps joue TOUJOURS en votre faveur. Peut-être que dans un mois, ou un an, elle réalisera que vous lui manquez, ou qu’elle osera s’avouer que OUI, elle avait envie de vous, et qu’à cette époque elle n’osait pas se l’avouer. Si vous êtes parti proprement, vous pourrez retenter quelque chose.

Pour conclure

En décidant d’essayer de séduire une amie, vous vous attaquez à un truc pas du tout évident, dont l’issue est plutôt incertaine; parce que vos émotions sont fortes, que ça vous pollue l’esprit, et qu’il est tout à fait possible qu’il n’y ait VRAIMENT pas moyen entre elle et vous.

Et que c’est l’une des situations les plus compliquées à gérer sur le plan humain et relationnel.

Mais les plus beaux combats dans la vie sont ceux qui semblent les plus difficiles à mener.

Question à 100 000€ : avez-vous VRAIMENT envie de séduire votre amie ?

Avant de vous lancer, demandez-vous juste si vous êtes VRAIMENT amoureux d’elle, ou si ce n’est pas juste une poussée d’hormones (ou un coup de faiblesse affective / existentielle) qui fait que vous êtes attiré par cette nana.

Bref, posez-vous les bonnes questions, parce que séduire une amie est quelque chose qui a des conséquences, pour elle, pour vous, et sur votre relation à vous.

La prochaine fois, autant essayer de ne pas atterrir dans la FriendZone

… ça vous évitera d’avoir à essayer d’en sortir. Parce que mine de rien, si vous êtes dans la friendzone alors que dès le départ, vous vouliez séduire cette fille, vous avez laissé la situation devenir celle-là, donc vous avez merdé votre relation en la laissant évoluer vers quelque chose dont vous ne vouliez pas. #fail

Besoin d’aide ?

Si vous avez des doutes, des questions, ou besoin d’aide pour rattraper le coup après avoir merdé, venez sur le forum, vous trouverez des conseils objectifs et réalistes, ainsi qu’une certaine dose d’encouragements et de réconfort (mais n’attendez pas non plus qu’on vous fasse une tisane et des cookies, c’est pas le genre de la maison !).

Bon courage, et faites tourner cet article si vous l’avez trouvé bon, ça peut sauver la vie d’un pote !

Sur le même sujet
Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.