Mental et Vie intérieure

Se lever plus tôt

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Si vous êtes comme moi, vous vous êtes sans doute déjà fait la réflexion que vos journées ne semblent pas assez longues pour vous permettre de faire tout ce que vous avez à faire. Qu’elles devraient pouvoir durer 30h au moins. Mais bon, vous et moi savons […]

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt ».

Si vous êtes comme moi, vous vous êtes sans doute déjà fait la réflexion que vos journées ne semblent pas assez longues pour vous permettre de faire tout ce que vous avez à faire. Qu’elles devraient pouvoir durer 30h au moins. Mais bon, vous et moi savons que c’est impossible. Seule solution pour rallonger la journée et se donner plus de temps pour travailler sur les choses importantes : se lever plus tôt.

Comme je sais que je ne suis certainement pas le seul à avoir du mal à prendre la bonne habitude de se lever tôt, voici quelques techniques que j’ai trouvées, et qui vous seront certainement utiles.

Ayez une raison de vous lever

Clairement, il est plus facile de se lever quand on sait pourquoi on se lève ; quand on sait ce qui nous attend. La meilleure façon de faire quelque chose d’aussi désagréable que se lever, c’est d’avoir une bonne raison pour le faire.

En ce qui me concerne, tous les soirs, avant de me coucher, je me fixe un truc à faire le lendemain matin, qui sera ma raison de sortir du lit. Évidemment, si cette « raison » est bancale, ça risque de ne pas marcher. A vous de trouver.

Un truc qui marche bien pour moi : je me gare mal le soir. De cette manière, le matin, je me sens obligé de me lever pour déplacer la voiture pour éviter la contredanse ou la fourrière. Très motivant : très efficace pour vaincre la torpeur et la mauvaise volonté, je l’ai fait les premiers jours où mon corps n’était pas encore habitué et où c’était encore vraiment difficile.

Certains préfèreront, comme moi, se fixer des raisons plus ou moins contraignantes, plus ou moins futiles ; d’autres préfèreront se lever pour faire des choses qui vont dans le sens de la réalisation de leurs objectifs… Peu importe : à vous de trouver ce qui fonctionne bien pour vous.

Rendez le officiel

Vouloir prendre l’habitude de se lever tôt est une chose ; l’assumer en est une autre. Je me suis rendu compte que le fait de l’écrire noir sur blanc (« Je me lève tous les matins à 7h30 ») me poussait, d’une manière ou d’une autre, à tenir cet engagement envers moi-même.

Si en plus de cela, vous le faites lire à quelqu’un d’autre, vous vous sentirez encore plus obligé de tenir votre résolution. C’est un parfait exemple de ce mécanisme psychologique que Robert Cialdini appelle le mécanisme de l’engagement, dans son livre (chef d’œuvre) de psychologie sociale Influence et Manipulation.

Soulignez les bénéfices apportés par le fait de vous lever tôt

En fait, je ne me contente pas d’écrire « Je me lève tous les matins à 7h30 » : je me suis rendu compte qu’écrire noir sur blanc les bénéfices apportés par cette nouvelle bonne habitude rendait la chose encore plus attractive, motivante.

J’écris ma récompense :
« Je me lève tous les matins à 7h30 car j’aime prendre le thé dans la lumière et savourer le calme du petit matin; et le parfum des fleurs est plus fort qu’à n’importe quel moment de la journée »

J’aime véritablement le calme du petit matin, et la lumière particulière du jour avant 10h. Elle rend les choses particulièrement belles, et j’aime ça. Et prendre un thé à ce moment là frôle le bonheur parfait. Et les odeurs du jardin public, à quelques mètres de chez moi, sont un véritable enchantement le matin. Malheureusement, je ne peux en profiter que si je suis levé, sans quoi je me prive de ces petits bonheurs simples.

Chaque soir, au moment de vous endormir, repensez à tout ce qui a été plus agréable dans votre journée du fait de vous être levé plus tôt. Le lendemain, ayez ça en tête au moment de vous extirper du lit. Pensez à toutes les bonnes choses qui vous attendent.

N’écoutez pas votre première réaction

Vous savez, cette première pensée qui vous vient au moment de vous lever. Pour moi, c’est « Attends, j’ai quoi comme cours ce matin. Anglais ? Aaaaaah … sans moi… » ou encore « Baaaah … pas cours aujourd’hui, je dors 2 heures de plus, ça me fera du bien ».

Soyons clair : vous vous rappelez dans les dessins animés, quand le héros voit apparaitre sa bonne conscience sur son épaule, et que de l’autre côté apparait sa mauvaise conscience ?Cette première pensée, c’est votre paresse qui parle avant votre volonté d’avancer, de faire les choses et de profiter de journées plus longues. Ne l’écoutez pas. Clouez lui le bec, ne vous faites pas avoir.

En fait, ne réfléchissez pas : j’ai remarqué que dès que je me mettais à réfléchir, à me demander ce qui m’attendait dans la journée, je ne me levais plus. Levez vous sans réfléchir, d’un bond, lorsque sonne le réveil. Filez sous la douche, voilà, votre journée est commencée, vous avez réussi.

« Encore 5 minutes » est un piège

Si vous devez vous lever, faites le au moment prévu. N’attendez pas 5 minutes de plus. Plus vous attendez, plus vous cédez de terrain à votre paresse, moins vous vous donnez de chances de tenir bon.

Si vous repoussez, vous savez que vous serez tenté de repousser encore et encore, jusqu’à vous rendormir.

Employez votre temps à bon escient

Quitte à vous lever et à gagner du temps supplémentaire, autant que ça serve à quelque chose. Ce sera d’autant plus motivant le lendemain, au moment de vous lever, quand vous pourrez vous rappeler tout ce que vous aurez fait en plus la veille, simplement en vous étant levé un peu plus tôt. Transformez ce fait de vous lever tôt en quelque chose de positif et de gratifiant. Vous devez apprendre à aimer ça.

Levez vous tôt … même le week end.

Proscrivez les grasses matinées : elles doivent devenir un luxe. Un truc qui arrive une fois de temps en temps seulement.

Le week end est, en fait, le meilleur moment de la semaine pour se lever tôt. C’est là que vous pouvez savourer pleinement un bon petit déjeuner au calme, suivi d’un footing dans les rues encore désertes, ou regarder les émissions pour enfants en déjeunant, ce genre de choses (perso j’allume la télé pour tomber sur Debout les zouzous » : ça a un côté super fascinant, je suis fan).

Le fait de vous lever tôt y compris le week end vous permet de garder le bon rythme. Car votre sommeil est régulé par votre corps : si vous brisez sa dynamique en changeant votre heure de lever tout au long de la semaine, vous aurez du mal à vous y habituer, et vous risquez fort d’être complètement déréglé.

Prenez l’habitude de vous lever le matin à la même heure. Qui dit habitude dit régularité, et qui dit régularité dit « pas d’exceptions ».

Couchez vous plus tôt

Si vous devez vous lever plus tôt, vous risquez d’avoir plus de mal à vous lever, pour la bonne raison que vous aurez moins dormi. A moins que … vous ne vous soyez couché plus tôt.

Un truc que j’avais oublié depuis ma petite enfance, c’est à quel point il est agréable de se coucher tôt : pas forcément à 19h30, mais au moins aux alentours de 22h. Quand on fait ça, on se sent incroyablement frais le lendemain matin, et le lever se fait quasiment tout seul. Essayez, vous verrez, c’est vraiment agréable.

Soyez à l’écoute de votre corps

Ce que je veux dire par là, c’est que si votre corps vous fait savoir que vous êtes fatigué – pas au moment de vous lever, mais dans le courant de la journée – c’est qu’il y’a sans doute un problème. Et ce problème est sans doute que vous n’avez pas assez dormi.

Le sommeil est essentiel pour votre santé physique et mentale. Il est intéressant de vouloir le réduire à son strict nécessaire pour se consacrer à des tâches plus productives, mais il serait une erreur de trop vouloir tirer sur la corde.

En conséquence de quoi, il peut être judicieux de vous coucher plus tôt, ou de revoir vos objectifs en matière de lever. N’allez pas vous épuiser bêtement en vous obligeant à vous lever à 5h si vous n’en avez pas réellement besoin ; et encore moins si vous ne tenez pas le coup.

Mettez votre réveil à l’autre bout de la pièce

Ok, cette astuce-là est réservée aux cas les plus sérieux de flemmingite aigüe, les autres devraient pouvoir s’en passer.

Le soir, au moment de vous coucher, réglez votre réveil pour le lendemain matin … mais posez-le à l’autre bout de la pièce. Là où vous ne pourrez pas l’éteindre d’un coup de main réflexe avant de vous rendormir.

Mettez-le loin, de manière à vous obliger à quitter le lit pour aller l’éteindre. Une fois debout … eh … il faudrait vraiment que vous soyez fatigué / peu motivé pour aller vous recoucher…

Dormez mieux

Quelque chose qui favorise le bon lever le matin, c’est d’avoir BIEN dormi durant la nuit. Ce n’est pas tant la durée que la qualité du sommeil qui le rend réparateur.

Faites en sorte de dormir dans de bonnes conditions : une literie agréable, fraiche et propre. Une pièce ni trop fraiche, ni trop chauffée. Pas de bruit, et pas de lumière ou de bruits parasites (certains pensent pouvoir dormir avec de la lumière, voire même de la musique), mais en réalité, ces stimuli tiennent votre cerveau éveillé durant votre sommeil, et l’empêchent de se reposer. Ne faites pas ça.

De même, j’ai remarqué que je dormais beaucoup mieux lorsque je laissais mon portable dans une autre pièce. Je ne vous parle pas de sonnerie (au moment de me coucher, je le mets évidemment sur vibreur), mais d’ondes électromagnétiques. Des études laissent à penser que ces ondes, émises en permanence par les portables, perturbent le sommeil (et peuvent, à la longue, causer de graves troubles neurologiques). J’ai en effet constaté que je dormais mieux lorsque mon portable n’était pas sur ma table de chevet, mais dans une autre pièce. Essayez, vous verrez.

Voici quelques autres pistes à explorer :

  • Est-ce que la pratique plus régulière du sport me demanderait PLUS de sommeil, ou au contraire, moins de sommeil ?
  • Puis-je trouver un moyen de déterminer la quantité optimale de sommeil qu’il me faut pour être bien (et donc, trouver la durée à laquelle réduire mon temps de sommeil obligatoire) ?
  • Suis-je vraiment obligé de dormir d’une traite ? ne puis-je pas plutôt faire plusieurs siestes dans la journée ?

Je m’efforcerai d’explorer ces pistes dans les semaines qui viennent. Je vous ferai part de mes observations.

Voilà pour mes conseils pour réussir à se lever tôt. Chez moi, ça fonctionne plutôt bien. Si vous en avez d’autres, je suis preneur. En attendant, merci de m’avoir lu ! Sur le même sujet

Commentaires / Discussion

Cet article vous a plu ? Vous avez des questions ? Vous souhaitez réagir, ou apporter des précisions ? Laissez-nous vos commentaires ci-dessous.

Les commentaires agressifs, discourtois, non constructifs, ou simplement désagréables seront supprimés.